> > > > McLaren espère se rattraper avant la pause

McLaren espère se rattraper avant la pause

Après deux Grands Prix compliqués, l'écurie McLaren cherche un second souffle histoire de réduire l'écart avec ses concurrents avant les vacances. Pour cela, l'équipe anglaise cherche à passer deux week-ends sans le moindre problème, à commencer par le Grand Prix d'Allemagne en fin de semaine.

© McLaren - Jenson Button est concentré© McLaren - Jenson Button est concentré

Alors qu'elle sortait d'une victoire au Grand Prix du Canada, grâce à Lewis Hamilton, l'écurie McLaren a vite déchanté lors des deux courses suivantes : 9 points seulement d'engrangés, contre 55 pour Ferrari, 52 pour Red Bull et 36 pour Lotus, toutes désormais devant la formation de Woking au classement. Parmi les écuries dites "installées", seules Williams, Sauber et Toro Rosso ont fait pire ! Et si à Valencia, l'abandon du Champion du Monde 2008 sur accrochage avec Pastor Maldonado avait empêché l'obtention d'une dizaine de points supplémentaires, le Grand Prix de Grande-Bretagne s'est déroulé dans des circonstances quasi-normales – pluie du vendredi et du samedi mise à part – débouchant sur des 8ème et 10ème places peu dignes de l'écurie anglaise.

Ce week-end britannique s'est donc avéré très décevant, à tel point qu'il est quasiment passé sous silence par les pilotes McLaren : « J'ai rapidement passé la déception de notre week-end à Silverstone, en courant avec la Flamme Olympique le lendemain de la course et en tournant rapidement mon attention vers Hockenheïm, » explique ainsi Lewis Hamilton. « En termes de performance, je pense toujours qu'il est difficile de prédire précisément où nous serons dans la hiérarchie – Valencia et Silverstone ont certainement été des courses compliquées pour nous, mais je ne pense pas qu'elles étaient vraiment représentatives de notre vitesse, » indique pour sa part Jenson Button.

Du côté de l'encadrement, on préfère ne retenir que l'engouement dont a fait preuve le peuple britannique, malgré les conditions : « Le week-end de Silverstone a été difficile pour nous – rendu meilleur par le soutien tout autour du circuit pour Jenson, Lewis et l'équipe Vodafone McLaren Mercedes. En effet, il a été très encourageant de voir que, même après un résultat décevant, leur enthousiasme est resté intact. Ils sont une motivation constante pour moi et pour tout le monde chez McLaren », clame Martin Whitmarsh, directeur de l'écurie.

Le patron anglais est d'ores et déjà tourné vers l'avenir, matérialisé par les deux courses qui arrivent en autant de semaines : « Bien sûr, après Silverstone, notre attention s'est vite portée vers Hockenheïm, qui, en compagnie du Hungaroring, clôturera à la fin du mois la première moitié de la saison. Toute l'entreprise est déterminée à diminuer l'écart avec les meneurs du championnat avant le début des vacances », explique-t-il.

Un discours similaire chez Jenson Button, qui pense que ce duo de courses précédant la pause sera « important pour toute l'équipe » : « En sortant de quelques week-ends décevants, il est crucial que nous profitions des opportunités qui s'offriront à nous en Allemagne et en Hongrie. » Et selon le Champion du Monde 2009, la marche à suivre pour ce faire est on ne peut plus simple, à savoir : vivre un week-end sans le moindre problème : « Cette année, vous avez réellement besoin d'un parcours sans anicroche vers la course si vous voulez maximiser le potentiel de votre voiture – et c'est exactement ce que nous espérons pour le prochain week-end en Allemagne, » explique-t-il.

Hockenheïm est donc la première étape du rachat pour l'écurie anglaise. Mais le tracé, modifié après l'épreuve de 2001, n'a plus la même saveur que lorsqu'il était constitué de longues lignes droites bordées d'arbres, que Jenson Button a connu (« il y a fort longtemps ! », d'après lui). Un privilège que n'aura pas eu son coéquipier : « Ça a toujours été un regret pour moi d'être arrivé en F1 trop tard pour courir sur l'ancien tracé d'Hockenheïm, où le circuit disparaissait dans la forêt et n'était alors interrompu que par des chicanes relativement rapides. Ce devait être incroyable de se battre avec aussi peu d'appui, engagé dans un bataille à l'aspiration avec une autre voiture en attendant le bon moment pour bondir et dépasser. »

Mais la nouvelle version garde toute de même un grand intérêt pour les pilotes : « J'ai toujours apprécié Hockenheïm » déclare Jenson Button. « J'ai connu une belle course ici en 2004, terminant deuxième, bien qu'étant parti 13ème après une pénalité pour un changement de moteur. C'est un circuit où vous pouvez attaquer ; il est bon pour la course et le nouveau tracé est meilleur pour les spectateurs. » Pour son équipier, « c'est un endroit construit pour la course » : « L'épingle à la fin de la parabolique est un classique des points de dépassement, et l'ensemble du tracé semble inviter la voiture de derrière à essayer de dépasser. C'est aussi la première fois que nous venons à Hockenheïm avec le DRS, cela devrait donc contribuer à une course encore plus excitante. »

Le Grand Prix qui vient est d'autant plus important qu'il sera – sauf incident – le 100ème de la carrière de Lewis Hamilton, « de manière invraisemblable » selon l'intéressé : « C'est incroyable, parce que je me rappelle encore de mon premier comme si c'était hier : j'imagine que c'est le genre d'effet que la F1 peut avoir sur vous ! »

Enfin, dernier point d'attache entre McLaren et le Grand Prix d'Allemagne, il s'agit de la course à domicile pour leur motoriste de longue date, Mercedes : « Nous avons beaucoup d'heureux souvenirs de course en Allemagne avec nos amis de Mercedes-Benz. Cette année, alors que nous restons rivaux sur la piste, je suis sûr que ce sera une opportunité de retrouver quelques bons amis et de profiter de la célèbre hospitalité de Mercedes-Benz », conclut Martin Whitmarsh.


Preview, Hockenheim et McLaren Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.