> > > > Sanctions : Pirro se justifie auprès de Vettel et Senna

Sanctions : Pirro se justifie auprès de Vettel et Senna

Alors que Sebastian Vettel estime avoir été injustement pénalisé pour l'incident avec Fernando Alonso et tandis que Bruno Senna regrette l'absence de sanction à l'encontre de Paul di Resta, suite à un incident semble-t-il similaire, en début de course, Emanuele Pirro, commissaire-pilote ce week-end, explique les décisions prises à Monza.

© Getty Images / Sebastian Vettel a le visage bien crispé après le GP d'Italie© Getty Images / Sebastian Vettel a le visage bien crispé après le GP d'Italie

Comme lors du Grand Prix d’Italie 2011, la bagarre dans la Curva Grande entre Sebastian Vettel et Fernando Alonso aura été l’un des moments forts de la course et peut-être même de la saison. L’escapade hors piste à laquelle a été contrainte la F2012 de l’Espagnol n’a cependant pas été du goût du collège des commissaires qui a infligé une pénalité de passage par les stands au pilote Red Bull. Emanuele Pirro, commissaire-pilote ce week-end, justifie cette sanction auprès du site italien Omnicorse : « Après le Bahreïn, lorsque Nico Rosberg a contraint Lewis Hamilton a le dépasser au-delà des limites de la piste, puis a forcé Alonso à lever le pied de l’accélérateur, une clarification réglementaire qui ne laisse plus aucun doute a été rédigée par la FIA. […] Un pilote qui se trouve devant peut choisir la trajectoire qu’il souhaite tant que celui qui le suit n’a pas glissé une partie de sa monoplace au niveau des roues arrières : dans ce cas, le pilote de devant est contraint de lui laisser l’espace suffisant pour rester en piste. La décision qui a frappé Vettel est donc juste : Alonso avait bien plus que l’aileron avant au niveau des gommes de la Red Bull. »

Cependant, lorsqu’on lui a demandé après course s’il estimait que la pénalité était juste, Sebastian Vettel répond par la négative : « De mon point de vue, non, mais ce n’est pas à moi d’en juger. » Pour sa part, même s’il estime que « c’est sans importance après l’abandon », Christian Horner partage l’avis de son pilote : « Jugez par vous-même : ça semble un peu dur. Ça ne me semble pas justifier une pénalité, mais ce n’est que mon opinion. »

Emanuele Pirro estime cependant qu’il n’y a pas de quoi polémiquer, notamment lorsqu’on lui rappelle que dans le même cas, en 2011, Fernando Alonso n’avait pas été inquiété : « Il n’y a pas de discussion. Gary Connelly [membre de la FIA, plusieurs fois retenu en tant que commissaire] et moi avons préparé une présentation PowerPoint que nous avons montré aux pilotes lors d’un briefing après le Bahreïn, avec beaucoup de voitures et de situations différentes pour qu’ils puissent vérifier. Les pilotes savent donc comment ils doivent se comporter. » L’Italien confie notamment que l’écurie Red Bull a avancé comme argument que Sebastian Vettel ne s’attendait pas à une attaque d’Alonso à ce moment-là, mais refuse de donner plus de commentaires à ce propos.

Toujours est-il qu’un peu plus tôt dans la course, un accident apparemment similaire a eu lieu entre Paul di Resta et Bruno Senna au freinage de la Roggia, le Brésilien passant sur l’herbe avant d’emprunter l’échappatoire. Le pilote Williams estime ainsi, dans les colonnes d’Autosport que son homologue de chez Force India aurait dû être pénalisé : « C’était assez clair. J’avais l’aileron avant à côté de sa voiture et ensuite, bien sûr, les pneus au freinage, et il m’a poussé hors de la piste. Nous nous sommes touchés. Heureusement, nous ne nous sommes pas balancés l’un l’autre mais, pour moi, un pilote a été suspendu une course pour avoir fait quelque chose de similaire à ça et même Vettel a écopé d’un drive trhough pour avoir poussé Alonso hors de la piste. C’est la décision des commissaires, alors nous la respectons, mais je ne pense pas que ce que Paul [di Resta] a fait était correct. »

Cette fois-ci, Emanuele Pirro justifie l’absence de sanction : « Il n’y a pas eu deux poids et deux mesures. Les images que l’on nous a montrées, ont mis en évidence le fait que Senna était déjà dans l’herbe lorsqu’il a entamé sa manœuvre de dépassement sur la Force India. Comme le Brésilien était au-delà de la ligne blanche, c’est lui qui est allé prendre le risque à l’extérieur de Di Resta. L’Ecossais n’avait par conséquent pas l’obligation de laisser de la place. »


Pénalité, Vettel et Senna




16 réactions sur cet article Donnez votre avis
surboumpour4roues
surboumpour4roues :
......c'est vraiment n'importe quoi !!! la manoeuvre de Seb est celle d'un gars qui dispute sa place de champion du monde et un titre , Alonso attaque dans une courbe limite alors qu'il a 2 zones drs qui suivent , Seb ne ferme pas la porte mais ne l'ouvre pas non plus vu l'enjeu, et bingo carton rouge a Seb , bientôt ligne blanche et ligne de dépassement sur les circuits ? révisez votre code les gars !!!!!!!!!!
Il y a 93 mois
ZAle1991
ZAle1991 :
En fait, c'est délicat !
La manoeuvre en soit est plutôt litigieuse, mais sachant qu'Alonso a fini par passer et surtout qu'au même endroit, un an plus tôt , Vettel avait du mettre 2 roues dans l'herbe pour réussir à dépasser le même Alonso, on aurait peut-être pas du pénaliser sachant ça, mais dans tous les autres cas, je pense que c'est justifié.
L'endroit reste dangereux (on est à plus de 300 km/h ici).


