> > > > Bahreïn - Qualifications : Rosberg et Mercedes surprennent leur monde

Bahreïn - Qualifications : Rosberg et Mercedes surprennent leur monde

Nico Rosberg signe à Bahreïn sa deuxième pole position en carrière, la deuxième d’affilée pour Mercedes après celle de Lewis Hamilton à Shanghai. Sebastian Vettel s’élancera en première ligne, juste devant Fernando Alonso. Sixième temps, Felipe Massa s’élancera en réalité de la deuxième ligne, en pneus Durs, aux côtés de son coéquipier, Lewis Hamilton (4ème) et Mark Webber (5ème), reculant respectivement de 5 et 3 places sur la grille de départ. Kimi Räikkönen, neuvième temps, partira 8ème. Grosjean, onzième.

© Mercedes - Nico Rosberg voit double© Mercedes - Nico Rosberg voit double

Q1 : Comme à Shanghai, les pilotes snobent le début de la séance, le soleil chauffant l’air à 33°C et la piste à 42°C. Il faut ainsi attendre trois minutes pour voir Esteban Gutiérrez prendre la piste, en pneus Durs, au volant de sa Sauber qui reculera de cinq places sur la grille de départ après son accident lors du Grand Prix de Chine. Le Mexicain signe un premier temps de référence en 1:35.027, immédiatement battu par son coéquipier, Nico Hülkenberg, en 1:34.409. Jean-Eric Vergne (Toro Rosso) puis Nico Rosberg (Mercedes) se hissent en tête de la feuille des temps, l’Allemand en 1:33.364.

Tandis que Romain Grosjean (Lotus) échoue juste derrière le pilote Mercedes, Kimi Raïkkönen (Lotus) allume ses pneus au premier virage et en sera quitte pour une deuxième tentative. Fernando Alonso (Ferrari), lui, n’a pas besoin de s’y reprendre à deux fois pour s’emparer du meilleur temps provisoire en 1:32.878, en pneus Durs.

Chez Red Bull, Mark Webber s’élance à cinq minutes du drapeau à damier, en pneus Mediums. L’Australien doit se contenter du septième temps provisoire tandis que Jenson Button, provisoirement huitième, se plaint de l’excès de sous-virage de sa McLaren. Sebastian Vettel (Red Bull), sur la même stratégie que son coéquipier, s’empare quant à lui du deuxième temps, à distance raisonnable de Fernando Alonso. Pour sa part, en pneus Durs, Lewis Hamilton (Mercedes) se contente de la cinquième place provisoire.

Dans la zone d’élimination, Charles Pic (Caterham) devance Jules Bianchi (Marussia) et son coéquipier, le néerlandais Giedo Van der Garde qui s’est plaint en début de séance d’une vibration dans son cockpit. Pastor Maldonado (Williams) et Esteban Gutiérrez (Sauber) partiront eux aussi en fond de grille, le Mexicain, bon dernier - en tenant compte de sa pénalité – juste derrière Max Chilton (Marussia).

Eliminés en Q1 : Maldonado, Gutiérrez, Pic, Bianchi, Van der Garde et Chilton.

Q2 : La deuxième partie des qualifications commence par un incendie rapidement maîtrisé dans le garage Marussia, la MR02 de Jules Bianchi étant maculée de mousse d’extincteur. Sur la piste, Nico Hülkenberg est le premier à s’élancer, immédiatement suivi par les pilotes Red Bull, en pneus Mediums. Le pilote Sauber signe le premier temps de référence en 1:34.947, un chrono battu, coup sur coup, par Mark Webber puis Sebastian Vettel, en 1:33.471 pour l’Allemand. Paul di Resta (Force India) ne tarde cependant pas à faire mieux en 1:33.335, un temps que Kimi Räikkönen ne bat pas, le Finlandais perdant beaucoup de temps dans le dernier secteur.

Lui aussi en pneus Mediums, Fernando Alonso (Ferrari) s’impose d’une courte tête, en 1:33.316. Provisoirement quatrième, Felipe Massa (Ferrari) se retrouve sur le chemin de la Sauber d’Hulkenberg, probablement dans un tour rapide : le Brésilien pourrait être rappelé à l’ordre après les qualifications. Chez Mercedes, Nico Rosberg frappe un grand coup avec un tour en 1:32.867, son coéquipier, Lewis Hamilton, échouant en 4ème position, dans les échappements de Di Resta.

Seul pilote à ne pas avoir enregistré de tour chronométré à 3 minutes du drapeau à damier, Romain Grosjean (Lotus) se hisse d’entrée de jeu au 7ème rang, sortant ainsi Jenson Button (McLaren) du Top 10. Le Britannique devance alors Pérez, Hulkenberg, Ricciardo, Bottas et Vergne. Respectivement huitième et neuvième, Mark Webber et Kimi Räikkönen sont contraints de reprendre la piste. Daniel Ricciardo puis Adrian Sutil propulsent le pilote Lotus dans la zone rouge, Romain Grosjean descendant au neuvième rang. Le Français voit d’ailleurs Jenson Button et Kimi Räikkönen lui passer sous le nez. Sorti trop tard, le Genevois ne peut se défendre et partira donc en onzième position, avec le choix des pneus, au départ du Grand Prix. Dixième, Jenson Button exulte tandis qu’une nouvelle fois, Sergio Pérez ne participera pas à la Q3.

