> > > > Japon - Course : Vettel empereur au pays de Kobayashi

Japon - Course : Vettel empereur au pays de Kobayashi

Sebastian Vettel a signé sa deuxième victoire de rang, sur l'exigeant circuit de Suzuka. L'Allemand devance Felipe Massa, qui retrouve le podium après deux années de disette, et Kamui Kobayashi qui découvre les joies de la cérémonie protocolaire devant son public. Au championnat, le pilote Red Bull profite de l'abandon de Fernando Alonso dès le premier tour pour revenir à quatre points de la tête, tout en creusant l'écart sur ses plus proches concurrents.

© GEPA - Vettel sans sushi à Suzuka !© GEPA - Vettel sans sushi à Suzuka !

C’est sur une piste chauffée à 32°C, par une température ambiante de 23°C, que les pilotes s’élancent pour le tour de formation. Tous les pilotes, à l’exception de Jean-Eric Vergne, Charles Pic et Michael Schumacher, s’élancent en pneus Tendres à flancs jaunes.

Sur la grille, Sebastian Vettel occupe la pole position devant Mark Webber et Kamui Kobayashi, alors que le premier rival de l’Allemand pour le championnat, Fernando Alonso, pointe au sixième rang. A l’extinction des feux rouges, Sebastian Vettel et Kamui Kobayashi prennent le meilleur envol alors qu’au premier virage, Fernando Alonso part à la faute suite à une légère touchette de Kimi Räikkönen. Mais Alonso n’est pas la seule "victime" d’un pilote Lotus, Romain Grosjean arrachant son aileron en percutant Mark Webber au freinage du deuxième virage.

Tandis que la direction de course déploie la voiture de sécurité, Fernando Alonso et Nico Rosberg – victime d'un accrochage avec Bruno Senna pour lequel le Brésilien écopera d'un Drive Through - sont contraints à l’abandon, alors que Bruno Senna, Romain Grosjean et Mark Webber repassent par les stands et en profitent pour monter les pneus Durs.

La course reprend cependant rapidement ses droits, Vettel devançant Kobayashi, Button, Massa, Räikkönen, Pérez, Hamilton, Hulkenberg, Maldonado et Ricciardo. Sebastian Vettel assure à la relance en prenant ses distances par rapport à Kamui Kobayashi, avant même de passer la ligne de départ, alors qu’au premier virage, Kimi Räikkönen passe avec autorité Sergio Pérez qui est contraint de passer sur la partie asphaltée à l’extérieur du virage 1.

Au sixième tour, Sergio Pérez dispose de Lewis Hamilton au freinage de l’épingle pour le gain de la sixième place alors que Romain Grosjean écope d’un Stop & Go de 10 secondes : une sanction devenue rare en Formule Un.

Pendant que Sebastian Vettel fausse compagnie à Kamui Kobayashi en tête de la course, Sergio Pérez fond sur Kimi Räikkönen alors que, derrière lui, Lewis Hamilton est sous la pression de Nico Hulkenberg. A la porte des points, Heikki Kovalainen occupe une étonnante onzième place qu’il peut espérer garder jusqu’aux premiers changements de pneus, les dépassements étant difficiles à Suzuka.

Au 14ème tour, Jenson Button est le premier à effectuer un arrêt programmé, en compagnie de Kimi Räikkönen : les deux champions du monde ressortent en pneus Durs, tout comme Kamui Kobayashi qui s’arrête au tour suivant. Le Japonais et Jenson Button échouent cependant derrière un Ricciardo très véloce en ligne droit et peinent à le dépasser, perdant ainsi du terrain sur Felipe Massa.

Daniel Ricciardo doit cependant céder aux coups de boutoir de Kamui Kobayashi, à l’épingle, mais résiste à Jenson Button dans le 130R avant de rentrer aux stands. Quelques centaines de mettre plus loin, Felipe Massa ressort de son arrêt au nez et à la barbe de Kamui Kobayashi et Jenson Button qui s’inquiète, à la radio, de sa boîte de vitesses. Derrière, Sergio Pérez part à la faute avant l’épingle et manque d’accrocher Lewis Hamilton avant d’échouer sa Sauber dans le petit bac à graviers : le Mexicain doit mettre pied à terre, laissant le Britannique, seul, à la lutte avec Kimi Räikkönen.

