> > > > Kobayashi, le dernier samouraï

Kobayashi, le dernier samouraï

Resté dans l'ombre de son équipier depuis le début de la saison, Kamui Kobayashi a profité de son Grand Prix à domicile pour signer le premier podium de sa carrière en Formule1 offrant un cadeau unique aux nombreux fans japonais installés aux abords du circuit de Suzuka.

© Sauber - Kobayashi a fait vibrer le Japon© Sauber - Kobayashi a fait vibrer le Japon

Le Grand Prix du Japon ne nous a pas gratifié de la plus belle course de la saison, avec un cavalier seul de Vettel, mais à l’arrivée le résultat nous offre un bien beau podium avec la deuxième place de Felipe Massa, le premier depuis 2010, et surtout la troisième position de Kamui Kobayashi devant son public.

En 2009, le Japonais avait enchanté le paddock avec ses performances au volant de la Toyota en remplacement de Timo Glock, blessé au Grand Prix du Japon, mais le retrait du constructeur nippon avait bien failli mettre un frein à sa carrière en Formule 1. Repêché par Sauber pour 2010 il réalise de nouvelles belles performances en faisant plusieurs fois preuve d’audace au moment de doubler un adversaire. Le Grand Prix du Japon sera sans aucun doute le point d’orgue de cette qualité. Mais en 2011, la roue a semblé tourner, les pneus Pirelli paraissent moins bien convenir à son style de pilotage alors qu’à ses cotés émerge un nouveau jeune talent : Sergio Pérez.

En 2012, le Mexicain semble enfoncer le clou avec trois podiums à son actif. Pourtant à bien y regarder l’écart entre les deux hommes n’est pas si important qu’on pourrait le croire. Kobayashi s’est, jusqu’à présent, montré plus rapide en qualification (9-6 à l’avantage du Japonais) tandis qu’en course le pilote nippon n’a pas rougir puisqu’il n’a été devancé que 8 fois sur 15. Pourtant, les remontées fantastiques de Pérez ont souvent placé Kobayashi dans l’ombre, mais à Suzuka devant ses fans, sur un circuit où il a souvent réussi à se galvaniser, Kamui Kobayashi a, enfin, connu son jour de gloire tandis que Sergio Pérez était victime d’un excès d’optimisme en voulant s’offrir le scalpe de celui qui lui cèdera son baquet en 2013.

En avril dernier, la chronique Hors Pistes évoquait le duel Pérez-Kobayashi et concluait que cette saison allait sans doute être un juge de paix pour la suite de la carrière du pilote nippon. A Suzuka il a indéniablement marqué, non seulement de gros points, mais aussi les esprits, se rappelant aux bons souvenirs de ceux qui l’encensaient en 2010 et qui l’avaient peut-être enterré un peu vite.

La réaction du public dans les tribunes scandant le nom de leur pilote n’était pas sans rappeler la communion qu’avait eue Alonso à Valence ou la ferveur des tifosis les jours de victoire rouge. Mais est-ce vraiment une surprise tant les Japonais sont connus pour être de vrais fans de la Formule 1. Si on aime la Formule 1, c’est aussi pour les belles histoires qu’elle nous propose et ce dimanche, Kamui Kobayashi et les fans japonais en ont écrit une nouvelle.


La chronique Pitstop, Kobayashi et Suzuka Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




5 réactions sur cet article Donnez votre avis
domi
domi :
sauber ne mérite pas kobayashi j espere que williams lotus ou dans mon reve ferrari meme pour une saison
peut etre avec le soutien d alonso?
Il y a 89 mois
Helder M
Helder M :
Kamui en remplacement du Franco-Genevois... Ce serait tellement bon de le voir aux cotés de Kimi :)
Il y a 89 mois
Tom
Tom :
Non mais faut pas rêver, il n'ira pas chez Williams, l'apport financier est extrêmement important dans cette écurie (bon, dans toutes évidemment) et je pense pas que Kamui a suffisamment de sponsors.
Perso, je pense qu'il a ses chances de rester chez Sauber, tant que Telmex reste, Sauber aura un apport financier assez conséquent donc elle pourra miser sur un pilote assez compétent sans qu'il soit obligé d'avoir de bons sponsors... Enfin c'est mon avis, je suis pas expert de ce genre de choses donc je sais pas exactement.
Maintenant c'est vrai que des sponsors japonais (ou autre) aideraient grandement Kamui dans sa carrière, et la je m'adresse à la rédaction, car je suis certainement peu informé à ce sujet :
- Combien de sponsors suivent Kamui ? Quels sont-ils ?
- Y-a-il possibilité qu'un constructeur japonais fasse son apparition en F1 d'ici quelques années, que ce soit en constructeur ou en motoriste ?
Il y a 89 mois
domi
domi :
tom je crois que tu as raison moi j adorais que toyota aide kobayashi ou meme un retour en f1 serait génial pour le japon et kob
Il y a 89 mois
Nagita
Nagita :
@ Tom :

A priori Nec suit Kobayashi, c'est un géant industriel japonais de l'informatique. On estime le deal à 2 millions d'euros. Loin des 15 millions de Telmex.

Le nouveau duo Sauber devra avant tout avoir des sponsors importants. Telmex a confirmé sa présence l'année prochaine, ce qui titularise Gutierrez à 95%.

Maintenant reste à savoir si Sauber veut garder Kobayashi ou donner son baquet à Alguersari, soutenu par Cespa (Actuellement Toro Rosso) dont il est l'ambassadeur en Espagne. Cespa soutient à Alguersari à hauteur de 8 à 10 millions.
Il y a 89 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.