> > > > Jenson Button au service de sa Majesté Lewis ?

Jenson Button au service de sa Majesté Lewis ?

Button est à la croisée des chemins. A six manches de la fin du championnat, il conserve une chance très mince de remporter le titre pilotes. Même s'il n'est pas vraiment mieux loti, Hamilton est le mieux placé des pilotes Mclaren. Alors que doit faire Jenson ? Selon Martin Withmarsh, son patron, il serait prêt à aider Lewis dans l'intérêt de l'équipe. Un poste qui n'est pas dégradant. D'autres "grands" des circuits s'y sont testés avant lui.

© McLaren - Button entendra-t-il grésiller la radio d'ici la fin de la saison ?© McLaren - Button entendra-t-il grésiller la radio d'ici la fin de la saison ?

Cher Jenson,

Va falloir te décider. A ta descente de podium de Singapour tu annonces que tu as encore des chances, certes maigres, d'être champion du monde. Effectivement, si on pense mathématiques. Il reste 150 points à marquer pour celui qui gagnera les six courses restantes. Avec un retard de 75 points, tu navigues à bonne distance de Fernando, leader du championnat. Rien que pour combler ce gouffre, il faudrait que tu remportes trois courses, sans que l'Espagnol ne marque de point. Vu sa régularité impressionnante, c'est mission impossible. Tu t'en es toi même rendu compte. « On ne peut pas toutes les gagner », as-tu lancé, te réjouissant de ta deuxième place à Singapour. Alors, à froid, tu décides que le titre se jouera entre Vettel et Alonso. On se perd un peu dans tes déclarations. Une chose est sûre, tu as tiré une croix sur la couronne. Sa Majesté 2012 sera un autre que toi, Jenson.

Il faut maintenant penser à ta reconversion. De roi potentiel hier, tu pourrais aujourd'hui devenir serviteur de ton vieux copain Lewis. Tu sais, celui qui t'a tant déçu après l'affaire du tweet de Spa-Francorchamps. Oui mais voilà, les intérêts de ton écurie passent avant tout. Selon Martin, ton patron, tu serais prêt à faire ce qu'il faut pour McLaren. « Jenson a eu une conversation avec moi, il l'a compris. C'est un pilote très compétitif mais c'est aussi un membre de l'équipe. Les choses qui arriveront dans le futur viendront de lui. Je ne lui demanderai jamais rien et je ne veux pas le faire. S'il choisit de faire quelque chose qui jouera dans les intérêts de l'équipe, ce sera sa décision. » Pas de consignes d'équipe, donc. A Monza, tu avais mis un point d'honneur à réfuter ta position de n°2 dans le Times. « Je suis sûr que l'on va me le demander mais c'est une perte de temps parce que la réponse sera vraiment très courte. » Il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis. Si tu te retrouves en position d'aider Lewis, on se doute que tu sauras quoi faire, Jenson. Aider son coéquipier n'est pas dégradant. D'autres s'y sont frottés avant toi.

On ne parlera pas de la politique de la Scuderia, qui impose des consignes strictes à ses pilotes. Eddie, Rubens et Felipe peuvent en témoigner. Chez McLaren, on trouve plusieurs exemples. Au Grand Prix du Japon 1991, Gerhard Berger avait filé un coup de main à son pote Ayrton pour qu'il remporte le titre de champion du monde. En menant la course tambour battant, il avait mis une pression d'enfer à Mansell, condamné à la victoire pour croire encore à ses chances. L'Anglais avait abandonné sur sortie de piste. Toujours au Japon, en 2003, David Coulthard avait tout tenté pour que Kimi remporte son premier titre. D'abord en lui cédant sa MP4/17 après que le Finlandais ait abîmé la sienne lors des essais. Puis en menant la chasse sans concession derrière Rubens Barrichello lors de la course. Mais Schumacher, huitième, avait marqué le petit point nécessaire pour remporter son sixième titre.

Bref, ces deux pilotes ne sont pas sortis amoindris de ces actes de bravoure, Jenson. Bien au contraire. C'est sûr, ils n'étaient pas des champions du monde comme toi. Mais, en 1999, un certain Michael Schumacher s'était mis au service d'Irvine au Grand Prix de Malaisie, lui apportant la victoire sur un plateau. A contre-coeur certes. Mais cela ne lui a pas porté préjudice. Des fois, il vaut mieux être un excellent n°2 qu'un mauvais n°1, Jenson. Tu y gagnerais encore en popularité. En attendant de remettre le couvert pour 2013.


