> > > > Monaco - Course : Synthèse des stratégies

Monaco - Course : Synthèse des stratégies

Fan-F1.com vous propose de découvrir, sous forme graphique, les stratégies employées par chacun pendant le Grand Prix de Monaco 2013 qui a vu la victoire de Nico Rosberg (Mercedes) devant Sebastian Vettel (Red Bull) et Mark Webber (Red Bull).

© LAT - Quelle stratégie a employé Lotus avec Kimi Räikkönen ?© LAT - Quelle stratégie a employé Lotus avec Kimi Räikkönen ?

Nico Rosberg a remporté sa première victoire sur Mercedes cette année, devant Sebastian Vettel (Red Bull), qui augmente son avance au championnat. Rosberg a mené la course du début à la fin ; il était équipé au départ de pneumatiques P Zero rouges supertendres et a ensuite chaussé les P Zero jaunes tendres pendant le passage de la voiture de sécurité. Un accident au tour 45 a fait sortir le drapeau rouge et en vertu des règles actuelles, les pilotes ont été autorisés à changer de pneus pendant l'arrêt des monoplaces. Rosberg a terminé la course avec les pneus supertendres, après un nouveau passage de la voiture de sécurité à 15 tours de l’arrivée.

Après le premier départ, Mark Webber (Red Bull) a été le premier des pilotes à s’arrêter au tour 25 et a changé ses pneumatiques supertendres pour les tendres. Mais la course s’est compliquée par l’intervention en piste de la voiture de sécurité –pour la première fois cette année- au tour 29, provoquant une série d’arrêts aux stands. Les deux Mercedes se sont arrêtées consécutivement pour chausser les pneumatiques tendres deux tours plus tard, Lewis Hamilton reculant de la 2e à la 4e place.

Après l’interruption de la course, due à un accident, les écuries ont pu chausser les pneus qu’ils souhaitaient pour le second départ, 25 minutes après. La majorité des pilotes est repartie avec les pneumatiques déjà utilisés supertendres. Kimi Raikkonen, sur sa Lotus, était le mieux placé pour repartir en tendres, à la 5e place. Le Finlandais a cependant dû s’arrêter aux stands pour chausser les supertendres à la suite d’une collision. En dépassant six voitures dans les cinq derniers tours, il a cependant réussi à marquer un point.

Paul di Resta (Force India), qui est parti à la 17e place, avait prévu une stratégie à deux arrêts. Il est passé des supertendres aux tendres au tour 9, se hissant à la 11e place au moment de l’interruption de la course. Celle-ci lui a « offert » un arrêt et il a finalement terminé la course à la 9e place.

Paul Hembery, directeur Compétition Pirelli : « Une fois de plus, nous avons vu un Grand Prix de Monaco où les voitures de sécurité et le drapeau rouge ont joué un rôle prédominant. Ils ont eu un effet direct sur la stratégie, tous les scénarios élaborés avant la course ayant volé en éclats. Néanmoins, nous avons connu les faibles niveaux attendus de l'usure des pneus et de leur dégradation: en fait, le leader de la course a réussi à faire un tour de plus cette saison sur son premier relais en supertendres, même si les composés sont généralement plus tendres. Après que la course a été arrêtée, la plupart des pilotes ont choisi de reprendre les supersofts utilisés et donc d'avoir à les faire durer pendant 32 tours jusqu’à la fin de la course - même s’ils ont certainement été aidés par une deuxième intervention de la voiture de sécurité. Félicitations à Nico Rosberg et Mercedes, qui ont dominé toutes les séances du week end et ont mené un Grand Prix empli d'actions du début à la fin. Nous avons également vu quelques bonnes performances de pilotes positionnés plus loin dans le classement ; ils ont utilisé leurs pneus et adopté une stratégie à très bon escient, en dépit des circonstances de course extrêmement imprévisibles. »

Les meilleurs temps de la journée par composé :
- Super Tendres : Vettel en 1:16.577 devant Räikkönen en 1:17.392 et Hamilton en 1:18.133
- Tendres : Webber en 1:19.190 devant Button en 1:19.335 et Hulkenberg en 1:19.853

Plus long relais en course :
- Super Tendres : 38 tours par Vergne (Toro Rosso)
- Toro Rosso : 37 tours par Di Resta (Force India)

[A partir du communiqué officiel publié par Pirelli]

Afin d'avoir une meilleure lecture de ce graphique, vous pouvez utiliser le tour par tour de la FIA en cliquant ici.


Bilan, Monaco et Pirelli Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




6 réactions sur cet article Donnez votre avis
Adelin
Adelin :
C'est chouette pour di Resta qu'il ait pu changer ces pneus lors du drapeau rouge car il s'était arrêté trèèès tôt !
Il y a 74 mois
Aifaim
Aifaim :
Incroyable ! Les pneus tendres pas plus endurants que les super tendres et cependant nettement moins performants. Dommage que l'indication du tour de la course ne précise pas à quel moment les meilleurs chronos ont été réalisés.
Il y a 74 mois
schumilton
schumilton :
N'étant pas chez moi le jour du grand prix, je n'ai pas bien compris comment Hamilton est passé de la 2eme à la quatrième place. Je n'ai vu que les images et n'avais pas le son. Il avait la même stratégie que Rosberg pourtant, non ? En tout cas, j'étais dégouté du résultat de ce grand prix :(
Il y a 74 mois
fredoriking
fredoriking :
Lors du crash de Massa , la FIA a attendu 1 ou 32 tours pour sortir la voiture de sécurité. Vettel et Webber son passés par les stand avant la SC. Rosberg et Hamilton sont passés quand la SC était déjà sorti. Pour Rosberg ça ne posait pas de problème , il était premier mais Hamilton est ressorti des stand derrière les RB. Ils ont du faire un double changement de pneus et donc quelques secondes de perdues surement.

En gros, une histoire de timing.
Il y a 74 mois
schumilton
schumilton :
fredoriking@
Merci pour ta réponse, c'est très frustrant ce qui lui est alors arrivé :(
Il y a 74 mois
Rcttroix
Rcttroix :
"Plus long relais en course :
- Super Tendres : 38 tours par Vergne (Toro Rosso)
- Toro Rosso : 37 tours par Di Resta (Force India)"

Chui le seul qui a remarqué ça ? :D
Il y a 74 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.