> > > > Dimanche : Ferrari voit rouge à Bahreïn !

Dimanche : Ferrari voit rouge à Bahreïn !

Ferrari a réalisé une bonne entame de Grand Prix à Bahreïn prouvant que la F138 pouvait être rapide. Mais après quelques tours de course la dégradation des pneus arrière s'est montrée trop importante pour faire marcher la stratégie. Sans parler de la malchance qui s'est emparée de la Scuderia Ferrari en ce dimanche - Alonso étant victime d'un problème de DRS et Felipe Massa d'une crevaison.

© Ferrari - On est loin du compte chez Ferrari...© Ferrari - On est loin du compte chez Ferrari...

Fernando Alonso - 8ème :
« Nous n’avons vraiment pas eu beaucoup de chance aujourd’hui et c’est bien dommage car le week-end avait pourtant bien commencé. Nous avons été compétitifs en essais libres et en qualifications et nous pensions tous les deux faire une bonne course. Après les premiers tours j’ai remarqué que les pneus arrière se détruisaient et puis on m’a informé à la radio que le DRS ne fonctionnait plus. Ça n’a pas été réparé correctement lors du premier arrêt au stand et donc j’ai dû rentrer une seconde fois. Ensuite, l’équipe m’a demandé de ne plus l’utiliser ce qui a forcément eu un impact sur ma course. J’ai essayé de remonter la hiérarchie mais ce n’est pas facile de doubler sans le DRS. Quand vous recollez à un groupe de voiture la dégradation des pneus est forte et difficile à contrôler. Je suis sûr que sans ce problème de pneus, nous aurions pu finir plus haut.

La voiture était facile à piloter et c’est vraiment la meilleure que l’on ait construite ces 4 dernières années. Mais avoir une bonne course implique beaucoup de facteurs, notamment d’avoir un peu de chance. J’espère que cela va évoluer très rapidement, peut-être dès Barcelone pour ma course à domicile. Il y sera très important de bien se qualifier parce qu’il ne sera pas facile de dépasser sur cette piste et donc partir depuis l’avant sera primordial. »

Felipe Massa - 15ème :
« J’ai été très malchanceux durant la course même s'il est vrai que tout peux arriver en F1, je ne peux expliquer pourquoi tant de choses sont négatives. Au début, j’ai perdu du terrain à cause d’une collision avec Sutil et ensuite j’ai perdu encore plus de temps à cause des arrêts aux stands pour changer les pneus ce qui a ruiné nos chances de faire une bonne course.

Au départ, j’ai souffert de sous-virage mais je ne pense pas que cela soit la cause de mes problèmes alors qu’on doit encore comprendre ce qui nous est arrivé pour tant abîmer mes pneus. Mon premier arrêt au stand est dû à une forte dégradation des pneus et le second est dû à une crevaison. Maintenant, nous devons essayer et comprendre ce qui s’est passé et y prêter attention lors de la prochaine course. »


Bilan, Sakhir et Ferrari Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




12 réactions sur cet article Donnez votre avis
Mystic
Mystic :
Vraiment un mauvais jour pour Ferrari...
Un podium était envisageable pour Alonso sans son double arrêt du au problème de DRS.
Il y a 75 mois
Depy
Depy :
J'ai deux interrogations.

Pourquoi après avoir vu que le DRS d'Alonso ne tenait plus, ne pas lui avoir dit de ne plus l'utiliser ? Comme si ils se sentaient obligés de prendre des risques toutes les deux courses.

Une idée selon vous de ce qui a pu arriver au DRS et aux pneumatiques de Massa ?

Vraiment une course à oublier, quand on voit qu'avec des ce second arrêt réparation, Alonso a perdu le podium, c'est rageant.
Il y a 75 mois
Gusgus
Gusgus :
@Dépy

Pour le DRS, je ne sais pas. Par contre, pour Massa, les problèmes ont été récurrents sur le même pneu (arrière gauche ou droite, je ne sais plus). Je pense donc que c'est un mauvais réglage sur ce demi-train, que ce soit le carrossage (l'inclinaison verticale du pneu), ou la pression du pneu, qui influe grandement sur sa température.

J'ai aussi en mémoire les déclarations qu'il avait eues après la Chine : pendant cette course, il avait été très lent dans son deuxième relais à cause du graining, et dans le troisième, il avait réussi à résorber ce graining en attaquant très fort dans son pneu. Peut-être a-t-il voulu faire de même, mais qu'il a exagéré. Je n'oublie pas non plus un pilotage naturel un peu plus agressif que celui d'Alonso.
Il y a 75 mois
Gusgus
Gusgus :
En revanche, Pirelli parle de débris : www.autosport.com/news/report.php/id/106975
Il y a 75 mois
Mhymir
Mhymir :
Dommage, encore une prise de risque qui ne paie pas. Faudra peut-être éviter de forcer trop le destin dans les prochaines courses. Griller deux jokers en quatre courses, c'est franchement dommageable pour la suite.
Je suis content qu'Alonso se soit quand même battu jusqu'au bout pour glaner quelques points si maigres soient-ils.
Il a montré que la voiture, même sans l'énorme avantage du DRS, était capable de faire un résultat.
Il y a 75 mois
Aifaim
Aifaim :
Cette saison, toute erreur humaine ou technique se paie au prix fort parce que, rarement, le niveau s'est autant resserré. La coïncidence a voulu que les deux Ferrari aient des problèmes, différents mais bien réels. Excès de confiance, relâchement coupable ? Toujours est-il qu'un manque de régularité (Alonso = une course réussie sur deux !) sera rédhibitoire pour le championnat.
Il y a 75 mois
surboumpour4roues
surboumpour4roues :
...il accuse 30 points de retard , c'est rien au barème actuel de 25 points la victoire , de plus l'auto est excellente donc rien de vraiment grave pour Fernando , évidemment il serait plus confortable avec 30 points d'avance ! mais je ne suis pas inquiet il reviendra vite dans le devant du classement , nous ne sommes que dans le début de la saison et sa situation est beaucoup plus relax qu'il y a un an .
Il y a 75 mois
youri
youri :
RB a pris un avantage avec son système de suspension "F R I C" que Ferrari aura du mal à copier ni à attraper .Ce système aura encore son évo à Barcelone.
Il y a 75 mois
surboumpour4roues
surboumpour4roues :
......oui , oui nous savons tous que le " F R I C " représente un gros , gros avantage ....
Il y a 75 mois
Mystic
Mystic :
Il y a un excès de confiance chez Ferrari.
La voiture marche plutôt bien, donc ils veulent prendre plus de risques, un peu trop à mon goût : ne pas faire rentrer Alonso en Malaisie, ne pas interdire d'utiliser le DRS au moins jusqu?au prochain arrêt au stand.
Ils comptent un peu trop sur la chance...
Il y a 75 mois
Arklash
Arklash :
Surtout que RedBull est en forme en ce début de saison, contrairement à l'année dernière où l'équipe autrichienne a fait une première moitié de saison moyenne en 2012.

Donc les 30 points de retard seront sûrement plus difficile à rattraper que l'année dernière.
Il y a 75 mois
arkansis
arkansis :
RedBull a été sévèrement touché par les problèmes venant de l'alternateur la saison dernière.
Jusqu'à maintenant on n'a pas revu un tel problème.

Il faut surveiller aussi où ils en sont dans la compréhension des pneumatiques.

L'idée c'est de faire revenir le pilote à chaque fois au stand un tour avant que les pneus s'effondrent tout en parvenant à conserver une usure du pneumatique normale.
Il y a 75 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.