> > > > Suivez les qualifications du GP de Grande-Bretagne 2012 en direct

Suivez les qualifications du GP de Grande-Bretagne 2012 en direct

Suivez les qualifications du Grand Prix de Grande-Bretagne 2012 animées par la rédaction de Fan-F1.com, en direct texte interactif, à partir de 13h50, samedi.

© Force India© Force India

De retour au berceau de la Formule Un et de la plupart des écuries qui y sont actuellement engagées, la catégorie reine des sports mécaniques retrouve le circuit de Silverstone et le public anglais. Attendus sur leurs terres, les pilotes McLaren auront leur carte à jouer en qualifications alors que Lewis Hamilton a montré, lors des Essais Libres 2, que lui et sa monture avaient des arguments à revendre sur piste humide.

Les Britanniques devront cependant se méfier des Red Bull, impériales à Valence, ainsi que des Lotus avec qui Romain Grosjean s'est une nouvelle fois distingué lors des Essais Libres 1, disputés sous la pluie. Mais la menace pourrait également venir de Fernando Alonso et de sa Ferrari, d'autant que l'Espagnol s'est déjà illustré sous la pluie cette saison. Dauphin d'Alonso en Malaisie, Sergio Pérez et l'ensemble de l'écurie Sauber pourraient également avoir un coup à jouer.

Comme en 2011, Motorsinside.com vous proposera, tout au long de cette saison 2012, de vivre les qualifications en direct texte interactif. Nous vous invitons donc à suivre cette séance de qualification comptant pour le Grand Prix de Grande-Bretagne 2012, à partir de 13h50. N’hésitez pas à nous faire part de vos impressions et à nous poser vos questions tout au long de la séance, même si nous ne pourrons malheureusement pas toutes les publier.

N.B. : Motorsinside.com ne diffusera pas et ne communiquera pas de liens pour visionner les essais en streaming.


En direct, Qualification et Silverstone Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




29 réactions sur cet article Donnez votre avis
Germain
Germain :
@Clement Tabernier:
D'après Wiki, c'est Schumi en 2004 en 1 min 18 s 739
Il y a 86 mois
Depy
Depy :
Cette séance de qualification mérite d'être vue juste pour voir Brawn et Rosberg faire la ola :)

La gradins en face des stands ne devraient pas être déçus ! Et puis ça fait plaisir de voir les acteurs de la F1 sourire, faire signe et s'amuser avec les spectateurs, ça change des tensions habituelles !
Il y a 86 mois
Senninho
Senninho :
Alonso aurait dû être pénalisé en Espagne (histoire du drapeau), éliminé de Q2 avant le drapeau rouge et finalement qualifié pour Q3.... C'est beau l'équité dans le sport...
Il y a 86 mois
Depy
Depy :
C'est beau l'acharnement pour du vent...
Il y a 86 mois
Chopper
Chopper :
Profondement déçu pour Hamilton...
Mais chapeau à Alonso !
Il y a 86 mois
Dino
Dino :
@Senninho Concernant le drapeau rouge, je ne vois pas ce que vous trouvez à y redire... On a pas réservé un sort particulier à Alonso, c'est juste la course et il faut l'accepter. Quant au drapeau jaune en fin de Q2, il convient de faire preuve de mesure... Rien n'indique pour l'heure qu'Alonso a bien été en infraction et il n'est d'ailleurs pas le seul à avoir amélioré en fin de Q3.
Il y a 86 mois
Fab007
Fab007 :
Personnellement, je trouve assez injuste ce qui s'est passé en fin de Q2. Tout le monde savait que la pluie allait tomber cette après-midi, c'est aux pilotes et aux équipes de prendre leurs responsabilités et d'envoyer les voitures en piste au moment opportun. C'est une qualif, les pilotes ont le choix du moment où ils prennent la piste, c'est différent d'une course. Que certains se soient fait piéger, c'est le jeu, d'autres ne l'ont pas été. C'est aussi ça la course, c'est s'adapter aux conditions.

Bref, je trouve dommage de ne pas avoir laisser cette Q2 aller à son terme, rouler était délicat, mais pas impossible en faisant attention. Personne n'aurait pu améliorer, mais c'est aussi le sport, il fallait y penser avant. Qu'on attende par la suite, en revanche, pour relancer Q3, là j'aurais vu cela d'un bon oeil. Mais là...
Il y a 86 mois
Depy
Depy :
Ce drapeau jaune est la seule chose qui m?inquiète vraiment. Il faudra voir les données mais ils sont plusieurs dans le même cas que lui.

Mais si il veut vraiment revenir sur ce grand prix d'Europe, le comportement de Vettel remet beaucoup plus en cause l?éthique de la F1 que le fait de faire un tour avec un drapeau... ! Mais bon, vu ses dires, c'est plutôt un anti-alonso qu'autre chose à mon avis.