Eliminés en Q2 : Grosjean, Pérez, Ricciardo, Hulkenberg, Bottas et Vergne.

Q3 : Cette fois-ci, dès le feu vert, les pilotes s’élancent en piste, Paul di Resta devançant les pilotes Mercedes et Fernando Alonso. L’Ecossais signe le premier temps de référence en 1:33.388. Nico Rosberg fait cependant mieux en 1:32.543. Fernando Alonso, en pneus mediums usagés, s’intercale entre l’Allemand et son coéquipier. Sorti pour une première tentative en pneus Durs, Adrian Sutil renonce cependant à son tour de qualifications et rentre aux stands où les autres prétendants à la pole position, et notamment les pilotes Red Bull, attendent le rush final.

A trois minutes de la fin de séance, Mark Webber sort des stands en pneus Mediums pour son premier et unique relais de qualification. Felipe Massa l’imite quelques instants plus tard, en pneus Durs. Fernando Alonso et Nico Rosberg ressortent quant à eux en pneus Mediums, pour disputer la pole position. Kimi Räikkönen et Sebastian Vettel sont eux aussi en pneus Mediums. Sur la ligne, Mark Webber se contente du quatrième temps, devant Adrian Sutil, Kimi Räikkönen et Paul di Resta. En tête, Nico Rosberg enfonce le clou en 1:32.330. Vettel se classe au deuxième rang, une place qu’Alonso n’ira pas contester, coupant son effort après avoir compris que la pole position était hors de portée.

Nico Rosberg signe ainsi sa deuxième pole position en carrière, la deuxième d’affiléz pour Mercedes après celle de Lewis Hamilton à Shanghai. Sebastian Vettel s’élancera en première ligne, juste devant Fernando Alonso. Sixième temps, Felipe Massa s’élancera en réalité de la deuxième ligne, en pneus Durs, aux côtés de son coéquipier, Lewis Hamilton (4ème) et Mark Webber (5ème), reculant respectivement de 5 et 3 places sur la grille de départ. Kimi Räikkönen, neuvième temps, partira en huitième position, devant Hamilton et Jenson Button.

Résultats des qualifications du Grand Prix du Bahreïn 2013 :

PiloteEquipeTemps Q1Temps Q2Temps Q3Tours
1
RosbergMercedes AMG Petronas F1 Team1:33.3641:32.8671:32.330
14
2
VettelInfiniti Red Bull Racing1:33.3271:32.7461:32.584
12
3
AlonsoScuderia Ferrari1:32.8781:33.3161:32.667
11
4
HamiltonMercedes AMG Petronas F1 Team1:33.4981:33.3461:32.762
13
5
WebberInfiniti Red Bull Racing1:33.9661:33.0981:33.078
13
6
MassaScuderia Ferrari1:33.7801:33.3581:33.207
13
7
di RestaSahara Force India F1 Team1:33.7621:33.3351:33.235
14
8
SutilSahara Force India F1 Team1:34.0481:33.3781:33.246
16
9
RaikkonenLotus F1 Team1:33.8271:33.1461:33.327
13
10
ButtonVodafone McLaren Mercedes1:34.0711:33.702Pas de temps
11
11
GrosjeanLotus F1 Team1:33.4981:33.762
7
12
PerezVodafone McLaren Mercedes1:34.3101:33.914
9
13
RicciardoScuderia Toro Rosso1:34.1201:33.974
14
14
HulkenbergSauber F1 Team1:34.4091:33.976
14
15
BottasWilliams F1 Team1:34.4251:34.105
13
16
VergneScuderia Toro Rosso1:34.3141:34.284
13
17
MaldonadoWilliams F1 Team1:34.425
6
18
GutierrezSauber F1 Team1:34.730
9
19
PicCaterham F1 Team1:35.283
6
20
BianchiMarussia F1 Team1:36.178
6
21
Van der GardeCaterham F1 Team1:36.304
7
22
ChiltonMarussia F1 Team1:36.476
6


Photos Grand Prix de Bahreïn - Les photos du samedi

Photo 04F1GP-Bahrain-4403-1024.jpg
Photo 04F1GP-Bahrain-4412-1024.jpg
Photo 130044bah-1024.jpg
Photo 130045bah-1024.jpg
Photo 130046bah-1024.jpg
Photo 130047bah-1024.jpg
Photo 130048bah-1024.jpg
Photo jm1320ap95-1024.jpg
 


Qualification, Grand Prix et Sakhir Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




2 réactions sur cet article Donnez votre avis
milano
milano :
On sait combien de train de pneu dur reste t'il à Massa ou pas ?
Il y a 78 mois
Adelin
Adelin :
Alors là, je suis assez l'un des surpris du WE avec Rosberg !
J'aurais vu les Lotus plus haut...
Button me fait toujours autant rire
Pas de roulage pour Bianchi vendredi matin expliquerait sa place ?

On voit que les pneus se dégradent un peu moins que la semaine passée : il n'y a pas de eu de stratégies un peu osées (sauf Massa mais je ne sais pas si son meilleur temps est avec les Durs)

Il y a 78 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.