> > > > Malaisie - Essais Libres 2 : Räikkönen impressionne avant la pluie

Malaisie - Essais Libres 2 : Räikkönen impressionne avant la pluie

Avant que la pluie ne s'invite au-dessus du circuit de Sepang, Kimi Räikkönen signe le meilleur temps en pneus Mediums devant Sebastian Vettel, Felipe Massa et Fernando Alonso. Adrian Sutil (Force India), dixième, aura quant à lui vu sa séance d'essais écourtée par un problème technique en cours d'investigation par l'écurie indienne.

© LAT - Kimi Räikkönen marque son territoire© LAT - Kimi Räikkönen marque son territoire

C’est sur une piste chauffée à 40°C et par une température ambiante de 33°C que les pilotes s’élancent pour cette deuxième séance d’essais où les pneus Médiums (blancs) devraient être mis à l’épreuve après que les écuries se soient exclusivement consacrées aux pneus les plus durs (orange) apportés par Pirelli.

Dès le début de séance, les pilotes se lancent à l’assaut du chronomètre avec Jean-Eric Vergne (Toro Rosso) qui réalise le premier temps de référence en 1:39.399 en pneus Durs. Fernando Alonso (Ferrari) et Kimi Räikkönen (Lotus) abaissent cette référence, le Finlandais signant un meilleur tour de 1:37.302, dans l’aspiration de la Caterham de Giedo van der Garde.

Auteur d’un passage optimiste sur un vibreur, Esteban Gutiérrez (Sauber) se plaint d’une fumée blanche qui se dégage de son cockpit : c’est l’extincteur embarqué qui s’est déclenché, probablement suite à un problème rencontré sur les échappements de la C32 du Mexicain.

Au terme des quinze premières minutes et de la première salve en pneus Durs, Kimi Räikkönen devance donc Alonso, Vettel, Di Resta, Webber, Massa, Sutil, Grosjean, Pérez et Gutiérrez, alors que les deux Mercedes ferment la marche du peloton.

Premier pilote à chausser les pneus Mediums, Jean-Eric Vergne signe un tour en 1:38.738. Le Français ne tarde pas à être imité par ses petits camarades alors que les prévisionnistes annoncent l’imminence de précipitations. Avec ces pneumatiques, Felipe Massa (Ferrari) s’empare du meilleur temps en 1:36.661. A noter que la plupart des pilotes, après leur tour rapide, laissent leurs pneumatiques redescendre en température. Alors que Kimi Räikkönen persiste avec les pneus Durs à flancs orange, sur son premier tour lancé avec les gommes à flancs blancs, Sebastian Vettel (Red Bull) améliore le meilleur temps en 1:36.588.

Après 30 minutes d’essais, l’Allemand devance les deux pilotes Ferrari et son coéquipier, Mark Webber. Les pilotes Lotus suivent, Räikkönen devant Grosjean, avec derrière eux, comme à la parade, Paul di Resta, Adrian Sutil, Jenson Button, Sergio Pérez. En fond de classement, Jules Bianchi devance Valtteri Bottas, Charles Pic, Giedo van der Garde et Max Chilton.

Alors que, dans son stand, Adrian Sutil met pied à terre, sa Force India étant montée sur les tréteaux, victime d’un problème en cours d’investigation, Nico Rosberg et Kimi Räikkönen s’élancent à leur tour en pneus Mediums, les plus tendres proposés par Pirelli. L’Allemand grimpe au septième rang tandis que le vainqueur du Grand Prix d’Australie s’installe en tête en 1:36.569. Lewis Hamilton, lui, ne fait pas mieux que le neuvième temps lors de sa première tentative en pneus Mediums.

A mi-séance, les premières gouttes de pluie font leur apparition sur le circuit malais. Si dans un premier temps, du fait de la chaleur, les précipitations ne semblent pas perturber le bon déroulement des essais, les pilotes commencent peu à peu à subir leurs premières dérobades du train arrière, notamment dans les virages 7 et 8. Ce n’est pas encore le déluge, typique de la Malaisie, mais les pilotes font preuve de prudence et rentrent aux stands.

