> > > > Le chant du cygne de Felipe

Le chant du cygne de Felipe

Lorsque l’on entend Felipe Massa et Ferrari se réjouir d’une cinquième place à l’arrivée du Grand Prix de Belgique, on ne peut s’empêcher d’être un peu déçu pour le Brésilien qui nous avait tant fait vibrer lors de la magnifique saison 2008.

© Ferrari / Massa sera-t-il dans les paddocks en 2013 ?© Ferrari / Massa sera-t-il dans les paddocks en 2013 ?

Il est tout de même assez commun de dire que depuis son grave accident au Grand Prix de Hongrie en 2009, Felipe Massa n’est plus le même pilote.
Si l’on se réfère uniquement aux résultats acquis par le Brésilien depuis ce triste événement, il est clair que ses performances ont chuté vertigineusement. Juste quelques podiums, de manière sporadique à se mettre sous la dent, des luttes pour la victoire de plus en plus rares, aucune pole position … la litanie pourrait durer encore longtemps malheureusement.

Mais pourtant, Felipe semblait capable de relever la tête après son accident. Dès la saison suivante même, un an presque jour pour jour après la tragédie hongroise, Massa était en position de remporter une course et de prouver à tout le monde son incroyable capacité de vainqueur.

Mais à ses blessures physiques à peine soignées, sont venus s’ajouter des troubles psychologiques qui semblent aujourd’hui irréversibles. Tout le monde se souvient de la phrase de son ingénieur à Hockenheim lors du Grand Prix d’Allemagne 2010, qui lui intimait l’ordre, à peine masqué, de laisser passer son équipier Fernando Alonso, plus rapide que lui et en lutte pour le titre.

Tous les passionnés de Formule 1 auraient cependant voulu voir le retour en grâce de Massa, en plus à une date symbolique un an après son accident. Le genre d’histoire qui s’inscrit dans les annales de ce sport et qui humanise un peu ce grand cirque souvent décrié.
Car oui, Felipe Massa avait réussi à gagner le cœur et l’estime du public et de ses pairs. Il aura tout de même été champion du monde pendant deux minutes, avant que Lewis Hamilton, dans un dernier effort, lui ravisse le titre lors du final de cette saison 2008 époustouflante.

Tout le monde garde encore en mémoire les larmes du Brésilien et de son entourage et surtout son panache sur le podium final où il était désireux de garder sa fierté et surtout de remercier tout un peuple qui était derrière lui pour le soutenir.

Aujourd’hui, ces images de liesse semblent bien lointaines. Lorsque l’on parle de Massa désormais, c’est surtout pour se demander de quoi sera fait son avenir. On le dit grillé chez Ferrari, au bord d’une retraite bien précoce pour un pilote de 31 ans, démotivé, enfermé dans une spirale infernale de défaite et de mauvais résultats. Bref, plus au standing de la grande Scuderia Ferrari qui a déjà trouvé une autre idole en la personne de Fernando Alonso.

Si Massa avait en son temps était adoubé par le grand Michael Schumacher qui en avait fait son héritier au soir de sa première retraite, le Brésilien s’est fait piquer sa place de prétendant en quelques mois par le fédérateur Alonso.
Désormais, Felipe Massa semble avoir accepté son avenir. D’ailleurs, il se demandait lui-même au soir du Grand Prix de Belgique si sa cinquième place acquise un peu plus tôt changerait quelque chose à son avenir. Au fond de lui, et peut être même officieusement, il se sait condamné au sein de la Scuderia.

Il reste à savoir si une solution de repli est envisageable pour lui. Un échange pourrait bien s’effectuer avec Sauber où Pérez verrait d’un bon œil de se glisser dans un baquet rouge. Mais pour Felipe, cela serait une régression synonyme de triste fin de carrière.

Une fois que l’on a connu Ferrari, il est difficile d’aller rebondir ailleurs. Souvenez-vous de Michele Alboreto. Lui aussi avait frôlé le titre avec l’écurie au cheval cabré au milieu des années 80. Une poignée de victoires en poche, il était reparti chez Tyrell où il remporta un succès de prestige avant de finir sa carrière en fond de grille au volant d’une erratique Footwork … mais tout le monde avait déjà oublié l’élégance de sa période Ferrari.

Il reste peut être une opportunité à Felipe Massa. S’il réalise un excellent résultat à Monza, peut-être même une victoire, alors il aura peut-être la chance de poursuivre l’aventure en rouge. Il suffit de faire rêver tous les tifosi, qui ne sont pas des ingrats, pour qu’il revienne en odeur de sainteté auprès de son équipe actuelle. Un tournant décisif dans sa carrière. La renaissance ou un chant du cygne en quelque sorte …


Hors Piste, Massa et Ferrari Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