Après la première salve des arrêts, Vettel occupe donc la tête devant Massa, Kobayashi, Button, Räikkönen, Hamilton, Hulkenberg, Maldonado, Webber et Ricciardo, alors que l’écart se stabilise autour des dix secondes entre les deux premiers.

Au-delà du Top 10, Michael Schumacher s’offre Paul di Resta à l’intérieur des virages 1 et 2 pour le gain de la dixième place. Un Top 10 d’où s’éloigne Heikki Kovalainen qui, logiquement, cède des places au profit des pilotes les plus rapides qui s’étaient retrouvés derrière lui du fait des circonstances de course.

Au 31ème tour, Kimi Räikkönen est le premier à repasser par les stands pour effectuer son deuxième arrêt programmé. Le natif d’Espoo ressort en pneus Durs, alors qu’au tour suivant, c’est Kamui Kobayashi et Lewis Hamilton qui s’arrêtent pour monter eux aussi les gommes les plus dures proposées par Pirelli. A la sortie, le Britannique résiste autoritairement à Kimi Räikkönen pour le gain de la cinquième place virtuelle.

Cinq boucles plus tard, Jenson Button passe aux stands après avoir perdu du temps en piste et ressort logiquement derrière Kobayashi, d’autant que son arrêt traîne légèrement en longueur. Massa imite le pilote McLaren au tour suivant et conserve, à la sortie des stands, la deuxième place.

Après son arrêt aux stands, Sebastian Vettel signe le meilleur tour en course. L’Allemand devance Massa, Kobayashi, Button, Hamilton, Räikkönen, Hulkenberg, Maldonado, Webber et Ricciardo au terme de la deuxième salve des arrêts aux stands.

Alors qu’en tête de course, Jenson Button grignote à coup de demi-secondes son retard sur Kamui Kobayashi, derrière, avec des pneumatiques plus frais que Romain Grosjean, Bruno Senna dépasse le Français dans le 130R pour le gain de la 14ème place.

A quelques tours de l’arrivée, Sebastian Vettel s’offre un pêché d’orgueil en réalisant le meilleur tour mais son ingénieur de course le rappelle poliment à l’ordre : « Tu as beaucoup à perdre sur celle-là ! ». Derrière l’Allemand et Felipe Massa, Jenson Button se met à portée de DRS de Kamui Kobayashi mais ce sera trop tard pour espérer le podium.

Sous le drapeau à damier, Sebastian Vettel cueille sa troisième victoire de la saison, la deuxième consécutive, tandis que Felipe Massa retrouve le podium pour la première fois depuis le 24 octobre 2010 et le Grand Prix de Corée. Mais c’est la troisième place de Kamui Kobayashi, pour un cheveu devant Jenson Button, qui fait exploser les tribunes. Le pilote Sauber imite Aguri Suzuki qui était monté sur le podium du Grand Prix du Japon 1990 et devient ainsi le premier pilote nippon à monter sur un podium depuis Takuma Sato et le Grand Prix des Etats-Unis 2004.

Classement du Grand Prix du Japon 2012 :

PiloteEquipeTempsEcartTours
1
Vettel1h28:56.242
53
2
Massa+20.6
53
3
Kobayashi+24.5
53
4
Button+25.0
53
5
Hamilton+46.4
53
6
Raikkonen+50.4
53
7
Hulkenberg+51.1
53
8
Maldonado+52.3
53
9
Webber+54.6
53
10
Ricciardo+66.9
53
11
Schumacher+67.7
53
12
di Resta+83.4
53
13
Vergne+88.6
53
14
Senna+88.7
53
15
Kovalainen+1 tour
52
16
Glock+1 tour
52
17
Petrov+1 tour
52
18
De la Rosa+1 tour
52
19
GrosjeanAbandon
51
20
PicAbandon
37
21
KarthikeyanAbandon
32
22
PerezSortie de piste
18
23
AlonsoAccrochage
0
24
RosbergAccrochage
0