En tout cas, très heureux pour Alonso, une pôle vraiment disputée et tendue, j'adore !
Il y a 86 mois
Dino
Dino :
@Fab007 Je reprendrais les propos de Jackie Stewart qui disait que personne ne peut imaginer les conditions à part les pilotes... La FIA a hissé le drapeau rouge avant tout pour des raisons de sécurité et non pas pour donner une deuxième chance aux pilotes qui étaient sortis en Intermédiaire. Il se trouve que ça leur a profité, mais tu ne peux pas laisser entendre que la FIA a mis le drapeau rouge pour d'autres raisons que des raisons de sécurité. Les pilotes eux-mêmes ont déclaré que la piste n'était pas praticable et ils restent les meilleurs juges...
Je suis d'accord pour dire que la FIA est parfois trop prudente dans ces décisions, mais n'allons pas crier au scandale alors qu'avant que le drapeau rouge n'apparaisse, les sorties de pistes se multipliaient en piste et qu'Hamilton avait failli embrocher une Sauber. A ce rythme, tu vas pouvoir trouver un job chez Red Bull :)
Il y a 86 mois
Dino
Dino :
Quand on a des interruptions de matchs au tennis ou au Football, je ne crois pas qu'on mette en avant le fait que c'est pour relancer l'adversaire même si les interruptions bénéficient souvent à ceux qui sont le moins en forme auparavant. Mais c'est le sport et ça l'a toujours été
Il y a 86 mois
Fab007
Fab007 :
@Dino :

Euh 1. je n'ai pas dit que la FIA avait brandi le drapeau rouge pour aider les pilotes qui étaient dans la zone rouge, ni même l'ai laissé entendre. J'ai juste dit que je trouvais cela injuste parce que la pluie était prévisible et chacun savait à peu près à quoi s'en tenir. Evidemment que ce sont des conditions de sécurité qui ont motivé ce drapeau rouge, mais est-ce vraiment à ce moment là qu'il faut le sortir, c'est la question que je pose. Pas plus. Les pilotes sont les meilleurs juges, donc ils doivent savoir quand il faut prendre la piste ou non, et dans de telles conditions, il n'est pas interdit de rester au chaud dans les stands quand il n'est juste pas possible d'améliorer.

2. Toi qui fait de la non-décrédibilisation des interlocuteurs dans un débat un cheval de bataille, tu ne te prives pas de me mettre sur le dos des propos que je n'ai pas tenu sous entendant que je suis de mauvaise foi et que j'abonde vers la théorie du complot. C'est dommage...
Certains pilotes s'étaient bien débrouillés en sortant tôt et en se mettant rapidement à l'abri, c'est tout leur boulot qui est réduit à néant parce que la qualif reprend dans des conditions qui ne sont pas du tout les mêmes que celles dans lesquelles elle s'étaient arrêtées.
Il y a 86 mois
Fab007
Fab007 :
Sérieusement, Dino, ne réduit pas mon propos à quelque chose je ne pense pas DU TOUT, par pitié. C'est un peu lassant d'avoir à se défendre sur un argument aussi réducteur que je n'ai pas employé.
Il y a 86 mois
Senninho
Senninho :
Tout à fait d'accord avec Fab007 : c'est aux pilotes est a eux seuls de gérer quand prendre la piste. Certains ont tentés de prendre la piste en intermédiaire : coup de poker qui aurait pu s'avérer gagnant mais ça n'a pas était le cas. Après comme le dis si justement Fab007 certains pilotes ont étaient plus raisonnable, sont sortis plus tôt en pneus pluie et ont fait un chrono qui leur permettait d'être à l'abris. Travail réduit à néant par la sortie du drapeau rouge. Pourquoi ne pas installer un bouton sur les volants de chaque pilote demandant le drapeau rouge et ne le déployer que si un certains quota de pilotes le demande ? Après qu'on ne me fasse pas dire ce que je n'ai pas dis : la seule et unique priorité est et sera toujorus la sécurité des pilotes et des commissaires comme celle des spectateurs

Pour répondre à Depy : je ne suis pas anti Alonso mais de ton côté je ne pense pas que tu sois neutre vu l'avatar que tu utilise
Il y a 86 mois
SebF1
SebF1 :
Si je peux me permettre, je suis d'accord avec Fab pour dire que la neutralisation a coupé les ailes de nombreux pilotes qui s'etaient judicieusement empressés de sortir faire un chrono en sachant que la pluie pouvait arriver a tout moment.

