> > > > Malaisie - Essais Libres 1 : La première pour Webber

Malaisie - Essais Libres 1 : La première pour Webber

Dans une séance où la dégradation des pneus a été le sujet principal de préoccupation, c'est Mark Webber qui a terminé en haut de la feuille des temps, devançant pour quelques centièmes Kimi Raikkonen. Suivent ensuite Sebastian Vettel et Fernando Alonso.

© Getty - Webber à son aise dans la fournaise malaise© Getty - Webber à son aise dans la fournaise malaise

Grand beau et grand bleu dans le ciel de Malaisie, à quelques encablures de Kuala Lumpur, la capitale malaise puisqu’il fait 30°C dans l’air et 32°C sur la piste.

C’est parti pour cette première séance d’essais libres. Comme souvent, c’est une Toro Rosso qui ouvre la piste, avec Daniel Ricciardo. Les pilotes ne se font pas attendre et se lancent dans leur tout d’installation, à commencer par le champion du monde en titre, Sebastian Vettel (Red Bull) et le dernier vainqueur en date, Kimi Raikkonen (Lotus). Les pilotes sortent en pneus durs (orange), puis rentrent à nouveau pour prendre et donner les premières informations auprès de leur équipe.

Après dix minutes, toujours aucun temps n’a été réalisé et l’activité en piste est très calme puisque seul Mark Webber la foule. Fernando Alonso, marche dans son stand autour de sa F1 avant de s’arrêter quelques instants pour discuter avec le troisième pilote de la Scuderia, Pedro de la Rosa. Les pilotes pointent parfois le bout de leur nez pour refaire un ou deux tours d’installations.

Après une demi-heure, personne n’a inscrit son nom sur la feuille des temps. Les équipes et les pilotes ne sont pas très pressés de se frotter la fournaise malaise. C’est Max Chilton qui déclenche le premier le chronomètre : 1:42.513 pour le Britannique, qui découvre la piste. Il améliore, le tour suivant, de plus de sept dixièmes. Sergio Pérez, sur sa McLaren se lance lui aussi à l’assaut de la montre, il réalise 1:39.653, qu’il abaisse par la suite en 1:38.830. McLaren qui s’est engagé dans un gros travail de développement pour essayer de rattraper le retard constaté : cela promet à Martin Whitmarsh des grattages de tête intensifs, durant lesquels ses glandes sébacées seront mises à rude épreuve. Le Mexicain serait d’ailleurs sur un programme bis par rapport à son équipier, sur un programme plus conventionnel.

Après quarante-cinq minutes, Pérez mène devant Grosjean, Button, Ricciardo et Chilton. Mais Lewis Hamilton vient prendre la tête de la hiérarchie en signant 1:38.113, sous les yeux de Niki Lauda. Romain Grosjean signe 1:37.915 et dépasse le Britannique. Les Mercedes ne se laissent pas faire puisque Hamilton puis Rosberg s’adjugent le meilleur temps provisoire, avant que Mark Webber ne mette tout le monde d’accord, avec 1:37.075. Vettel échoue à deux dixièmes de son équipier. Les deux Red Bull se rendent coup pour coup.

Après une heure, Webber, en 1:36.935, devance Vettel, Rosberg, Alonso et Sutil. Surpris par une Ferrari un peu lente, celle de Felipe Massa, Esteban Gutiérrez part en tête à queue mais profite de la zone de dégagement importante pour repartir sans difficultés. Du côté d’Adrian Sutil, l’aileron avant est endommagé : Force India le prévient par radio et il rentre aux puits. Raikkonen prend la seconde position, échouant à 68 millièmes de Webber.

Après vingt minutes, Webber, Raikkonen, Vettel, Alonso et Rosberg forment le top 5. Les pilotes sont maintenant sur des relais plus chargés en essence. Du côté de Raikkonen, petite alerte dans la dernière ligne droite du circuit avec une difficulté pour passer une vitesse. Il parvient à rejoindre son stand. Chilton, avec des pneus très abîmés, est en difficulté au premier freinage. De son côté, on demande à Sutil, par radio, de ne pas utiliser les « kerbs » (les vibreurs), mais l’Allemand comprend « KERS ». Il faut s’y reprendre à deux fois pour que le message passe correctement. Un moment qui n’est pas sans rappeler la qualité sonore des hygiaphones d’antan.

A dix minutes du terme, le classement est toujours inchangé en tête. Les pilotes testent la résistance des pneus, qui n’a pas l’air impressionnante : Hamilton indique à son stand que ses pneus arrière sont « détruits », ce qui est le cas pour beaucoup de voitures.

Les classements n'évoluent plus et c'est donc un premier temps pour Mark Webber, devant Kimi Raikkonen et Sebastian Vettel.

Résultats des Essais Libres 1 du Grand Prix de Malaisie 2013 :

PiloteEquipeTempsEcartTours
1
WebberRed Bull1:36.935
15
2
RaikkonenLotus1:37.003+0.068
15
3
VettelRed Bull1:37.104+0.169
21
4
AlonsoFerrari1:37.319+0.384
13
5
RosbergMercedes1:37.588+0.653
19
6
SutilForce India1:37.769+0.834
17
7
MassaFerrari1:37.771+0.836
15
8
di RestaForce India1:37.773+0.838
15
9
HamiltonMercedes1:37.840+0.905
18
10
GrosjeanLotus1:37.915+0.980
17
11
ButtonMcLaren1:38.173+1.238
16
12
MaldonadoWilliams1:38.673+1.738
15
13
PerezMcLaren1:38.830+1.895
17
14
HulkenbergSauber1:39.054+2.119
17
15
GutierrezSauber1:39.204+2.269
16
16
BottasWilliams1:39.208+2.273
18
17
VergneToro Rosso1:39.284+2.349
17
18
RicciardoToro Rosso1:39.567+2.632
16
19
Van der GardeCaterham1:40.728+3.793
17
20
BianchiMarussia1:40.996+4.061
14
21
PicCaterham1:41.163+4.228
18
22
ChiltonMarussia1:41.513+4.578
14


Photos Grand Prix de Malaisie : les photos du vendredi

Photo 130001mal-1024.jpg
Photo 130002mal-1024.jpg
Photo 130003mal-1024.jpg
Photo 130004mal-1024.jpg
Photo 130005mal-1024.jpg
Photo 130006mal-1024.jpg
Photo 130007mal-1024.jpg
Photo mr1322ma401-1024.jpg
 


Essais Libres, Grand Prix et Sepang Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




2 réactions sur cet article Donnez votre avis
Aifaim
Aifaim :
Plus rapide que l'an passé, cette 1ère séance : En pneus durs, Hamilton avait signé 1'38"021 devant Vettel en 1'38"535... La progression est donc largement supérieure aux 0.5" estimée par Pirelli , même si elle n'est pas que la conséquence des nouvelles gommes et que nous n'en sommes qu'à la première séance libre.
Il y a 79 mois
lio
lio :
@ Aifaim A Melbourne il me semble que le temps de la pole était 3 seconde plus lent que celui de l'année passée (du au drs activable uniquement dans les 2 lignes droites). Et que le meilleur temps en course signé par raikkonen était aussi 1 ou 2 dixième plus lent que l'année passée. Si les pneus sont vraiment un peu plus rapides, on se rend compte a quel point la reflexion de mclaren pour reprendre la MP4 27 avait un sens (même s'ils ne l'envisagent plus maintenant)
Il y a 79 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.