> > > > Kovalainen ne se fait guère d'illusions pour 2013

Kovalainen ne se fait guère d'illusions pour 2013

Alors qu'il ne reste plus que deux baquets de disponibles pour la saison 2013, Heikki Kovalainen semble ne plus se faire trop d'illusions et regrette que ses bonnes performances des trois dernières années soient passées inaperçues auprès des grandes équipes.

© Lefebvre FANF1 - Kovalainen absent en 2013 ?© Lefebvre FANF1 - Kovalainen absent en 2013 ?

A quelques semaines des premiers essais privés de la saison 2013 de Formule 1, deux baquets sont encore à attribuer. Chez Force India, il semble que Jules Bianchi soit bien placé pour épauler Paul di Resta alors que du côté de Caterham les pronostics donnent l'avantage à Vitaly Petrov, laissant Heikki Kovalainen sur la touche.

Après un passage pas vraiment marquant chez McLaren en 2008 et 2009 - outre une victoire -, le Finlandais avait accepté le défi Caterham – Lotus Racing à l'époque – avec l'espoir de se refaire une réputation. Mais pas facile de se faire remarquer lorsqu'on se bat seulement au alentour de la 15ème position : « Même si les gens disent que vous conduisez bien et que vous faites du bon boulot, le fait est que 15, 16 ou 17ème sur le papier ce n'est pas aussi bon que quelqu'un qui termine 6, 7 ou 8ème, » reconnaît Kovalainen dans une interview accordée à nos confrères d'Autosport.

Avec un marché des transferts plus ouvert que les dernières années, le pilote finlandais espérait avoir une belle carte à jouer et être en mesure de décrocher un volant plus compétitif pour la saison 2013, mais au contraire le voilà de plus en plus proche de la sortie : « C'était assez surprenant, je pensais qu'après les dernières années je serais dans une meilleure position sur le marché des transferts. Évidemment nous travaillons dur pour essayer de faire quelque chose mais le problème est que les résultats que j'ai eu lors des 2 ou 3 dernières saisons n'ont pas été suffisants pour être dans une voiture de pointe et les équipes de milieu de peloton sont dans une situation où elles doivent prendre des pilotes payants, et ça m'exclut de la deuxième moitié de la grille, » analyse celui qui a débuté sa carrière en 2007 chez Renault.

Après Kamui Kobayashi, Kovalainen pourrait être une autre victime du marché des transferts.


Kovalainen, Transferts et Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




4 réactions sur cet article Donnez votre avis
Adelin
Adelin :
C'est dommage car je l'aime encore bien ce pilote !
Surtout qu'il a commencé en même tant qu'Halilton...
Il y a 84 mois
Aifaim
Aifaim :
Kovalainen est plutôt attachant et Caterham lui doit beaucoup. C'est un pilote qui aura eu la chance de passer par des top teams sans suffisamment s'y distinguer pour acquérir le statut de "Grand". Des pilotes de son (très bon) niveau, il y en a à foison au moins pour les équipes qui ont les moyens de les payer ! Ses chances de rester en F1 ? une hypothétique place de strapontin (3e pilote) ou de remplaçant si une défection se produisait . C'est maigre ! Et pourtant, je le voyais mieux placé pour rempiler chez Caterham que Petrov vu ses qualités de metteur au point ... Eh bien, je me suis trompé !
Il y a 84 mois
Depy
Depy :
Perdre Kova et Koba, c'est la poisse parce qu'ils avaient tous les deux quelque chose, je trouve.

Je suis tout à fait d'accord avec AIFAIM, je ne vais pas poster un avis qui est totalement identique.

Peut être le reverra t-on bientôt mais il ne faut pas oublier qu'il y a toujours autant de pilotes mais une écurie en moins... La différence entre un bon pilote et un autre bon pilote, faut pouvoir la trouver !
Il y a 84 mois
patricck
patricck :
la différence se fait sur les budgets. Koba et Kova n'apportent qu'eux-mêmes
Il y a 84 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.