Certains se sont fait pieger, notamment Fernando Alonso, un double champion du monde, 16e a ce moment-la, qui s'est empressé de communiquer que la piste etait impraticable et qu'il fallait sortir le drapeau rouge.

Je ne pretends pas que la piste etait praticable, seulement Alonso aurait pu sortir en meme temps que les premiers et se mettre definitivement a l'abri.

Probleme de securité sous la forte pluie ? Certes, mais rien n'oblige un pilote a rouler au-dessus des limites qu'imposent les conditions meteorologiques et de partir a la faute... sauf s'il sait qu'il doit se sauver pour participer a la seance suivante.

Tout ca pour dire que selon moi, le fait de se faire pieger de cette maniere fait tout simplement partie du jeu, et que les pilotes ne pouvant plus ameliorer doivent se resigner a rentrer aux stands plutot que de continuer a rouler en pretextant un probleme de securité.

Maintenant, je suis content qu'Alonso ait fait la pole, ca montre bien que sous la pluie, c'est l'un des meilleurs.
Il y a 86 mois
Senninho
Senninho :
SebF1 : excellent commentaire ! Ca fait plaisir de voir qu'il reste encore des gens qui s'y connaissent en sport et qui ont une bonne mentalité...même si je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi sur la dernière phrase mais bon ça c'est une histoire de goût
Il y a 86 mois
Depy
Depy :
Bien sur que tu n'es pas content, c'est un commentaire qui est positif envers Alonso... :p

La stratégie de Ferrari n'était pas la bonne, mais de la venir dire des choses comme ça je trouve ça un peu fort.

Un pilote se doit de donner le maximum. Ils vont se pousser malgré tout. La FIA doit arrêter les frais avant qu'un pilote ne sorte violemment ! Et Alonso n'a rien avoir là dedans arrêtez un peu de toujours discrédité ce pilote nom de dieu.


Schumacher qui est 3ème et Massa, tout comme Vettel, bénéficie de cet arrêt ! Sauf que là, on en parle pas. C'est plus simple d'appuyer sur Alonso.

Sinon, je suis un grand fan d'Alonso, mais il faudrait arrêter de toujours stigmatiser tout ce qu'il fait et de toujours chercher à redire sur lui.
Il y a 86 mois
Fab007
Fab007 :
Veille, Depy, à ne pas généraliser les reproches, s'il te plait.
Il y a 86 mois
Dino
Dino :
@Fab
Dans ton premier commentaire, tu as tout simplement oublier de dire, ce que tu dis après, que le drapeau rouge avait été hissé pour des raisons de sécurité. Reconnais que ça peut prêter à interprétation. Si tu avais dis dès ton premier commentaire que, bien que tu comprennes que ce soit pour des raisons de sécurité, tu trouvais le drapeau rouge injuste, ma réponse était toute autre. Surtout quand on voit le commentaire précédent.

Maintenant, même si les pilotes sont libres de prendre la piste, n'oubliez pas qu'il y a une responsabilité de la FIA. Si un avait eu un accident dans ces conditions, tout le monde aurait demandé à la FIA pourquoi ils n'avaient pas mis le drapeau rouge. Je signalerais d'ailleurs qu'au bout de 5 minutes il devient évident que plus personne n'améliorera en Q2 et malgré tout, il y a toujours un paquet de pilotes en piste à 6 minutes du drapeau à damier. S'il y a un accident grave sur la piste à ce moment de la qualification, la FIA est responsable parce qu'elle aurait pu empêcher ça.
Quant à ton raisonnement qui consiste à dire : "On fini Q2 dans ces conditions, mais on peut attendre pour faire Q3 !" Je ne vois pas en quoi ça se justifie. En Q3, tout le monde aurait été confronté aux mêmes conditions, donc si tu repousses Q3 c'est pour des raisons de sécurité. Mais les conditions sont les mêmes que précédemment. C'est envoyer le message : "On peut envoyer les pilotes au charbon en Q2, au nom de l'équité sportive, mais pas en Q3."

Alors, oui, c'est injuste, mais dans des conditions de piste telles, l'équité sportive n'est que secondaire et c'est bien pour cela qu'on invoque les conditions de course. J'avoue que venant de ta part, que tu oublies complètement dans ton premier commentaire cette notion de primauté de la sécurité, j'ai été très surpris.

Quant à ma remarque sur Red Bull, c'est une simple boutade...
Il y a 86 mois
SebF1
SebF1 :
@Depy

Sache, avant tout, qu'Alonso est un pilote que j'adore et que c'est meme mon pilote preferé. Je n'essaie donc pas le moins du monde de lui enlever son talent, mais d'analyser la situation de maniere objective, en m'appuyant sur ce que j'ai toujours pensé concernant ce "piege de la pluie lors des qualifs", sans changer cette opinion juste parce que c'est mon pilote favori qui est concerné.

