> > > > Lauda a incité Hamilton à quitter McLaren pour Mercedes

Lauda a incité Hamilton à quitter McLaren pour Mercedes

Partie prenante des négociations entre Lewis Hamilton et Mercedes, Niki Lauda ne se cache pas vraiment d'avoir aidé à convaincre le Britannique de sauter le pas, avec un rôle chez la marque allemande à la clé.

© Sauber - Lauda a donc précipité l'avenir de Hamilton et de Pérez© Sauber - Lauda a donc précipité l'avenir de Hamilton et de Pérez

Figure incontournable du paddock, triple-champion monde, sur Ferrari en 1975 et 1977 puis avec McLaren en 1984, Niki Lauda avait habitué le monde de la Formule 1 à ses sorties au vitriole où personne n’était épargné, à commencer par Lewis Hamilton. Malgré tout, l’Autrichien apparaît avoir joué un rôle important dans le transfert de l’été qui a vu le pilote McLaren quitter son écurie de toujours pour Mercedes en vue de la saison 2013. Lauda s’en défend tout d’abord, dans une interview accordée à BBC Radio Five : « Il avait un plan clair et je n’ai pas eu à le convaincre.»

« J’ai été impressionné par son approche des choses, très pragmatique, sans aucune émotion, » un compliment de la part d’un homme qui, autant dans sa carrière de pilote que dans son parcours hors pistes, a toujours été montré comme un modèle de pragmatisme et de sang-froid. « La vraie question était : "pourquoi quitterais-je une voiture compétitive où ma vie sera plus simple dans le futur ?" »

Une interrogation à laquelle Niki Lauda a tout de même bien aidé à apporter une réponse : « Mon argument était : "Si tu cherches un nouveau défi, alors, franchement, Mercedes est l’équipe idéale". Réfléchissez, si Schumacher n’a pas pu amener l’équipe aux avant-postes durant trois ans et que vous faites mieux l’année suivante, cela aura un impact énorme sur votre personnalité et les gens vous considéreront encore plus. Au final, ça l’a convaincu que c’était le challenge qu’il voulait. »

Concernant l’aspect financier de telles négociations, le triple-champion du monde n’en fait pas cas : « Je n’étais pas vraiment impliqué dans les discussions financières ». Pas impliqué, mais au courant tout de même : « L’argent n’était pas le problème. L’offre était très proche de celle de McLaren. Finalement, le fait est qu’il cherchait un nouveau défi. »

Une recherche de défi qui divise le monde la F1, mais que Lauda n’a pas de mal à expliquer : « Je le comprends parce que quand vous pilotez pendant six ans pour la même équipe et pour les mêmes personnes, vous vous habituez les uns aux autres. Ca marche pour lui parce qu’il a gagné un championnat et il gagne des courses mais, malgré tout, un nouveau challenge, avec de nouvelles personnes… vous apprenez des choses différentes et des approches différentes. C’est une chose qui est très intéressante pour un gars compétitif comme Lewis. »

Compétitif, oui. Mais à quel point ? « Je pense qu’il est, (même) dans une mauvaise voiture, le meilleur pilote du monde parce qu’il est incroyablement rapide. Il ne fait aucun compromis. Donc, si Hamilton rejoint l’équipe l’année prochaine, je peux vous dire qu’il s’agira d’un grand pas en avant en termes de vitesse. »

Niki Lauda, dont le rôle à la fois dans les négociations avec Hamilton, mais aussi dans les négociations en vue de la ratification par Mercedes des Accords Concorde, a ouvert grand les portes de l’organigramme de la marque à l’étoile, avec un poste à venir de président non-exécutif du Conseil d’administration (selon nos confrères de Crash.net), insiste sur l’égalité de traitement du line-up version 2013 : « Il n’y a pas de n°1 ou de n°2. Il y a assez d’argent chez Mercedes pour préparer deux voitures exactement de la même manière. Et, ce que j’attends de voir avec impatience, c’est Hamilton poussant Nico Rosberg à aller plus vite et Nico poussant Hamilton à aller plus vite. C’est vraiment ce dont vous avez besoin dans une équipe. »


Transferts, Hamilton et Lauda Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.