> > > > Corée du Sud : La course vue des stands

Corée du Sud : La course vue des stands

Suite au Grand Prix de Corée du Sud 2012, les responsables techniques ou sportifs reviennent sur les performances de leurs écuries respectives, à commencer par ceux de Red Bull alors que Sebastian Vettel est allé chercher sa quatrième victoire de la saison, la troisième consécutive, ce qui lui permet de s'emparer de la tête du championnat pilote.

© GEPA - Pas un week-end si tranquille sur le muret Red Bull© GEPA - Pas un week-end si tranquille sur le muret Red Bull

Red Bull


Sebastian Vettel - Vainqueur
Mark Webber - 2ème

Christian Horner, Directeur de l’écurie : « C’est un résultat phénoménal de l’équipe. C’est notre premier doublé de la saison et une super performance. Les deux pilotes ont fait une excellente course. Sebastian a fait un meilleur départ puis lui et Mark se sont disputés côte-à-côte dans la ligne droite jusqu’au virage n°3, mais ils se sont laissés suffisamment de place.
Après cela, il s’agissait de ménager les pneumatiques et de mettre à exécution une bonne stratégie de course, ce que nous avons fait avec les deux voitures pour accomplir notre premier doublé de 2012. Les dix derniers jours ont été très positifs et il est important de continuer à construire sur cette dynamique pour les quatre dernières courses. »

- Lire les déclarations des pilotes

Ferrari


Fernando Alonso - 3ème
Felipe Massa - 4ème

Stefano Domenicali, Directeur de l’écurie : « Le résultat de cet après-midi a été un excellent travail d’équipe et quiconque pense que perdre la tête du championnat va nous décourager fait une grosse erreur. Nous savions qu’il s’agirait d’un week-end difficile à tout point de vue. Nous avons été capables de très bien travailler, en essayant de tirer le maximum du package que nous avions, tout en évitant de commettre la moindre petite erreur. Fernando a réalisé une grande course à un moment particulièrement important de la saison, durant lequel les mises sont particulièrement importantes : la troisième place est très importante pour le reste du championnat. Il a été courageux et, en même temps, judicieux dans le premier tour qui est crucial dans le dessin du résultat final. Felipe a continué sur la lancée de sa superbe course à Suzuka, il était aussi à l’attaque dans le premier tour et dans des moments-clés, comme quand il a dépassé Hamilton. Concernant son futur, comme mon amie Laura Pausini dirait : « Wait and see… » (« Attendons et voyons », ndlr). Clairement, pour le moment, Red Bull semble imbattable au yeux de tous, mais je me souviens que l’on disait la même chose de McLaren le samedi après-midi à Singapour : la roue tourne rapidement cette année. Il est également clair que nous devons faire un pas en avant en termes de performances pour répondre à celui de Red Bull. Nous savons qu’il faudra travailler jour et nuit pour réussir. Il y a quatre courses jusqu’à la fin d’une saison fantastique et très incertaine : nous n’allons pas nous endormir, même pas une seconde, soyez en sûrs ! »

- Lire les déclarations des pilotes

Lotus


Kimi Räikkönen - 5ème
Romain Grosjean - 7ème

Eric Boullier, Directeur de l'écurie : « Nous savions que nous ne lutterions pas pour la victoire aujourd’hui et la cinquième place de Kimi est le maximum que nous pouvions obtenir. Nous avons marqué une bonne poignée de points pour le championnat des constructeurs et, même si la troisième place s’éloigne, nous ne rendons pas les armes. C’était bien de voir Romain piloter très finement malgré la pression qui pesait sur ses épaules. Je crois qu’il apprend de ses expériences et cela le rendra encore plus fort. La course de Kimi a été impressionnante comme d’habitude. Son affrontement avec Lewis [Hamilton] était de première classe et s’il n’avait pas été bloqué aussi longtemps, il aurait peut-être eu une chance de se trouver plus près du peloton des leaders. Nos deux voitures seront équipées des échappements Coanda en Inde et cela devrait nous aider dans notre lutte. »

- Lire les déclarations des pilotes

Force India


Nico Hulkenberg - 6ème
Paul di Resta - 12ème

Robert Fernley, Vice-président de l’écurie : « Une autre journée forte pour nous avec Nico qui s’est battu ardemment et qui a montré le rythme dont il était capable. La bataille de toute une course avec Grosjean a placé Nico sous une pression constante, mais il a gardé la tête froide et s’en est sorti par le haut. Je pense que le dépassement de Nico sur Hamilton et Grosjean était incroyable et certainement le moment fort de la course. Avec Paul, nous avons pris une décision stratégique pour nous couvrir des stratégies potentielles à un arrêt des Williams et des Sauber, mais il est apparu rapidement que deux arrêts était la marche à suivre. En conséquence, la stratégie de Paul a été compromise et il était difficile pour lui d’accéder aux points. Cependant, il s’est battu avec Pérez dans les derniers moments pour éviter que Sauber ne prenne le dernier point. Nous quittons la Corée avec huit points important : nous sommes proches de Sauber et sommes sur une bonne dynamique avant d’aborder notre course à la maison dans deux semaines. »

