> > > > Dany Bahar porte plainte contre Lotus

Dany Bahar porte plainte contre Lotus

Dany Bahar, qui a été licencié de son poste de PDG de Group Lotus en juin dernier, a décidé de porter l'affaire devant les tribunaux britanniques. Il réclame plus de 8,5 millions d'euros en dommages et intérêts.

© LAT© LAT

Dany Bahar a occupé le poste de PDG de Group Lotus entre septembre 2009 et juin 2012. C'est notamment lui qui a entrepris les nombreux investissements du constructeur dans diverses catégories de sports automobiles (Formule 1, GP2, GP3, endurance, IndyCar, World Series by Renault...), qui se révèlent aujourd'hui beaucoup trop importants pour les finances du modeste constructeur, désormais détenu par le groupe malaisien DRB-Hicom.

C'est pourquoi Group Lotus a diffusé le communiqué suivant, le 25 mai dernier : « A la suite de nombreuses questions de la part des médias, Group Lotus plc peut aujourd'hui confirmer que le PDG Dany Bahar a été temporairement suspendu de son rôle afin de faciliter une enquête liée à une plainte, quant à son comportement, portée par la maison-mère de Lotus, DRB-HICOM Berhad. » Cette enquête s'est concrétisée le 7 juin par le licenciement avec effet immédiat de l'homme d'affaires.

Néanmoins, cette stratégie de développement tout azimut n'était qu'une reproduction de la stratégie qu'il avait mené en tant que responsable des opérations chez Red Bull entre 2003 et 2007. A l'époque, c'est lui qui avait mené l'arrivée massive en Formule 1 (via le rachat des écuries qui sont devenues Red Bull Racing et Toro Rosso) et en Nascar. Cette stratégie avait connu davantage de succès que chez Lotus, dont les finances ne pouvaient pas supporter une telle expansion. C'est pourquoi Lotus n'est désormais plus le sponsor de l'écurie qui porte pourtant encore son nom, Lotus F1 Team. Cette situation n'évoluera que lorsque Genii Capital aura trouvé un nouveau sponsor-titre.

Group Lotus a réagi à la plainte de Dany Bahar qui réclame 8,5 millions d'euros de dommages et intérêts en déclarant : « Suivant les conseils de leurs avocats, DRB-Hicom et Lotus vont combattre vigoureusement la plainte de Bahar, y compris en portant des contre-plaintes contre Bahar. Nous ferons les annonces requises en tant approprié. La plainte ne devrait pas avoir d'impact financier ou opérationnel significatif pour le groupe. L'exact montant des coûts liés à cette plainte ne peut pas encore être déterminé à l'heure actuelle. »

Avec la participation de RacingBusiness.fr


Economie, Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.