Ainsi, je pense (et j'ai toujours pensé) que les seances de qualifs n'ont pas a etre suspendues pour une pluie soudaine, etant donné que les ecuries sont au courant du risque de precipitations, et ont donc interet a envoyer leurs pilotes le plus tot en piste. Si par exemple une ecurie plus petite se montre plus intelligente, c'est plutot injuste qu'elle perde son avantage.

Ensuite, sur le fait que les pilotes poussent quand meme sous la pluie et qu'il y ait un risque de gros carton, je dirais qu'il y a un moment ou les pilotes savent, en toute logique, qu'ils n'ont plus aucune chance de faire quoi que ce soit pour participer a la seance suivante, et donc qu'ils levent le pied plutot que de risquer d'abimer la voiture sans meme pouvoir esperer a un quelconque resultat.

Enfin, Alonso a une particularité, qui peut selon les gouts, etre vue comme un defaut mais aussi comme une qualité. Personnellement, je prefere voir ca comme une qualité, car elle permet de gagner : c'est un manipulateur.

Il connait son influence, l'importance de son opinion en tant que double CM aux yeux des commissaires, et en profite donc pour tenter d'influencer leurs decisions en sa faveur, notamment quand il est question de pluie. J'ai remarqué (je me trompe peut-etre) que c'etait le seul pilote a clairement demandé le drapeau rouge a la radio, contrairement aux autres qui se plaignaient des conditions, mais qui n'etaient pas aussi categoriques. Or, cette demande tellement categorique, sortant de la bouche d'un double CM, peut inciter les commissaires a penser que la situation est encore plus serieuse qu'elle n'en a l'air, et les pousser a suspendre la seance. Je ne dis pas qu'elle a forcement été determinante dans la decision des commissaires, mais je suis certain qu'Alonso, se sachant 16e et eliminé, a tenté le coup.

Au final, je pense que le talent de Fernando a parlé en Q3, ou face a une Red Bull tres competitive, il a su aller chercher la pole sur une piste detrempée et a relegué Massa a 1s3, qui, quoi qu'on en dise, n'est pas un chiffon en qualifs habituellement.
Il y a 86 mois
Dino
Dino :
Je me permets de citer Vergne qui était 4ème avant le drapeau rouge et qui a fini 15ème : "Le drapeau rouge était certainement la bonne décision alors qu'il y avait trop d'eau pour que les pneus puisse l'évacuer."
Il y a 86 mois
Fab007
Fab007 :
@Dino : deux paragraphes sur quatre de ta réponse concerne mon "oubli" de la sécurité donc visiblement, j'ai parlé dans le vide. Tu occultes mes précisions pour me les renvoyer comme un contre-argument qui viendrait grever mon discours, je m'excuse mais c'est hors propos.

La décision prise par la FIA l'est pour des raisons de sécurité, ce que je n'ai jamais remis en cause. Ce que je remets en cause, c'est l'injustice qui découle de cette situation.

---

Tes arguments qui concerne la responsabilité de la FIA sont tout à fait audibles, et bien plus intéressants que ceux sur le fait que j'ai oublié de parler de sécurité...

Justement, à mon sens, le problème c'est qu'on finit par trop s'en remettre à la FIA alors qu'il suffit de bon sens (et dieu sait que j'ai horreur d'employer cette expression, mais pour le coup, elle me semble appropriée) pour comprendre que la piste est dans un état où prendre des risques est impossible. Je ne dis pas que la piste est praticable, mais je dis que rien n'interdit aux pilotes d'êtres prudents (ce qui implique la possibilité de ne pas rester en piste alors qu'elle est détrempée ou de ne rouler qu'à faible vitesse) sans que l'on ait à tout de suite sortir le drapeau rouge.

Ce que je remets surtout en cause, ce sont plus les standards sécuritaires que la décision qui découle de ces standards. Enfin, j'ai bien conscience de me battre contre un moulin, mais les voitures sont les plus sûres de tous les temps, les circuits assez sécurisés, les pilotes des professionnels, les équipes des machines de guerre... Bref, on pourrait un peu laisser la course s'autoréguler, et si la piste est impraticable, on ne la pratique pas ou à ses risques et périls. La FIA n'oblige personne à prendre la piste dans ces conditions. Ce qui force en revanche les pilotes à prendre la piste dans ces conditions c'est leur manque de vigilance quand la piste était praticable. Dommage j'ai envie de dire, les pilotes sont des grands garçons et surtout, des professionnels de la course. Il n'est pas question de les "envoyer au charbon", mais justement qu'ils apprennent à ne pas aller au casse-pipe en prenant leurs précautions.