Témoignage de l’intensité de la chaleur, de la vapeur d’eau s’échappe de la piste. Dans ces conditions, Sergio Pérez (McLaren) est le premier pilote à s’élancer avec les gommes pour piste humide. Le Mexicain, en pneus Intermédiaires à flancs verts, fait un essai de départ en bout de ligne droite, imité par son compatriote, Esteban Gutiérrez (Sauber), quant à lui chaussé des pneus Pluie à flancs bleus.

Sous la pluie, Jenson Button (McLaren) est régulièrement le plus rapide en piste tandis que certains, notamment Sergio Pérez et Gierdo van der Garde, se font piéger par la précarité des conditions, même si la piste s’assèche.

A l’entame des dix dernières minutes, Jean-Eric Vergne est le premier à chausser à nouveau les pneus slicks alors que Mark Webber franchit lui aussi le pas. Les conditions ne sont cependant plus optimales pour pouvoir contester la hiérarchie établie en début de séance même si, la piste ayant été légèrement rafraichie par la pluie, la dégradation des pneumatiques semble moins prononcée.

Classement des Essais Libres 2 du Grand Prix de Malaisie 2013 :

PiloteEquipeTempsEcartTours
1
RaikkonenLotus F1 Team1:36.569
28
2
VettelInfiniti Red Bull Racing1:36.588+0.019
27
3
MassaScuderia Ferrari1:36.661+0.092
33
4
AlonsoScuderia Ferrari1:36.985+0.416
23
5
WebberInfiniti Red Bull Racing1:37.026+0.457
29
6
GrosjeanLotus F1 Team1:37.206+0.637
26
7
RosbergMercedes AMG Petronas F1 Team1:37.448+0.879
32
8
di RestaSahara Force India F1 Team1:37.571+1.002
30
9
HamiltonMercedes AMG Petronas F1 Team1:37.574+1.005
32
10
SutilSahara Force India F1 Team1:37.788+1.219
10
11
PerezVodafone McLaren Mercedes1:37.838+1.269
21
12
ButtonVodafone McLaren Mercedes1:37.865+1.296
29
13
HulkenbergSauber F1 Team1:38.068+1.499
31
14
GutierrezSauber F1 Team1:38.645+2.076
23
15
VergneScuderia Toro Rosso1:38.738+2.169
31
16
MaldonadoWilliams F1 Team1:38.801+2.232
27
17
RicciardoScuderia Toro Rosso1:38.904+2.335
31
18
BianchiMarussia F1 Team1:39.508+2.939
30
19
BottasWilliams F1 Team1:39.660+3.091
28
20
PicCaterham F1 Team1:40.757+4.188
29
21
Van der GardeCaterham F1 Team1:40.768+4.199
32
22
ChiltonMarussia F1 Team1:41.438+4.869
23


Photos Grand Prix de Malaisie : les photos du vendredi

Photo 130001mal-1024.jpg
Photo 130002mal-1024.jpg
Photo 130003mal-1024.jpg
Photo 130004mal-1024.jpg
Photo 130005mal-1024.jpg
Photo 130006mal-1024.jpg
Photo 130007mal-1024.jpg
Photo mr1322ma401-1024.jpg
 


Essais Libres, Grand Prix et Sepang Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




