> > > > Ecclestone n'est pas pour un duel Pirelli / Michelin

Ecclestone n'est pas pour un duel Pirelli / Michelin

Bernie Ecclestone a douché les espoirs de retour de Michelin en F1 confiant que la FOM disposait d'un contrat avec Pirelli pour 2014 et que cela suffisait pour assurer la présence du manufacturier en F1. Ecclestone s'est également montré plutôt défavorable à un duel entre les deux manufacturiers.

© Pirelli - Ecclestone dispose d'un contrat avec Pirelli pour 2014© Pirelli - Ecclestone dispose d'un contrat avec Pirelli pour 2014

Pirelli a signé un contrat portant sur trois années avec la Formule 1 début 2011, contrat qui arrive donc à expiration à la fin de l'année. Le manufacturier italien attend encore que la FIA renouvelle le partenariat pour les saisons à venir, ce qui a relancé les rumeurs sur l'arrivée d'autres manufacturiers en F1 comme Michelin.

Malgré les inquiétudes de Paul Hembery, le responsable de la compétition chez Pirelli, Bernie Ecclestone estime quant à lui que le manufacturier de Milan sera toujours en Formule 1 la saison prochaine, confiant à Speed que Pirelli n'a pas besoin d'un accord avec la FIA : « La FOM et Pirelli ont un contrat. Nous n'avons pas besoin de contrat [entre Pirelli et la FIA], je ne pense pas. Ils n'ont rien à voir avec l'aspect commercial. La position de la FIA est qu'ils sont là pour réglementer. Ils légifèrent sur tous les règlements qui ont été approuvés. »

Le patron de la FOM a également confié qu'il n'était pas favorable à un duel entre Pirelli et Michelin : « Parce qu'ils [Michelin] choisiront les équipes qu'ils pensent être en mesurer de gagner, et ils les paieront bien plus que n'importe qui d'autre. Nous avons un contrat avec Pirelli de toute façon. »

Malgré l'absence de contrat ou d'annonce sur le manufacturier 2014 de la Formule 1, Pirelli travaille sur les gommes pour la saison prochaine comme l'a confié récemment l'un des responsables de l'équipe McLaren.


Ecclestone, Pirelli et Michelin Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




16 réactions sur cet article Donnez votre avis
Petio
Petio :
Je ne comprend pas pourquoi on ne laisse pas libre choix aux ecuries, de choisir leur le choix sur leur pneumatiques alors qu'elle le fond pour leur moteur et diverses pièces
Il y a 78 mois
Profx
Profx :
ben si tu veut voir les prix de tes pneus de tous les jours monter de 10 a 20 % de prix c est ton choix ;)
plus serieusement, si les pneus sont "libre" ca donnera immediatement > pour les qualifs des pneus style les anciens pneus pirelli de l epoque de la concurence ( on les "pelais" pour recuperer des pneus neufs apres les qualifs ) ou alors des pneus "beton" qui pourrai faire 1 grand prix en tours de qualifs actuel sans prendre une "ride" aussi bon le dernier tour que lors du premier ... hors aujourd hui , le "suspence" existe parce que les pneus ne peuvent pas permettre ce genre de prouesses . donc y a strategie et ca donne du spectacle parait il
m enfin bon on sais pratiquement le jeudi qui a le plus de chance de gagner ;) qui a dit vettel ? tssst pas gentil de faire les mauvaises langues la ;) il ne gagne pas tjs ;) ca va ptre devenir plus rare d ici la fin de saison ( qu il perde , pas qu il gagne )
Il y a 78 mois
Adelin
Adelin :
J'aimerais juste que se soit Michelin le manufacturier unique pour 2014 MAIS avec exactement les mêmes contraintes que cette année pour faire taire les détracteurs de Pirelli ; pour prouver que Pirelli fait de très bons pneus, qu'on leur demande et qu'ils contribuent au spectacle !