De toute façon, Vettel a fini par abandonner, donc pénalité ou pas, il n'a perdu d'occasion de marquer plus de points.

Il y a 93 mois
Dino
Dino :
Encore une fois, la comparaison avec l'incident n'a pas de sens puisqu'entre temps, comme le dit Pirro, il y a eu une clarification qui a notamment été demandée par les pilotes. Aujourd'hui, les commissaires sont obligés d'appliquer une sanction là où l'an passé il existait une tolérance de facto.
Il y a 93 mois
dabass44
dabass44 :
Quand Senna dit: un pilote à été suspendu une course pour quelque chose de similaire, j'ose espéré qu'il ne parle pas de Grosgean car je ne comprendrais pas vraiment le rapport!
Il y a 93 mois
Schope
Schope :
Entièrement d'accord avec surboum.
Il y a 93 mois
Gusgus
Gusgus :
La (les) différence(s) avec l'année dernière ?

- La clarification dont parle Dino ;
- Le fait qu'Alonso ait dû mettre TOUTE la voiture hors piste et pas seulement deux roues ;
- Le fait qu'Alonso ne soit finalement pas passé à la fin de la ligne droite contrairement à Vettel l'année dernière ;
- Le fait que la voiture d'Alonso ait été endommagée par ce passage dans l'herbe (un trou dans le fond plat, un amortisseur en mauvais état, une partie du diffuseur en moins). Ça, évidemment, les commissaires n'ont pas pu en tenir compte vu que la décision a été prise pendant la course.
Il y a 93 mois
Depy
Depy :
Rien a ajouter à Gusgus...

Si ça avait été deux roues je n'aurais rien dis en cas de non pénalité. Maintenant, il pouvait laisser un peu plus la place pour éviter un possible souci... Mais à ces vitesses, difficiles de prendre la bonne décision à chaque fois !

En tout cas, la différence entre des bords de pistes en tarmac ou en gravier c'est bien faite sentir !!!
Il y a 93 mois
guigui
guigui :
on peut dire que c est dangereux de la part de vettel (dur de laisser de la place a cet endroit) mais on peut aussi dire que c est inconscient de la part d Alonso d essayer de dépasser a cet endroit .. en tout cas c t beau
cependant il y a eu une clarification du règlement récemment donc por moi les commissaires ont fait ce qu il devaient faire c est comme ca
Il y a 93 mois
jacky ratzenberger
jacky ratzenberger :
Il y avait une très grosse différence de vitesse. Et pourtant Alonso est embarqué par un petit gars dégouté sans doute d'avoir eu une coupure d'accélération et essayant d'empêcher coute que coute le gars qui double de passer. Vous savez, un peu comme certains dans les karting de location que ne veulent pas être doublés.
Sauf que là on est à 300, que vettel est double CDM, qu'il n'est pas un rookie venant du gp2. Il doit montrer l'exemple. Je ne suis pas un fan d'alonso, et pourtant je trouve que c'est un attentat. La F1 ne doit pas être un sport où on se donne des coups de roues. Souvenez vous que bcp de pilotes sont morts dans ce genre d'histoire. La F1 est devenu sure, mais à trop tirer sur la corde, lire une article sur la mort d'un pilote en course, ne serait pas super bandant.
Il y a 93 mois
eric974
eric974 :
Moi je tiens à souligner que pour une fois on a des explications claires et précises de la motivation des sanctions ou non sanction bravo à la direction de course (faut le souligner c'est si rare).
Il y a 93 mois
Schope
Schope :
L'action de Vettel un attentat ?
C'est ce qu'on appelle un abus de langage.
Il y a 93 mois
jacky ratzenberger
jacky ratzenberger :
@Schope
Dans mon cas c'est plus une métaphore qu'un abus de langage.
Il y a 93 mois
Schope
Schope :
À l'image de cette pénalité, je trouve ce terme trop fort...
Si cette action est un attentat, comment qualifierais-tu l'action de Schumacher sur Barrichello en Hongrie... un crime contre l'humanité ? :)
Il y a 93 mois
jacky ratzenberger
jacky ratzenberger :
Attentat également. Je m'explique. Parfois les pilotes font des manoeuvres dangereuse pour la vie d'autrui. Dans ce cas il faut les punir. A spa Grosjean a été puni. A monza j'aurai aussi puni Vettel d'un GP de suspension. Pour MSC je lui aurai enlevé sa super licence, simplement, car ce n'était pas la première fois qu'il était puni, et il est septuble CDM. I doit montrer l'exemple.
C'est mon avis, tu as tout à fait le droit d'en avoir un différent.
Il y a 93 mois
ZAle1991
ZAle1991 :
Tous les grands champions (Senna, Prost, Mansell, Piquet, Schumacher...) ont eu de mauvais comportements par moment en piste et ça fait partie de la F1.

C'est répréhensible mais il ne faut pas aller dans l'extrême inverse, c'est-à-dire pénaliser de manière démesurée à tout va. La F1 deviendrait bien terne...
Il y a 93 mois
velocirupteur
velocirupteur :
Il n'y a qu'a faire comme en athlétisme, des couloirs.Ou alors ils font cinq tours et on prends le meilleur chrono et celui la gagne la course. C'est sur que les courses auto sont dangereuse mais quand même de la a mettre le clignotant. Le code de la route dit que l'on ne doit pas changer d'allure quand un autre véhicule entame une man?uvre de dépassement. Donc il suffit de monter son museau et hop, l'autre ne peux plus accélérer.
Il y a 93 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.