> > > > Michael Schumacher est-il parti trop tôt ?

Michael Schumacher est-il parti trop tôt ?

Déjà deux victoires, cinq pole positions et quelques belles places d’honneur pour Mercedes cette saison. Nico Rosberg et Lewis Hamilton semblent avoir la monoplace la plus rapide du plateau, même si sa gestion délicate des pneumatiques l’empêche de concrétiser pleinement cet avantage. Tout ce pourquoi Michael Schumacher s’était engagé avec l’équipe entre 2010 et 2012 est en train de se réaliser cette année…le septuple champion du monde n’est-il pas parti un peu trop vite finalement ?

© Mercedes - Schumi n'aurait-il pas dû attendre encore peu ?© Mercedes - Schumi n'aurait-il pas dû attendre encore peu ?

Pendant que Michael Schumacher est sur son canapé à commenter les Grands Prix avec sa femme Corinna, son ancienne équipe, Mercedes, est en train de réaliser les plus belles performances depuis son retour en tant qu’équipe complète.
Les ambitions du septuple champion du monde avaient été mises à mal lors des trois saisons passées avec la firme étoilée, au volant de monoplaces souvent erratiques et inconstantes, ce qui avait amené l’ex-Baron Rouge à se retirer définitivement de la discipline à la fin de l’année dernière. Les quelques lueurs d’espoirs comme la victoire de son équipier Rosberg en Chine ou son propre meilleur temps lors des qualifications à Monaco en 2012 n’ont pas suffi à l’Allemand pour le motiver suffisamment et lui faire croire à un possible retour au premier plan.

Certes, la nouvelle direction de Mercedes représentée par Niki Lauda et Toto Wolff n’était guère enthousiaste à l’idée de conserver le vieillissant Schumacher. Lorsque les deux hommes ont compris qu’il y aurait une possibilité franche et réelle d’attirer dans leur équipe le jeune et talentueux Lewis Hamilton, les jours du septuple champion du monde étaient déjà comptés. Ajouté à cela une perte de réflexes flagrante (cf. les accidents avec Senna à Barcelone et Vergne à Singapour) et une monoplace à court de développement dans la deuxième partie de la saison, et l’histoire entre Michael et la Formule 1 allait cette fois-ci s’arrêter définitivement.
Mais à la vue des résultats de Mercedes en ce début de saison, Michael Schumacher doit sûrement se poser quelques questions devant sa télévision. Qu’aurait-il été capable de faire au volant de cette monoplace revigorée et sans conteste très rapide ?

Même s’il n’a pas eu la force et le talent suffisant pour mener à bien le développement de l’équipe durant ses trois ans de présence chez les gris, comme il avait réussi à la faire chez Ferrari à son arrivée en 1996, les efforts combinés de son association avec Ross Brawn, sont, semble-t-il, en train de porter leurs fruits aujourd’hui. Un simple manque de temps ? Le projet engageait effectivement Schumacher et Mercedes sur la base de trois années, ce qui semblait suffisant aux deux parties pour atteindre leur objectif.

Travailler dans la difficulté pour laisser la gloire aux autres ? Cela n’a jamais été l’apanage du champion allemand. Il doit désormais quelque peu se mordre les doigts d’avoir pris la décision, contraint et forcé ou de son propre chef, de se retirer, visiblement las et fatigué de se battre en milieu de grille. Comme il l’a avoué récemment, l’histoire aurait pu être différente si Mercedes lui avait fourni une monoplace capable de jouer le titre. Et à bien des égards, c’est ce qui est en train de se passer cette année avec Nico Rosberg et Lewis Hamilton.

Il est cependant très difficile de quantifier jusqu’à quel point la venue du champion du monde 2008 au sein de Mercedes a permis un tel revirement de situation. Hamilton n’a pas eu une grande influence sur la conception de la W04 de cette année, et le Britannique est surtout réputé pour sa vitesse intrinsèque que pour ses talents de metteur au point. De plus, Nico Rosberg entame sa quatrième saison avec les flèches d’argents et semble se révéler cette année. Son influence sur les progrès réalisés depuis quelques mois est également difficilement quantifiable, mais elle a sûrement été plus importante que celle d’Hamilton, forcément. Bien que la présence du champion britannique au sein de l’équipe ait apportée de la fraicheur et une manière de travailler différente, ce qui a pu influencer beaucoup de facteurs d’amélioration.

