> > > > Singapour, une course unique en son genre pour Mercedes

Singapour, une course unique en son genre pour Mercedes

Régulière mais pas assez performante pour jouer le podium, Mercedes est une lointaine cinquième du classement constructeurs. Mais l'avantage d'avoir eu trois jours d'essais à Magny-Cours dans le cadre des essais jeunes pilotes lui fait aborder avec optimisme cette intense fin de saison hors d'Europe. À commencer par un Grand Prix de Singapour peu commun.

© Mercedes AMG - Les F1 W03 vont-elles sortir de l'ombre ?© Mercedes AMG - Les F1 W03 vont-elles sortir de l'ombre ?

Au sortir des deux dernières courses européennes en Belgique et en Italie, lors desquelles Mercedes a marqué 20 points, l'écurie Allemande a conservé sa 5ème place au classement constructeurs, avec 126 unités au compteur. Un total qui semble cependant trop bas pour ne serait-ce qu'envisager de grimper d'au moins un rang jusqu'à la fin de saison. L'écurie Lotus, en ce moment 4ème, devance en effet les Flèches d'Argent de 91 longueurs. C'est plutôt dans ses rétroviseurs que le constructeur de Stuttgart se doit de regarder : l'écurie Sauber est dans une dynamique positive, 26 points derrière. Et sans l'accident provoqué par Romain Grosjean à Spa, qui a réduit toute chance d'arrivée dans le Top 10 pour l'écurie suisse, cet écart aurait pu être bien moindre.

C'est dans ce contexte que l'écurie basée à Brackley a bénéficié cette semaine de trois jours d'essais, dans le cadre des journées réservées aux jeunes pilotes, pendant lesquels Sam Bird – que nous avions interrogé après le premier puis après le second jour de roulage – puis Brendon Hartley – lui aussi interviewé par notre envoyé spécial dans la Nièvre – ont pu accumuler les kilomètres. Ross Brawn, directeur de l'écurie, confirme le bon déroulement de ces essais : « Nous avons conclu avec succès nos tests jeunes pilotes à Magny-Cours, et nous avons beaucoup d'informations utiles qui sont maintenant étudiées à nos usines de Brackley et de Brixworth [l'usine des moteurs Mercedes, ndlr] pour aider à apporter des améliorations à la voiture pour les sept dernières courses de la saison. »

À cette occasion, le travail a été intense, comme nous le confirme Norbert Haug, vice-président de Mercedes-Benz Motorsport : « Nous avons travaillé assidûment depuis la dernière course, avec Sam Bird et Brendon Hartley testant des développements sur trois jours aux essais jeunes pilotes à Magny-Cours pour améliorer encore la performance de notre voiture. » La F1 W03 s'est en effet vue greffer, entre autres, un système de réduction de la traînée similaire à celui de Lotus, de nouveaux échappements inspirés de ceux de McLaren et Ferrari, et un appendice en forme d'aileron de requin sur son capot moteur. Des nouveautés qui s'étaient faites très rares ces dernières courses, l'écurie de la marque à l'étoile préférant consacrer ses séances d'essais libres à la recherche de bons réglages et à la compréhension des pneus Pirelli.

Cap est donc mis sur la cité-État de Singapour, et sa course aux conditions si spécifiques. Si Michael Schumacher juge le Grand Prix « exceptionnel en bien des aspects, avec la ville, le course de nuit et le circuit en lui-même », et parle d'une course « superbement inhabituelle », Nico Rosberg évoque ni plus ni moins qu'un « des clous de la saison » et « un week-end vraiment amusant » : « J'apprécie vraiment le circuit de Marina Bay, c'est un circuit en ville et avec la chaleur et l'humidité intenses, le grand nombre de virages et la course sous lumière artificielle, c'est vraiment un défi. »

Évidemment, un rendez-vous nocturne ne va pas sans aménagement, un point qu'aborde Michael Schumacher : « Au premier regard, tout semble plus décontracté parce que l'action se déroule de nuit, mais bien sûr, ce n'est pas du tout le cas. La réalité est que vous devez travailler dur pour rester dans les horaires européens et dans les bons biorythmes, pour être performant en course – parce qu'il est inhabituel de courir à cette heure de la journée. » Mais pour son équipier, s'adapter n'est pas un problème : « Il semble toujours étrange de courir de nuit, de se coucher à 5 heures du matin et de se lever dans l'après-midi, mais il est surprenant de voir comment il est facile de s'adapter. » Et pour le reste de l'équipe, ça ne semble pas être non plus une difficulté : « Désormais dans sa cinquième année, la pratique d'un week-end à travailler tard le soir et sur des horaires européens est devenue routinière » indique Ross Brawn.

Intarissable, Norbert Haug décrit, avec la rigueur et la précision que l'on prête aux Allemands, le circuit de Marina Bay et ses exigences : « En dépit des vitesses relativement lentes, le circuit est un dur défi pour les pilotes et les voitures. Il y a un total de 23 virages, dont 10 dans le seul dernier secteur, et les pilotes changeront de rapport à près de 5000 reprises pendant la course. Au-dessus de 100 secondes, le temps au tour est le plus long de l'année, et seul Monaco a une vitesse moyenne plus basse. Cependant, la course précédente à Singapour [en 2011, ndlr] a dénombré près de trois fois plus de dépassements que la course à Monaco. Les demandes de Singapour, avec beaucoup de virages relativement lents, sont complètement différentes de celles du circuit de Monza, avec ses longues lignes droites et sa sélection de virages à haute vitesse. »

En 2012, le Grand Prix de Singapour arrive a un tournant de la saison, après la conclusion de la saison européenne à Monza. Michael Schumacher espère capitaliser sur les performances italiennes : « Après un week-end raisonnablement encourageant à Monza, nous avons de bonnes attentes d'un résultat à nouveau prometteur. J'attends cette course de nuit avec impatience. » L'édition 2012 est de plus la première étape d'une intense dernière ligne droite menant au dénouement du championnat, à Interlagos . « Le Grand Prix de Singapour de cette année marque le début de la dernière phase hors de nos bases de la saison 2012, qui comprendra 7 courses en 9 semaines » précise même Norbert Haug. Ce qui ne manquera pas de réjouir les fans de F1 que nous sommes !


Preview, Singapour City et Mercedes Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




2 réactions sur cet article Donnez votre avis
dabass44
dabass44 :
Si ils ont vraiment fait des progrès, sa sera le moment pour les dévoilé et maintenir leurs 5ème place!
Il y a 88 mois
Nioulargo
Nioulargo :
le gp de singapour m'horripile toujours du fait qu'il est en nocturne....
quant à Mercedes.......outre les suspicions dont j ai déja fait part, ils ont une équipe formé d'un trop grand nombre de managers qui entrecoupent leurs décisions et le résultat donne une équipe médiocre. Dommage pour leur pilotes qui font ce qu'ils peuvent mais avec une brouette on ne gagne pas un championnat.
Il y a 87 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.