19 réactions sur cet article Donnez votre avis
Aifaim
Aifaim :
Lotus, Red Bull et Ferrari confirment leur vélocité australienne. En deuxième rideau, Mercedes et Force india précèdent toujours Mac Laren. Williams est encore à la peine, derrière Sauber et Toro Rosso et même à la lutte avec la Marussia de Bianchi lequel devance d'une bonne seconde les Caterham et son coéquipier Chilton. Mais la question importante demeure : Dans quel état étaient les pneus medium au bout de quelques tours ?
Il y a 77 mois
Aifaim
Aifaim :
Sur ce que nous venons de voir, en medium, Raïkkonen a tourné en 1'36"5 (2e séance) contre 1'37"1 en dur (1ère séance). Même en calculant large, le bénéfice des pneus medium ne compensera jamais les 24" que coûte un arrêt aux stands (voir 2012) ! Sur cette base, je disputerais Q2 en medium et Q3 en dur, réservant les pneus plus tendres pour la fin de course en espérant les intermédiaires et/ou les pluie pour n'avoir pas à m'en servir. Rappelez-vous l'Australie avec le meilleur temps des tendres par Bianchi en fin de course.
Il y a 77 mois
lio
lio :
@ Aifaim, en Q3 les équipes mettent presque systématiquement le composé le plus tendre. Je voit plus Tendre puis dur pour lotus et sauber. Et un troisème relai en tendre pour les autres. Sauf que a priori pluie donc une petite loterie comme on les aime ! j'ai hate
Il y a 76 mois
Aifaim
Aifaim :
Bonjour, Lio@ ! Je pense que la gomme tendre qui se prend 5/6 tours en Q3 plus un départ avec le plein de carburant ne peut pas tenir 10 tours en course. raisonnablement, les pneus durs doivent faire au maximum 25 tours (incluant Q3). Il y en aura 56. Donc, si on veut assurer deux pitstops (24" en moyenne l'an passé), il faut partir en dur. Evidemment, pluie et safety-car peuvent tout bouleverser ...
Il y a 76 mois
lio
lio :
Oui tu as raison ca tiens pas beaucoup, alors disons plutot tendre- dur- dur dans ce cas si les dur tienne vraiment mieux que les tendre. Vus qu'ils ont plusieurs trains de tendre en qualifs ils feront pas plus de 3 tours avec leur trains (1 de chrono, 1 de sortie et 1 de rentrée) et quand on sait que que a la fin du 3er tour le 9eme a souvent déja presque un arret de retard sur le 1er (~17 à 20 secondes), ca vaut quand meme le coup de tenter les tendres Et du coup finalement ils vont tous mettre tendre sauf celui qui se sait 9-10eme en chaussant les tendres.
Il y a 76 mois
Aifaim
Aifaim :
Lio@, je ne suis pas sûr qu'ici, du fait des lignes droites, le 9e ait autant de retard que sur un circuit plus sinueux. De plus, le choix des tendres concernant au moins la moitié des "Q3", le regroupement des autres en sera facilité. Mais, hors éléments inattendus (pluie et safety-car), je crains qu'avec tendre + dur + dur, il manque 4 ou 5 tours alors que l'inverse est jouable du fait d'une meilleure résistance des durs à la surcharge de poids du réservoir plein. En fait, c'est la stratégie Sutil en Australie. Si elle a mal fonctionné, c'est que pour une raison qui m'est inconnue, il a fusillé ses tendres en deux ou trois tours. Tandis que Bianchi, en tendres en fin d'épreuve a établi le meilleur temps de tous les concurrents avec ces gommes... De plus, si le départ est donné sous un temps menaçant, il vaut mieux disposer d'une fenêtre de 20 /23 tours pour rentrer et passer les intermédiaires ou pluie que 5 ou 6 tours avec l'obligation de s'arrêter 10 tours après pour mettre les pneus adéquats.
Il y a 76 mois
milano
milano :
J'ai lu sur un autre site comme quoi lotus aurait bénéficié d'avantage sur la concurrence afin d'avoir une voiture moins agressive sur les pneus car en 2010 lotus avait fourni la monoplace à pirelli .

