> > > > Di Montezemolo : Trop tôt pour Pérez, pourquoi pas Vettel ?

Di Montezemolo : Trop tôt pour Pérez, pourquoi pas Vettel ?

Alors que la "silly season" a débuté, créant dans le paddock la même excitation que celle des amateurs de football durant le mercato, Luca di Montezemolo a fait le point sur l'avenir, surtout celui de Sergio Pérez, avant d'imaginer Sebastian Vettel en potentielle recrue pour Ferrari.

© Ferrari - Luca di Montezemolo pérez cher pour avoir Vettel© Ferrari - Luca di Montezemolo pérez cher pour avoir Vettel

Si l’avenir de Felipe Massa est toujours en question du côté de Maranello, le pilote brésilien ne devrait en tout cas pas craindre, d’après Luca di Montezemolo, le président-directeur général de Ferrari, la concurrence de Sergio Pérez. Le Mexicain de 22 ans, titulaire chez Sauber depuis la saison dernière et membre à part entière de l’Académie Ferrari des jeunes pilotes, multiplie les performances ayant réalisé, à Monza, le troisième podium de sa saison, après avoir manqué de peu la victoire en Malaisie notamment.

Interrogé par nos confrères britanniques de Sky Sports News, le président de Ferrari s’est montré très clair quant à une éventuelle arrivée de S. Pérez chez les Rouges : « La saison prochaine, c’est trop tôt. Mettre un jeune pilote chez Ferrari, avec la pression de Ferrari, nécessite que vous ayez plus d’expérience. » La filiation logique entre le pilote Sauber et la Scuderia amène à de nombreuses spéculations alors que le contrat de Felipe Massa doit prendre fin, hors prolongation, à la fin de cette année. Cependant, la rumeur n’envoie pas seulement Pérez chez Ferrari, mais certains observateurs de la Formule 1, comme James Allen, émettent l’idée d’un possible rapprochement entre le Mexicain et McLaren, si d’aventure le départ de Lewis Hamilton chez Mercedes se confirmait la saison prochaine.

Di Montezemolo de poursuivre : « Je suis très heureux pour lui parce qu’avant tout ça montre que notre choix, quand nous l’avons pris comme jeune pilote, était bon. C’est donc grâce à Sauber et grâce à la Ferrari Academy qu’il progresse. » Des déclarations qui laissent à penser que si le jeune pilote était bien l’objet de convoitises de la part de la rivale basée à Woking, en obtenir la signature pourrait s’avérer délicat.

Du côté de Stefano Domenicali, le directeur de la Scuderia Ferrari, les récentes performances de Sergio Pérez suscitent un enthousiasme mesuré : « Concernant Sergio Pérez […] il a fait une bonne course, sans aucun doute, félicitations à lui. Il a été capable de gérer les pneus au début pour faire un long relais et il a pu chausser les pneus mediums […] qui l’ont aidé à être une à deux secondes plus rapide que les autres, donc il les a vite rattrapés ». Interrogé, plus tôt dans la semaine, sur le regain de forme de Felipe Massa, l’Italien s’était montré satisfait des performances du Pauliste, sans en dire plus sur l’avenir du line-up version 2012.

Mais, du côté de Luca di Montezemolo, en revanche, si l’option Pérez n’est pas envisageable, une piste de choix est évoquée : « Je pense que Vettel est plus ou moins dans les conditions dans lesquelles était Michael [Schumacher] chez Benetton. » En 1996, après quatre saisons et demi passées chez Benetton, et après avoir remporté les championnats 1994 et 1995, l’Allemand avait rejoint Ferrari, alors moribonde. Une comparaison pour le moins tirée par les cheveux de la part du grand patron de la Scuderia, qui précise par la suite sa pensée : « Il est jeune, c’est un très bon pilote et il a une très grande expérience donc, en théorie, si vous deviez me demander un nom, je pourrais citer le sien ».


Di Montezemolo, Ferrari et Transferts Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




8 réactions sur cet article Donnez votre avis
arkansis
arkansis :
Il se rend compte un peu Di Montezemolo de ce qui se passe en piste et dans les paddocks ?

Parce que Alonso et Vettel ne peuvent pas se piffer. Si Vettel intègre la Scuderia ça va être la guerre, peut être pire que la guerre que l'on a connu avec l'ère Prost - Senna...
Il y a 92 mois
Depy
Depy :
Il faut donc trouver un pilote qui seconde Alonso, que Alonso apprécie et qui ramène de bons points... Ou alors prendre Vettel et se séparer d'Alonso et de Santander... Ou alors prendre un pilote qui a un encore plus gros sponsor qu'Alonso pour payer le bon de sortie d'Alonso... Bonne chance :)
Il y a 92 mois
ZAle1991
ZAle1991 :
Si Perez n'est pas souhaité car il ferait trop de concurrence interne à Alonso, que dire de Vettel dans ce cas ?

