> > > > Vendredi : Räikkönen satisfait, Grosjean moins chez Lotus

Vendredi : Räikkönen satisfait, Grosjean moins chez Lotus

Lotus continue sur sa lancée australienne. Kimi Räikkönen a réalisé une bonne première journée en signant le deuxième temps lors de la séance de ce matin, puis le premier chrono l'après-midi. Romain Grosjean quant à lui semble encore un peu en difficultés au volant de sa Lotus même si la situation s'est un peu améliorée et qu'il y a encore moyen de faire mieux avant la séance qualificative de demain.

© LAT/Lotus - Iceman ne craint pas la chaleur© LAT/Lotus - Iceman ne craint pas la chaleur

Kimi Räikkönen – 2ème et 1er :
« Ça a été une bonne journée. Nous avons changé de petites choses sur la voiture et fait des progrès. Nous avons roulé sous la pluie, ce qui est fréquent ici et la voiture se comporte bien. Nous avons roulé avec beaucoup d'essence aujourd'hui donc je ne sais pas comment nous serons quand tout le monde roulera à vide pour les qualifications mais je suis content de notre position et je m'attends à ce que nous soyons bien demain. »

Romain Grosjean - 10ème et 6ème :
« Nous travaillons toujours sur les réglages de la voiture parce que ce n'est pas encore tout à fait bon de mon côté et c'est difficile de comprendre pourquoi exactement. Le nouvel aileron avant fonctionne mieux que le précédent donc ça aide. Kimi utilisait un nouveau package aérodynamique qui semble être un pas en avant donc nous savons qu'il y a plus de rythme à venir de ce côté là mais il y a encore des choses que nous pouvons faire avec la spécification actuelle quand tout marchera pour moi. Il faisait très chaud, ce qui contraste avec Melbourne mais je me sens bien et j'attends avec impatience de faire des progrès demain avant d'attaquer les qualifications. »


Bilan, Sepang et Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




2 réactions sur cet article Donnez votre avis
Aifaim
Aifaim :
Logiquement, la Q3 est prévisible pour tous les deux. Ici, dépasser n'est pas trop problématique et partir en 3e ou 4e ligne (de préférence pas du côté où est Webber (non ... je plaisante) n'a rien de rédhibitoire. Si tout le monde est en medium, il y a un pari à prendre de disputer Q3 en dur quitte à ne pas rouler plus que pour rôder les pneus : Au bout de 8 tours, les présomptueux seront déjà passés par les stands et donc à plus de 20" derrière et dans les parages des Marussia et autres Caterham. De plus, ils auront du mal à faire 48 tours avec deux trains de pneus durs. Pour moi, il faut qu'au moins un des deux pilotes prenne le risque de cout-circuiter la qualification.
Il y a 79 mois
Nicoz
Nicoz :
Sauf qu'il y a de forte chance qu'il flotte dès le départ. Avoir garder les durs ne servirait à rien. Par contre, se retrouver dans le milieu du peloton pour un départ sous la pluie, c'est extrêmement hasardeux.
Cette technique peut marcher, mais pour la Malaisie, ça me semble une mauvaise idée.

Sans oublier que c'est la stratégie des équipes qui s'estiment déjà heureuses d'être passé en Q3 et/ou qui souhaite pouvoir être plus audacieux en terme de stratégie, en gardant les tendres pour la fin de la course, où leur usure sera plus lente grâce à une voiture plus légère.

Lotus mérite largement la Q3, et n'a pas besoin de ce genre de stratégie pour avoir une meilleure gestion des pneus. Ils ont tout intérêt à être avec les meilleurs possibles pour ne pas avoir à se bagarrer en début de course.
Il y a 79 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.