> > > > Lewis Hamilton aurait-il pu remplacer Mark Webber chez Red Bull ?

Lewis Hamilton aurait-il pu remplacer Mark Webber chez Red Bull ?

Bernie Ecclestone a révélé que Lewis Hamilton avait été en discussions avec l’écurie Red Bull pour éventuellement remplacer le pilote australien cette saison. Le pilote Mercedes minimise cependant l’intérêt qu’il aurait pu porter à l’écurie autrichienne alors que Christian Horner a récemment écarté la possibilité d’aligner un duo Hamilton-Vettel.

© Mercedes AMG - Hamilton aurait-il pu défendre d'autres couleurs que celles de Mercedes en 2013 ?© Mercedes AMG - Hamilton aurait-il pu défendre d'autres couleurs que celles de Mercedes en 2013 ?

Avant que le duo de pilotes de chez Red Bull ne fasse des étincelles sur la piste de Sepang, théâtre du Grand Prix de Malaisie 2013, Bernie Ecclestone dévoilait l’intérêt qu’aurait porté, en 2012, Lewis Hamilton à l’écurie autrichienne avant finalement de se rabattre sur Mercedes.

En effet, dans un entretien accordé au Daily Mail, le grand argentier de la Formule 1 fait état de discussions avancées entre Red Bull et le pilote britannique à l’occasion du Grand Prix de Grande-Bretagne 2012. Des discussions qui, couplées à la victoire de Mark Webber lors dudit Grand Prix et à l’intérêt porté par Ferrari au pilote australien, auraient précipité la prolongation de contrat du grand Mark, annoncée dans la foulée de Silverstone : « Dietrich [Matezschitz] est quelqu’un de vraiment honnête, un type franc, et il a dit à Mark que la porte était ouverte pour qu’il reste. C’était bien de sa part. Si Mark était parti, Dietrich aurait signé Lewis. »

A en croire Bernie Ecclestone, Lewis Hamilton aurait donc pu faire équipe avec Sebastian Vettel, une éventualité qui n’aurait pas gêné le désormais triple champion du monde allemand, toujours d’après l’octogénaire : « Ça n’aurait pas préoccupé Sebastian si Lewis avait signé avec l’écurie. »

La suite de l’histoire, chacun la connaît : Lewis Hamilton a finalement signé un contrat portant sur trois saisons avec l’écurie Mercedes. Une décision à laquelle Bernie Ecclestone indique ne pas être étranger : « Et pourquoi pas Mercedes, Lewis ? » aurait-il ainsi suggéré au champion du monde 2008. D’après les dires de Bernie Ecclestone, « Lewis a levé les yeux au ciel » : « Mais je lui ai dit qu’il n’avait rien à perdre alors qu’il souhaitait partir de chez McLaren. »

Pour sa part, et sans surprise, Lewis Hamilton minimise l’intérêt qu’il aurait pu porter à Red Bull et semble s’interroger sur sa relation avec Bernie Ecclestone : « Pour je ne sais quelles raisons, il ne semble faire des commentaires que sur moi. Ça me rend un peu nerveux parce que nous avons une assez bonne relation et je suis plutôt ouvert pour parler avec lui sur beaucoup de sujets. Je ne sais vraiment pas quoi dire à propos de ses déclarations. […] J’ai dit à mon équipe de management de discuter avec toutes les équipes et de me dire quelles étaient les meilleures options. Il n’y avait pas d’équipe sur laquelle j’insistais particulièrement. » Et le champion du monde 2008 de conclure : « Au final, je suis chez Mercedes et c’est la meilleure décision que j’ai jamais prise. »

L'ancien pilote McLaren en a également profité pour démentir toute intention d'année sabbatique qu'il aurait pu avoir et qui avait fait l'objet de suppositions la saison passée : « Je ne pense pas que je quitterais ce sport à moins que je n'y ai plus de bonnes sensations ou le sourire et l'énergie quand je monte dans la voiture. J'adore la compétition, alors il n'y a pas de raison d'arrêter. Je suis heureux ! Je pense que Bernie a une meilleure mémoire que moi. »

A Melbourne, lors d’un entretien accordé au Telegraph, Christian Horner, directeur de l’écurie Red Bull, a en tout cas formellement écarté l’éventualité d’un duo Hamilton-Vettel du côté de Milton Keynes : « Lewis est un pilote fantastiquement rapide et il a exprimé son intérêt pour un volant dans l’équipe par le passé mais ça n’aurait pas été la bonne décision pour l’équipe. J’ai une grande admiration pour le talent qui est le sien, mais je ne pense pas que Lewis et Sebastian formeraient un bon duo. » En effet, l’écurie autrichienne semble avoir déjà suffisamment de problèmes avec ses pilotes actuels pour ne pas s’en créer davantage en alignant deux des trois meilleurs pilotes du plateau.


Hamilton, Red Bull et Ecclestone Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




4 réactions sur cet article Donnez votre avis
milano
milano :
Bernie ou le mec qui tient jamais sa langue , ou alors il aime créer des polémiques .
Il y a 84 mois
Depy
Depy :
N'est ce pas le bon moment pour lâcher des trucs comme ça ? :p

On connait Bernie, mais c'est quand même étrange vu les événements de ce weekend, ou alors cet article est paru avant que je n'en ai pas eu vent.
Il y a 84 mois
Dino
Dino :
@Depy
L'article commence par : "Avant que le duo de pilotes de chez Red Bull ne fasse des étincelles sur la piste de Sepang, théâtre du Grand Prix de Malaisie 2013, Bernie Ecclestone dévoilait l?intérêt qu?aurait porté, en 2012, Lewis Hamilton à l?écurie autrichienne avant finalement de se rabattre sur Mercedes."

La rédaction a simplement préféré attendre les commentaires de Lewis Hamilton pour fournir un article plus complet.
Il y a 84 mois
Depy
Depy :
Pour l'entretien oui, mais pour la parution de son entretien, comme je sais que des fois les articles sont en attentes et sont publiés quand un bel événement se produit... Enfin, ça ne change rien au fait que Bernie, quand il se met à parler, peut être aussi irritant que Marko voire qu'Alonso ou Villeneuve dans un certain sens.
Il y a 84 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.