Photos Grand Prix du Japon - Les photos du dimanche

Photo 120087_jap-1024.jpg
Photo 120088_jap-1024.jpg
Photo 120089_jap-1024.jpg
Photo 120090_jap-1024.jpg
Photo 120092_jap-1024.jpg
Photo 120094_jap-1024.jpg
Photo 120096_jap-1024.jpg
Photo sam07102012009133-1024.jpg
 


Course, Grand Prix et Suzuka Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




35 réactions sur cet article Donnez votre avis
fredoriking
fredoriking :
Alonso victime ? Je trouve ça fort ! C'est quand même lui qui (comme à Monaco) tasse copieusement Raikkonen sur le côté dans un premier temps ce qui le déstabilise puis dans un retour de bâton envoi Fernando à la faute.

Sinon , ça fait plaisir de revoir Massa sur le podium et un Kamui, menacé pour son poste, en troisième position après une belle lutte.
Il y a 89 mois
Mystic
Mystic :
Maintenant je crois qu'il faut être pessimiste pour Alonso : il a perdu le championnat !
Il y a 89 mois
Dino
Dino :
Tu les as vu les guillemets ? Généralement, quand on met un mot entre guillemets, c'est que l'on veut en atténuer le sens.

Le fait est que, au-delà même des responsabilités dans l'accrochage, la sortie d'Alonso est provoquée par la touchette de Räikkönen. Après, libre à chacun de chercher les responsabilités de l'un ou de l'autre.
Il y a 89 mois
Libero1996
Libero1996 :
Pour moi l'incident entre alonso et raikkonen est presque le meme que celui de spa entre grosjean et hamilton, l'un est sur sa ligne et va meme mettre des roues dans l'herbe alors que l'autre se rabbat dessus. Bien entendu il n'y a pas l'effet spectaculaire mais le resultat est le meme.
Il y a 89 mois
Dino
Dino :
Je suis désolé, mais sur le replay, Alonso laisse la largeur d'une monoplace, ce qui n'était pas le cas de Grosjean à Spa. Pour moi, c'est un simple incident de course.
Il y a 89 mois
Sid
Sid :
Alonso-Raïkkonen : c'est du 50-50 à mon sens! Le premier a pris un départ moyen et a tenté de se rattraper comme il a pu, le second, égal à lui-même, est parti en mode viking!! (ça n'a pas passé avec Alonso, c'est passé avec Perez!).
C'est un fait de course, point final : pas de bol pour Alonso pour le championnat mais bon, y a rien à dire!!
Cela aura au moins une conséquence, c'est que jusqu'à présent, Ferrari et Alonso "géraient" plus ou moins, mais maintenant il va falloir partir avec le couteau entre les dents pour chaque course!!

