> > > > Début d'incendie sur la Marussia de Jules Bianchi

Début d'incendie sur la Marussia de Jules Bianchi

C'est dans des conditions pluvieuses que parfois les équipes de fond de peloton peuvent s'illustrer. Jules Bianchi n'aura pas pu profiter de cette opportunité aujourd'hui à Monaco et nous a confier sa déception.

© Marussia / Un nouveau départ demain, sous le soleil sans doute© Marussia / Un nouveau départ demain, sous le soleil sans doute

Jules Bianchi a terminé la séance qualificative d'aujourd'hui dès son premier tour. En effet, à peine élancé en piste, sous une piste mouillée, la Marussia a commencé à chauffer plus que prévu, provoquant un début d'incendie et forçant le pilote français à abandonner en bord de piste.

Pour l'instant, la cause n'est pas encore élucidée nous explique Bianchi : « On est encore en train de chercher quel est le problème. On ne sait pas ce qui a déclenché le feu ; Les capteurs de températures se sont affolés et le moteur et l'arrière de la voiture ont été pas mal abîmé.  »

Le moral du pilote niçois, qui court presque a domicile en a donc été affecté. Jules Bianchi espéré en effet pouvoir se démarquer des ces conditions où la piste, mouillée, pouvait rééquilibrer les performances des monoplaces : « Très frustré puisqu'avec une qualification comme ça et dans ces conditions on aurait pu faire un bon résultat je pense mais bon... » explique-t-il déçu.

De notre envoyé spécial à Monaco.


Monaco, Qualification et Bianchi Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




1 réaction sur cet article Donnez votre avis
Aifaim
Aifaim :
S'il part des stands, il aura le choix de partir en pneus tendres ou super tendres. Le handicap initial se chiffre à 20/25" soit un arrêt au stand. Si sa Marussia lui permet de ne faire qu'un arrêt, il pourrait ainsi effacer son boulet. Dans ce cas, partir en tendres ne sera pas un handicap puisque personne ne le gênera avant que ses adversaires passent par les stands. Ensuite, il passerait les super tendres, réservoir allégé, quand les autres limeront la piste avec des tendres plus usés et moins performants. Ajoutons à cela que ce "retard initial" lui éviterait d'éventuels accrochages et bouchons induits et qu'une voiture de sécurité le ramènerait en deux tours en queue de peloton.
Il y a 77 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.