> > > > Le Hungaroring sera un défi de plus pour Marussia

Le Hungaroring sera un défi de plus pour Marussia

L'écurie Marussia testera pour la première fois ses nouveautés sur un circuit lent et l'équipe attend avec impatience cette expérience, qui intervient tout de suite après l'Allemagne, où tout ne s'est pas très bien passé notamment pour Timo Glock. Mais le pilote allemand entend rebondir ce week-end sur un tracé qu'il connait bien et qu'il apprécie.

© LAT / Marussia© LAT / Marussia

L'écurie Marussia a apporté de nouvelles pièces pour la MR01 à Silverstone. Ces dernières ont également été utilisées le week-end dernier à Hockenheim et John Booth, le directeur de l'écurie russe, a hâte de voir ce que cela pourra donner en Hongrie ce week-end : « Alors que nous avons pour objectif de résoudre les problèmes rencontrés par Timo avec sa voiture, nous ne devons pas oublier la bonne direction que nous semblons prendre avec notre développement. Nous avons eu deux courses avec le nouveau package et le fait est qu'il semble fonctionner de manière constante et en ligne avec les objectifs fixés par rapport à nos rivaux. Espérons que nous pourrons le confirmer à Budapest pour cette troisième course avec ce nouveau package. »

Charles Pic s'est également montré ravi des performances récentes de sa monoplace et il a hâte de voir ce que cela donnera sur le tourniquet hongrois du Hungaroring : « J'ai quitté Hockenheim empreint d'un sentiment positif. C'est rassurant de constater que le nouveau package semble avoir fonctionné de manière constante à Silverstone et en Allemagne. Pour cette raison, je suis content que l'on puisse aller tout de suite en Hongrie car tout est frais dans nos têtes et nous allons pouvoir voir comment se comporte la voiture sur un type de tracé très différent. »

John Booth confie également que ce Grand Prix, qui se déroule dans la foulée du Grand Prix d'Allemagne, est un défi logistique pour l'équipe : « Cette semaine offre un vrai défi à l'équipe avec seulement quelques jours pour transporter tout notre matériel à travers l'Europe afin d'être prêt pour jeudi. »

Timo Glock apprécie ce rendez-vous hongrois, et c'est notamment là qu'il avait débloqué son compteur de podiums, c'était en 2008 au volant d'une Toyota, il avait terminé deuxième derrière la McLaren d'Heikki Kovalainen - qui avait signé sa première et unique, pour le moment victoire, en F1 : « J'ai toujours ressenti quelque chose de spécial pour le Grand Prix de Hongrie, au point d'avoir presque le senti que c'est ma deuxième course à domicile. J'ai beaucoup de fans, notamment depuis mon premier podium en F1 acquis là-bas en 2008. Chaque fois, j'attends ce rendez-vous avec impatience parce que pour certaines raisons, je semble m'acclimater très rapidement à la piste et j'ai toujours réalisé de bonnes courses grâce à cela. »

Charles Pic ne sera pas non en plus en reste, car il connaît bien le tracé et il estime que cela pourra l'aider : « J'ai vraiment apprécié le Hungaroring lors des quatre fois où j'ai couru ici dans d'autres catégories et j'ai réalisé une belle performance l'année dernière en GP2 (2ème lors de la première course du week-end), donc je suis déjà à l'aise sur ce circuit, ce qui aide toujours. »

L'un des défis de ce week-end sera la chaleur comme l'explique Timo Glock : « Je pense que la météo sera bien plus chaude - et plus sèche - qu'à Hockenheim ; parfois la chaleur peut être intense, un peu comme à Valence. Physiquement, cela peut être très fatiguant, notamment si ce temps persiste tout au long du week-end. »

Un autre point à surveiller sera l'évolution de la piste, comme l'explique John Booth : « C'est un circuit et une ville où nous avons adoré nous rendre ces dernières années. En ce qui concerne le défi sportif, le circuit est toujours très poussiéreux à cause de sa faible utilisation, donc il faudra un peu de temps pour le nettoyer. »

Le Grand Prix de Hongrie sera la dernière course avant une pause bien méritée pour toutes les équipes et cette trêve est attendue de pied ferme par Timo Glock : « Nous sommes déjà de retour après l'Allemagne, donc un planning serré pour l'équipe qui devra aussi faire face à cette chaleur. Nous attendons tous la trêve estivale toutefois; nous adorons cette course mais cela a été une saison très difficile jusqu'à présent et nous avons besoin d'être prêts pour la deuxième partie de l'année. »

Charles Pic attend également cette pause pour se ressourcer afin d'être prêt pour la dernière partie de la saison, qui sera compliquée avec de nombreux voyages : « Tout le monde dans l'équipe mérite d'avoir des vacances pour se préparer aux longs trajets qui nous attendent plus tard dans l'année, donc j'espère que nous pourrons réaliser une bonne course de nouveau ce week-end. »

Même son de cloche du côté de John Booth, qui confie que cette pause permettra de faire un premier bilan avant de se tourner vers les 9 dernières courses de la saison : « Nous attendons avec impatience cette dernière course avant la trêve estivale, après laquelle nous pourrons nous tourner vers la deuxième moitié de la saison. »


Preview, Hungaroring et Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.