> > > > Etats-Unis - Essais Libres 3 : Vettel continue sa marche en avant

Etats-Unis - Essais Libres 3 : Vettel continue sa marche en avant

Bien que moins piégeux qu'hier, le Circuit des Amériques s'est à nouveau montré compliqué à appréhender, notamment les virages 19 et 20. Mais le manque d'adhérence et la difficulté de faire chauffer les pneus Médiums n'ont pas empêché Sebastian Vettel de continuer sa domination ce week-end, même si les McLaren semblent elles aussi compétitives.

© GEPA - Vettel règne sans partage sur l'Amérique© GEPA - Vettel règne sans partage sur l'Amérique

Si le soleil est de nouveau de la partie au Texas, les températures restent hivernales. Mais les 13°C dans l'air et 16°C sur la piste n'ont pas empêché une large foule de s'amasser dans les tribunes du Circuit des Amériques. Tout le monde dans le paddock espère que la piste va évoluer plus rapidement qu'hier pour que le niveau d'adhérence augmente.

Kamui Kobayashi et sa Sauber sont en tout cas les premiers à fouler aujourd'hui le tarmac donc tout le monde parle depuis hier, et ce pour le tour d'installation habituel du samedi matin. Bien évidemment, les 23 autres pilotes imitent le Japonais dans la foulée. Mais même un simple tour d'installation peut s'avérer piégeux, comme le prouvent Romain Grosjean et Timo Glock en se faisant surprendre par le virage 19, sans conséquences fâcheuses pour les deux pilotes.

Certains partent d'ailleurs à l'assaut du chronomètre sans rentrer aux stands. Après un premier chrono de Kimi Räikkönen en 1:49.107, c'est Jean-Eric Vergne qui se hisse en haut de la feuille des temps avec 1:43.593, avant d'être battu par Rosberg puis Schumacher en 1:42.396. Les temps tombent rapidement et la Toro Rosso du Français reprend brièvement la tête avant d'autre à nouveau devancée par les Mercedes, toujours Schumacher devant Rosberg. Ce dernier se plaint d'ailleurs dans sa radio de douleurs à l'épaule provoquées par son harnais.

Après 15 minutes et quelques améliorations supplémentaires, c'est toujours le septuple Champion du Monde qui est en tête avec un temps de 1:39.483. Mais alors que le Baron Rouge rentre aux stands, en manquant de percuter Felipe Massa dans le virage 19, Nico Rosberg signe le meilleur temps dans les trois secteurs en 1:38.589 puis récidive en 1:38.221. Kamui Kobayashi établit quant à lui le deuxième temps en 1:38.656.

Une fois n'est pas coutume, les Ferrari sont de sortie relativement tôt lors de ces Essais Libres 3 alors que les Red Bull sont encore aux stands, mais aucune F2012 ne signe finalement de chrono. En piste, Sergio Pérez se montre une fois de plus trop impatient et tente de dépasser Charles Pic à l'intérieur du virage 7, mais en partant de beaucoup trop loin. Le contact est inévitable et envoie la Marussia en toupie, alors que Pérez peste contre le Français alors qu'il semble difficile de donner quelque responsabilité que ce soit au natif de Montélimar.

Jenson Button signe le deuxième chrono en 1:38.583 au moment où les Red Bull sortent des stands. Simultanément, on indique à Lewis Hamilton qu'il peut ignorer le voyant qui l'avertit d'un problème du température des freins, puisque c'est le capteur lui-même qui a un problème. Son coéquipier continue son relais en délogeant Nico Rosberg de la tête en 1:37.973, puis allume les deux premiers secteurs en violet dans son tour suivant pour améliorer de trois dixièmes, en pneus Durs, suivi par Lewis Hamilton se classe 2ème dans la foulée à 3 dixièmes. Le Champion du Monde 2009 est d'ailleurs très régulier puisqu'il descend encore son chrono d'un petit dixième, 1:37.538.

Pour leur part, les Ferrari n'ont toujours pas signé le moindre temps alors qu'il reste 25 minutes : les hommes de Maranello considèrent semble-t-il que les conditions de la matinée ne sont pas représentatives de celles des qualifications et de la course. La première demi-heure a donc été dédiée principalement à des essais d'arrêts aux stands. Quant à Sebastian Vettel, 3ème en 1:38.034, il est en avance sur le temps de Button après les deux premiers secteurs, une avance réduite à néant par une grosse dérive rattrapée dans le virage 19. Dans le même temps, Jean-Eric Vergne est contraint d'immobiliser sa Toro Rosso dans le premier secteur, la direction manifestement cassée puisque les deux roues avant pointent des dans directions différentes, semble-t-il après une montée trop brutale sur un vibreur. La drapeau jaune est donc sorti par les commissaires.

En piste, Lewis Hamilton s'est finalement emparé du meilleur chrono en 1:37.492 avant de rentrer aux stands. Les deux McLaren sont suivies par les deux Red Bull et les deux Mercedes. Les Ferrari, qui sont en plein dans leur premier relais, sont à près de 5 secondes en 18ème et 19ème positions. Mais ces chronos sont faussés par le drapeau jaune qui est toujours de sortie dans le premier secteur. Felipe Massa s'interroge d'ailleurs avec son ingénieur Rob Smedley sur l'intérêt de continuer à rouler dans ces conditions, et rentre finalement au moment où le drapeau jaune est retiré.