Retour de volant, Button Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




14 réactions sur cet article Donnez votre avis
Depy
Depy :
Intéressant ! J'ai bien aimé les quelques petites anecdotes sur les Mclaren mais également sur Schumacher.

Ce que j'ai ressenti en lisant ceci, c'est ce qui me dérange chez Ferrari. Chez Ferrari on sent que la politique est clairement au second pilote devant aider le premier à la moindre occasion alors que, sur ce que j'ai pu lire, il y a également moyen de faire ça de manière moins brute. Que ce soit une décision d'un pilote voulant aider et non d'un ordre caché ou non.

Concernant Button, je pense en effet qu'en aidant Hamilton, ce serait clairement plus en sa faveur plutôt que de s'accrocher au sacre qui est perdu peut on dire.

On ne va pas refaire la conversation d'il y a quelques jours bien entendu, mais cet article apporte certaines informations pour moi, en tout cas :)
Il y a 91 mois
Damien of BRM
Damien of BRM :
hihihi, article qui n'est plus d'actualité, je pense
Hamilton qui s'en va, je pense pas que McLaren va l'aider à être champion (rappelez-vous d'Alonso)
Il y a 91 mois
Quentin
Quentin :
Même si Hamilton quitte McLaren, difficile de croire que l'équipe soit à ce point rancunière pour passer à côté d'un titre de champion du monde, qu'il soit constructeurs ou même pilote. Je ne vois donc pas Withmarsh appeler au blocus contre Hamilton.
Il y a 91 mois
eric974
eric974 :
Certes être champion est le but ultime mais les choix des réglages et le dévellopement se feront naturellement en faveur du pilote qui reste à savoir J.Button donc pour moi L.Hamilton a encore moins de chance d'être champion Pour le titre constructeur en revanche McLaren est pour moi favorite car les 2 pilotes peuvent gagner des courses ce qui ne semble pas être le cas chez Ferarri et Red Bull.
Il y a 91 mois
Damien of BRM
Damien of BRM :
@eric974 : très bien résumé, je suis d'accord avec toi
Il y a 91 mois
Helder M
Helder M :
D'accord avec toi :)
et pour la petite histoire, il semble que Jenson a "UNFOLLOW" Lewis sur Twitter :D
ENORME !
Il y a 91 mois
Quentin
Quentin :
@ eric974: N'empêche que ce n'est que des supputations. L'histoire pourrait même prouver l'inverse. En 2007, Alonso a eu droit de jouer le titre jusqu'au bout alors qu'il était partant pour Ferrari. En 1989, Prost a remporté le titre alors qu'il était en partance pour... Ferrari. Le Français s'était plaint d'avoir été défavorisé, mais les faits sont là. Rien que ces quelques exemples font que j'ai du mal à être d'accord avec ce que vous dites.
Ici, Lewis a été formé par McLaren, c'est une relation très particulière. Je ne pense pas que les dirigeants puissent être à ce point rancuniers pour souhaiter terminer en de mauvais termes une belle histoire. Surtout que Withmarsh a mis un point d'honneur à souhaiter le meilleur à Lewis dans son futur. Je ne vois pas de tension là-dedans, bien au contraire.
Puis pour qui est du titre constructeurs, ils auront besoin de toutes les forces disponibles en l'état actuel. Se passer de Hamilton serait une erreur monumentale, surtout avec ses derniers résultats, où il a surclassé Button. Les meilleurs chances de victoire, ça reste quand même Lewis.
Il y a 91 mois
Quentin
Quentin :
*Ce ne sont que des supputations
Il y a 91 mois
Dino
Dino :
@Quentin
En 2007, Alonso n'a pas quitté McLaren pour Ferrari mais pour Renault. D'ailleurs, contrairement à Lewis Hamilton, le départ de Fernando Alonso n'a été officialisé, de mémoire, qu'une fois la saison terminée.
Maintenant, ce que tu ne dis pas dans tes exemples, c'est que si McLaren a laissé ses pilotes se battre pour le titre en sachant leurs intentions de partir, McLaren n'a pas non plus demandé à toute l'équipe de se dévouer à ces pilotes : Prost avait Senna comme coéquipier (le titre était d'ailleurs acquis pour les deux) et Alonso avait Hamilton (et là encore, ils étaient en tête du championnat jusque dans la dernière course).

