> > > > Bahreïn - Course : Synthèse des stratégies

Bahreïn - Course : Synthèse des stratégies

Fan-F1.com vous propose de découvrir, sous forme graphique, les stratégies employées par chacun pendant le Grand Prix du Bahreïn 2013 qui a vu la victoire de Sebastian Vettel (Red Bull) devant Kimi Räikkönen (Lotus) et Romain Grosjean (Lotus).

© Getty Images - Les hommes de chez Red Bull avaient-ils la bonne stratégie ?© Getty Images - Les hommes de chez Red Bull avaient-ils la bonne stratégie ?

Le Champion du Monde en titre, Sebastian Vettel s’est armé d’une stratégie à trois arrêts aux stands pour remporter le Grand Prix de Bahreïn et étendre son avance au championnat du monde à 10 points. Parti de la grille de départ avec le mélange medium Pirelli P Zero Blanc, et complétant deux relais avec des trains durs P Zero Orange, Vettel a signé le 28ème succès de sa carrière avec une avance supérieure à neuf secondes.

Une grande variété de stratégies fut observée dans la chaleur de Bahreïn, certaines monoplaces ne s’arrêtant que deux fois ; d’autres choisissant quatre arrêts. La stratégie pneumatique a joué un rôle non-négligeable dans la bataille pour les places d’honneur, Kimi Räikkönen (Lotus) et son coéquipier Romain Grosjean observant respectivement deux et trois arrêts. Grosjean dépassa en fin de Grand Prix la Force India de Paul di Resta, également en deux arrêts, bouclant ainsi un podium 100% identique à celui de l’an dernier !

La plupart des pilotes s’est élancée en pneus mediums, à l’exception de la Ferrari de Massa, la Lotus de Grosjean, la Sauber de Hülkenberg, la Williams de Bottas, la Toro Rosso de Vergne et la seconde Sauber de Gutierrez (tous partis en durs).

Paul Hembery, Directeur de Pirelli Motorsport : « Ce fut fantastique de voir une course si serrée à tous les niveaux du plateau, du départ à l’arrivée du Grand Prix. D’une certaine façon, cela est dû au fait qu’il n’y avait qu’une petite différence de performance entre les deux mélanges, ce qui fait que l’on a vu des stratégies très variées. A cette occasion, il n’y avait pas d’avantage clair à partir avec un mélange en particulier en termes de performance pure en course. Les fortes températures - les plus élevées vues jusqu’à présent cette année - ont rendu la gestion de la dégradation thermique des pneus particulièrement difficile, récompensant les pilotes disposant de la meilleure stratégie et le style le pilotage le plus coulé. Il y a clairement eu un problème avec le pneu de la Ferrari de Felipe Massa, actuellement sous investigation. Nous avons vu des coupures sur le flanc en haut de la bande de roulement et sommes actuellement en train de chercher l’origine de ces coupures ».

Les meilleurs temps de la journée par composé :
- Mediums : Sutil en 1:37.070 devant Rosberg en 1:37.588 et Grosjean en 1:37.627
- Durs : Vettel en 1:36.961 davant Alonso en 1:37.204 et Pérez en 1:37.913

Plus long relais en course :
- Mediums : 21 tours par Massa (Ferrari)
- Durs : 24 tours par Sutil (Force India)

[A partir du communiqué officiel publié par Pirelli]

Afin d'avoir une meilleure lecture de ce graphique, vous pouvez utiliser notre synthèse des arrêts aux stands, ci-dessous, ainsi que le tour par tour de la FIA en cliquant ici.