De toute façon, ça sent la prolongation de Massa chez Ferrari, pour 2013 du moins...
Il y a 92 mois
SebF1
SebF1 :
Pour ce qui est de la concurrence interne, je pense qu'aucun pilote du paddock n'aimerait avoir pour coéquipier quelqu'un qui risque de lui faire de l'ombre. Bien sûr, Alonso est un pilote qui a plus souvent affiché publiquement ce désir d'être seul pilote comptant dans son écurie, notamment lorsqu'il s'est retrouvé coincé en course derrière ses différents équipiers (Fisichella, Hamilton, Massa), mais ça ne veut pas dire qu'un Vettel ou un Hamilton acceptera volontiers et sans broncher d'avoir un équipier encombrant. Il se trouve que tout dépend de la politique maison. On sait tous que chez Ferrari, dès qu'un pilote prend l'ascendant sur l'autre, au bout de quelques courses, il est avantagé. Or, c'est toujours Alonso qui s'est montré plus fort que Massa, tout comme Schumacher se montrait toujours plus fort que Barrichello. Par contre, dans des écuries comme Red Bull ou McLaren, la politique est toute autre. Les pilotes ont (plus ou moins à tous les moments de la saison) comme seule consigne que de ne pas s'accrocher, ce qui chez Ferrari n'arrive qu'en début de saison, le temps de trouver le pilote sur lequel miser pour la suite. Mais ça n'empêche pas un pilote dit "numéro 2" de jouer sa chance au début et devenir le numéro 1 de la saison.

Maintenant, concernant Perez, je ne comprends pas pourquoi tout le monde part du principe qu'il ferait forcément beaucoup d'ombre à Alonso s'il était transféré chez Ferrari. Il faut garder à l'esprit que Perez n'est encore qu'un très jeune pilote, sans expérience, et comme l'a dit Montezemolo, la pression chez Ferrari est autrement plus grande que chez Sauber. Et n'oublions pas non plus qu'il aurait Fernando Alonso en face de lui, très en forme et connaissant tous les rouages de la F1. Personnellement, je ne pense pas que Perez ferait plus de concurrence à Alonso chez Ferrari que Massa actuellement. Vettel par contre, serait un sacré client, même si je reste convaincu en mon for intérieur que le niveau de Fernando est un petit ton au-dessus de celui de Vettel. Les bagarres entre coéquipiers font partie des choses que j'aime le plus en F1, mais il faut avouer qu'elles ne sont pas toujours bénéfiques pour le championnat pilotes.
Il y a 92 mois
Damien of BRM
Damien of BRM :
oui, c clair que çà sent la reconduction de Massa. c'est dommage, car effectivement, un Perez serait un parfait équipier pour Alonso (rapporter des gros points, mais pas plus fort qu'Alonso, du moins d'ici 2-3 ans)

concernant Vettel, c'est de bonne guerre, c'est juste politique. si Ferrari ose un duo Alonso-Vettel, je deviens tiffosi tout de suite. çà serait l'équivalent du Prost-Senna. mais je ne pense pas qu'ils oseront le faire pour la simple raison qu'ils ont déjà peur de se séparer de Massa.

Il y a 92 mois
Depy
Depy :
Justement, ils ont peur de se séparer de Massa parce que même si Alonso est un super pilote, il a toute l'équipe derrière lui et accepte peu la trop rude concurrence. En interne, même si Alonso est adopté et choyé, personne ne peut "le remettre à sa place" ?

Ferrari devrait garder Massa jusqu'en 2014 je pense. Ils doivent à mon avis penser à l'après Alonso et préparer cet avenir là.
Il y a 92 mois
Chips
Chips :
A priori, il y aurait peut être heikki kovalainen qui pourrait rejoindre Ferrari l'année prochaine.

son manager aurait été convié au siège de Ferrari cette semaine

Affaire a suivre .....
Il y a 92 mois
eric974
eric974 :
Pour moi comme je l'ai déjà dit H.Kovalainen est sans doute un des meilleurs choix pour Ferrari. Pilote rapide constant et acceptant d'être N°2
De plus il me semble qu'il s'entend bien avec F.Alonso mais les rumeurs allant plus vite que les F1 attendons de voir.
Il y a 92 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.