J'ai évidemment conscience que mon avis est un ressenti personnel qui ne sera pas partagé et que jamais, je pense, je ne verrais le cas de figure que je décris dans les conditions qui sont celles d'aujourd'hui intervenir. Mais mine de rien, j'ai le sentiment que tout cela plombe un peu l'essence de la course, l'adaptation des pilotes aux conditions : quand il pleut, on ne fait déjà plus de départ arrêté (on risque de le voir demain), bientôt on va finir par ne rouler que sur piste séchante.

---

Sur la question de l'injustice, je pense qu'il faut changer les règles. Si les conditions climatiques sont à l'origine du drapeau rouge dans une des parties de la qualif, il faudrait :
- soit faire comme en course et décider qu'après une certaine durée on considère que le résultat est entériné (50, 60, 75% comme on veut)
- soit recommencer la phase de qualification arrêtée (pour cela, il faudrait aussi revoir le règlement de l'allocation pneumatique, je suis d'accord).

Parce que là, que s'est-il passé ? 9 minutes se sont déroulées sur une piste qui était de plus en plus humide, donc dans des conditions où l'amélioration, à partir d'un certain point, était impossible favorisant ceux qui avaient rapidement établi leur meilleur temps, puis les 6 dernières minutes se sont déroulées sur une piste séchante, favorisant les plus rapides et les derniers en piste.
Bref, deux qualifications différentes.

Pour finir, je sais que la remarque sur Red Bull était une boutade, il n'empêche qu'avec l'actualité récente, elle véhiculait quelque chose que tu ne peux ignorer ;-)
Il y a 86 mois
arkansis
arkansis :
N'ayant pu voir les qualifications, je n?émettrai aucune critique sur ce qui a pu se passer.

Après j'espère que demain sera un autre jour, et je souhaite le meilleur pour RedBull, Mercedes, McLaren et Lotus.
Il y a 86 mois
Dino
Dino :
@Fab
Si tu avais bien lu mon commentaire, tu aurais vu que dans ton premier commentaire tu ne parlais pas de la sécurité. Une nouvelle fois, dans ton premier commentaire, tu parles de l'injustice sans préciser que tu comprends que le drapeau rouge a été mis pour des raisons de sécurité. Ca te semblait peut-être superfétatoire, mais ça ne l'est pas et par conséquent tu ne peux pas me reprocher de caricaturer ton propos alors que toi même tu ne donnes pas tous les éléments pour comprendre ta position. Je t'avoue même que j'ai été étonné par commentaire parce que justement il se focalisait sur un seul est unique point, à savoir que c'était injuste.

De plus, dans ton dernier commentaire, je suis étonné de te voir écrire que les F1 sont plus sûres, que les pilotes sont les meilleurs, etc... Et c'est pour autant qu'on doit prendre un risque. J'oserai quand même te rappeler qu'on est certain de sa sécurité que jusqu'à preuve du contraire et que, malheureusement les exemples regorgent de cas où on pensait que la sécurité était suffisante mais qu'il y a malgré tout eu des drames.
Tous les pilotes que j'ai lu, même ceux qui ça a pourtant pénalisé, ont approuvé le drapeau rouge, Pirelli a dit que c'était une bonne décision parce que leurs pneus n'évacuaient plus assez d'eau.
Alors oui, les pilotes auraient pu rouler en piste en étant prudent ou tout simplement ne pas rouler, mais est-ce que c'est vraiment ce que l'on veut voir en qualifications. Je rappelle qu'il s'agit quand même d'un exercice du tour rapide et qu'on ne peut pas se plaindre (et je ne te vise pas toi en particulière) que les pilotes gèrent sur le sec en ne sortant pas des stands et encourager, sur piste humide, que personne ne roule.

On n'en est comme même pas arrivé au niveau de la Nascar où dès qu'il pleut trois gouttes ont sort le drapeau rouge. Quand je te lis, j'ai l'impression qu'on a arrêté la course pour une pisse de chat, mais il faut quand même voir ce qu'il tombait sur le circuit de Silverstone. Je suis le premier à m'indigner des courses sous voiture de sécurité et du fait que parfois la FIA en fait trop, mais là, sincèrement, on ne peut pas reprocher à la FIA d'avoir été trop prudente. Dans ce cas, si je te suis, pourquoi on a mis une voiture de sécurité à Valence ? Après tout, les pilotes sont des grands garçons, ils pouvaient très bien éviter les débris sur la piste, ça se contourne des débris. Pourtant, dans le Mag' du SAV, je crois me souvenir que tu as dis que cette voiture de sécurité était totalement justifiée. Je sais, je te prends par l'extrême, mais le fond est le même : quand il y a un danger, doit-on laisser la responsabilité aux pilotes de l'éviter ou doit-on le faire à leur place ?

