> > > > Silverstone : Chiffres et données techniques

Silverstone : Chiffres et données techniques

Petit tour d'horizon des contraintes techniques qu'impose le circuit de Silverstone sur le châssis, le moteur et les pneumatiques des monoplaces de Formule 1.

© Mercedes - Le Formula One Circus dans le berceau du sport automobile ce week-end© Mercedes - Le Formula One Circus dans le berceau du sport automobile ce week-end

Ce week-end, la Formule 1 verra se dérouler l'un de ses Grands Prix mythiques, celui de Grande-Bretagne, le 64ème du nom depuis la création du championnat du monde de Formule 1 en 1950. Il sera disputé pour la 47ème fois sur le tracé de Silverstone - Aintree et Brands Hatch étant les deux autres circuits à avoir accueilli cet évènement.

L'équipe qui a le plus réussi sur le tracé britannique est la Scuderia Ferrari qui a remporté 16 victoires à Silverstone dont sa première en 1951 grâce à José Froilan Gonzalez, qui est décédé le 15 juin dernier.

Les Britanniques ne sont pas en reste à domicile car derrière Ferrari, on retrouve McLaren - qui fête cette année ses 50 ans - avec 14 victoires et Williams - qui fête ses 600 Grands Prix - avec 10 victoires. Du côté des pilotes, 12 pilotes britanniques se sont imposés (pour un total de 22 victoires), le dernier en date étant Lewis Hamilton, qui a gagné en 2008 au volant d'une McLaren.

Le circuit de Silverstone est un tracé qui intègre des virages rapides avec des courtes lignes droites où il n'est pas toujours simple de se dépasser mais pour remédier au problème, la FIA a décidé de mettre en place deux zones de DRS pour ce week-end, avec deux points de détection. Toujours en ce qui concerne la FIA, elle a nommé Nigel Mansell - quadruple vainqueur du Grand Prix de Grande-Bretagne - en tant que 4ème commissaire.

Du côté de la météo, la pluie devrait être de la partie demain vendredi pour les premiers essais libres alors que les deux journées suivantes devraient se dérouler sous un ciel plus clément.

Silverstone côté châssis


Tom McCullough, Responsable de l'ingénierie de piste de l'écurie Sauber F1 Team :
« Silverstone est l'un des circuits les plus exigeants, avec plutôt des virages rapides et des courtes lignes droites en comparaison avec les circuits plus modernes. Le tracé favorise la stabilité à haute vitesse et une bonne capacité à changer de direction, alors que la demande sur les freins est faible. Le circuit est également assez bosselé en plusieurs endroits de sorte que la tenue de retour est aussi importante.

Le bitume abrasif et la nature de ce circuit à haute vitesse en fait un circuit dur avec les pneumatiques. Par conséquent, Pirelli a apporté les deux gommes les plus dures de sa gamme - les mediums et les durs. Historiquement, les dépassements n'ont jamais été faciles, mais cette année il y a une zone de DRS supplémentaire sur la ligne droite d'Hangar, ce qui devrait aider à créer plus d'opportunités. La météo joue souvent un rôle significatif lors de ce week-end, donc cela doit être constamment surveillé. »

Silverstone côté moteur


Rémi Taffin, Directeur des opérations en piste de Renault Sport F1 :
« Même avec la nouvelle boucle sinueuse, Silverstone reste un des plus grands challenges de la saison pour le moteur, avec 60% du tour passé à pleine charge et une vitesse moyenne largement supérieure à 200 km/h. Les nombreux virages à haute vitesse sont autant de défis pour le RS27, particulièrement l’enchaînement Maggots-Becckett-Chapel où la vitesse moyenne est de 250 km/h sans jamais être inférieure à 190 km/h. Ces vitesses associées aux changements de direction engendrent d’énormes forces latérales dans la voiture : les circuits d’huile et de carburant doivent être suffisamment robustes quand les fluides sont projetés de part et d’autres. Une attention particulière est portée sur le circuit d’huile et le collecteur d’essence, spécialement en fin de course.

Avec quatre lignes droites, nous travaillons également beaucoup pour avoir les bons rapports de boîte aux régimes élevés, afin d’avoir les meilleures accélérations et d’exploiter toute la puissance. La ligne droite du Hangar est la plus longue avec ses 875 mètres et une vitesse maxi de 310 km/h. Il est important d’atteindre cette vitesse juste avant la zone de freinage de Stowe, une courbe à droite en quatrième. La très célèbre météo britannique peut avoir un impact sur la sélection des rapports, notamment à cause du vent qui peut rapidement changer de direction. Cela signifie qu’on peut passer plus ou moins de temps au limiteur.

Nous parlons beaucoup des virages rapides, mais il faut aussi se concentrer sur les parties sinueuses, comme Club ou The Loop, qui réduisent la vitesse moyenne et réclament une bonne réponse à bas régime. Il faut comme souvent faire des compromis, mais nous pouvons tirer profit de la flexibilité du RS27 sur ce type de circuit.

