> > > > Vendredi : Ferrari va tenter une attaque de la dernière chance

Vendredi : Ferrari va tenter une attaque de la dernière chance

Alors que Ferrari a annoncé que les résultats de ce week-end influenceront le choix de continuer le développement de la monoplace de 2013 ou non, les performances de la F138 ne semblent pas à la hauteur de la tâche, et Fernando Alonso aura à cœur d'attaquer pour compenser les lacunes de sa monoplace.

© Ferrari : Alonso tentera tout pour reprendre des points à Sebastian Vettel© Ferrari : Alonso tentera tout pour reprendre des points à Sebastian Vettel

Fernando Alonso - 7ème et 6ème : « Nous ne pouvons pas dire que c’était un bon départ, car nous n’étions pas compétitifs, mais si on compare à l’année dernière, à la fin d’un week-end difficile nous avions réussi à atteindre le podium, donc nous ne jetons pas encore l’éponge. Nous avons encore à analyser les données, mais nous devons être réalistes, car quand nous avons une voiture à la sixième place et l’autre à la quinzième, ce n’est clairement pas le résultat auquel on s’attend, sans prendre en considération les améliorations que nous avons effectuées pour cette course. Maintenant, nous avons beaucoup de travail à faire pour trouver les bons réglages et la meilleure stratégie. Après, nous devrons faire un très bon tour de qualifications et attaquer du début à la fin durant la course. Cependant, nous savons que ça ne sera pas chose facile car les tours nécessitent un haut niveau d’appui, nous souffrons plus et, comme en Hongrie, excepté le fait que Mercedes semble être sur un pied d’égalité avec Red Bull ici, les autres semblent aussi assez forts, comme Lotus et McLaren. »

Felipe Massa - 12ème et 15ème : « C’était un jour difficile, car j’ai eu du mal à trouver comment aller de l'avant lors des deux séances. Pendant la première session, nous nous concentrés sur l’évaluation des variations des composants aérodynamiques, durant la seconde, nous nous sommes appliqués à compléter le programme, faire un long relais, démarrer en super tendres et terminer en médiums. Avec l’équipe nous avons décidé d’aller dans une autre direction pour essayer et trouver un réglage avec lequel je me sentirais mieux sur la piste. Malheureusement ça n’a pas eu les résultats escomptés. Je pense que pour les qualifications de demain nous aurons besoin de retourner sur nos pas, essayer d’améliorer l’équilibre de la voiture. Je suis sûr que ce sera mieux et je vais essayer encore une fois de retrouver la voiture que j’ai l’habitude de conduire. »


Bilan, Singapour City et Ferrari Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




4 réactions sur cet article Donnez votre avis
Aifaim
Aifaim :
Pour Massa, d'après ses dires, ce fût "la grande patauge" ! Les ingénieurs ont tout intérêt à lui fournir une voiture valable dans l'optique du championnat des constructeurs. Il faut le qualifier le plus haut possible : Comme d'habitude, les places en Q3 vont être chèrement disputées. Encore que la différence au tour entre les deux types de gomme rend peut-être valable un départ en 6e ligne avec des pneus neufs.
Il y a 70 mois
betelgeuse
betelgeuse :
Ferrari ne gagnera pas tant qu' il ne forme pas ses propres ingenieurs mais continue a demanteler les cadres des conccurents . En attendant renault continue sa formation de jeunes inges garant de sa reussite ,
De plus, ferrari a un dictateur au nom de montezemelo qui pense qu' avec l'argent il sera champion du monde
Il y a 70 mois
ANONYME 2
ANONYME 2 :
@betelgeuse Renault ne doit sa réussite qu'a Adrian Newey,il suffit de voir les autres équipés en Renault il sont a la ramasse hein!!!!!!
Il y a 70 mois
arkansis
arkansis :
Dans ce cas, C'est à Ferrari de former correctement ses ingénieurs pour qu'ils soient au niveau d'un Newey.

RBR n'est pas trop bon, ce sont les autres qui ne travaillent pas assez correctement...

C'est quoi cette mentalité de tirer sur les meilleurs qui réalisent le boulot et pas sur ceux qui vont dans la mauvaise direction ?

Et même du temps de Schumacher, Brawn, Todt je disais la même chose, bien que je ne suis pas pour Ferrari.
On ne doit rien reprocher aux meilleurs, à ceux qui bossent le mieux.

C'est comme un gamin qui a 18 de moyenne, doit-il culpabiliser ?
Doit-on lui reprocher d?être au dessus des autres qui tournent à 15 de moyenne et moins ?

Et bien non, on va le féliciter, et même lui dire de continuer, de ne pas se relâcher.

Et bien en F1 c'est pareil.

RedBull n'a pas a culpabiliser, ou à attendre les autres !

La seule chose que l'on peut souligner c'est le coté lassant d'une domination il est vrai, mais je ne vois rien d'autre que l'on puisse redire.
Il y a 70 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.