En piste, Kimi Räikkönen est dans les derniers à rester en pneus Durs, avec à la clé le 7ème chrono en 1:38.356. La plupart des autres pilotes sont quant à eux aux stands pour chausser les pneus Médiums. Les enveloppes les plus performantes permettent à Michael Schumacher de signer le 5ème temps en 1:38.078 dans le 4ème tour de son relais, ce qui semble confirmer les problèmes de montée en température qu'ont rencontré beaucoup de pilotes hier.

Et alors que la monoplace de Romain Grosjean est démontée à cause d'un problème de boîte de vitesses, Pastor Maldonado se fait à nouveau une frayeur le virage 19, mais aussi dans la courbe suivante. C'est le moment que choisit Felipe Massa pour signer le 3ème meilleur temps en 1:37.969, sous les yeux de Rubens Barrichello, présent dans le garage Ferrari avec Tony Kanaan, pilote d'IndyCar et ami proche du Brésilien.

Fernando Alonso est lui aussi à ajouter à la liste des pilotes à la faute dans le virage 19, ce qui voue à l'échec une de ses tentatives. Dans le même temps, Sebastian Vettel signe le meilleur temps absolu en 1:36.490, en réussissant les trois meilleurs secteurs. Son coéquipier Mark Webber ne peut faire mieux que 1:37.532 à plus d'une seconde de son coéquipier. Les Ferrari quant à elles, se hissent 2ème et 3ème, Alonso devançant Massa en 1:37.180 mais à distance respectable de Vettel. Maldonado montre à nouveau ses aptitudes sur un tour, malgré quelques corrections visant à garder sa monoplace sur la piste, en signant le 2ème temps en 1:37.001, pour être finalement devancé par Lewis Hamilton en 1:36.748 en réalisant au passage le meilleur temps dans le premier secteur. Quant à Fernando Alonso, il ne peut améliorer dans son dernier tour, là encore à cause d'une dérive dans les virages 19 et 20, ce qui laisse Sebastian Vettel en tête de la hiérarchie pour la troisième fois du week-end.

Classement des Essais Libres 3 du Grand Prix des Etats-Unis 2012 :

PiloteEquipeTempsEcartTours
1
VettelRed Bull1:36.490
18
2
HamiltonMcLaren1:36.748+0.258
20
3
MaldonadoWilliams1:37.001+0.511
21
4
AlonsoFerrari1:37.180+0.690
21
5
RosbergMercedes1:37.247+0.757
24
6
MassaFerrari1:37.262+0.772
27
7
WebberRed Bull1:37.298+0.808
18
8
PerezSauber1:37.415+0.925
20
9
HulkenbergForce India1:37.495+1.005
20
10
ButtonMcLaren1:37.538+1.048
20
11
SennaWilliams1:37.569+1.079
21
12
SchumacherMercedes1:37.760+1.270
21
13
RaikkonenLotus1:37.765+1.275
26
14
KobayashiSauber1:37.953+1.463
23
15
RicciardoToro Rosso1:38.547+2.057
23
16
di RestaForce India1:38.653+2.163
22
17
GrosjeanLotus1:38.753+2.263
11
18
VergneToro Rosso1:39.689+3.199
12
19
GlockMarussia1:40.407+3.917
23
20
PetrovCaterham1:40.753+4.263
19
21
KovalainenCaterham1:41.011+4.521
19
22
PicMarussia1:41.466+4.976
19
23
De la RosaHRT1:43.563+7.073
21
24
KarthikeyanHRT1:44.043+7.553
23


Photos Grand Prix des Etats-Unis - Les photos du samedi

Photo 120047usa-1024.jpg
Photo 120048usa-1024.jpg
Photo 120050usa-1024.jpg
Photo 120051usa-1024.jpg
Photo 120052usa-1024.jpg
Photo 120054usa-1024.jpg
Photo 120055usa-1024.jpg
Photo sam17112012009811-1024.jpg
 


Essais Libres, Grand Prix et Austin Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




4 réactions sur cet article Donnez votre avis
milano
milano :
Vettel qui nous pette le record une fois de plus , sa pue la pole tout ca .
Il y a 89 mois
Ludo
Ludo :
A noter que si on additionne les trois meilleurs secteurs de Vettel (les deux premiers de son meilleur tour et le troisième de son dernier tour lancé) on obtient un tour en 1:36.2, se qui aurait relégué Hamilton à presque une demi seconde si il était arrivé à tous mettre dans le même tour. Après on ne sait pas ce qu'il y a dans les réservoirs, mais la fin des EL3 rime souvent (tout le temps) avec peux d'essence.
Il y a 89 mois
milano
milano :
Et sinon Perez il devient détestable , on peut l'appelé le dingue du dépassement ... depuis susuka c'est n'importe quoi .
Il y a 89 mois
Nioulargo
Nioulargo :
@Milano@ Petez , i est jaloux de Grosjean et essaye de le rejoindre au nombre de bétises à la minute....
Il y a 89 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.