> > > > Dimanche : Vettel et Red Bull passent à deux doigts du podium à Shanghai

Dimanche : Vettel et Red Bull passent à deux doigts du podium à Shanghai

Parti en neuvième position, en stratégie décalée, Sebastian Vettel a échoué à quelques dixièmes d’une place sur le podium après une chevauchée fantastique en pneus tendres frais. Mark Webber n’a quant à lui pas pu voir l’arrivée, victime d’un accrochage avec Jean-Eric Vergne et d’une roue qui s’est détachée de sa RB9.

© Getty Images - Webber a bu le calice jusqu'à la lie à Shanghai© Getty Images - Webber a bu le calice jusqu'à la lie à Shanghai

Sebastian Vettel - 4ème :
« Après le dernier arrêt, l’équipe m’a dit qu’il y avait un assez gros écart avec les voitures de devant mais aussi un gros écart derrière moi, alors nous avons pensé qu’il fallait tenter le coup. Lorsque je suis rentré dans la longue ligne droite et que j’ai vu Lewis à l’autre bout, en train de virer à l’épingle, je me suis dit : « Bon, c’est un peu trop loin. » Mais évidemment, nous avions beaucoup plus de vitesse avec les gommes plus fraiches. C’était un peu décevant de passer à côté du podium pour si peu : quelques virages de plus et nous aurions pu essayer quelque chose.

Néanmoins, notre stratégie semble avoir fonctionné aujourd’hui. Nous savions que ça serait difficile et qu’il était crucial d’avoir des tours clairs, mais ça n’a pas été le cas lors du premier relais. J’étais plus rapide que Nico (Hülkenberg) mais lorsque vous suivez une autre voiture, vous appuyez un peu trop sur les pneus avant et c’était difficile de trouver le bon compromis, mais dans l’ensemble nous pouvons être heureux. »

Mark Webber - Abandon :
« Le départ de la course se passait bien. Nous avons décidé de nous débarrasser des pneus tendres au plus vite et nous sommes bien remontés dans le peloton. En ce qui concerne l’incident avec Jean-Eric [Vergne], j’étais à distance raisonnable derrière lui, il était vraiment très large mais lorsque nous nous sommes approchés de la corde, il voulait la prendre, ce qui est pleinement son droit, mais je m’étais jeté à l’intérieur et l’incident à eu lieu. C’était quelques tours avant notre fenêtre de changement de pneus, alors j’ai dû rentrer un peu plus tôt. Les gars pensaient que la roue était attachée mais elle est partie dans le tour de sortie des stands.

Nous avons rencontré quelques problèmes ce week-end : je pense que nous aurions pu faire quelque chose depuis notre position de départ aujourd’hui, mais ça ne devait pas arriver. »

N.B.: Après la course, Mark Webber a été jugé responsable de l'accident avec Jean-Eric Vergne et a écopé d'une pénalité de 3 places sur la grille du prochain Grand Prix, à Bahreïn.


Bilan, Shanghai et Red Bull Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.