> > > > La Formule 1 sur la piste de l'électrique

La Formule 1 sur la piste de l'électrique

En 2014, la Fédération Internationale de l'Automobile lance le championnat Formule E, composé de monoplaces qui roulent à l'énergie électrique. Ce championnat sera sans doute un exemple à suivre pour la Formule 1 où l'électrique est en question, particulièrement sous l'impulsion de Jean Todt depuis 2009. Mais le chemin ne semble pas encore tout tracé...

© Formulec - La photo n'est pas parlante mais cette voiture ne fait aucun bruit.© Formulec - La photo n'est pas parlante mais cette voiture ne fait aucun bruit.

Verra-t-on les Formule 1 se taire définitivement à l'avenir ? Les cris rauques des moteurs essence pourraient bien être remplacés par le sifflement strident de l'électrique dans quelques années. Impossible de dater exactement pour l'instant. Une chose est sûre, le futur championnat Formule E fera grand bruit, contrairement à ses monoplaces. Un premier championnat verra le jour à partir de 2014, avec 10 équipes et 20 pilotes. L'objectif est de faire rouler les bolides directement dans les plus grandes villes du monde et Rio de Janeiro accueille d'ores et déjà une course dès 2014. Shanghai, Pékin, Sydney, Moscou, Mexico, Berlin, Miami ou encore Los Angeles ont également été citées comme des candidates potentielles.

McLaren s'engage dans la Formule E

Depuis plusieurs années, l'électrique est en question en Formule 1. Un pas a d'ailleurs été franchi cette semaine avec l'annonce de McLaren de fournir moteurs, transmissions et composants électroniques à l'écurie Spark Racing Technology (SRT), engagée pour disputer le championnat de Formule E. « Ce projet ouvre de grandes opportunités pour les voitures de course de demain », annonce Martin Withmarsh. « Je suis convaincu que le sport automobile peut jouer un rôle pour exposer le développement des technologies de l'avenir. C'est une innovation excitante pour le sport automobile mondial. » La Formule 1 a toujours joué un rôle d'innovation pour l'automobile. L'antipatinage, le moteur turbo et bien d'autres innovations ont d'abord été testées en F1 avant d'équiper les voitures de série. Avec le passage à l'électrique, la F1 montrerait une nouvelle fois l'exemple.

La F1 n'est pas si polluante

Sous l'autorité de Jean Todt, nettement plus concerné par la question que son prédécesseur, la Fédération Internationale de l'Automobile (FIA) a lancé un important programme afin de rendre le sport automobile plus «vert». Pourtant la F1 n'est pas si polluante. Sur son blog, Cédric Voisard évoque le Bilan Carbone du Grand Prix de Belgique 2007, qui représente 8400 tonnes de CO2, dont 83% pour le public. En 2010, la Coupe du monde de football disputée en Afrique du Sud a un Bilan Carbone de 2 700 000 tonnes, 900 000 tonnes si l'on retranche les périmètres publics. Contrairement à ce que l'on peut croire, la F1 n'est pas le sport le plus polluant du monde. Mais ce n'est pas une raison. Et après la mise en place du KERS, le système de récupération de l'énergie cinétique, la révolution continue.

 Ecclestone opposé à l'électrique 

L'électrique devait être mis en place dans la voie des stands dès 2014, en même temps que le passage au moteur 1,6l turbo. La semaine dernière, Jean Todt a annoncé que que cette mesure sera repoussée d'au moins trois ans. A la demande de Mercedes, Ferrari et Renault pour des raisons financières et sécuritaires selon la version officielle. Mais sur le site web Pitpass, un article montre que Bernie Ecclestone a décidé en sous-main que l'électrique ne verra pas le jour en 2014. « L'électrique dans la voie des stands pourrait tuer des gens puisqu'ils n'entendraient pas arriver les voitures », aurait-il lâché. De plus, le son produit (ou plutôt le manque ?) par les moteurs électriques serait trop différent de l'actuel et n'attirerait plus les foules sur les circuits. « Pas de bruit de moteur n'est pas assez excitant pour les fans. La Formule 1 n'est pas le bon endroit où utiliser des moteurs électriques. Peut-être dans 50 ans », juge de son côté Flavio Briatore.