Après, je suis le premier à dire que le drapeau est cruel (je préfère ça à injuste) pour les mecs qui avaient fait le bon pari, d'autant plus cruel pour ceux qui n'ont pas réussi à confirmer par la suite. Je serais aussi le premier à dire qu'Alonso, Massa ou Schumacher ont profité des circonstances et pourquoi pas joué de leur influence. Mais voilà, parfois le sport est injuste, mais dans ce cas, il y avait une raison pour ce drapeau rouge et je ne comprends pas qu'on puisse dire qu'on aurait pu s'en passer. Je persiste et signe, dans ce cas précis, le drapeau rouge était la meilleure solution.
Il y a 86 mois
Fab007
Fab007 :
@Dino

Visiblement, c'est toi qui ne me lit pas : j'ai bien compris que depuis le début tu parles de mon premier commentaire, et justement je t'incite, puisque tu m'as amené à préciser ma position sur ce point (à savoir que je ne conteste en RIEN que la sécurité est à l'origine de ce drapeau rouge), à ne plus utiliser cet argument comme un argument contre mon discours, comme tu le refais dans ce commentaire, d'autant que je précise ma vision de la sécurité actuelle par la suite. C'est tout. Que tu caricatures mon propos dans ton premier commentaire en réponse, je peux comprendre, même si je trouve que c'est un peu osé de penser que j'occulte le paramètre sécuritaire, mais que tu continues à le faire après, j'avoue ne pas bien comprendre.

Pour ce qui est de la question du bien fondé de la décision : encore une fois, que tout le monde dise qu'il s'agit d'une bonne décision ne change rien à ma position. Je trouve le standard sécuritaire trop important concernant les conditions de course. Qu'il le soit dans certains compartiments m?apparaît tout à fait primordial (voitures, circuits, casques...) et obligatoire, mais je pense qu'il serait bon, de temps en temps, de moins intervenir pour les conditions de piste. Mais là encore, j'ai précisé que cette position n'engageait que moi et était loin d'être partagée. Je l'assume, tout en précisant que je n'ai aucunement envie que les pilotes se tuent ou se blessent. Mais, il m'a été donné de constater, il y a quelques temps, que les drames en F1 arrivaient très rarement sous la pluie, les pilotes allant moins vite et faisant plus attention. Je pense qu'un pilote doit savoir prendre ses responsabilités et courir de la manière la plus adaptée dans les conditions qui se présentent à lui.

En ce qui concerne le parallèle entre un pilote qui, sur le sec, choisit de ne pas sortir pour économiser des pneus et un pilote qui, sur une piste de plus en plus humide, choisit de ne pas sortir parce qu'il sait qu'il ne peut pas améliorer et que s'il le fait, il peut se sortir, je préfère effectivement le second au premier qui a des raisons que je juge valables et plus proches de mon idéal de la course automobile.

Ensuite, je n'ai jamais dit qu'il s'agissait d'une "pisse de chat", je ne suis quand même pas complètement demeuré. Les conditions étaient exécrables, la décision était la bonne pour les standards de sécurité actuels. Les miens sont légèrement moins élevés en ce qui concerne les conditions climatiques.

Mais, finalement, parce que c'était la teneur primaire de mon propos, la situation qui découle du drapeau (et non pas le drapeau, nuance) est injuste, puisque la qualification se dispute dans des conditions tout à fait différentes. De plus, sur une Q2 qui doit durer 15 minutes, ce sont en réalité 6 minutes qui ont compté. Si tu t'accommodes de cela, ce n'est pas mon cas. Je pense que sur ce point, il pourrait y avoir une modification réglementaire.

Donc, pour résumer histoire que ce soit clair :
- le drapeau rouge était justifié pour ce qu'est la sécurité actuelle
- je pense qu'on pourrait laisser plus souvent courir les pilotes sous la pluie, même forte
- la situation qui a découlé du drapeau rouge est injuste.
Il y a 86 mois
guigui
guigui :
dialogue de sourd ? en tout cas marrant a lire.pour ma part je trouve que le drapeau rouge était totalement justifié les gars étaient en aquaplaning dans les lignes droites, je suis d accord que la FIA prend parfois trop de précautions mais dans ce cas surement pas! quant a attendre de compétiteurs assoiffés de victoire (shumi et alonso par exemple) qu ils se résignent a 6 minutes de la fin de Q2 (meme si c est evident que c est la meilleure chose a faire pour la sécurité ) je ne pense pas que ce soit dans leur caractère...(ils auraient continué a faire des pirouettes pour avoir un drapeau rouge les fous) donc heureusement que la direction de course est là pour prendre ces décisions .Et comme le dit si bien dino ( c est pas de la lèche ça??!! ) c est très cruel mais absolument pas injuste. Par contre Alonso qui améliore son temps alors que Grosjean est dans les graviers c est peut etre un peu injuste non? mais c est pas moi qui vais m en plaindre!!!