On pourrait donc en déduire que les orientations proposées par Schumacher ces trois dernières années ont eu une grande influence sur le bon fonctionnement de la monoplace en 2013. Son expérience des situations difficiles et sa capacité à a fédérer une équipe pour la faire avancer dans le bons sens ont maintes fois été louées.
Il est certes facile aujourd’hui d’essayer de faire un rapprochement entre la présence chez Mercedes de Michael Schumacher ces trois dernières années et les bons résultats de l’équipe aujourd’hui. Il aurait peut être fallu que l’Allemand prolonge son aventure d’une année supplémentaire pour qu’il récolte les fruits de son implication. Les partisans de cette idée ne seraient peut être pas contre un troisième retour du champion du monde dans un avenir proche, mais cette possibilité semble totalement loufoque et improbable. D’autres, plus raisonnables, pensent que les qualités et les réflexes de Schumi étaient lentement en train de l’abandonner et que sa décision a été la bonne.

En attendant, on pourra toujours se demander si Schumacher n’aurait pas pu briller au volant de la Mercedes 2013. Une question qui restera sans réponse, et qui frustrera sûrement le principal intéressé et tous ses fans.


Hors Piste,




15 réactions sur cet article Donnez votre avis
Antoine
Antoine :
Très bon article qui résume bien l'importance de ce qu'a pu faire Schumacher tout en expliquant pourquoi il fallait que celui-ci parte.
Il y a 84 mois
dabass44
dabass44 :
Voilà, tout est dit et en effet il y a fort à parier qu'il est dégouter.
Il y a 84 mois
Arklash
Arklash :
Sur les 3 précédentes saisons, Roseberg a largement dominé Schumacher, surtout en 2010 et 2012 ou Roseberg avait environ le double de points que Schumacher.

Ca aurait probablement continuer dans la même ligne.
Et Schumacher aurait serait à environ 40 points quand Roseberg en à aujourd'hui 82.
Il semble logique que Schumacher n'aurait pas rivaliser avec les 89 points actuels d'Hamilton.
Il y a 84 mois
Sull
Sull :
Excellent article !
Sauf sur ce point :
"Même s?il n?a pas eu la force et le talent suffisant pour mener à bien le développement de l?équipe durant ses trois ans de présence chez les gris, comme il avait réussi à la faire chez Ferrari"
C'est oublier un peu vite la disparition des séances d'essais à volonté et à longueur d'année de l'époque Ferrari ...
(même si Schumacher a lui-même déclaré qu'il n'aurait pas pu suivre ce rythme effréné de nos jours)

@Arklash : c'est oublier un peu vite les nombreux déboires de Schumacher en début de saison 2012, avec des pannes et autres soucis complètement indépendant de son pilotage.
Ceci-dit, je ne pense pas non plus qu'à son âge, il aurait pu cette année être plus rapide qu'un Hamilton, reste à savoir de combien il se serait fait distancer ...
Schumacher dans une bonne bagnole, ce n'est à mon avis pas la même que Schumacher frustré dans une charrette à b?ufs ...
Il y a 84 mois
autof1wrcwtcc
autof1wrcwtcc :
Moi je ne suis pas d'accord car saison 2012 a été plutôt bonne, il a quand même connu pas mal de problème technique comme en Australie (il était 3ème), en Chine (2ème), Bahrein, Canada ...
Il a été le plus rapide à Monaco aussi.

Il aurait pu faire quelque chose de bien cette saison mais tant pis ^^
Il y a 84 mois
dabass44
dabass44 :
Arklash: on a pas du regarder les même GP, que ce soit ici ou sur d'autre sites, la grande majorité des gens et des spécialistes sont d'accord pour dire que Schumacher c'est fait dominé de 2010 à la mi saison 2011 mais ensuite, c'est l'inverse qui c'est passé et ceux sans aucunes comparaison possible! aurais-tu oublier qu'en 2012 et même sans compté les deux accidents responsable qu'il à eu: sa f1 est tombé en panne 1 course sur deux? Michael est un attaquant et il est vrai qu'avec la f1 moderne qui est très orienté endurance il avait plus de mal. il est aussi vrai que du haut de ses 42 ans, il n'était plus le pilote des années 2000 mais il en avait encore sous le pied!!!
Il y a 84 mois
Arklash
Arklash :
Je fais juste le constat des points en fin de saison.

