> > > > Dimanche : McLaren manquait de vitesse de pointe à Monza

Dimanche : McLaren manquait de vitesse de pointe à Monza

Après des qualifications plutôt prometteuses, les pilotes McLaren n'ont pas pu faire mieux qu'obtenir un point lors du Grand Prix d'Italie, rapporté par un Jenson Button déçu des réglages de sa boite de vitesses mais très reconnaissant envers ses mécaniciens. Sergio Pérez, quant à lui, n'a pu faire mieux que 12ème après un arrêt raté.

© McLaren - Button a rapporté un maigre point de Monza© McLaren - Button a rapporté un maigre point de Monza

Jenson Button – 10ème :
« J’ai pris un mauvais départ quand mon embrayage a glissé, et j’ai perdu quelques places. Le premier relais était assez amusant mais, une fois que j’ai été coincé derrière Daniel [Ricciardo], il n’y avait pas moyen de le passer.
Nous n’avions pas les bons réglages pour les rapports de boite de vitesses aujourd’hui. En conséquence, comme notre charge en essence diminuait et notre vitesse en virage devait s’améliorer, nous étions gênés par notre limiteur, et ça rendait facile aux voitures derrière nous de nous doubler et difficile pour nous de doubler les voitures devant nous.
Avec une piste dégagée, notre rythme était bon, mais avec un rapport de boite de vitesses aussi court, surtout avec le DRS, nous touchions le limiteur alors que d’autres voitures n’y étaient pas.
Par ailleurs, à 15 tours de la fin, j’ai bloqué mes roues dans le premier virage et j’ai fait un plat sur mon pneu avant droit – je n’ai pas pu faire grand-chose après ça, à cause des vibrations, mais j’ai quand même réussi à ramener la voiture à la maison pour inscrire un point au championnat du monde pour l’équipe.
Finalement, je veux juste dire un grand ‘’merci’’ à tous les gars dans le garage aujourd’hui. Ils ont vraiment travaillé dur pour réparer le système d’essence avant la course, dans un temps record, et ils ont expédié tous les arrêts aux stands pour que l’on réussisse cela.
Dans le pétrin, ils sont les meilleurs gars et, encore une fois, ils ont fait un sans-faute aujourd’hui. »

Sergio Pérez – 12ème :
« C’était une après-midi décevante, et je pense que nous méritions plus que ça. J’ai été percuté par derrière dans le premier virage et j’ai dû couper la chicane, malheureusement. Après, durant toute la course, j’ai été retenu par la Toro Rosso de Daniel. Ma voiture était globalement plus rapide, mais sa vitesse dans les lignes droites n’était pas suffisante pour me porter à sa hauteur et le dépasser.
Nous nous sommes arrêtés un tour après ce qui était prévu, et j’ai perdu une position face à Jenson quand l’arrêt n’a pas bien fonctionné. A partir de là, j’étais bloqué dans un train de voitures et, sans un avantage en ligne droite, je n’ai pu passer personne. »


Bilan, Monza et McLaren Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




6 réactions sur cet article Donnez votre avis
QuentinF1
QuentinF1 :
Jenson a terminé 10ème et non 9ème
Il y a 76 mois
Aifaim
Aifaim :
Etonnant de n'avoir pas un dernier rapport de boîte plus long sur un circuit comme Monza.
Il y a 76 mois
Aifaim
Aifaim :
je me réponds à moi-même : Et si Maclaren avait envisagé une course au moins en partie sous la pluie ... Ce serait peut-être un début d'explication à l'adoption de rapports plus courts ?
Il y a 76 mois
Profx
Profx :
meme si , ils pouvaient esperer la pluie , je ne vois pas trop en quoi un dernier rapport plus court pouvait les aider dans ces conditions la . franchement mac laren cette annee rate pas mal de chose ...
certain vont sortir oui avec un second pilote pas a la hauteur un chien fou et un pilote qui se contente de ce qu on lui donne comme leader , c est normal que cette erreur soit passee inapercue . sauf que , justement en qualif ... comment ne pas avoir vu cela ? alors que en qualif justement , on pousse au max la voiture par rapport a la course ... ou alors le limitateur de regime en qualifs coupe plus tard ? dificile de comprendre cela . faudrai voir ca avec leurs inge ...
Il y a 76 mois
Aifaim
Aifaim :
Profx@, les choses ont peut-être technologiquement beaucoup changé mais, dans ma vieille mémoire, on partait du principe que, sous la pluie, la vitesse de pointe était plus basse. Donc le rapport de boîte supérieur était raccourci pour être mieux exploitable. De même, il arrivait que tout l'étagement de la boîte était revu parfois, pour des raisons d'efficacité. Il me revient à l'esprit le titre d'un article soulignant une victoire de Jaussaud en Formule 3 (je sais, c'est pas jeune !) grâce à sa "boîte pluie".
Il y a 76 mois
Adelin
Adelin :
La McLaren n'a pas forcément une si mauvaise de pointe mais elle est toujours vite dans le limiteur.
C'était déjà le cas l'année passée
Il y a 76 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.