- Lire les déclarations des pilotes

Toro Rosso


Jean-Eric Vergne - 8ème
Daniel Ricciardo - 9ème

Franz Tost, Directeur de l'écurie : « Nous faisons aussi bien qu’en Belgique où nous avions également terminé huitième et neuvième avec Jean-Eric et Daniel dans cet ordre. Nous nous améliorons assurément dans cette deuxième partie de saison et c’est la troisième fois lors des quatre dernières courses que nous terminons dans les points.
Je classerais cette course comme notre meilleure performance de l’année. Nous avons amélioré la voiture dès vendredi, adoptant des réglages très efficaces sur les deux voitures et ça nous a permis d’être performants en Q1, samedi, avant de rencontrer des difficultés en Q2. Cependant, cet après-midi, les deux pilotes ont pu montrer le vrai niveau de performance de la voiture, combiné à une bonne stratégie : tous les deux étaient sur deux arrêts, avec Daniel en pneus Super Tendres et Jean-Eric en pneus Tendres.
Vers la fin de la course, Daniel, qui était remonté à la huitième place depuis la vingt-et-unième sur la grille à cause d’une pénalité pour un changement de boite, nous a dit à la radio que sa voiture tirait à gauche, ce qui signifie que Jean-Eric a pu le passer dans les derniers tours. Nous avons été aidés, dans notre lutte avec Hamilton, par le fait que sa voiture ait été ralentie après qu’il ait arraché un peu d’Astroturf [le gazon synthétique déposé à l'extérieur de certains vibreurs, ndlr] sur le bord de la piste.
C’était une performance très solide de la part de toute l’équipe, comme le montre le fait que nos pilotes aient dépassé par moins de six voitures, plus que ce qu’a fait n’importe quelle équipe cet après-midi. Maintenant, nous pouvons regarder devant afin de continuer sur cette dynamique positive, dans une quinzaine de jours, en Inde. »

- Lire les déclarations des pilotes

McLaren


Lewis Hamilton - 10ème
Jenson Button - Abandon sur accrochage

Martin Whitmarsh, Directeur de l’écurie : « Lewis n’a peut-être marqué qu’un seul point au championnat cet après-midi, mais je suis heureux de dire que ce fut probablement le plus durement et le plus héroïquement acquis de l’histoire de McLaren. Sa voiture a très tôt souffert d’une rupture de la barre anti-roulis et ça a anéanti l’équilibre de la voiture et fait qu’il lui était impossible de préserver ses pneus. Qu’il se soit accroché, contre vents et marées, se battant roues contre roues avec des pilotes dont les voitures étaient intactes était extrêmement fort.
Ensuite, pour ne rien arranger, il a accroché une bande d’astroturf et ça a encore plus compromis les performances de la voiture. Cependant, bien qu’il n’ait pas pu s’en débarrasser alors que ça flottait dans le flux d’air, il a quand même agrippé la dixième place. Croyez-moi, c’était une course épique, tourmentée et majestueuse.
En ce qui concerne Jenson, que puis-je dire ? Il a pris un très bon départ, et aurait pu, j’en suis sûr, faire une super course cet après-midi. Mais il n’a pas eu la chance de montrer ce qu’il aurait pu faire parce qu’il s’est fait sortir, percuté par derrière, sans qu’il n’y soit pour rien.
Alors, évidemment, ça n’a pas été une bonne journée de travail pour McLaren. Mais la course automobile est parfois comme ça et nous allons continuer à nous battre. C’est tout ce qui fait l’incroyable esprit d’équipe de McLaren. C’est pour cela que McLaren a remporté un quart des Grands Prix auxquels elle a participé depuis que l’écurie a intégré le championnat il y a 46 ans, et c’est pourquoi nous remuerons ciel et terre pour remporter les quatre courses qu’il reste cette année. Ce ne sera pas facile, mais je vous promets qu’on fera tout pour. »

- Lire les déclarations des pilotes

Sauber


Sergio Pérez - 11ème
Kamui Kobayashi - Abandon

Monisha Kalternborn, Directrice de l'écurie : « Ça a été une course décevante pour nous, après avoir été en mesure de nous améliorer de manière constante pendant le week-end. La course de Kamui était ruinée après quelques virages, et Sergio a été malchanceux au premier arrêt quand il a perdu du temps à cause d'un dysfonctionnement dans notre système d'arrêt aux stands. C'est vraiment dommage, parce qu'il a réalisé une super course et a finalement manqué le dernier point de quelques dixièmes de seconde. »

- Lire les déclarations des pilotes

Mercedes


Michael Schumacher - 13ème
Nico Rosberg - Abandon

Ross Brawn, Directeur de l'écurie : « Ça a été une course difficile pour nous aujourd'hui. Nico a été percuté par Kobayashi dans le premier tour pour la deuxième fois de suite, et le perdre à nouveau à cause de l'erreur d'un autre pilote a été extrêmement décevant. Michael a fait tout ce qu'il a pu aujourd'hui, mais nous avons eu des difficultés pour garder les pneus à température. Il y a eu des parties de course où les pneus fonctionnaient correctement et où nous étions plus compétitifs, mais trop de périodes où nous avons eu du mal. Nous devons regarder comment améliorer la situation, et nous continuerons à travailler pour progresser lors des quatre dernières courses. »