Est ce vraiment possible ?
Il y a 76 mois
lio
lio :
Je n'avais pas pris en compte l'impact de la charge d'essence sur chaque composé mais malgrés cela ma stratégie reste la plus probable. Parceque s'il manque 4 tours étant donné l'effondrement moins brutal que l'année dernière, il préférerons faire ces tours 3 secondes plus lent ce qui peut bloquer l'adversaire derriere eux s'ils couvrent bien les trajectoires (et qui fait perdre mettons 18 secondes). Plutot qu'un arret ou tu es sur d'etre derrière et d'avoir perdu 24 secondes minimum, avec en plus des difficultées a remonter s'il y a 1 ou 2 pilotes a re-doubler.
Autrement, quand il y a la pluie d'annoncée on privilégie les relais courts et rapides que les durs comme tu le dit.
Car soit il y a pluie des le depart et dans ce cas ceux qui auront mi tendre seront avantagés car tout le monde aura inter ou pluie au depart alors qu'ils ont fait les qualifs dans un meilleur composé.
Et si la pluie commence a 10 tours on aura sacrifié 10 tours potentiels de composé dur, tout en étant plus lent que ceux qui ont mis composé tendre. donc mieux vaut plus d'arret et des temps plus rapides on sacrifiera moins de potentiel de pneu en étant plus rapide si on doit s'arreter a tout moment.
Il y a 76 mois
lio
lio :
Pour le fait des 4 tours je parle de dégradation plus importante que prévue en fin de circuit car si 3 arrets dès le début de prevu a des tours réguliers évidemment sera plus rapide même si du temps peut être perdu dans les depassement ce qui ne sera jamais le cas sur une stratégie décalée avec moins de trains utilisés
Il y a 76 mois
lio
lio :
@ milano je n'y crois pas car l'année dernière lotus déjà dégradait beaucoup moins vite ses pneus alors que les pirelli avait été formés sur une toyota de 2008 ou 2009. C'est je pense la voiture et ses systèmes aero et de freinage autour des pneus qui lui crée cette particularité. Mais je suis curieux d'entendre les avis d'autres internautes
Il y a 76 mois
Aifaim
Aifaim :
Lio@, je ne sais ce que vous en pensez mais je trouve notre discussion, sur le fond et la forme, dans le ton qui doit présider sur le site. J'ajoute juste que Je ne suis pas sûr que l'on puisse bouchonner un adversaire sur un circuit avec deux lignes droites surtout si sa meilleure monte en pneumatiques lui permet de freiner plus court et passer le virage en fin de ligne droite plus rapidement. C'est tout à fait vrai que disputer Q3 en medium donnera une meilleure place sur la grille, avantage conservé avec un départ en intermédiaires ou en pluie mais en tant que directeur d'écurie que je ne suis pas, c'est un risque que je prendrais surtout si j'ai peu de chance d'être haut placé en medium sur la grille.
Il y a 76 mois
milano
milano :
Oui moi aussi , c'est vrai qu'une écurie prête une voiture est étrange après de la à savoir si c'est de la jalousie ou un réel problème je ne sais pas , l'auteur de ces déclarations est resté anonyme donc bon a débattre :)
Il y a 76 mois
lio
lio :
Aifaim je suis dans le même état d'esprit et j'apprecie ces discussions qui nous permettent a tous deux de revoir avec plus d'accuité nos avis.
Par ailleurs je suis d'accord il sera probablement très dur de conserver sa place si on est 2 seconde plus lent au tour. Mais avec 1 arret supplementaire c'est plus de depassement et pour peu qu'on revienne sur le pilote qui nous precède au virage 3 on a bien 1 minute derriere le pilote lent avant la prochaine ligne droite. perte de temps, moins de refroidissement, moteur notemment. Plus de risque de bloquer des pneu et les dégrader car moins d'appuis.
Mais bon pour gagner il faut prendre des risques. Vous celui que la pluie perturbe votre stratégie. moi qu'il n'y ai pas la pluie perturbante et que du coup je me retrouve plus court en pneu a la fin du GP !
Je resume mon avis si pluie prévue: tendre- tendre -pluie- Inter- tende. c'est deja difficile a prévoir quand il n'y a pas de pluie mais quand il y en a alors ! c'est une prevision de justesse a 30% ;)
[comme j'ai pas vu les libre 1 j'ai du mal a estimer la degradation des dur mais il n'y avais pas de live sur fan F1 que faisait clement par exemple ?? ;) )
Il y a 76 mois
Aifaim
Aifaim :
Lio@, je vous rappelle que Raïkkonen n'a gagné que 6/10e au tour avec les tendres. En reprenant votre schéma : Vous êtes devant moi au départ. Sur 7 ou 8 tours, vous m'avez pris au mieux 5" alors que votre arrêt vous en coûte 24 + le gros du peloton à dépasser pour me rattraper. Mon train de pneus durs est à changer au moment de passer les "pluie" et là, je ne suis pas sûr que, dans le trafic, vous avez réussi à me rattraper. Disons que nous faisons jeu égal en pluie et intermédiaires. Il ne reste que quelques tours et nous voulons tous deux passer des tendres. OK mais ... avez-vous encore un train de tendres NEUF à votre disposition ? J'adore ce jeu !!
Il y a 76 mois
lio
lio :
Ah vous m'avez piegé ! en effet je doute qu'il me reste encore un train de pneu neufs . dans ce cas la je passe des durs ! ca dépend de comment ma team a géré ses essais donc c'est pas gentil comme question.
Dans ce cas je me permet aussi de vous dire que raikkonen que vous prenez en exemple a réalisé 23 tours et 26 tours avec ses deux trains de tendre sans les pousser a bout. Donc avec trois tours en qualifs dont deux qui ne sont pas a plein régime, je pense que meme si le circuit est plus abrasif ca lui permettra au moins de faire 14 a 16 tours en course et non 7 ou 8: le double. Et que comptez vous faire avec vos durs usés quand l'averse debute et que le circuit n'est pas encore trempé ? Mettre les durs qui vont s'abimer un peu avant l'heure puisque l'eau n'est pas bien posée, peut etre pas partout sur le circuit. Ou garder des durs bien usés qui vont vous pousser facilement dans le bac a gravier ? Dans ce cas moi je peut faire tendre inter pluie inter tendre contrairement a vous !
Il y a 76 mois
lio
lio :
*mettre les pluies
Il y a 76 mois
QuentinF1
QuentinF1 :
J'adore ce 'jeu" aussi alors voilà comment je gérerai les possibilités :

