> > > > Lauda : "Hunt et moi parlions le même langage"

Lauda : "Hunt et moi parlions le même langage"

Fan-F1 a rencontré Niki Lauda dans le paddock du Nürburgring. L'occasion d'évoquer brièvement la saison 1976, qui sera à l'honneur dans le film Rush, et ses relations avec James Hunt.

© Rush - Deux hommes, un duel, une même vision du sport !© Rush - Deux hommes, un duel, une même vision du sport !

L’événement cinématographique de cette année 2013, du moins pour de nombreux fans de sports mécaniques et de Formule 1 en particulier, sera la sortie du film Rush prévue pour le 20 septembre prochain. Le film de Ron Howard revient sur la saison 1976 marquée par la rivalité entre Niki Lauda et James Hunt.

Fan-F1 a rencontré le triple champion du monde autrichien dans le paddock du Nürburgring, l'occasion de lui demander d'évoquer ce duel entre lui et le playboy britannique.

« C'était un gars extra, tout l'opposé de moi, » nous explique Niki Lauda. « Il était très rapide, très compétitif et à la fin de la saison il a gagné le championnat. J'ai toujours eu de bonnes relations avec lui. Évidemment nous étions des compétiteurs donc nous nous battions sur les circuits mais au final nous parlions le même langage, » se souvient encore celui qui est désormais président non-exécutif de l'écurie Mercedes AMG.

Si cette saison 1976 a évidemment été marquée par le terrible accident de l'Autrichien sur le circuit du Nürburgring, son retour quelques semaines à peine après le drame est sans aucun doute un fait tout aussi marquant de ce championnat. On se souvient que le pilote avait le visage encore meurtri par l'accident du Nürburgring et qu'il portait des bandages afin de pouvoir supporter son casque. Si ce Grand Prix d'Italie s'est disputé dans la douleur pour lui, il ne regrette cependant pas d'avoir fait son retour sur les grilles de départ si tôt : « Non, j'ai pris la bonne décision. J'ai terminé 4ème du Grand Prix et tout s'est bien passé donc c'était la bonne décision. »

Aucun regret non plus quant à son choix de ne pas rouler au Japon dont le Grand Prix s'était disputé sous des trombes d'eau : « Oui là encore c'était la bonne décision, je ne voulais pas courir dans de telles conditions. Pas de regrets à ce sujet, » explique Lauda à Fan-F1.

Sur le film proprement dit, une projection a eu lieu plutôt cette semaine et Niki Lauda l'a trouvé plutôt bon : « C'est un très bon film sur la course automobile. Nous verrons si le public pensera la même chose. »

De notre envoyé spécial au Nürburgring


Lauda, Exclusivité et Histoire Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




3 réactions sur cet article Donnez votre avis
Grand tout sec
Grand tout sec :
Je sens que je vais aller le voir ce film. D'autant plus que les films sur la F1 ça se compte sur les doigts de la main.
Il y a 66 mois
Aifaim
Aifaim :
Rares ont été dans l'histoire les bons films consacrés ou sur fond de course automobile. A leur sortie, "Grand prix" (avec Yves Montand) et "Le Mans" (avec Steve MacQueen) ont été diversement accueillis. Aujourd'hui, la nostalgie aidant, ils se laissent regarder avec plaisir. Par contre, "Michel Vaillant" n'a pas rencontré son public. Côté américain, les niaiseries sont légion ! La seule façon de s'en faire une idée sera d'aller voir, donc ...
Il y a 66 mois
Nounours de Suisse
Nounours de Suisse :
Je serais le premié à aller voir ce film,il y a 40 ans que je suis la F1 je crois qu'il ont fait qu'un film et c'étais le Mans... Je me réjoui de le voir...
Il y a 66 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.