Et ne cherche d'excuse à personne.
Il y a 84 mois
profx
profx :
la je suis decu de ce site ...
vous ne ratiez pas une occasion de vous moquer de lui de le rabaisser de dire qu il n aurai jamais du revenir et j en passe ... et la pour on ne sais quelle raison voila qu il vous manquerai presque ... faut arreter de vous moquer du monde .
pour la pseudo domination de shumi par rosberg , il est plus motivant pour un jeunot n ayant a l epoque aucune victoire en f1 de piloter n importe quelle caisse a savon a partir du moment ou elle est inscrite au championnat du monde de f1: sinon pourquoi les pilote de cathernam et marusia se defoncerai pour faire un temps ou un resultat en course ?
il est sur qu a l historique de schumi , se battre pour etre 12 eme quand on est 13 eme ca vous fait pas sauter en l air de bonheur et d exitation. rosberg ben oui avec son maigre palmares meme aujourd hui on le colle dans une voiture de fond de grille , il va se defoncer . un septuple champion du monde qu on a sorti de sa retraite pour venir gagner un titre avec mercedes , si il sais qu au mieux il sera 10 eme en partant 10 eme , ca va pas le faire hurler d exitation en depassant le 20 eme ...
si vous voulez parler d un pilote ayant domine son equipier triple champion du monde , desole du peu , au point de l envoyer perdre ses jambes en indycar , allez parler a schumi de sa premiere saison de f1 ... ou allez voir nelson picquet
Il y a 84 mois
rrr23
rrr23 :
C'est le genre de gars qui ne regarde que le classement pour déterminer le niveau de la personne. En gros, il ne regarde jamais les courses et n'est pas pointilleux sur les performances sur tel ou tel pilote. Bref, il n'a pas vu que Schumi avait un bon rythme sans ces malchances.
Il y a 84 mois
anthon
anthon :
Schumi était le meilleur pilote du plateau l'année dernière, c'est ça voiture qui était une charrette.
Il y a 84 mois
betelgeuse
betelgeuse :
Fous moi la paix avec shumi
a te lire pourquoi ne pas parle"également de Fangio
ou tiens de mon grand-père
Il y a 84 mois
dabass44
dabass44 :
beltegeuse: en attendant Fangio courait sans casque lui... preuve qu'il en avait ou il falait!!!:
Arklash: ok, c'est un point de vue, si on compte les points dans ce cas: jaques villeneuve était un grand pilote alors (ptdrrr)!!!
Il y a 84 mois
profx
profx :
ben c est sur qu un pilote (villeneuve jacques) qui a fini second de son premier grandprix de f1 suite a une legere perte d huile qui a provoquer l ordre de la part de son ecurie (williams) de laisser passer son equipier damon hill est un vrai manche , il ne doit meme pas etre capable de suivre une formule ford 1600 avec une formule 1 ...
Il y a 84 mois
Aifaim
Aifaim :
dabass44@, Fangio courait avec un casque à partir de 1952 (obligation). Un des tout premiers à avoir couru avec un casque (de motard) a été Maurice Trintignant après son accident à Chimay où il avait failli perdre la vie sur sa Bugatti personnelle. Par contre, Fangio a couru toute sa carrière sans ... permis de conduire ! Il ne l'a passé qu'en 1962, une formalité pour régulariser la situation administrative. Par ailleurs, je ne suis pas sûr que ceux qui roulent en deux roues motorisés sans casque soient admirables de courage ... mais ce n'est que mon opinion. Par contre, casque ou non, dans des voitures dépourvues de toute sécurité active ou passive, sur des circuits sans aménagements, il fallait un énorme courage pour piloter ! Une anecdote à propos du Mans dans les années 60. Mario Andretti déclara un jour qu'au Mans il y avait bien des rails de sécurité mais que cela s'appelait des ... arbres !
Il y a 84 mois
dabass44
dabass44 :
Aifaim: pour le permis tu me l'apprend! c'est bon à savoir...
Il y a 84 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.