VIVE ALONSO!!!!
Il y a 86 mois
SebF1
SebF1 :
Ma conclusion personnelle est que le drapeau rouge n'aurait pas du etre hissé, car cela brise toute strategie gagnante de la part des petites ecuries. Concernant la securité, je ne voulais pas le dire car j'avais peur de me faire charger, mais je rejoins Fab pour dire que les monoplaces actuelles sont les plus sures qui soient et que des espaces de degagement existent tout de meme sur le circuit. De meme, il faudrait peut-etre faire comprendre aux pilotes, s'ils ne le savent pas deja, qu'a partir d'un certain moment, ameliorer son chrono devient impossible et rouler au risque de casser la voiture devient inutile. Je pense que la FIA devrait se deresponsabiliser de la securité des pilotes lorsque de pareils moments surviennent pendant les qualifs, en precisant bien que les pilotes ne sont pas obligés de prendre la piste s'ils sentent que l'aquaplaning devient trop dangereux. Je suis donc pour l'equité sportive, en sachant qu'elle ne doit pas necessairement se faire au detriment de la securité.

@Dino

Sur Vergne, on ne pouvait tout de meme pas s'attendre a ce qu'il dise "Le drapeau rouge etait la mauvaise decision, car cela m'a desavantagé". Il se serait fait demolir sous pretexte que la securité passe avant tout.

En ce qui concerne les debris a Valencia, la presence de debris sur la piste n'a rien a voir avec la pluie. Si des debris se trouvent sur la trajectoire ideale, je ne considere pas normal de voir les pilotes forcés a faire un ecart dans la partie sale pour les eviter. De plus, je suis d'accord pour que le drapeau rouge soit hissé EN COURSE en rason de la pluie trop forte, quoique je suis aussi d'accord pour dire que les pilotes peuvent egalement s'adapter eux-memes aux conditions, en roulant simplement tres lentement. Les conditions sont les memes pour tout le monde apres tout.

@guigui

Alonso ameliore peut-etre son temps, mais honnetement, quel etait le danger pour qu'Alonso soit obligé de ralentir ? La raison du drapeau jaune est la sortie de Grosjean, immobilisé dans les graviers en dehors de la piste. Est-ce une raison pour empecher un pilote qui joue sa tete d'ameliorer son temps ? Personnellement, je ne le pense pas.
Il y a 86 mois
Dino
Dino :
@Fab007
Je ne vois pas ce que j'occulte et là où j'ai besoin de me relire. J'ai très nettement distingué mes reproches concernant ton premier commentaire tout en reconnaissant que pour la suite tu avais précisé ta position sur la justification du drapeau rouge. Après, je réponds à ce que tu dis à ce propos, mais je fais bien la part des choses. Dans ma réponse à ton premier commentaire, je n'avais pas les éléments que tu expliques par la suite, alors permets-moi quand même de justifier ma première réponse.
En tout cas, j'insiste, on se serait évité ce "dialogue de sourd" si dès le départ tu avais précisé dans ton premier commentaire ta position sur le drapeau rouge, ce qui semble quand même un prérequis, surtout étant donné le contexte qui précède... Un simple "Outre le bienfondé du drapeau rouge, je pense que c'est injuste pour les pilotes..."

En ce qui concerne l'injustice du drapeau rouge, je crois qu'on a chacun donné nos arguments et qu'en dehors des standards de sécurité dont nous avons des appréciations différentes, nous sommes relativement d'accord sur bon nombre de questions.

