> > > > Samedi : Red Bull fait pâle figure mais reste positive pour la course

Samedi : Red Bull fait pâle figure mais reste positive pour la course

Red Bull n'a pas brillé par ses résultats en qualifications aujourd'hui. Sebastian Vettel est entré en Q3 mais n'a pas participé à la séance afin d'économiser ses pneumatiques pour la course. Il s'élancera 9ème. Mark Webber pour sa part est tombé en panne d'essence en Q2. D'abord 14ème, il s'élancera finalement dernier après avoir été disqualifié par les commissaires de piste.

© Getty - Red Bull n'est pas à son meilleur niveau en Chine...© Getty - Red Bull n'est pas à son meilleur niveau en Chine...

Sebastian Vettel - 4ème et 9ème :
« Nous sommes visiblement sur une stratégie différente des voitures devant nous. Plus efficace ou pas, nous verrons bien demain, mais je suis confiant. Nous avons fait les bons choix en nous basant sur ce que nous savions. C'est une approche différente des qualifications habituelles. Tout s'est passé dans les dernières minutes pour tout le monde. Tous les pilotes se sont élancés en même temps mais ce n'est pas un problème. Nous avons l'avantage de pouvoir choisir nos pneumatiques pour demain. Donc on verra bien. »

Mark Webber - 5ème et 14ème [22ème sur la grille après disqualification] :
« C'est très décevant. La Q1 s'est bien passée. J'étais satisfait de la voiture et nous avions une bonne stratégie pour la suite des qualifications. En Q2, j'ai perdu de la pression d'essence donc j'ai dû arrêter la voiture et je n'ai donc pas pu rentrer au stand. J'ai dû m'arrêter en piste, donc mes qualifications se sont arrêtés aussi à ce moment là - avant même vraiment qu'elles ne commencent pour moi. Nous avons besoin d'un peu de chance maintenant. Ce n'est pas la position idéale pour débuter mais il y a encore de quoi faire. »


Bilan, Shanghai et Red Bull Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




6 réactions sur cet article Donnez votre avis
Aifaim
Aifaim :
Peut-être la bonne stratégie - celle à laquelle je crois, en tout cas - même en cas de safety-car prévisible pendant plusieurs tours. Il serait peut-être payant de s'arrêter tout de suite, de chausser les tendres pour remettre les Medium avant que la piste soit libérée ... Mais cela devient vraiment de la F1 à la gomme !
Il y a 78 mois
youri
youri :
Cette F1 est vraiment minable, la FIA la tire vers le bas.
- On gèle le moteur
-On bride les ingés sur les échappements soufflés
-on utilise des pneus chewing-gum qui éclatent au moindres coups de freins appuyés
-N'est il pas plus simple de laisser les ingés travailler , de limiter plutôt la consommation d'essence qui limite de facto la puissance moteur . On verra dans ce cas précis la différence entre motoristes et teams.
- En plus on fait payer la couverture télé
-A ce rythme je prédis la mort à moyen terme de cette discipline , à moins qu'on change au plus vite les vieux dirigenats de la FIA et FOM, des vrais has been
Il y a 78 mois
youri
youri :
Avec ces pneus pirelli dont la construction autrement dit la carcasse se déforme plus que de raison oblige les teams à monter sur leurs monoplaces des ressorts spécifiques pour favoriser leur économie.
- Logiquement, les teams font la connaissance de ces pneus que le vendredi pour la spécification de suspension de leurs monoplaces.
- Qui peut garantir que Pirelli voulant favoriser une équipe ne lui donne pas les spécifications théoriques de ses pneus: ex :force latérale d'écrasement ect.....
Il y a 78 mois
Aifaim
Aifaim :
Youri@, je ne dispose pas d'autres informations que celles qui émanent des articles de ce site. Les différents types de pneus sont tous connus des écuries depuis les essais de Jerez et Barcelone. A chacun d'adapter sa voiture aux circonstances (température, revêtement de la piste, appuis, etc...) Je ne suis pas certain que le problème N°1 des pneus provienne de leur structure mais plutôt de leurs gommes. En effet, les pilotes se sont, d'emblée, plaints d'une dégradation "par paliers" : Un pneu tendre est d'une efficacité optimale sur une très courte distance puis se stabilise sur une plus longue période avant de perdre toute adhérence. Cela me fait penser (c'est une image) à une gomme X qu'on aurait "enrobée" dans une autre, d'une couche très mince mais très adhérente, l'usure faisant le reste. Franchement, je prends le risque de la naïveté mais je ne vois pas l'intérêt pour Pirelli de favoriser un ou plusieurs teams, sachant que, fournisseur exclusif, c'est toujours sa marque qui gagne.
Il y a 78 mois
youri
youri :
Aifaim@
Merci de tes explications très judicieuses.
Seulement la F1 étant une discipline de haute volée technologique le monopole en dotation pneumatique ne devrait pas y avoir place.
Regardes le 24h du Mans
Il y a 78 mois
Aifaim
Aifaim :
Youri@, ne le répète pas (surtout ici !) mais ma culture du sport automobile m'a toujours fait préférer l'endurance (et les 24 heures, en particulier) aux autres formes de compétition ...
Il y a 78 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.