> > > > Belgique - Course : Synthèse des stratégies

Belgique - Course : Synthèse des stratégies

Fan-F1.com vous propose de découvrir, sous forme graphique, les stratégies employées par chacun pendant le Grand Prix de Belgique 2013 qui a vu la victoire de Sebastian Vettel (Red Bull) devant Fernando Alonso (Ferrari) et Lewis Hamilton (Mercedes).

© Getty - Quelles stratégies ont été adoptées chez Toro Rosso ?© Getty - Quelles stratégies ont été adoptées chez Toro Rosso ?

Sebastian Vettel (Red Bull) a signé le 31ème succès de sa carrière lors du Grand Prix de Belgique, sur le tracé le plus long de la saison 2013. Ce dernier succès en date de l’Allemand, acquis grâce à une stratégie à deux arrêts, lui permet de rejoindre Nigel Mansell quant au nombre de victoires en Grand Prix. Le pilote de 26 ans a également signé le meilleur tour en course en pneus durs, après avoir pris la tête de la course depuis la seconde place de la grille. Il augmente son avance au championnat du monde à 46 points sur Fernando Alonso (Ferrari).

Alonso a quant à lui utilisé la même stratégie pour se hisser de la neuvième place sur la grille à la seconde place à l’arrivée. L’Espagnol est passé à deux reprises aux stands, chaussant le mélange medium pour ses deux premiers relais, avant de passer les durs au 28ème passage lors d’un arrêt long de seulement 2.6 sec.

La course s’est disputée par une température ambiante de 19°C (25°C en piste). En dépit d’estimations de risques de pluie de 60% pour la course, les conditions sont restées stables depuis le départ jusqu’à l’arrivée. Tous les pilotes ont pris le départ en gomme medium, à l’exception des deux Marussia de Max Chilton et Jules Bianchi, de la Toro Rosso de Daniel Ricciardo et de la Sauber d’Esteban Gutierrez. Le premier pilote à passer par les stands fut Nico Hülkenberg (Sauber), au 9ème tour, pour chausser son premier train de durs. Vettel s’est arrêté cinq tours plus tard, alors qu’il était en tête du peloton, et a chaussé le mélange medium, pour reprendre la piste en seconde position. L’Allemand reprit la tête avant son dernier arrêt pour un train de durs, au 30ème tour. Une stratégie qui permit au pilote Red Bull de mener la course de bout en bout.

Au volant de l’autre Red Bull, Mark Webber a lui aussi adopté une stratégie à deux arrêts, passant les durs lors de son premier arrêt et terminant la course chaussé du mélange medium. L’Australien boucle la course au cinquième rang.

Le seul pilote à avoir tenté une stratégie à un seul arrêt est Romain Grosjean, dont la Lotus se classe 8ème. Le mieux placé des pilotes ayant pris le départ en durs est Daniel Ricciardo, 10ème après s’être élancé depuis la 19ème place de la grille. Le pilote Toro Rosso a également terminé la course avec le mélange medium.

Paul Hembery, Directeur de Pirelli Motorsport : « Avec des qualifications qui se sont achevées sur une piste humide hier, les pilotes étaient autorisés à choisir le mélange pneumatique de leur choix pour le départ de la course, ouvrant ainsi encore plus largement le nombre de stratégies possibles. Certains pilotes et certaines équipes ont choisi de profiter de cette opportunité au maximum aujourd’hui, comme particulièrement Red Bull et Sebastian Vettel, qui ont contrôlé la course. On a également pu voir de très bonnes stratégies depuis le fond de la grille, permettant à de nombreux pilotes d’améliorer leur position de départ. Après les conditions météo assez incertaines du weekend, nous avons assisté à un Grand Prix de Belgique plutôt linéaire, avec des conditions sèches depuis le départ jusqu’à l’arrivée et sans aucune intervention de la voiture de sécurité. Mais Spa reste probablement le test pneumatique ultime en Formule 1, avec ses longs tours et ses importantes charges d’énergie. Ce week end, la performance et la durabilité de nos pneus après une course très disputée, sur l’un des circuits les plus emblématiques au monde, ont parfaitement répondu à nos attentes ».

Les meilleurs temps de la journée par composé :
- Mediums : Ricciardo en 1.50.967 devant Webber en 1.51.397 et Gutiérrez en 1.51.849
- Durs : Vettel en 1.50.756 devant Button en 1.50.823 et Alonso en 1.51.383

Plus long relais en course :
- Mediums : 22 tours par Romain Grosjean (Lotus)
- Durs : 26 tours par Sergio Pérez (McLaren)

[A partir du communiqué officiel publié par Pirelli]

Afin d'avoir une meilleure lecture de ce graphique, vous pouvez utiliser le tour par tour de la FIA en cliquant ici.


Bilan, Spa-Francorchamps et Pirelli Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




5 réactions sur cet article Donnez votre avis
surboumpour4roues
surboumpour4roues :
...........la grosse déception c'est Lotus , incroyable baisse de cadence , je pige pas .
Il y a 71 mois
Aifaim
Aifaim :
surboumpour4roues@, je crois que Romain Grosjean donne l'explication : Lotus avait réglé les voitures dans l'optique d'une partie de la course sous la pluie. Il a personellement eu un problème avec Perez qui l'aurait décroché du bon paquet (j'emploie le conditionnel car je n'ai pas vu le grand prix). Quant à Raïkkonen, son problème de freins a mis fin à sa fabuleuse série d'arrivées dans les points. Il aurait peut-être fini 5e, avec les cadors habituels ...
Il y a 71 mois
Adelin
Adelin :
Les pneus plus tendres ont été souvent préférés pour cette course, ce qui est la première fois de la saison
Est-ce que les équipes commenceraient à mieux comprendre les pneus ?
Il y a 71 mois
Ludo
Ludo :
@Adelin: ça vient surement des températures plus fraiches à Spa que sur d'autre circuit, quand il fait froid plus la gomme est dur et plus elle a du mal à chauffer, du coup il vaut mieux utiliser la gomme la plus tendre qui chauffera plus vite et mieux. Après il y a peut être d?autres raisons.
Il y a 71 mois
Aifaim
Aifaim :
Adelin@, Ludo@, il y a pour moi une autre explication illustrée par la stratégie de Button : Partir en Medium puis passer un second train identique pour le cas où la pluie viendrait parce qu'ainsi, l'obligation de passer les durs n'aurait pas existé. Button a donc été contraint de passer les pneus durs en fin de course.
Il y a 71 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.