Qualifs mouillées et course avec départ mouillé : Tout les pilotes en pneu pluie ou inter pour la qualif et si la pluie s'arrete pendant la course, je prend les mediums ou les durs selon le nombre de tours qu'il reste à faire : Rien d'exceptionnel jusque là !

Qualifs mouillés et départ sec : Je pars en dur (course) parce qu?il est possible qu?il y est de la pluie donc je prévois large pour faire le plus de tours possibles avec le même train de pneus avant la pluie !!

Qualifs Sèches et départ mouillé : je fais Q2 en médium pour être sûr de passer en Q3 (si la voiture le permet) et je fais Q3 en dur (parce que je ne suis pas censé savoir que le départ sera mouillé) et donc c?est un pari un peu perdant mais il faut tenter !

Qualifs Sèches et départ sec : Q2 = médium et Q3 en dur, les pneus durs tiendront mieux le départ et si la pluie arrive je ne change pas de pneu avant de mettre les inter !! Et si la pluie n?est pas là les pneus durs tiendront le 1er relai plus longtemps. Alors que celui qui partira en médiums, et que la pluie arrive il risque de devoir faire un arrêt de plus avant la pluie.
Il y a 76 mois
Aifaim
Aifaim :
Lio@, je n'ai pas fait exprès de vous piéger ! En fait, c'est en voyant 3 trains de tendres que j'ai trouvé cela un peu beaucoup ...QuentinF1@, nos analyses sont proches. Il y a une possibilité pour prolonger la durée des tendres de 5 tours en début de course, c'est de ne pas rouler en Q3 ... Merci à tous les deux d'être entré dans cette confrontation courtoise. J'espère que d'autres fans vont se mouiller et nous délivrer leur scénario de course idéal en ce qui concerne la monte en pneumatiques, y compris les spécialistes de la rédaction : Voilà un débat pertinent au niveau de la passion des fans de la formule 1 !
Il y a 76 mois
QuentinF1
QuentinF1 :
Ah oui c'est vrai, en définitif, nous sommes tous les deux d'accord pour ne pas faire Q3 en médiums !!
Il y a 76 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.