En tout cas, mention très bien pour Felipe et Kamui, c'était un beau podium!!
Il y a 89 mois
jacky ratzenberger
jacky ratzenberger :
En tout cas cela relance le championnat. Même si on peut douter de la réaction de ferrari qui a une voiture maintenant moins efficace que les autres qui ont maintenant moins de pb.
Vettel semble promis à un 3ème titre, mais il y a le pb des 8 moteurs qui sont atteints pour bcp d'équipe et pas pour ferrari
Il y a 89 mois
Zeits
Zeits :
Alonso va devoir aller souvent à l'église, car à moins d'un miracle il ne verra plus que les échappements de Vettel :/
Il y a 89 mois
Nioulargo
Nioulargo :
il serait temps que Grosjean tappe dans tout ce qui bouge dans les premières centaines de mètres de la course ou alors il change de boulot.
Il y a 89 mois
Mystic
Mystic :
Weber et Rosberg râle contre Grosjean.
Il y a 89 mois
SebF1
SebF1 :
Mais est-ce que quelqu'un peut me dire pourquoi Alonso a abandonné après son tête-à-queue ? Suspension cassée ? En tout cas il vient de perdre le championnat, la Ferrari n'est pas au niveau de la Red Bull et le petit Vettel va en profiter, lui le premier que je voulais pas voir champion du monde.
Il y a 89 mois
Mystic
Mystic :
Apparemment il a eu une crevaison.
Il y a 89 mois
fredoriking
fredoriking :
@ Dino : Je connaissais les guillemets pour citer ,marquer un dialogue et utiliser un terme de façon péjorative/ironique... Mais bon on en apprend tout les jours...
Il y a 89 mois
surboumpour4roues
surboumpour4roues :
.......Webber a a nouveau fait un très mauvais départ , avait 'il la bonne vitesse dans le milieu de la courbe ? possible que non , c'est réel que cela ai eu une influence sur l'estimation de distance de freinage avec Romain , qui reste cependant le grand responsable de l'accrochage , c'est un GP décapité.
Il y a 89 mois
aadeo
aadeo :
Je partage pour ma part l'avis de Libero. Alonso fait 2 erreurs. Il tasse une première fois Raikko qui doit mettre 2 roues dans l'herbe. Alonso va sur la droite pour lui laisser la place mais après, pour élargir son angle pour entrer dans le virage, il repart sur la gauche et le contact a lieu. Je pense qu'il a cru qu'il était entièrement devant, c'est une erreur d'appréciation de la longueur de sa monoplace. C'est du moins mon sentiment.
Il y a 89 mois
SebF1
SebF1 :
Je sais pour la crevaison, mais une crevaison n'engendre pas forcément un abandon que je sache, il a du y avoir autre chose, sans quoi il serait reparti.
Il y a 89 mois
pignon
pignon :
Le pourquoi de "l'erreur" de Romain, est plus à chercher dans la pression qui pèse sur lui depuis sa suspension imbécile d'un grand prix. On demande aux pilotes, paradoxalement d'être à la fois pugnaces et combatifs, mais surtout "sans rayer la carrosserie" ! La quadrature du cercle !!!! En dehors d'actes volontaires (style Schumacher) ou d'inconscience, ces accrochages parfois spectaculaires sont des incidents de courses, c'est dans la nature même des sports mécaniques. Voir la Nascar ou les pénalités sont rares?et pourtant !!!!
Pour une fois je partage les propos de Lafitte, il faut, comme avant, laisser les pilotes (GPDA et team) régler ceci entre eux. Sous peine de voire la FIA se comporter comme une société d'assurances, en risquant de nous anesthésier les GP?..
Il y a 89 mois
sid
sid :
Vu les débris sur piste, il se pourrait qu'il ait perdu un bout du diffuseur...
Il y a 89 mois
Nioulargo
Nioulargo :
pour alonso c est une crevaison et puis ensablé non enfin je le vois ainsi ;
pas de chance pour lui....bon Vettel a aussi perdu 2 gp à cause de Renault donc les pensules sont à l'heure et le duel reprend en Corée
Il y a 89 mois
sennaforever87
sennaforever87 :
Grosjean s?attire les foudres du paddock, j'ai lu quelques réactions d?après courses et franchement il se construit une solide réputation de cinglé dans le paddock, sincèrement quand pensez vous mes chers amis de FAN F1?
Il y a 89 mois
sennaforever87
sennaforever87 :
Voici quelques réactions d?après courses concernant Grosjean : 1)- Martin Whitmarsh: ?Grosjean l?a encore fait, je ne vais pas me plaindre de lui aujourd?hui ! Nous savons à quoi nous en tenir avec lui. La semaine prochaine, il pourrait encore envoyer quelqu?un dans le décor, sait-on jamais? 2)- Mark Webber:"C?est un taré du premier tour. Il faut qu?il arrête de penser qu?il peut arriver au premier virage avant tout le monde. Peut-être qu?il a encore besoin de vacances," 3)-Nico Rosberg:"C?est encore Grosjean !" 4)-Christian Horner:"Mark nous a manqué dans cette course. Il aurait pu faire mieux que 2 points sans la manoeuvre folle de Grosjean. Grosjean a ruiné son Grand Prix. Ce qui m?inquiète c?est que ses accidents se répètent. Il faut qu?il apprenne. Il coûte des poins à son équipe. Je doute que Lotus soit impressionné par son comportement. Cela a coûté un podium à Mark." 5)-Johnny Herbert: "Je ne vois pas ce qu?il leur apporte."
Il y a 89 mois
didi38
didi38 :
GP insipide. Mc Laren s'est fourvoyé dans des réglages aleatoires et Alonso n'a pas eu de chance tandis que RBR domine son sujet. Insipide GP décevant du fait de la domination de Vettel dès les essais, de la sortie en Q3 de Raiko qui a empêché les meilleurs de prendre les 1ères places sur la grille, et du fait des deux Lotus au départ. Raiko/Alonso c'est 50/50, un fait de course. Grosjean, en résistant à Perez qui est à l'extérieur, tombe sur Weber quasi arrêté en sortie du 2ième turn ! Grosjean, fautif ou pas, se devait de ne pas faire de vagues. C'est encore raté et il faut bien dire qu'il fait un gachis des possibilités de sa voiture sur l'ensemble de la saison. Raikonen ne brille plus, ni en qualif, ni en course. Je crains qu'il ne se lasse ... Bravo à Vettel bien sûr, à Massa, à Koba, à Hamilton.
Il y a 89 mois
Iceman
Iceman :
Je trouve les critiques sur Grosjean très sévères. Pour moi, Webber est aussi responsable car sa vitesse est nettement inférieure à ce qu'elle devrait être. C'est du moins la sensation que j'ai en ayant revu le ralenti.

