> > > > Peter Sauber transmet officiellement les rênes à Monisha Kaltenborn

Peter Sauber transmet officiellement les rênes à Monisha Kaltenborn

Après plusieurs mois d’atermoiements, Peter Sauber a finalement décidé de déléguer la gestion quotidienne de l’écurie Sauber à Monisha Kaltenborn qui devient ainsi, officiellement, la première femme à diriger une écurie de Formule Un.

© Sauber - Monisha Kaltenborn prend le pouvoir !© Sauber - Monisha Kaltenborn prend le pouvoir !

Dans les tuyaux depuis de nombreux mois, la transmission de pouvoirs entre Peter Sauber et Monisha Kaltenborn a enfin eu lieu. En effet, en avril dernier, l’emblématique patron de l’écurie suisse confiait au Der Sonntag : « J'ai toujours dit que je ne serais plus présent sur le muret des stands à partir de mes 70 ans. Mon successeur est Monisha Kaltenborn. C'est certain. Quant à la question du quand, cela reste ouvert. »

Si en juin dernier, le Suisse ne semblait pas pressé de quitter les fonctions de directeur de son écurie, il s’est finalement décidé, à la veille du Grand Prix de Corée du Sud, à passer la main à celle qui occupait, depuis janvier 2010, les fonctions de présidente exécutive. Pour Peter Sauber, qui reste malgré tout Président de Sauber Group, le passage de relais n’était qu’une question de timing : « Nous avons décidé, il y a longtemps, que Monisha prendrait la relève, mais l’échéance restait ouverte. Aujourd’hui, c’est le bon moment pour nous deux, alors c’est le bon moment pour passer le relais. Après tout, il y a eu un certain nombre de courses où je n’ai pas pu être présent comme récemment au Grand Prix du Japon où l’équipe a réalisé une excellente performance. Je ne doute absolument pas que Monisha a toutes les compétences nécessaires pour être une remarquable directrice d’écurie, et je suis tout aussi certain que les valeurs qui sous-tendent l’équipe continueront de vivre. C’est très important pour moi. »

Peter Sauber prend donc du recul et laisse à Monisha Kaltenborn le soin de gérer son écurie au jour le jour, une tâche que l’Autrichienne, détentrice d’un tiers des parts de l’entreprise Sauber depuis l’année passée, se sent prête à assumer : « Naturellement, je suis bien consciente de l’importante responsabilité qui m’incombe envers l’écurie de Peter Sauber. Il a fondé cette équipe il y a quarante ans et, au printemps prochain, cela fera 20 ans que Sauber a fait ses débuts en Grand Prix. Nous sommes la quatrième écurie la plus ancienne en activité. Construire un projet comme celui-ci et le maintenir en vie dans un environnement aussi difficile, est un formidable accomplissement. Je me suis fixé des objectifs élevés et je suis résolue à faire progresser l’écurie comme l’aurait voulu Peter Sauber et à la mener vers le succès. »


Sauber, Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




5 réactions sur cet article Donnez votre avis
Jamesismad
Jamesismad :
"Nous sommes la quatrième écurie la plus ancienne en activité."
McLaren, Williams, Lotus et Mercedès sont quand même plus ancienne que Sauber !
Il y a 91 mois
Dino
Dino :
@Jamesismad
Oui, enfin le cas de Lotus et Mercedes sont assez complexes, même si, que ce soit de nom ou de structures, elles sont en effet plus anciennes que Sauber.

Même s'il y a eu l'épisode BMW, Sauber est l'écurie qui compte le plus d'années sous sa forme actuelle après Ferrari, McLaren et Williams.

L'écurie Lotus d'aujourd'hui n'est pas celle de Colin Chapman. Il faut remonter à Toleman puis Benetton et Renault, avant qu'elle ne devienne Lotus. Quant à Mercedes, ils ont été absents pendant plus de cinquante ans de la Formule Un et reviennent sur les vestiges de Tyrrell (qui est devenu BAR, puis Honda, puis Brawn, puis Mercedes).
Il y a 91 mois
Jamesismad
Jamesismad :
@Dino : Ce qui signifie que l'écurie Lotus F1 Team et une toute nouvelle écurie et donc n'hérite pas du palmarès de Team Lotus de Chapman? Si c'est le cas autant donner à l'actuelle écurie Lotus les titres de Benetton et de Renault non ?
Il y a 91 mois
Dino
Dino :
A vrai dire, c'est un vrai micmac. Si on va sur nos amis de Statsf1, l'écurie Lotus hérite du palmarès de Chapman. Pourtant, le nom de la voiture de cette année fait référence à Enstone qui est la base histoire de Benetton et Renault.

Pour l'attribution du palmarès, c'est le propriétaire qui compte et la page de Lotus est amusante parce qu'il y a en fait désormais trois écuries distinctes : Lotus de Chapman, Lotus de Tony Fernandes (aujourd'hui Caterham) et donc Lotus de Genii Capital. Maintenant, le vrai palmarès de Lotus ce sont les titres de Renault en 2005 et 2006, parce que c'est la même structure.

Dans le cas de Sauber, BMW n'est qu'une parenthèse (surtout que Sauber est resté impliqué dans l'écurie). Sauber a existé avant et après BMW, au sein de la même structure, ce qui n'est pas le cas de Lotus et de Mercedes, qui ont plusieurs fois changé de propriétaire. Mercedes n'est donc là que depuis 3 saisons et Lotus (Genii) depuis 2/3 ans.
Il y a 91 mois
ZAle1991
ZAle1991 :
Pour moi, il faut considérer le palmarès des équipes actuelles par structure et non par pas dénomination.

Mercedes, ce n'est pas l'équipe des années 50, mais bien Tyrrell, comme l'a dit Dino. Tyrrell qui est devenue BAR en 1999, puis Honda en 2006 et Brawn en 2009.

Lotus, ce n'est pas l'équipe à la livrée "JPS", qui a conçu les F1 à effet de sol, dans laquelle Senna a réalisé ses premières poles, mais bien Toleman qui est devenue Benetton en 1986, puis Renault en 2002 et enfin Lotus en 2011/2012.
Il y a 91 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.