> > > > Alonso ou Hamilton pour remplacer Vettel s'il quitte Red Bull

Alonso ou Hamilton pour remplacer Vettel s'il quitte Red Bull

S’il affirme que des liens non seulement contractuels mais aussi de loyauté et d’amitié unissent Sebastian Vettel à Red Bull, Dietrich Mateschitz, propriétaire de l’écurie autrichienne, comprendrait cependant que l’Allemand ait un jour l’envie de rouler pour Ferrari, ce qui ouvrirait alors la porte à une éventuelle arrivée de Lewis Hamilton ou Fernando Alonso du côté de Milton Keynes.

© GEPA - Le départ de Vettel ouvrirait la porte à Alonso ou Hamilton© GEPA - Le départ de Vettel ouvrirait la porte à Alonso ou Hamilton

Objet de rumeurs et/ou de fantasmes, l’arrivée de Sebastian Vettel chez Ferrari, à plus ou moins long terme, anime ponctuellement la vie du paddock et fait couler de l’encre, malgré les démentis répétés des deux parties concernées.

Après que Christian Horner, directeur de l’écurie autrichienne, ait récemment avancé que « sans l’ombre d’un doute, Sebastian Vettel fera partie de l’écurie Red Bull Racing en 2014 », c’est au tour de Dietrich Mateschitz de se prononcer dans le journal autrichien Salzburger Nachrichten sur les rumeurs entourant le désormais triple champion du monde dont il estime qu’il est « un des trois meilleurs pilotes » actuellement sur la grille [avec Alonso et Hamilton, ndlr], soulignant notamment qu’il « est le plus jeune des trois » et « [qu’il] y a assurément du potentiel pour de plus amples développements. »

Si l’Autrichien pense que Sebastian Vettel est « peut-être proche de son zénith en termes de vitesse » et qu’avec « plus d’expérience, il peut certainement continuer de s’améliorer encore et encore, » il sait son pilote convoité mais ne se fait pas de soucis pour le futur de Sebastian Vettel du côté de Milton Keynes : « Il n’y a pas seulement des contrats mais il est lié avec nous aussi bien par loyauté que par amitié. Mais ça n’empêche pas qu’il reçoit des offres d’autres écuries. »

Parmi celles-ci, l’Allemand n’a jamais caché son attirance – partagée par la Scuderia - pour Ferrari, ce que Dietrich Mateschitz peut comprendre : « Si j’étais pilote, j’apprécierais sans doute la pensée de piloter un jour pour Ferrari. C’est non seulement naturel mais assez légitime. » Mais si Sebastian Vettel se décidait un jour à jouer les filles de l’air, l’Autrichien ne se fait cependant pas d’inquiétude quant à la quête d’un successeur : « S’il doit un jour nous quitter, nous lui souhaiterions tout le bien possible, et alors rien n’empêcherait Alonso ou Hamilton de conduire pour nous, » même si le premier est lié à Ferrari jusqu’en 2016 et le deuxième à Mercedes jusqu’en 2015.


Red Bull, Vettel et Transferts Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




9 réactions sur cet article Donnez votre avis
Buchor
Buchor :
C'est marrant comme les propos de Dietrich Mateschitz concernant la F1 sont bien plus censés et réalistes que ceux de leur conseiller spécial pour le sport automobile, Helmut Marko.
Il y a 89 mois
Depy
Depy :
J'avoue, Marko vient d'une autre planète et je me demande vraiment ce qu'ils peuvent lui trouver. Outre la remarque, je me demande réellement ce qu'ils peuvent lui trouver, je n'ai jamais réussi à l'imaginer.
Il y a 89 mois
surboumpour4roues
surboumpour4roues :
...Marko c'est une sorte de " tonton flingueur " si tu marches c'est OK , autrement t'est mort , demandez a Speed , Bourdais , Alguersuari , Buemi et autres...
Il y a 89 mois
Depy
Depy :
Imaginons un instant que ce soit Marko qui s'occupe du sort de Grosjean, il ne ferait pas long feu également.

Le débat peut être ouvert je pense. Autant la technique de Marko est très claire et la même pour tous, autant des fois il peut être très très sévère et critique. Si il y avait un Marko dans chaque écurie, je pense bien que les pilotes auraient la peur au ventre à longueur de saison.
Il y a 89 mois
Xounet
Xounet :
J'espère que Vettel ne se laissera pas séduire par Ferrari car des Levantins et un germanique cela ne parle pas le même langage.L'expérience de courte durée d'Alonso chez MacLaren le prouve, la rigueur n'est pas leur fort
Il y a 89 mois
Xounet
Xounet :
J'espère que Vettel ne se laissera pas séduire par Ferrari car des Levantins et un germanique cela ne parle pas le même langage.L'expérience de courte durée d'Alonso chez MacLaren le prouve, la rigueur n'est pas leur fort
Il y a 89 mois
ZAle1991
ZAle1991 :
@Xounet :

Vettel parle bien Italien, de par son passage chez Toro Rosso.

Et on ne peut pas dire que Schumacher, Allemand, n'a pas connu de la réussite avec l'écurie Italienne.
Il y a 89 mois
domi
domi :
sa serait bien de voir vettel chez ferrari il faut se lancer des défis comme le fait hamilton avec mercedes
Il y a 89 mois
Alonsotricheur
Alonsotricheur :
Vettel chez Les rouges, sur les traces de Schumi ce serait parfait, alors il y aurait de quoi refaire une grande équipe gagnante...
Il y a 89 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.