@SebF1
C'est un peu facile de dire qu'un pilote ne pouvait pas dire le contraire parce qu'on le lui aurait reproché. C'est complètement nier le fait qu'un pilote peut penser par lui-même.
Concernant les débris, c'est un argument extrême que j'utilise contre Fab007 tout simplement parce que l'enjeu est le même : doit-on laisser le choix à un pilote. Dans les deux cas (débris ou pluie), les pilotes sont aptes à décider par eux-mêmes. Même si les débris sont sur la trajectoire, la piste est large. Il faut avoir un peu de logique : si on laisse leur libre-arbitre aux pilotes dans une situation d'insécurité éventuelle, il faut le faire pour tous les cas. Tu ne considères pas normal qu'un pilote soit obligé de faire un écart pour éviter des débris sur une partie de la piste, personnellement, je ne considère pas normal qu'un pilote doive rouler sur une piste humide où ses pneus Pluie ne suffisent pas à évacuer l'eau. On est bien d'accord qu'il y a certaines conditions qui doivent être réunies pour qu'un pilote puisse faire correctement son travail et je pense que celles-ci ne sont réunies ni lorsqu'il y a des débris sur la trajectoire, ni lorsqu'il pleut trop pour pouvoir rouler à un rythme normal. Dans les deux cas, on veut voir les pilotes exercer dans les meilleures conditions.
Personnellement, je m'en moque de la distinction entre la course et les qualifications, tout simplement parce que le danger n'est pas plus ou moins grave en course qu'en qualifications. Ce que je critique vertement, ce sont les courses sous la pluie derrière la safety car qui, là, constituent un danger. C'est sûr que sportivement ce n'est pas la même chose, mais l'aspect sportif n'est que secondaire selon moi.
Encore une fois, comment la FIA pourrait-elle justifier auprès du public qu'à conditions de pistes identiques, un drapeau rouge se justifie en course voir en Q3 comme le suggère Fab mais pas en Q2 ? Ils répondrons que c'est pour respecter l'équité sportive, d'accord, mais dans ce cas ça envoie l'émission que l'équité sportive prévaut sur la sécurité. Après la FIA en fait peut-être trop, mais dans ce cas, la logique veut qu'elle doit appliquer les mêmes normes de sécurité peu importe la situation et le moment. Rappelons que la FIA est particulièrement engagé sur la question de la sécurité routière, elle doit donc elle-même avoir une certaine cohérence pour être crédible.

Concernant le fait que ça créé une injustice, si on commence à adapter le règlement pour qu'il n'y ait plus d'injustice, il va falloir également repenser la règle sous Safety Car parce qu'on peut par exemple penser, comme le drapeau rouge est injuste pour ceux qui avaient fait le bon choix de pneus en Q2, que la voiture de sécurité, à Valence, est particulièrement injuste pour les pilotes qui ont fait le meilleur taf et qui ont fait pris les meilleures décisions. Dans ce cas, dès qu'il y a un incident pouvant entraîner l'introduction de la voiture de sécurité en course, et bien arrêtons la course, puisqu'en resserrant les écarts, la SC crée nécessairement des injustices et annihile le travail bien fait.
Ce qu'on reproche souvent à la FIA, c'est de trouver des solutions sur mesure pour un problème précis qui, elles-mêmes, entrainent d'autres désagréments.
Il y a 86 mois
Depy
Depy :
Il fallait laisser aller Q2 à son terme ou ne pas faire démarrer les voitures. Arrêtez Q2 à la moitié de la séance amène directement des soucis et des désagréments. Après, chaque problème doit être résolu au cas par cas dans le sens où si on applique une de ses solutions qui pourraient convenir cette fois, ça pourrait ne pas convenir pour un autre cas. De par la nature du circuit principalement. Ici, il y a certes beaucoup de dégagement, mais qu'en aurait il été sur un autre circuit ?

Si la prochaine fois on laisse aller la qualif à son terme mais qu'une monoplace en embroche une autre ou se tape violemment contre un mur, des voix vont quand même s'élever parce que c'était trop dangereux de les laisser courir. Si la prochaine fois on reporte le départ d'une séance de qualif, des voix s?élèveront parce qu'il fallait tenter de les laisser aller, par exemple.

Si il y autant de débats autour de ce fait, c'est parce qu'est un problème qui est loin d'être évident à résoudre. Et chaque solutio


Je n'ai pas lu tout le débat, mais j'ai vu safety car... Petite précision humoristique... EN 2011 ou 2010 à Valence, la sc à ruiné la course d'Alonso alors qu'elle l'a bien aidé cette saison ci... Comme quoi... :)
Il y a 86 mois
Dino
Dino :
J'ajouterai que c'est parce que la sécurité doit encore primer sur le sportif que la FIA ne peut pas se permettre de connaître la dérive américaine qui consiste à sortir un drapeau jaune quand ça les intéresse, pour relancer la course. Si on incitait la FIA à penser à l'équité sportive ne serait autant qu'à la sécurité, rien ne l'empêcherai de juger nécessaire de relancer une course là où pourtant la sécurité n'est pas nécessairement compromise.
Il y a d'ailleurs, en amérique du nord, un débat très intéressant sur l'utilisation du Drapeau Jaune, dont un des patrons de circuit aimerait qu'ils soient moins aléatoires, justement pour relancer la course, là où des grands champions comme Gordon par exemple lui répond que les drapeaux jaunes doivent rester aléatoire et qu'il faut surtout lutter contre les DJ de complaisance qui retire finalement tout le charme des sports mécaniques qui résident dans l'imprévisibilité et le fait que parfois le sort soit injuste. Retirez ça et la Formule Un sera moins passionnante.
Il y a 86 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.