> > > > Dépasser sera risqué pendant le Grand Prix des Etats-Unis

Dépasser sera risqué pendant le Grand Prix des Etats-Unis

Durant la saison, les pilotes leaders ont eu beaucoup de mal à dépasser les pilotes retardataires, mais la piste étroite du Texas devrait être encore plus difficile à aborder en course. De la Rosa craint des dépassements particulièrement difficiles d'autant plus que la visibilité est minime avec des virages en devers et en aveugle.

© Sauber / Kobayashi et Button à Austin© Sauber / Kobayashi et Button à Austin

Le premier Grand Prix des Etats-Unis depuis 2007 se déroulera à Austin au Texas. Le circuit, tout nouveau, a fait beaucoup parler le monde de la F1. Une merveille de technique pour certains, mais aussi une piste étroite où il sera compliqué de dépasser.

Hier, durant les essais libres beaucoup de pilotes se sont retrouvés gênés. Les esses du premier secteur sont très étroits, en aveugle et peuvent être un réel danger pour les pilotes retardataires. Ne voyant pas les monoplaces plus rapides se rapprocher dans les rétroviseurs, il est difficile de savoir où se placer pour ne pas gêner.

« Le premier secteur sera très difficile à gérer pour laisser passer les leaders » confie Pedro de la Rosa au micro d'Austosport. « Il n'y a qu'une seule trajectoire dans le secteur 1 et si vous en sortez, vous perdez toute adhérence. »

Le pilote HRT s'est qualifié 5,5 secondes moins vite que Sebastian Vettel à Austin soit à 2 dixièmes à peine de la règle des 107% qui aurait empêché l'Espagnol de prendre part à la course. À la régulière, ce sont donc 2 tours qui devraient séparer les deux pilotes à la fin du Grand Prix.

« Bon nombre de fois j'ai vu dans mes rétroviseurs des voitures se rapprocher dans le premier secteur. J'ai ralenti légèrement en restant sur ma trajectoire et j'ai espéré qu'ils trouvent le bon endroit pour dépasser parce que si je devais me décaler, je pense que je ne pourrais pas éviter la collision. »

« C'est difficile de juger de la vitesse d'une monoplace, » continue de la Rosa. « Et c'est encore plus compliqué de trouver le bon endroit pour la laisser passer... »

De son côté, Pastor Maldonado avoue s'approcher prudemment des monoplaces plus lentes. « Si vous êtes derrière un retardataire, vous pouvez perdre 2 ou 3 secondes très rapidement. Il faut être au bon endroit pour dépasser et contrôler la distance qui vous sépare de la voiture, notamment au freinage. »

Exemple de la difficulté, durant les Essais Libres 3, Sergio Pérez et Charles Pic se sont percutés lors d'un dépassement du pilote Sauber sur la Marussia sans pour autant que la faute soit donnée à l'un des pilotes.


Austin, Grand Prix




Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.