Et sinon, au vue de la déclaration d'Alonso, je vous indique que la grande diva est de retour.

Il y a 89 mois
Bilo
Bilo :
Dommage que Vettel ait dominé, car le GP n'était pas si mauvais. Malheureusement, les écarts sont restés élevés tout au long du GP.
Au moins, le suspense pour le titre est relancé.

Sur Alonso, il a un peu cherché ce qui lui arrive. En tassant Raïkkonen, il se mettait dans une situation délicate, et le Finlandais n'a pu tourner comme il faut (en plus ça lui casse un bout d'aileron qui lui ruine sa course). Je ne sais pas ce qu'Alonso a dit après le GP mais sa déclaration d'après qualifs n'était pas très bonne, car il se considère malchanceux à cause du drapeau jaune. Personne ne l'a obligé à rester aux stands lors de la Q3.

Sur Grosjean, je pense que Webber est trop lent en sortie de virage. Maintenant, il a fait une erreur, et quoi qu'on en dise, il est toujours impliqué, cela reste dans les mémoires. Cependant, les déclarations de Whitmarsh et Horner me font doucement rire. Hamilton en 2011 et Vettel en 2010 étaient coutumier des erreurs grossières qui gâchaient la course d'autrui. Et eux n'étaient pas dans leur première saison.
De plus, j'aimerais rappeler qu'au départ de Singapour, Alonso et Webber ne se privent pas pour envoyer Grosjean dans le mur. L'accident aurait pu être grave car dans le peloton.
Il y a 89 mois
Fab007
Fab007 :
Je suis assez de l'avis de Bilo : même si Grosjean a fait une petite faute, car c'est une PETITE faute, le fait que tout le paddock et globalement le monde de la F1 lui tombe dessus de la sorte est assez incroyable. Manque-t-on d'un bouc-émissaire ? Certains ont besoin de se défouler parce que leur champion est en mauvaise passe ? Je ne sais pas, mais c'est assez infecte je trouve et pourtant je ne suis pas particulièrement supporter du pilote.

Sans remonter à très loin, je n'ai pas souvenir d'avoir entendu un dixième du quart du tiers des déclarations sur Grosjean en ce qui concerne l'accident violent provoqué par Schumacher à Singapour qui n'était pas le premier du genre du non plus et qui a provoqué l'abandon de l'autre pilote impliqué.