10 réactions sur cet article Donnez votre avis
Quentin
Quentin :
Attention, Alboreto n'a pas gagné chez Tyrrell après être passé chez Ferrari mais avant, en 1982 et 1983. Il n'a disputé qu'une demi-saison en 1989 avant d'être remplacé par Alesi pour une histoire de sponsors.
Il y a 85 mois
eric974
eric974 :
Je suis assez d'accord avec l'article. En effet je pense que le Grand Prix d'Allemagne en 2010 a vraiment été le tournant ce jour là il a compris qu'il n'était plus numéro un mais un deuxième pilote au service de F.Alonso et cela l'a plus profondément marqué que son accident.
Pourtant un baquet dans un équipe de milieu de peloton ou il serait capable de faire des exploits lui serait bénéfique le problème est en a -t-il envie? Son attitude prouve que non s'il considère qu'une 5 ème place est un bon résultat.
Il lui reste une alternative raccroché en formule 1 et pourquoi pas s?essayer à l'Indycar
Il y a 85 mois
nioulargo
nioulargo :
j aimerai le voir avec raikkonen en remplacement de grosjean....les deux pilotes s'entendraient bien et massa pourrait montrer son talent non complètement disparu...par contre etre le paillason d'alonso est une place peu enviable pour n'importe quel pilote
Il y a 85 mois
guigui
guigui :
ah cruel monde de la f1... encore plus cruel chez Ferrari ou depuis l aire shumi il y a un pilote n1 et un dont on a rien a foutre. il aurait mieux réussi chez mclaren ou redbull ou c est un peu plus équitable
je pense.
si je me souviens sa première confrontation en 2010 en qualif avec alonso il était devant preuve que c était pas un manche.mais bon il a mangé aussi le pauvre l article pourrait évoquer aussi dans les blessures psychologique le fait que son titre en 2008 s est perdu et il y a fait référence grâce a flavio et piquet junior lors du crash gate ...il avait la victoire en poche. ceci dit très bon article qui rend un hommage mérité a felipé.
c est triste comme fin de carrière le pauvre a l air complètement démotivé espérons qu il rebondisse !!
Il y a 85 mois
oui-oui
oui-oui :
5eme ?? pour moi à la regulière (sans le crash du départ) il etait pas mieux que 10ème (grosjean, hamilton, alonso et les deux sauber.....)
Il y a 85 mois
dabass44
dabass44 :
Pour moi c'est assez logique qu'il soit moins fort depuis cet accident. Passé à deux doigts de la mort doit forcément faire réfléchir et quand on pense trop: on perd deux ou trois dixièmes au tour... Maintenant il n'est pas forcément fini pour autant, allez dans une autre écurie ou il aura un coéquipier un peu moins fort qu'Alonzo pourrait lui redonner confiance. Après ça qui sait...
Il y a 85 mois
Sid
Sid :
Est-ce que Massa mérite que l'on pleure sur son sort? Honnêtement, j'ai du mal à m'en convaincre... C'est un pilote en bout de course mais ça fait un moment qu'il en est à ce stade...
Son accident a été terrible, certes, mais était-il vraiment à la hauteur avant? Rappelez-vous cette saison 2008 combien il a été inconstant : ce n'est pas le crashgate qui lui a fait perdre la course de Singapour, ce sont ses 2 tête-à-queue, plus le tuyau d'essence et je ne parle des autres courses cette année-là.
Un champion du monde, c'est un mec carré aux épaules, qui marque des points si possible à toutes les courses et Massa n'a jamais eu cette stabilité...
Et puis, soyons clairs : quand il a signé son baquet chez Ferrari avec Schumacher, ne me dites pas qu'il ignorait quel serait son statut...
Il a eu sa chance en 2007 et 2008, il n'a pas su la saisir et, quand Ferrari a recruté Alonso, c'était retour à la case départ!! N'importe quel fan de F1, à cette époque, savait déjà, avant Melbourne, qui était le n°1 du n°2!!
Le psycho-drame du GP d'Allemagne 2010, mais quelle blague : mon dieu, il y a des consignes de course en F1, mais quelle surprise, surtout chez Ferrari!!! Ah non, chez les autres, ce sont des problèmes d'hydraulique, pardon...!!
Massa a-t-il été mal traité par son écurie, non,sinon il serait parti... Massa est-il déçu de ne pas être devenu ce que d'autres sont, oui, mais c'est la loi en F1, il a eu sa chance, c'est déjà pas si mal!!!! Et il va avoir une fin de carrière à la Barichello, ce qui est, somme toute, loin d'être la pire chose qui puisse lui arriver...
Il y a 85 mois
Lotuswinner
Lotuswinner :
Autant j'étais à fond derrière Massa dans sa conquête du titre en 2008, autant aujourd'hui je pense que ça aurait été une imposture qu'il le remporte.À mes yeux finalement ( sans aimer particulièrement le pilote) Hamilton le méritait plus.
Il y a 85 mois
Lotuslover
Lotuslover :
Moi personnellement vu les performances de Massa... Je trouve que Button a plus de mérite ;)
Il y a 85 mois
Bilo
Bilo :
@ Lotuswinner
Donc, en gros, le futur doit déterminer le passé, c'est ça ? Le niveau de Massa actuellement doit remettre en cause ses performances de 2008 ? Curieux comme raisonnement...

@ Sid
Idem, comment peux-tu insinuer que Massa n'était pas à la hauteur avant son accident ? Il n'a pas été si inconstant que ça en 2008. Il s'est loupé 3 courses (Australie, Malaisie, Silverstone), comme Hamilton, le champion 2008, ou même Vettel en 2010, donc ta définition d'un champion du monde ne devrait même pas s'appliquer aux deux derniers cités. C'est une ineptie.
Bref, comme Massa et Hamilton ont fait le même nombre d'erreurs, il y a cette course de Singapour placée sous le signe de la tricherie, et dont le résultat devait être remis en cause. Le problème du tuyau, on ne va pas y revenir mais certains en ont besoin, il est dû à la précipitation des mécanos suite au SC. SC qui n'aurait jamais dû intervenir à ce moment-là.
Mais j'en ai marre de sans cesse réexpliquer aux personnes qui visiblement font exprès de ne pas comprendre.
Il y a 85 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.


+Le SAV de la F1


Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.