- Lire les déclarations des pilotes

Williams


Pastor Maldonado - 14ème
Bruno Senna - 15ème

Mark Gillian, Ingénieur des opérations en chef : « Nous avons employé des stratégies différentes, avec des courses propres pour nos deux voitures, mais au final, notre rythme n'était pas assez bon et nous avons terminé 14ème avec Pastor et 15ème avec Bruno juste derrière. Nous devons nous rassembler et régler quelques problèmes d'inconstance de nos performances sur la voiture en vue de la prochaine course en Inde. »

- Lire les déclarations des pilotes

Caterham


Vitaly Petrov - 16ème
Heikki Kovalainen - 17ème

L'écurie Caterham n'a publié les déclarations des représentants de l'écurie.

- Lire les déclarations des pilotes

Marussia


Timo Glock - 18ème
Charles Pic - 19ème

John Booth, Directeur de l’écurie : « Nous avons savouré une belle course aujourd’hui, au sens propre du terme. Comme nous avions dit hier, nous avons pris, en conscience, la décision de légèrement compromettre nos tours de qualification dans le but de nous donner aujourd’hui les meilleures chances de nous battre avec les Caterham. Timo a piloté à son meilleur niveau de performance et nous étions particulièrement – et agréablement – surpris par son rythme dans la première partie de course ; nous nous attendions à être légèrement plus loin que la où nous étions. Nous savions que notre meilleure opportunité était de sauvegarder notre second train de super tendres pour le dernier relais, même si le second relais a aussi été une agréable surprise. En effet, nous avons tenu le rythme des deux voitures devant nous et les arrêts parfaits pour chausser les super tendres ont forcé Caterham à effectuer un arrêt qui a eu pour conséquence de nous permettre de nous battre avec Kovalainen pendant de nombreux tours en essayant de dépasser dans la zone DRS.
La course a été difficile pour Charles qui est parti de l’arrière en raison de sa pénalité et, une fois encore, nous sommes désolés pour lui que ce soit arrivé, surtout en voyant sa solide performance en qualification hier. Finalement, étant coincé derrière les HRT et incapable de monter les pneus en température, ajouté à cela la faible température sur la piste, cela lui a coûté cher. Cela dit, débarrassé du trafic dans le dernier relais, il a réussi à produire un très bon rythme.
Cela a été dit beaucoup de fois déjà, mais aujourd’hui ça a vraiment été une démonstration de la manière dont l’absence de KERS nous a handicapé. Ayant dit cela, nous sommes toujours contents de notre stratégie globale de développement, qui était de se concentrer sur l’amélioration de l’aérodynamique cette année. En prenant nos performances dans le second et le premier secteur, ça prouve qu’il s’agit d’une voie très sensée pour nous. »

- Lire les déclarations des pilotes

HRT


Narain Karthikeyan - 20ème
Pedro de la Rosa - Abandon

Luis Perez-Sala, Directeur de l'écurie : « Nous savions que ce ne serait pas une course facile, mais nous y sommes allés. Narain, après sa malchance hier en qualifications, a complété une course impeccable aujourd'hui, alors que Pedro connaissait une course à mettre de côté. Mais il n'y avait pas d'alternative pour des raisons de sécurité. Après le Grand Prix du Japon, où nous avions fait un pas en avant, ce week-end, nous avons été incapables de nous battre avec nos rivaux directs. Ça a été dur, mais dans deux semaines, nous aurons une autre opportunité de continuer à progresser comme nous l'avons montré jusqu'ici. »

- Lire les déclarations des pilotes


Bilan, Yeongam et Course Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




5 réactions sur cet article Donnez votre avis
vdbk
vdbk :
où en sommes nous des moteurs utilisés en course??
Il y a 91 mois
didi38
didi38 :
je dirai meme plus, où en sommes nous des moteurs utilisés ?
Il y a 91 mois
sid
sid :
D'après ce que j'ai pu lire ici et là, RB et MacLaren auraient monté leur 7ème moteur à Suzuka, Ferrari aurait monté son 7ème, ici, en Corée. Pour les autres, la question reste entière, même s'il est à prévoir que certaines écuries, comme Marussia, en soient déjà à leur 8ème moteur...
Il y a 91 mois
Depy
Depy :
Pic à monté son 9ème moteur en Corée.

Mclaren, Mercedes et Koba ont montés le 8ème au Japon.

Les autres sont à 7 moteurs avec Ferrari, Toro Rosso et Kar qui l'ont montés en Corée tandis que les autres c'était au Japon outre Petrov en Italie.
Il y a 91 mois
amd
amd :
c'est moi ou vue de ma télé ce grand prix a été super bien filmé.
Il y a 91 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.