Nos quatre équipes partenaires étant basées en Grande-Bretagne, ce Grand Prix nous donne l’impression d’évoluer à domicile. A cet égard, nous donnerons le meilleur pour que chacun puisse exploiter son potentiel devant son public. »

Silverstone côté pneumatiques


Les gommes disponibles pour les pilotes à Silverstone sont les suivantes :
  • Mediums (flancs blancs) ;
  • Durs (flancs oranges) ;
  • Intermédiaires (flancs verts) ;
  • Pluie (flancs bleus).

L'avis de Paul Hembery, directeur de Pirelli Motorsport :
« Silverstone, avec sa vitesse moyenne très élevée et ses séries de virages fluides, présente un contraste extrême avec le Canada, il y a trois semaines, qui est plus un circuit de freinage et d’accélération. Comme au Canada, il s’agit d’un circuit exigeant avec les pneus, pour des raisons très différentes. Nous apportons les deux mélanges les plus durs sur le GP de Grande-Bretagne pour cette raison, avec un nouveau procédé de fixation entre la ceinture en acier et la structure, afin d’éliminer les problèmes isolés de délamination constatés lors de certains précédents Grand Prix.

La construction actuelle du pneu ne changera pas puisque les équipes n’ont pas trouvé un accord unanime sur le sujet. Cependant, nous pourrons toujours offrir cette possibilité aux équipes plus tard dans la saison, si elles en font la demande. Au cours des essais libres de Silverstone, nous disposerons du même prototype de pneu dur que celui vu plus tôt dans la saison. Ces pneumatiques, similaires à ceux utilisés le vendredi en Espagne, visent une durabilité supérieure à celle de nos durs actuels. Il s’agit de donner aux équipes la chance de tester ce nouveau mélange sur différents circuits pour collecter plus de données.

Bien sûr, un autre facteur important à Silverstone est la variable connue qu’est la météo changeante ! Il ne serait pas surprenant de voir les intermédiaires (Cinturato Vert) et les pluies (Cinturato Bleu) jouer un rôle à un moment donné. De ce fait, il est assez difficile de prédire le nombre d’arrêts aux stands en course. L’an dernier, on a assisté à une stratégie en deux arrêts sur le sec après deux jours de pluie. Mais cette année, les mélanges sont plus tendres, et si le temps reste sec, nous pourrions voir trois à quatre arrêts. Nous devrions être en mesure de faire des prévisions plus précises après les essais libres.

Enfin, et de façon encore plus importante, nous souhaiterions adresser nos sincères condoléances à la famille et aux amis d’Allan Simonsen, à la suite du terrible accident survenu au Mans, le weekend dernier. Nous fûmes les partenaires d’Aston Martin Racing pendant de longues années et nous ne pouvons qu’imaginer ce qu’ils traversent actuellement. »

L'avis de Jean Alesi, ambassadeur Pirelli :
« Le vrai facteur à observer systématiquement à Silverstone est la météo : absolument tout peut se produire, et le temps est souvent sec et mouillé. Il faut penser où l’on met les pieds. C‘est un circuit exigeant avec les pneus ; pas tant du fait de la traction et du freinage que des importants niveaux d’appuis qui collent toujours la voiture sur la piste à de très hautes vitesses. C’est ce qui crée l’usure à Silverstone et les pneus durs et mediums sont donc un bon choix. En tant que pilote, je suis monté à plusieurs reprises sur le podium de Silverstone et je l’ai toujours apprécié, dans différentes configurations.

Le dernier changement en date, avec le complexe des stands, est un investissement très impressionnant, mais selon moi, c’est dommage d’avoir faire disparaître le virage Bridge : c’était un challenge fantastique. Quoi qu’il en soit, Silverstone sera toujours un vrai circuit de pilotes et je pense que l’on peut s’attendre à une bonne course, moins de politique, et des stratégies intéressantes. C’est toujours un plaisir d’y venir, car les fans britanniques sont si connaisseurs et passionnés au sujet de la F1 ! Il y a une vraie culture du sport automobile en Grande-Bretagne et je pense que tout le monde apprécie cela. »

Silverstone en chiffres


Longueur du circuit de Silverstone5,891 km
Nombre de virages18 (10 à droite et 8 à gauche)
Vitesse moyenne217 km/h
Vitesse de pointe309 km/h
% d’un tour à pleine charge61
Consommation de carburant2,55 litres par tour ; 62 l/100km
Record du tour1:34.661 (Kimi Räikkönen, Lotus, 2012)

Le Grand Prix de Grande-Bretagne 2012


Pole position :
Fernando Alonso (Ferrari) en 1:51.746

Podium :
1 - Mark Webber (Red Bull)
2 - Fernando Alonso (Ferrari)
3 - Sebastian Vettel (Red Bull)

Meilleur tour en course :
Kimi Räikkönen (Lotus) en 1:34.661

[A partir des communiqués publiés par la FIA, Pirelli, Renault Sport F1 et Sauber F1]


Vidéo : Pirelli : Le tour du circuit de Silverstone (Grande-Bretagne)



Preview, Silverstone et Technique Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




1 réaction sur cet article Donnez votre avis
chris
chris :
est ce que la pole d'Alonso l'année derniere a été faite sous la pluie?
car il y a une grosse difference entre son chrono et le meilleur tour en course
Il y a 61 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.