Bref, on se retrouve avec des réactions fantastiques et pleines de fiel, dignes des plus véhéments supporters et analystes d'autres sports. Bien à vous, mais Grosjean a été sanctionné, lourdement qui plus est, donc n'en jetez plus, la coupe est pleine et, de mon côté, elle commence même à déborder.
Il y a 89 mois
amdloin
amdloin :
fin de saison pourri vettel va s'envoler pilote et constructeur.
Hamilton va se tapé une voiture à la weber pour rentrer dans les points . Grosjean encore une erreur d'inattention ( moyenne par rapport à d'habitude ) mal récompensé 10 secondes ( faut pas déconner ).
Tu fait avec ou tu le vire.
Il y a 89 mois
Vibardo
Vibardo :
Si on regarde cette image; www.formula1.com/wi/gi/tgk5/sutton/2012/d12jpn2175.jpg je pense pas qu'Alonso aurait pu repartir... faire tout le circuit sur la jante, ca aurait fait un peu comme Vettel/ Abu Dhabi 2011...
Il y a 89 mois
arkansis
arkansis :
Le différentiel prend un sacré coup avec le moteur qui tourne et le pneu qui bloque la mécanique de transmission, sans parler des dégâts potentiels.
D'autant plus il est a un stade ou c'est soit il doit être dans les premiers, soit il abandonne.

Chercher à rallier les stands en perdant un temps fou en étant extrêmement lent puis passer trois plombes dans les stands à essayer d'arranger le problème sans certitude de repartir n'est pas une solution, et c'est encore pire si c'est pour finir la course en fond de grille à cause d'un retard phénoménale.
Si on rajoute l?éventualité de préserver le moteur, la question de savoir pourquoi il ne repart pas ne se pose plus.
Il y a 89 mois
Adelin
Adelin :
Commençons par le départ :
Le fait Alonso-Raïkkonen : on peut dire que c'est un fait de course mais ce qui m'embêter c'est le fait qu'il n'y ait pas eu d'investigation...
Le fait Senna-Rosberg : on n'a même pas vu l'accrochage... Donc on ne sait pas juger
Enfin, le fait Grosjean-Webber : c'est bien se qu'on dit ; Grosjean n'est pas assez concentré sur les départs. Il l'a dit lui-même son attention était attiré sur Perez, à côté de lui et pas devant...

Ensuite pour la sortie de piste de Perez : je pense qu'il n'y ait pour rien ; avant la chicane, au virage à droite, il avait déjà perdu l'arrière et n'a pas sur freiner correctement, puis il était à l'extérieur et ce fut inévitable. Je suis déçu car Sauber aurait pu marquer de gros points et fortement se rapprocher de Mercedes !!!

Pourquoi dit-on que McLaren était nul part aujourd'hui ?? Ce n'est pas vrai :
Hamilton n'a "que" raté ses Qualif's, mais tout le reste du WE, il a été très bon
Et Button, n'a pas été aussi mauvais que ça, il finit 4ème à un souffle de Kobayashi à cause de son changement de boîte !! Sinon, il ne serait pas monter sur le podium

Massa a fait une superbe course ! C'est la première que je le vois sur le Podium ;-PP Je ne m'y attendais pas en plus...

C'est génial pour Kobayashi de faire son premier podium au Japon !! Je suis super heureux pour lui !

