> > > > Dimanche : Les pilotes Sauber à la porte des points

Dimanche : Les pilotes Sauber à la porte des points

Nico Hülkenberg a un temps tenu le point de la 10ème place avant de devoir le céder à Kimi Räikkönen. Le pilote allemand est déçu de terminer aux portes des points. Même constat pour Esteban Gutiérrez. Les deux pilotes Sauber espèrent cependant que leur équipe pourra faire évoluer la voiture lors des prochaines courses.

© Sauber - Zéro pointé pour Sauber à Monaco© Sauber - Zéro pointé pour Sauber à Monaco

Nico Hülkenberg - 11ème :
« Nous ne pouvions pas nous attendre à un miracle aujourd'hui, et hier nous n'étions pas non plus dans le top 10. Aujourd'hui, nous avons juste manqué de vitesse tout au long de la course. Contrairement à la plupart des autres pilotes, je me suis élancé en tendres au nouveau départ [après le drapeau rouge, ndlr], ce qui était bon au début. Mais, après la nouvelle intervention de la voiture de sécurité, les pneumatiques ne sont jamais revenus. Les pneus arrière en particulier se sont beaucoup dégradés. Lorsque je suis sorti de la voiture, je pouvais voir la bande de métal, donc il n'était plus question de se demander pourquoi le rythme n'était pas suffisamment bon. C'est dommage, car ce point [perdu face à Räikkönen, ndlr] aurait pu être le nôtre. »

Esteban Gutiérrez - 13ème :
« C'était un vrai défi de ramener la voiture à l'arrivée sans accrochage ni accident. La première intervention de la voiture de sécurité a compromis notre stratégie et au final, nous avons dû faire au mieux avec la situation. Nous ne pouvions pas nous attendre à inscrire des points, mais j'ai fait de mon mieux pour utiliser chaque opportunité que j'avais pour gagner des positions. Néanmoins, il était également important de ne pas aller au-delà de la limite et de terminer la course. J'ai pris un bon nouveau départ et j'ai pu me mêler à la lutte, mais l'un des points que nous devons améliorer est la vitesse de pointe afin d'être en mesure de nous battre pour des positions. C'était dur avec la Williams devant et la Lotus derrière. D'un autre côté, j'ai besoin de travailler pour mieux gérer les conditions changeantes lors des qualifications. »


Bilan, Monaco et Sauber Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




1 réaction sur cet article Donnez votre avis
Aifaim
Aifaim :
La Sauber était hors du coup sauf pour finir discrètement.
Il y a 74 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.