En l'état, cette saison, pour qu'Hamilton soit champion, il lui faudra quand même compter sur l'aide de l'écurie. Pas certains que McLaren et Button soient aussi chauds que ça. De plus, tu oublies l'impact que peut avoir ce départ sur la motivation de certains membres de l'équipe qui n'auront peut-être pas envie de se casser le popotin pour que Lewis soit champion. Clairement, quand on lit les déclarations de Martin Whitmarsh notamment, elles sont un peu amères et on ne peut certainement pas dire que la décision de lewis de partir n'aura pas d'influence. Reste à savoir si ça fera comme Alonso avec Renault en 2006. Je pense que tant que Lewis sera réglo, l'écurie sera réglo. Mais si Lewis joue un peu solo d'ici la fin de saison, McLaren pourrait lui rappeler ce que Whitmarsh a dit ce week-end : "Personne n'est au-dessus de l'équipe !"
Il y a 91 mois
Depy
Depy :
Pour que Mclaren puisse aider Hamilton, il faut qu'Hamilton reste réglo en effet. Il faut également qu'il n'ai pas l'esprit dans le garage à côté.

Mais quand on regarde, ça risque d'être tendu en interne voire même en externe. Quand on voit l'histoire du Tweet, quand on voit l'ambiance d'après course et quand on voit les déclarations de Whitmarsh franchement, ça donne un peu le ton je pense.

Et le fait que Button ne suit plus Hamilton sur Twitter, je trouve ça très étrange, au mieux. Il suit pourtant certains pilotes des autres écuries. Donc à ce niveau, ça peut aussi donner le ton ! C'est un détail... Mais les détails trahissent. Mclaren aurait elle demandé à Button de faire cela ?

Comparativement à mon premier commentaire, je ne suis plus aussi convaincu que Button aura envie d'aider Hamilton. On verra bien les prochaines déclarations et les réactions positives ou négatives lors du prochain weekend.
Il y a 91 mois
arkansis
arkansis :
Sachant que désormais c'est sa dernière saison chez McLaren, à sa place je me battrai pour l'honneur de remporter un second sacre avec cette équipe.
Quand on liste quelques grand noms qui ont marqué la marque (Prost, Senna, Hakkinen, Raikkonen et bien d'autres...) c'est limite effrayant !

Mais après personne n'est dans sa tête...
Il y a 91 mois
Quentin
Quentin :
@ Dino: Par contre, je n'ai jamais dit que je voyais Button continuer à aider Hamilton. Mon article a malheureusement été écrit juste la veille de ce transfert.
Sinon, c'est vrai, fin 2007, Alonso est retourné chez Renault. Lapsus, désolé. Il a été annoncé arrivant le 10 décembre 2007. Soit après la fin de saison, effectivement. Tu essaies de détruire mes exemples, mais tu m'en donnes un nouveau. En 2006, Alonso remporte le titre alors que tout le monde sait qu'il partira chez McLaren depuis décembre 2005. Et pour Prost en 1989, il l'a remporté ce fameux titre, non ? Pas Senna. Pourtant l'équipe savait depuis l'été qu'il partirait chez Ferrari pour 1990. Ici Hamilton a plus de chances de Button qui vient, justement, de dire au revoir au titre 2012 des pilotes.
Maintenant, je persiste quand même à croire que Lewis reste les meilleurs chances de victoire d'une McLaren aujourd'hui, comme je l'ai dit précédemment. Le facteur d'un manque de motivation que tu évoques serait aussi un manque de professionnalisme. Dictés par des sentiments de rancoeur, ils vont subitement laisser tomber la McLaren n°4 ? Je te rappelle que sans parler du titre pilote, celui des constructeurs est en jeu. Ils courent après depuis 1998. Alors tu penses vraiment qu'ils ne vont pas mettre tous les moyens possibles pour le remporter ?
Dans une interview datée d'aujourd'hui sur un site bien connu, Withmarsh déclare d'ailleurs que McLaren se battra pour le titre avec Hamilton. C'est le titre de l'article, tu le retrouveras facilement. C'est peut-être un discours de façade, mais comment faire la part des choses dans ses déclarations ?
Il y a 91 mois
Quentin
Quentin :
@ Dino: Je n'avais pas lu la fin de ton commentaire. Nous sommes d'accord j'ai l'impression.
Il y a 91 mois
Dino
Dino :
@Quentin
Voilà, quand on lit les commentaires jusqu'au bout, tout devient plus clair :-)
Il y a 91 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.