> > > > Cinq hommes et une couronne

Cinq hommes et une couronne

Le championnat de F1 va reprendre ses droits après avoir boudé les circuits pendant de longues semaines. Cette deuxième partie de saison promet beaucoup avec cinq pilotes qui peuvent encore légitimement rêver de titre mondial. La Chronique Pitstop fait un petit tour des troupes.

© GEPA - Les pilotes Red Bull sont les mieux placés© GEPA - Les pilotes Red Bull sont les mieux placés

Enfin ! Après cinq semaines de pause, d’actualités tombant au compte-goutte, laissant même le temps à Nelson Piquet Jr de faire la Une, la Formule 1 va reprendre le chemin des circuits pour relancer la bataille infernale pour le titre de champion du monde des pilotes.

En tête de la meute, Fernando Alonso. Avec 40 points d’avance sur son dauphin, l’Espagnol est presque assuré de quitter l’Europe en conservant son leadership quelque peu surprise, même si en Hongrie la F2012 a montré quelques signes de faiblesse par rapport à ses concurrentes directes que sont McLaren, Red Bull et Lotus.

Derrière le pilote originaire des Asturies, les rangs sont, on ne peut plus, serrés puisque huit petits points séparent le 2ème, Webber, et le 5ème, Räikkönen. Le pilote Lotus qui fait figure de favori pour la manche spadoise. Iceman s’est en effet imposé à quatre reprises sur ce tracé lors de ses cinq dernières apparitions en Ardennes, et avec une Lotus qui devrait profiter de son double-DRS, tous les espoirs sont permis pour l’écurie Lotus et les fans du Finlandais. Une victoire devant Alonso lui permettrait de grimper à la deuxième place du championnat. Preuve qu’il ne faut pas le négliger pour la couronne mondiale en fin de saison.

Mais il ne faut pas non plus négliger Red Bull avec Webber et Vettel. L’Australien revit au volant d’une RB8 pourtant bien moins dominatrice que ne l’était sa devancière. Le grand Mark possède encore deux petits points d’avance sur Vettel mais il va lui falloir creuser l’écart s’il veut obtenir le plein soutien de son team d’ordinaire plus enclin à couver le joyau allemand. Vettel qui est sans doute le favori des « parieurs » du paddock pour aller contrarier la marche triomphale de Fernando Alonso vers un troisième titre. 2010 a montré qu’il ne fallait jamais écarter le double champion du monde de chez Red Bull.

A ces quatre lascars, il faut encore ajouter Lewis Hamilton, qui a retrouvé une McLaren à la hauteur de ses ambitions. Après une course décevante en Allemagne, l’Anglais a rebondi de la plus belle des façons en Hongrie en s’offrant la pole et la victoire finale, malgré des Lotus pressantes dans ses échappements mais incapables de se rapprocher une fois l’écart réduit à une seconde.

Pour les autres, la messe semble définitivement dite, même si Button veut encore y croire. Mais avec 76 points contre 164 à Alonso, il faudrait que l’Espagnol connaisse un vrai passage à vide pour pouvoir recoller, ce qui peut toujours arriver mais il faudra que le facteur (mal)chance vienne mettre son petit grain de sel pour que celui qui avait décroché le titre en 2009 et terminé deuxième en 2011 puisse encore avoir son mot à dire cette saison.

Avec Spa-Francorchamps et Monza qui vont s’enchainer, la reprise est pleine de promesses avant de quitter le vieux continent pour se lancer dans la dernière ligne droite d’un championnat qui n’a probablement pas fini de nous tenir en haleine. Faites vos jeux !


La chronique Pitstop, Spa-Francorchamps et Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.