> > > > Tu veux un volant ? Montre ton argent !

Tu veux un volant ? Montre ton argent !

L'argent est le nerf de la guerre, c'est bien connu. Alors que le marché des transferts pour 2013 n'est pas encore bouclé, certains pilotes, pourtant bien installés en F1, pourraient perdre leurs volants pour des raisons purement économiques.

© LAT - Kovalainen sur un siège éjectable ?© LAT - Kovalainen sur un siège éjectable ?

Il ne reste plus que trois Grands Prix à disputer et il y a encore des places à prendre pour 2013, que ce soit chez Sauber, probablement chez Force India, Williams, Caterham, Marussia ou même chez HRT. Du coup, la machine à rumeurs fonctionne à plein régime, chaque jour ayant son ‘information’ sur l’avenir de l’un ou l’autre pilote la saison prochaine. C’est aussi ce qui fait le charme de la discipline et du sport en général. Ce jeu des chaises musicales sera peut-être l’occasion de voir de nouvelles têtes sur la grille. Mais que faut-il pour réussir à entrer dans ce cercle très fermé des pilotes de F1 ?

Au début des années 2000, les jeunes pousses de la F1 s’appelaient Jenson Button, Kimi Räikkönen, Felipe Massa ou Fernando Alonso. Aujourd’hui, ce sont Sergio Pérez, Pastor Maldonado, Nico Hulkenberg, Romain Grosjean et consort. Au niveau du talent brut on ne perd pas au change avec la nouvelle génération. Outre le fait que la formation des débutants d’aujourd’hui est plus balisée, voir plus complète, il y a une autre différence notable entre les rookies d’il y a dix ans et ceux d’aujourd’hui : l’argent.

Que ce soit Maldonado (PDVSA), Pérez (Telmex), Grosjean (Total), Pic (Lagardère), tous, ou presque, sont bien soutenus financièrement. Ce seul facteur ne favorise pas une arrivée en F1, on est quand même loin du niveau de pilotes comme Gaston Mazzacane, mais il est devenu une condition sine qua non pour espérer prendre le départ d’un Grand Prix. Au point que des pilotes comme Kamui Kobayashi, qui a prouvé avoir sa place parmi ce club des 24, doivent se mettre en quête de sponsors pour s’assurer un avenir dans leur écurie. De même, Heikki Kovalainen, pourrait faire les frais de cet état de fait. Caterham ayant peu de chances de terminer 10ème du championnat cette saison, cela représente un certain manque à gagner (environ 10 millions d’euros), ce qui pourrait pousser Tony Fernandes à rechercher un pilote payant pour rouler dans la CT02 l’an prochain. Au-delà de sa belle première saison, sans l’argent de Lagardère, il y a de fortes chances qu’on ne parlerait pas de Charles Pic pour ce poste la saison prochaine. Pic qui chez Marussia devrait être remplacé par Max Chilton, dont papa à les poches qui débordent, au point que certaines rumeurs affirmaient qu’il avait racheté 49 % des parts de l’écurie russe.

Il y a quelques semaines, j’avais commencé à coucher sur papier une chronique intitulée « Pilotes payants, forcément lents ? » dont le propos était de mettre en avant le fait que contrairement à il y a quelques années, ce terme n’était plus forcément péjoratif et que seul l’argent ne suffisait pas mais s’avérait tout même presque indispensable pour un jeune pilote, à moins d’être un Dieu du volant, qui voulait faire carrière au plus haut niveau de la monoplace.

Dans le cadre du Grand Prix d’Inde de ce week-end, Bernie Ecclestone évoquait l’idée de l’introduction d’un budget plafond de 150 millions à partir de 2013. Quant on pense que Red Bull en a dépensé plus de 200 pour remporter le titre 2011 par rapport aux 50, environ, dépensés par les trois petits poucets du plateau que sont Caterham, Marussia et HRT, c’est sans doute une goutte d’eau dans un océan dans l’immédiat mais aussi un pas dans la bonne direction à plus long terme. On parle souvent de la trop grande importance de l’aérodynamique en Formule 1, mettant parfois le pilotage au second plan. Dans la conjoncture actuelle, le besoin d’argent éclipse peut-être certains talents…


La chronique Pitstop, Transferts et




1 réaction sur cet article Donnez votre avis
Zeits
Zeits :
Il est clair que "pilote payant" n'a plus la même définition qu'il n'y a 5 ou 10 ans. Même Karthikeyan est infiniment meilleur que Mazzacane ou Bernoldi
Il y a 92 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.