Si la décision de McLaren de fournir une écurie du championnat de Formule E va dans le sens d'un intérêt croissant pour la motorisation électrique, le refus catégorique du pouvoir décisionnaire pourrait bien empêcher sa mise en place dans l'immédiat. La piste de l'électrique s'annonce particulièrement tortueuse.


Retour de volant Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




9 réactions sur cet article Donnez votre avis
QuentinF1
QuentinF1 :
Connait-on les règlements notamment le changement de monoplace pendant la course comme indiqué il y a quelques mois ??
Et est ce que le fait que McLaren mette de l'argent dans la Formule E ne la pénaliserait pas dans LA Formule 1 ??
Sinon je pense pas regarder si le projet aboutit, mais je serais quand même curieux de voir ce que ça donne et ca permettrait de découvrir peut etre d'autres talents ..
Sans parler du fait que ce soit électrique et donc que ça n'aura pas l?âme de la F1 si les tracé sont seulement urbain c'est peut-être pour que les gens la découvrent plus mais je préfère les vrais circuits ..
Il y a 90 mois
blackdenim21
blackdenim21 :
Mais comment faire du bruit avec des moteurs électriques, à part installer des hauts-parleurs?
Il y a 90 mois
milano
milano :
Lol je vois bien des haut parleurs aérodynamique ... faut arrêter les conneries , et sinon les autres sport mécanique WRC indy car dtm wtcc l'électrique est d'actualité ?
Il y a 90 mois
Quentin
Quentin :
Pour ceux qui n'auraient pas entendu ce bruit si particulier, voici une vidéo de la Formulec EF01 : www.youtube.com/watch?v=nDZ4VSFC6z0&feature=related
@ QuentinF1 : Je n'ai pas vu d'info précise sur le règlement du championnat Formule E pour le moment. Cela viendra en temps voulu je pense ! Sinon, je ne vois pas McLaren courir un risque en s'engageant dans ce championnat. L'équipe est assez grande pour savoir mener de front plusieurs combats.
@ milano : Pour le moment, les seuls modèles WRC, DTM et consorts électriques sont en... miniature. 1/10e pour être précis.
Il y a 90 mois
Othelo LaRage
Othelo LaRage :
J'ai vu la video via le lien de Quentin, merci a lui, le bruit est pas terrible et je ne pense pas me reveiller dans la nuit pour assiter aux essaies ou pour une course. je suis pour le developpement durable etc mais faut pas pousser,
Il y a 90 mois
milano
milano :
oallala ca fait mal aux oreilles franchement , on dirai le bruit d'une voiture télécommandé
Il y a 90 mois
blackdenim21
blackdenim21 :
Ouf c'est mauvais comme son, on dirait une machine à coudre sur la cocaïne. Merci pour le lien!
Il y a 89 mois
clagar60
clagar60 :
pourquoi pas des moteurs hybrides,
Il y a 86 mois
Gusgus
Gusgus :
@clagar

Mais les F1 d'aujourd'hui sont déjà des voitures hybrides : le système KERS fournit de la puissance via un moteur électrique.

D'ailleurs, c'est à mon sens un des grands ratés de la FIA depuis 2009 : le KERS était sensé prouver l'intérêt de la F1 pour l'écologie et améliorer son image, mais c'est complètement passé à l'as auprès du grand public à cause de l'emploi du mot KERS, un acronyme totalement transparent pour une large majorité du grand public. Délaisser les termes hybride et électrique est une grossière erreur que les dirigeants de l'ACO n'ont pas faite : résultat beaucoup de gens savent que les meilleurs protos au Mans sont hybrides, alors que les F1 l'ont été bien avant sans que peu de monde ne s'en rende compte. Et malheureusement, ce n'est pas en 2014 que cette erreur sera corrigée.
Il y a 86 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.