Synthèse des arrêts aux stands du Grand Prix du Bahreïn 2013 :


Pos.PilotesEcuriesArrêtsMeilleur arrêtArrêt MoyenTotal
1Mark WebberRed Bull321.03121.3501:04.050
2Fernando AlonsoFerrari421.12321.7011:26.803
3Sergio PerezMcLaren321.16121.3171:03.951
4Nico RosbergFerrari421.18321.5051:26.018
5Jenson ButtonMcLaren421.23021.9781:27.913
6Sebastian VettelRed Bull321.29021.6191:04.856
7Lewis HamiltonMercedes321.44421.7051:05.116
8Romain GrosjeanLotus321.55622.5901:07.769
9Felipe MassaFerrari421.56923.1781:32.713
10Nico HulkenbergSauber321.65622.2901:06.870
11Kimi RäikkönenLotus221.72322.21944.438
12Esteban GutierrezSauber421.99723.6961:34.783
13Paul di RestaForce India222.00922.24244.484
14Daniel RicciardoToro Rosso322.02822.3931:07.180
15Pastor MaldonadoWilliams322.06622.4861:07.459
16Adrian SutilForce India322.19923.6801:11.040
17Giedo van der GardeCaterham522.25223.8601:59.301
18Max ChiltonMarussia422.55223.8611:35.442
19Charles PicCaterham322.57622.9171:08.751
20Valtteri BottasWilliams322.72924.9911:14.974
21Jules BianchiMarussia422.81723.6001:34.400
22Jean-Eric VergneToro Rosso141.48541.48541.485


Bilan, Sakhir et Pirelli Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




5 réactions sur cet article Donnez votre avis
Adelin
Adelin :
On retrouve le truc bizarre du pneu Dur qui a des chronos plus bas que les Mediums
Il y a 75 mois
Yannick Hedou
Yannick Hedou :
Cette fois-ci, ce n'est pas une erreur. Sebastian Vettel a signé le meilleur temps au 55ème tour, en pneus Durs.

La différence entre les deux composés n'est pas très importante et, en fonction du moment où est signé le tour et en fonction de la voiture aussi, les temps en Durs sont logiquement plus rapides qu'en Mediums.
Il y a 75 mois
Adelin
Adelin :
Oui, non, je ne parlais pas de l'erreur de la semaine passée mais c'est un peu comme en Australie
Par contre, en fin de course, les pneus devraient être un peu usés quand même... Donc l'essence en moins est plus avantageux que les pneus neufs...
Il y a 75 mois
Mhymir
Mhymir :
La piste est plus gommée également. On a d'ailleurs vu les Mercedes reprendre du poil de la bête sur la fin de course, en partie sûrement dû à ce phénomène.
Il y a 75 mois
Aifaim
Aifaim :
Adelin@, comme l'an passé, l'écart de performance entre les deux types de pneus est faible, le poids de la voiture joue énormément et la température a baissé au fil de la course. De plus, un tour "clair" avec seulement une autre voiture à dépasser sous DRS permettent de grappiller quelques dixièmes.
La longévité des pneus medium sur les voitures de Raïkkonen et, à un degré moindre, de Di Resta, au plus fort de la chaleur, réservoirs pleins et les tours effectués en Q3 auront été déterminant pour ne s'arrêter que deux fois sans être très affectés au classement. A l'inverse, il est frappant de voir que les medium neufs n'ont pas tenu plus de 10 tours à pleine charge. Avec le recul, il aurait été plus performant pour la plupart des pilotes d'adopter la stratégie dur - dur - medium, leur évitant le 4e arrêt. Il faut aller jusqu'à Rosberg (9e) pour trouver une stratégie à 4 arrêts (j'occulte l'arrêt "réparation" d'Alonso).
Ce qui est frappant, c'est que les deux Mercedes n'avaient conservé AUCUN train de medium neuf pour la course, Sutil également. Di Resta, Alonso n'en ont pas passé non plus tout comme les Red Bull mais, pour eux, c'est un dernier arrêt trop tôt dans la course qui leur a fait privilégier les pneus à gomme dure. Bizarre aussi le choix d'Hülkenberg qui passe un train de Medium usagé avant de mettre des neufs ...
Il y a 75 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.