Pour finir, que dire de Vettel ? Rien appart belle maîtrise comme l'année passée. J'ai adoré le fait qu'il est fait le meilleur tour en course dans la fin du GP et que son ingénieur lui dit de se calmer :-D
Il y a 89 mois
Robindesbois
Robindesbois :
@Dino. Correctement dit. Räikkönen est parti à la façon Grosjean, soit à l'abordage à travers tout.
Il y a 89 mois
didi38
didi38 :
Alonso est le grand perdant. Le pire scenario. Il est "victime" de l'accrochage, mais aussi de la contre perf relative des McLaren dont on attend qu'ils contre le retour des Red Bull. Alonso se doit maintenant de gagner ou rester devant Vettel. Dur dur !
Lotus va conserver sa 4e place constructeur, mais je crains que Raikonen ne se fasse bouffer par Hamilton voire Webber et Button avant la fin de saison !
Il y a 89 mois
fabdu62
fabdu62 :
tout a fait d accord avec toi
Il y a 89 mois
pignon
pignon :
@Fab007 : je partage complétement...
Il y a 89 mois
Buchor
Buchor :
@Dino : pour une fois, je en suis pas d'accord avec toi concernant le départ entre Alonso et RaÏkkonen.
Du replay que j'ai vu, c'est Alonso qui tasse Kimi sur le côté de la piste. Deux fois d'affilées. La deuxième fois, Kimi est même obligé de mettre la moitié de la largeur des roues dans l'herbe et c'est à ce moment qu'Alonso touche son aileron avant.
Comme Adelin, ça me gène un peu qu'il n'y ait pas eu d'investigation. Encore que je puisse le comprendre si les commissaires ontt jugé la sortie d'Alonso de sa seule responsabilité.

De plus, je suis de l'avis de dire que c'est exactement la même manoeuvre que Grosjean à Spa. Sauf qu'ici il y a trois différences majeures :
- cela se déroule sur le côté extérieur de l'entrée du virage
- aucune autre voiture n'a été impliqué
- Kimi s'est plus serré que le bord de la piste que Lewis (ce n'est pas un reproche, surtout que les circuits sont différents)
On peut dire qu'une partie de la deuxième découle de la première différence mais il y a aussi, à mon avis, le facteur chance qui a été en faveur de l'espagnol.
Le fait que Kimi se serre un peu plus a peut-être (conditionnel bien marqué ici) éviter à Fernando de partir en travers sur la piste et non une fois dans la zone de dégagement.

Le principal à retenir, c'est qu'au final Alonso n'ait été percuté par aucun autre pilot lorsqu'il est revenu sur la piste.

Voilà ce que je pense de cet accrochage. Après, je n'ai pas la prétention de détenir la vérité absolue, surtout que je n'ai vu que les replay diffusé sr TF1. Si on me montre une vidéo remettant en cause mes dires, je suis tout à fait prêt à revoir mon opinion.

Bref, je suis impatient d'écouter le SAV à ce propos.
Il y a 89 mois
Depy
Depy :
www.youtube.com/watch?v=A-F9urfaT0g .

Pour moi, on voit à 45 secondes qu'Alonso ne laisse pas forcément la place à Raikonen alors qu'à sa droite il y a de la place. Mais à 47 secondes on voit que Button revient fort sur Alonso qui donne un léger coup de volant et à ce moment là, je vois Raikonen mettre les roues dans la terre et Alonso piégé. La première fois Alonso tasse clairement Raikonen mais pour la seconde je pense que le geste vient plutôt par rapport à Button qui se rapproche et qui empêche Alonso de se démarquer plus que ça. Je n'ai pas trouvé de vidéo avec une caméra embarquée plus large mais on peut remarquer qu'Alonso donne de légers coups de volant au moment ou Button revient. Et après on me dira que je n'ai pas l'esprit d'analyse où je ne sais quoi...

Je ne regarde pas tant le duo Alonso/Raikonen mais plutôt le trio avec Button. Où alors je me place mal dans ce fait de course.

Moi d'après ce que je peux ressentir, je ne compare pas ça à Spa mais plutôt à Monaco où Grosjean se retrouve piégé entre Schumacher et Alonso. Par contre, j'aurais pu comparer ça à Spa si Alonso en revenant avait fini sur une autre monoplace. Parce que ce qu'il ne faut pas oublier du crash de Spa, c'est que si ça se passe un tour plus tard, il y a deux voitures au tapis mais pas le bordel monstre que ça à causé. En plus du fait qu'ils étaient à l'intérieur alors qu'ici l'action s'est passée à l'extérieur du virage.
Il y a 89 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.