> > > > Dimanche : Vettel offre sa 40ème victoire à Red Bull

Dimanche : Vettel offre sa 40ème victoire à Red Bull

Auteur d'une nouvelle course tout en maîtrise, malgré un léger problème de boite de vitesses, Sebastian Vettel envoie de nouveau Red Bull au septième ciel avec cette victoire sur les terres de l'ennemi Ferrari. Mark Webber complète un week-end quasi-parfait pour l'écurie autrichienne en signant la troisième place du Grand Prix.

© GEPA - Webber a dit adieu à l'Europe en F1 avec ce nouveau podium pour Red Bull© GEPA - Webber a dit adieu à l'Europe en F1 avec ce nouveau podium pour Red Bull

Sebastian Vettel – 1er :
« C’est fantastique de gagner ce Grand Prix de nouveau. J’ai réussi à prendre le premier virage ! J’ai bloqué ma roue avant droite et elle n’a pas semblé revenir. J’ai fait un gros plat, que j’ai senti tout de suite et je n’étais pas sûr que le pneu tienne, mais heureusement, j’ai réussi à le rendre rond de nouveau et j’ai réalisé un gros premier relais. J’ai attaqué pour créer un peu d’écart, au cas où nous devions nous arrêter tôt et changer pour une stratégie à deux arrêts. Nous avons eu un problème de boite de vitesses et j’ai dû écourter les rapports, ce qui veut dire que nous avons perdu du temps dans les lignes droites, mais j’ai essayé de me refaire dans les virages. C’est super de finir sur la plus haute marche. Le podium, ici, est toujours très passionné. Nous sommes en Italie et quand vous vous promenez en dehors du circuit, vous voyez des tenues Ferrari et des objets dans tous les magasins, dès les plus petites tailles ; c’est une partie de leur ADN, ce que je comprends. C’était super pour les tifosi d’avoir Fernando sur le podium aujourd’hui. La saison se passe bien et nous travaillons dur, mais nous prenons chaque course comme elle vient. Nous regardons vers Singapour, que j’ai envie de finir ; je pense que c’est la course la plus dure de l’année. »

Mark Webber – 3ème :
« C’est une super position ici, et c'est très spécial de finir sur le podium. Ce n’est pas le circuit où j’ai eu les meilleurs résultats par le passé, donc c’est un peu mon meilleur en qualifications et en course. Je me suis mieux senti avec les pneus mediums aujourd’hui ; j’ai eu une belle bataille avec Fernando, bien joué à lui, après j’ai foncé tête baissée et j’ai continué ma course. Nous avons passé Felipe aux stands, ce qui était super. J’étais content de mon tour de rentrée, l’arrêt a été très bon et après mon tour de sortie était solide, donc nous l’avons effacé assez facilement. Nous avons eu à prendre soin de la boite de vitesses à la fin, mais globalement c’était un bon résultat. Seb est très fort ici et c’est super de réaliser un tel résultat aujourd’hui. »


Bilan, Monza et Red Bull Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




7 réactions sur cet article Donnez votre avis
Profx
Profx :
et oui meme avec un rb blessee et ils gagnent ;)
Il y a 75 mois
Aifaim
Aifaim :
Il faudra tout de même se rappeler que Webber sur une monoplace similaire a fait quasiment jeu égal avec Alonso. Cela veut dire que la RedBull n'est dominatrice que conduite par un Vettel dont Horner, en qualifications comme en course a calmé les ardeurs. La différence chronométrique est faible mais tour après tour elle engrange la différence.
Il y a 75 mois
RenaultSport
RenaultSport :
Oui le meme Webber qui a fini à peine plus d' 1 seconde devant Massa

Vettel-Webber 10 secondes d'écart

Alonso-Massa 3 secondes d'écart.
Il y a 75 mois
ANONYME 2
ANONYME 2 :
C'est plutôt Red bull qui offre une victoire de plus a Vettel (qui est bon qd meme).
Il y a 75 mois
Aifaim
Aifaim :
Anonyme2@, je suis d'un avis différent du vôtre concernant le "c'est plutôt RedBull qui offre une victoire de plus à Vettel". Voici mes arguments :
Webber, à voiture a priori semblable n'a pu passer Alonso pendant toute la course parce que la Ferrari était la meilleure voiture du plateau, dimanche à Monza sauf ... dans les tout premiers tours.
Le rapport poids/puissance, du fait de la consommation moindre du moteur Renault (essence embarquée) est le moins défavorable au départ. Donc, pour battre Ferrari, il fallait :
1° partir en tête
2° passer les premiers virages en première position quitte à prendre des risques (blocage de roue)
3° amasser un maximum d'avance dès les premiers tours avant que le DRS puisse être actionné et pour sortir la Ferrari de l'aspiration. C'est exactement ce qu'a fait Vettel !
Pourquoi Webber n'a-t-il pas fait pareil ? A partir du moment où il n'était pas 2e et ne pouvait donc s'échapper avec Vettel, passer devant les Ferrari tant que cela lui était possible n'aurait que permis à Alonso de revenir sur Vettel puisque l'Australien aurait permis au pilote Ferrari de profiter de l'aspiration de Webber et de son propre DRS.
Pour moi, sans la mise en action instantanée de Vettel, la RedBull n'aurait pas remporté le grand prix d'Italie.
Il y a 75 mois
Depy
Depy :
@Aifaim,

Je me suis fais la même réflexion après la course, pourquoi Vettel arrive a mettre des poignées de seconde à Alonso alors que ce même Alonso est légèrement talonné par Webber et que Massa n'est jamais très loin.

D'un côté je me suis rassuré en me disant que la Ferrari n'était pas si larguée que ça mais d'un autre côté, Vettel était encore et toujours devant.

Ce qui me fait dire que oui, Vettel gagne parce qu'il a la meilleure voiture... Mais parce qu'il sait également utiliser cette arme ultime mieux que personne, en dedans et en dehors de la monoplace !

Ce qui me fait dire également que Fernando devrait rester chez Ferrari parce que, pour l'instant en tout cas, il fait du bon boulot dans une écurie qui sans être flamboyante, lui permet de se battre pour le podium régulièrement. Qui sait ce qui pourrait arriver... Mais comme on dit, on sait ce qu'on a... :p
Il y a 75 mois
forza 4L
forza 4L :
@Aifaim

ton analyse à Monza est pour moi fausse, il suffit de voir les datas de red bull et ferrari, même en vitesse pure sans aspiration les reds bull étaient plus rapides, comme à spa .Autrement dit, alonso sans l'aspiration de webber n'aurait jamais pu le passer et comme vettel etait devant pour ferrari c'est cuit.Alonso lui même l'a avoué qu'il ne pouvait pas suivre vettel.ne pas perdre de vue que le gap entre vettel et alonso au milieu du GP était déjà de 10s même avec un shift défaillant, alonso ne pouvait pas suivre vettel
Il y a 75 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.