> > > > Heureux chez Red Bull, Adrian Newey ne projette pas de rejoindre Ferrari

Heureux chez Red Bull, Adrian Newey ne projette pas de rejoindre Ferrari

Satisfait de son sort chez Red Bull, où il se sent pleinement impliqué dans l’équipe, Adrian Newey n’envisage pas de quitter l’écurie autrichienne pour rejoindre Ferrari comme pourraient l’espérer certains, notamment en Italie. Sur Sky, l’ingénieur britannique revient également sur la polémique du drapeau jaune à Interlagos et affirme comprendre la demande d’éclaircissement formulée par Ferrari.

© GEPA - Adrian Newey fait voeu de fidélité à Red Bull© GEPA - Adrian Newey fait voeu de fidélité à Red Bull

Triple championne du monde des constructeurs en titre, l’écurie Red Bull doit une partie de son succès à Adrian Newey, maître accoucheur d’étalons de compétition. Cependant, après avoir relevé le défi, improbable aux yeux de certains, il y a quelques années, de hisser l’écurie autrichienne au rang des références de la catégorie reine des sports mécaniques, certains se demandent si, grisé par le succès, l’ingénieur britannique n’aurait pas envie de relever un nouveau défi, notamment en contribuant au redressement d’une Scuderia Ferrari qui peine à redevenir la référence technique qu’elle était il y a quelques années encore.

Interrogé par Sky sur l’éventualité de le voir un jour chez Ferrari, Adrian Newey assure que, pour l’heure, il se sent bien où il est : « Ça ne serait pas très professionnel de ma part de parler des offres que j’ai reçu par le passé ou aujourd’hui. Ferrari est l’équipe nationale en Italie, c’est une grande équipe et moi aussi je conduis une Ferrari lorsque je cours purement pour le plaisir. Je fais souvent de la compétition en Italie et c’est toujours un plaisir. C’est un pays merveilleux mais, ceci dit, je suis chez Red Bull depuis quasiment le début de leur aventure en Formule 1. Je me suis senti très impliqué avec Christian Horner dans la construction de l’écurie et, par conséquent, j’ai le sentiment d’avoir une grande responsabilité envers l’équipe. Désolé, mais je suis heureux là où je suis… »

L’ingénieur anglais, pilote amateur à ses heures, en a également profité pour revenir sur la polémique entourant le supposé dépassement sous drapeau jaune de Sebastian Vettel sur Jean-Eric Vergne, à Interlagos : « Il était très clair que les commissaires agitaient le drapeau vert. Sebastian [Vettel] était absolument certain de ne pas avoir dépassé sous drapeau jaune, sachant bien qu’une telle chose lui aurait coûté le championnat et, par conséquent, il a été très attentif durant toute la course. […] Nous avions la sensation que tout était en règle, mais certains campent sur leurs positions tant qu’il n’y a pas toutes les preuves. Heureusement, nous avions la vidéo de la caméra embarquée de Sebastian où l’on voit clairement le drapeau vert agité. »

Adrian Newey comprend cependant la démarche de Ferrari qui avait envoyé une lettre à la FIA pour demander des éclaircissements : « Si Ferrari pensait qu’il y avait des preuves que Vettel avait dépassé sous drapeau jaune, ils ont bien fait de poser la question, comme tout le monde l’aurait fait à leur place. Peut-être est-ce regrettable que cela ce soit fait aussi publiquement. »


Newey, Ferrari Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




2 réactions sur cet article Donnez votre avis
B971
B971 :
Ferrari est le team #1 des mauvais perdants en F1

Newey a raison, loyauté avant tout
Il y a 73 mois
QuentinF1
QuentinF1 :
Il a tout dit à propos de l'affaire du drapeau jaune, il a une vision très juste et là où il a vraiment raison c'est que cette histoire fut rendu publique, mais en même temps, est ce qu'une histoire comme celle ci aurait pu être restée secrète dans un sport aussi médiatisé !!!
Il y a 73 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.