> > > > L'écurie Williams espère rebondir en Hongrie

L'écurie Williams espère rebondir en Hongrie

L'écurie Williams sait que le circuit du Hungaroring est un vrai test pour les monoplaces comme pour les hommes, mais elle a hâte de pouvoir reprendre la piste pour tenter de faire oublier son zéro pointé allemand. Bruno Senna et Pastor Maldonado s'attendent à souffrir mais les deux hommes se montrent confiants car ils ont déjà brillé sur le tourniquet hongrois par le passé.

© LAT / Williams© LAT / Williams

Le Grand Prix se déroule seulement une semaine après le Grand Prix d'Allemagne, ce qui est un défi supplémentaire pour les équipes comme l'explique Mark Gillan, ingénieur en chef en charge des opérations chez Williams : «D'un point de vue logistique, les courses qui se disputent à une semaine d'intervalle sont toujours un peu plus compliquées avec moins de temps entre les deux rendez-vous notamment pour résoudre d'éventuels problèmes. Le plateau est tellement serré à l'heure actuelle que vous devez vous assurer d'extraire la performance maximale de la voiture - il n'y a pas la place pour l'erreur.»

Le tracé du Hungaroring nécessite beaucoup d'appuis, comme le précise Mark Gillan qui s'attend également à ce que les monoplaces souffrent dans la possible fournaise hongroise : «Pirelli apporte les mêmes composés que ceux utilisés lors de la dernière course, les mediums et les tendres. Le tracé offre des vitesses assez faibles en moyenne, seuls Monaco et Singapour sont plus lents. Cela signifie donc que vous roulez avec le maximum d'appuis. Les équipes devront également faire face à de potentielles fortes chaleurs qui nécessitent des conduits de refroidissement plus larges.»

Du côté des pilotes de l'écurie de Grove, Pastor Maldonado connaît bien le tracé du Hungaroring, il y a notamment gagné en Formule 3000 Italienne et en GP2, il espère donc pouvoir signer un bon résultat ce week-end : «Le circuit en Hongrie est vraiment lent donc nous devrons adapter nos réglages pour ce genre de circuit mais nous avons montré jusqu'à présent cette année que notre monoplace était rapide sur différents types de tracés. J'ai gagné ici par le passé donc j'ai de bons souvenirs du circuit et les fans créent toujours une bonne ambiance donc j'attends avec impatience ce week-end.»

Bruno Senna n'est pas en reste, il avait notamment signé deux podiums en GP2 en 2008 sur ce même tracé. Mais le pilote brésilien s'attend à vivre une course compliquée car le circuit hongrois est un tracé difficile pour les pilotes : «Le Hungaroring est l'un des circuits les plus difficiles du calendrier. Techniquement, c'est un vrai test et c'est un tour assez lent qui me rappelle un peu Monaco sur certains aspects. C'est également difficile physiquement parce que les températures sont souvent élevées et vous avez du travail à faire derrière le volant donc vous vous fatiguez vite. J'ai bien réussi ici par le passé, notamment en GP2 en 2008, donc j'ai hâte que ce week-end débute.»


Preview, Hungaroring et Williams Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.