Mais je vais dire que je préfère voir Pirelli l'année prochaine ^^
Il y a 78 mois
Petio
Petio :
merci pour t'es explication ;) et non tu n'est pas mauvaise langue mdr
Il y a 78 mois
domi
domi :
sa serait pourtant bien
Il y a 78 mois
pignon
pignon :
Profx : pour augmenter les prix il n'ont pas besoin de ça! Par contre la loterie des pneus qui se dégradent et les arrêts aux stands c'est plus du "show" que du spectacle sportif. Les pneus "durs" ont au moins une qualité, ils ne nivellent pas par le bas le pilotage. Ce sont les pilotes qui savent le mieux trouver les limites qui font la différence . @petio, vous avez raison il n'y a que les pneus qui soient sans concurrence....
Il y a 78 mois
Aifaim
Aifaim :
Pignon@, oui, les arrêts aux stands, c'est du show histoire de pimenter la course et de raviver le suspens en provoquant des dépassements liés aux différentes stratégies.
Pour une mise en concurrence, je ne suis pas enthousiaste mais cela tient peut-être à une période que nous avons, vous et moi, connue avec le duel Goodyear/Firestone (décennies 60/70) : Les écarts de performance (surtout sous la pluie) étaient si énormes que sans la bonne marque, un classement dans les points était illusoire. C'est loin, certes, mais aujourd'hui, avec le même type de pneus, les ingénieurs n'arrivent pas tous à tirer le meilleur. J'imagine mal - y compris financièrement - une évolution des monoplaces avec des pneus en perpétuelle amélioration.
De toute façon, si Michelin est prêt à revenir en F1, même avec le statut de fournisseur unique, il est , pour le fabricant français, hors de question de livrer des pneus du type que Pirelli a été contraint de fournir.
Il y a 78 mois
milano
milano :
La réputation de Michellin Pirelli et autres grande marque n'est plus a faire , donc venir en F1 avec les contrainte qu'on connais ne ternis pas le moins du monde leurs images , donc je ne vois pas pourquoi Michellin ne livrerait pas des pneus types Pirelli dans les prochaines années .
Il y a 78 mois
David_Neutre
David_Neutre :
Cela m'est égal quelle est la marque de pneu, tant qu'ils font avec une dégradation rapide.
Il y a 78 mois
Petio
Petio :
désoler pour mes questions,( je suis un novice ce n'est que la deuxième saison de F1 que je suit entièrement.) Mais pourquoi faire toutes une histoire de duel entre c'est deux " grandes maisons du pneu " si elles ont déjà un nom dans ce monde ( la F1 ) et surtout si l'une fera les même structure de pneu que l'autre ?
Il y a 78 mois
Aifaim
Aifaim :
Petio@, en cas de fournisseurs multiples, la formule de composition des gommes restera propre à chaque fabricant. Imaginez qu'à performance égale, l'un invente une gomme tendre qui tienne 80% du grand prix sans perdre ses qualités d'adhérence, il est évident que ceux qui seront équipés de ces gommes-là trusteront les premières places.
Le second problème, c'est l'émulation entre les deux marques qui conduira les bureaux d'étude à améliorer leurs produits tout au long de la saison. Les écuries devront faire évoluer les monoplaces au rythme des perfectionnements pneumatiques. Comme vous suivez le déroulement de la saison, vous avez constaté la difficulté technique des uns et des autres à adapter les monoplaces à une qualité de gommes fixe, alors avec des changements perpétuels ...
Reste le récurrent chapitre financier : Le coût des pneus s'envolera de même que la recherche dans les teams avec un avantage de plus en plus colossal aux grosses structures qui disposent d'une armada d'ingénieurs.
PS : Vous n'avez pas à vous excuser de vos questions, d'autant que vous les exposez clairement.
Il y a 78 mois
Grand tout sec
Grand tout sec :
C'est bien dommage.
Même si j'étais très jeune je me souviens au début des années 2000 le duel Michelin/Brigestone et la qualité des pneus avait de l'un ou de l'autre avait un rôle très important pour gagner. Alors avoir plusieurs équipementiers serait une bonne chose et pourrait (peut-être) pimenter la course.
Il y a 78 mois
pignon
pignon :
Aifaim : désolé de ne pas partager votre avis, mais je considère que la multiplications des arrêts pour les pneus dénature la compétition et ne sont pas un spectacle sportif , comme d'ailleurs l'artificiel DRS. Autre chose est le KERS qui s'apparente au push to pass qui peut être utilisé ou souhaite le pilote...
Il y a 78 mois
surboumpour4roues
surboumpour4roues :
...il a grandement raison et que dans l'immédiat Bernie se préoccupe de son duel d'avocats.........
Il y a 78 mois
aifaim
aifaim :
pignon@, ne soyez pas désolé, d'autant que nous sommes foncièrement du même avis : je n'aime pas du tout les arrêts obligatoires. Mon rejet actuel d'une confrontation de deux manufacturiers de pneus, c'est quelle devrait s'adapter à deux règlements qui n'existaient pas autrefois : l'interdiction des essais et les types de pneus à utiliser. Pour moi, surtout dans l'optique de la réduction des coûts, ce serait ingérable pour les équipes du fait de l'évolution des gommes au fil de la saison, comme je l'ai écrit plus haut.
Il y a 78 mois
pignon
pignon :
aifaim : c'est pas faux! Croyez vous que la limitation des coût soit réellement effective ? Mais c'est un débat que faute d'éléments je ne n'entamerai pas.
Il y a 78 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.