> > > > Ferrari réorganise ses méthodes de conception

Ferrari réorganise ses méthodes de conception

Ferrari a désigné deux postes de coordinateurs de conception distincts pour 2013 et 2014. Cette action prend part à une volonté, exprimée par Luca di Montezemolo, d’améliorer en profondeur l’organisation et les méthodes de travail de l’écurie.

© Ferrari - Alonso dans sa F2012 à Jerez© Ferrari - Alonso dans sa F2012 à Jerez

Ces deux dernières saisons ont été marquées par des Ferrari moins compétitives que leurs concurrents en début de saison comme l’accorde Luca di Montezemolo : « Ce qui s’est passé cette année découle de l’année précédente. Nous voulons une voiture ayant le potentiel de gagner dès la première course, ce qui n’a pas été le cas ces deux dernières années ». Depuis 2008, Ferrari a montré un retard d’une centaine de points en moyenne sur le premier du championnat constructeur. Stefano Dominicali explique ce fait pas un manque d’efficacité de l’organisation technique de l’équipe : « Cette année, nous avons constaté que lorsque nous faisons trop de choses en même temps, nous perdons probablement en efficience ».

Alors que Nikolas Tombazis reste chef concepteur, Ferrari a décidé de confier la responsabilité à deux prétendants pour les deux prochaines saisons : Simone Resta et Fabio Montecchi. Resta, ingénieur Ferrari, principalement présent à Maranello ces dernières années, sera en charge de développer la monoplace en 2013 alors que Fabio Montecchi se chargera de développer la voiture de l’année suivante à partir des évolutions mises en place en 2013. Une lourde responsabilité repose sur Fabio Montecchi car il constitue une ressource exclusive pour anticiper les problématiques 2014 (modifications majeures dans la réglementation moteur) tout en capitalisant le retour d’expérience 2013. Malgré tout, les deux rôles ne devraient pas s’entrechoquer mais plutôt se compléter puisque la réglementation 2013 porte principalement sur l’aérodynamique et non la motorisation.

La réorganisation chez Ferrari ne s’arrête pas là puisque Stefano Dominicali indique aussi une meilleure coordination des aspects de conception et de test dans le processus de développement des futures voitures : « Nous avons aussi adopté une meilleure méthode de partage des tâches entre ceux qui travaillent en soufflerie et ceux en charge de la partie plus créative ». De plus, après avoir identifié certains problèmes de corrélation, la soufflerie est en cours de refonte, ainsi que l’ensemble des procédures de test étant associées. Les essais en soufflerie sont donc provisoirement relocalisés dans une Soufflerie Toyota à Cologne.

Enfin, Dominicali souligne la nécessité d’une approche plus créative de ces équipes pour une voiture plus compétitive dès le début de saison : « Nous allons devoir nous approcher au maximum des limites de la réglementation tout en gardant les points positifs de cette année, ou les améliorer, car les autres ne vont pas se tourner les pouces mais plutôt frôler les illégalités comme en 2009 avec le double diffuseur. Nous devons donc adopter une approche différente, plus créative ».


Ferrari Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.