> > > > Corée du Sud - Course : Vettel émerge du chaos !

Corée du Sud - Course : Vettel émerge du chaos !

Lors d'une course animée et quelque peu chaotique au moment des safety cars, Sebastian Vettel (Red Bull) parvient à continuer sa domination en devançant cette fois les deux Lotus, Kimi Raikkonen ayant profité de la première neutralisation pour effectuer un rapproché sur Romain Grosjean qui accroche tout de mêle le podium. Avec une 6ème place, Fernando Alonso semble désormais irrémédiablement décroché au classement.

© Getty - Encore un podium Vettel-Raikkonen-Grosjean© Getty - Encore un podium Vettel-Raikkonen-Grosjean

Au départ, les pilotes s’envolent de manière correcte : Fernando Alonso ne réalise pas un superbe envol comme lors des dernières courses. La première ligne droite se passe sans encombre. Au freinage, Romain Grosjean lance une offensive contre Lewis Hamilton et le dépasse autoritairement. Derrière, c’est l’embouteillage : Felipe Massa part à la faute et touche son équipier. Il crée la confusion au sein du peloton mais personne ne percute le Brésilien. Plusieurs pilotes font malgré tout un écart pour éviter les débris, des dégâts sont à prévoir. Grosjean résiste quant à lui à Hamilton et conserve sa seconde position ; Suivent ensuite Hamilton, Rosberg, Hulkenberg et Alonso, seulement sixième. Ricciardo et Maldonado sont derrière eux – encadrant Raikkonen – et ont donc profité du chaos pour se frayer un chemin dans le top 10. Button, dixième, se plaint d’un problème d’aileron avant.

Après 4 tours, Vettel s’est déjà mis hors de portée du DRS, avec 2.6 secondes d’avance sur Grosjean. Le pilote Lotus est d’ailleurs sous la menace de Hamilton, à moins de 8 dixièmes. Ensuite, Rosberg et Hulkenberg complètent le top 5. Plus loin, Raikkonen parvient à prendre l’avantage sur Ricciardo et se lance vers la Ferrari de l’Espagnol. A la faveur d’excellents temps au tour, Grosjean se met à l’abri de la Mercedes et se paye le luxe de tourner plus vite que Vettel, qui est 2.7 secondes devant lui. Button passe par les puits pour changer d’aileron avant, tandis que Webber prend la neuvième place à Maldonado.

Après 8 tours, Vettel devance Grosjean, Hamilton, Rosberg et Hulkenberg. Un train se forme derrière le pilote Sauber puisqu’il a rattaché Alonso et Raikkonen. Maldonado lance les premiers arrêts aux stands. Alonso doit se défendre contre la Lotus : il laisse filer Hulkenberg et tape fort dans ses pneus. Il ne peut rien, malgré tout, contre la manœuvre du Finlandais au neuvième tour et doit glisser en 7ème place, avec Webber derrière lui. Vettel réalise le meilleur temps au tour et prend ses aises avec 3.4 secondes d’avance sur Grosjean. Hamilton rentre quant à lui aux puits, tout comme Alonso : ils passent les pneus mediums. Grosjean fait de même un tour plus tard. Il ressort juste devant Hamilton : le Britannique se sert du DRS mais le Française défend sa place chèrement et la conserve.

Après 12 tours : Vettel passe aussi par les stands, il ressort deux secondes devant Ricciardo, Grosjean et Hamilton. La Lotus se débarrasse rapidement de la Toro Rosso et peut se lancer à la poursuite du triple-champion, tout comme Hamilton. Le Britannique signe d’ailleurs les meilleurs temps actuellement mais Grosjean parvient à se mettre hors portée du DRS. Derrière ces hommes, Hulkenberg tient toujours Alonso en respect, malgré l’attaque du pilote Ferrari. Plus loin dans le peloton, Pérez prend la 11ème place des mains de Maldonado. Un train s’est formé derrière Hulkenberg comprenant Alonso, Raikkonen et bientôt Webber pour le gain de la 5ème place. La Ferrari n’arrive toujours pas à prendre l’avantage, en ligne droite, sur la Sauber. On informe Webber que Alonso est victime de graining. L’Espagnol, qui avait réussi à surnager lors des dernières courses, semble cette fois en grande difficulté. Il est à noter que Ricciardo est le seul pilote à n’avoir pas ravitaillé : il est quatrième, menacé par Rosberg.

Après 18 tours, Vettel devance Grosjean, Hamilton, Rosberg, Ricciardo, Hulkenberg, Alonso, Raikkonen, Webber et Button. Ricciardo plonge enfin aux stands le tour suivant. Hamilton, de son côté, signe son meilleur tour en course pour revenir à 2 puis 1.5 secondes de Grosjean. Hulkenberg est plus que jamais sous la menace d’Alonso qui lui-même est dans la mire de Raikkonen qui lui-même sent dans son cou le souffle de Webber. Alonso a moins de graining, ce qui lui permet d’être plus au contact de la Sauber. Hulkenberg se plaint de ce phénomène à sa radio, mais il doit composer avec jusqu’au prochain arrêt prévu. Ricciardo, dans le peloton, prend l’avantage sur Di Resta et prend la 12ème position.

Après 23 tours, Vettel a toujours autour de 4 secondes d’avance sur Grosjean. L’Allemand revient d’ailleurs sur les retardataires. Suivent ensuite Hamilton, Rosberg et Hulkenberg qui devancent le trio Alonso-Raikkonen-Webber. Button s’arrête aux puits mais l’arrêt est un peu long. A l’avant, Grosjean tourne dans les même temps que Vettel, mais Hamilton semble être en difficulté avec les pneus : sa radio lui indique que le graining peut disparaitre mais le Britannique répond qu’il est passé à travers et que c’est le pneu qui est trop usé, ce que les images semblent confirmer. En tout cas, la Mercedes se retrouve soudainement à près de six secondes de la Lotus. Vettel enchaine les meilleurs tours et éloigne Grosjean à 5.5 secondes. Raikkonen rentre aux stands au 26ème tour : il va tenter de passer les autres grâce à cette stratégie. Paul di Resta part à la faute dans le troisième secteur et s’immobilise dans les pneus : pour le moment, la voiture de sécurité n’est pas déployée car la zone n’est pas très dangereuse. Hulkenberg saute dans les stands et Webber prend alors l’avantage sur Alonso.

Après 28 tours, Vettel mène devant Grosjean et Hamilton. Mais le Britannique connait un effondrement de ses gommes et Rosberg revient sur lui. Au moment de le dépasser dans la ligne droite, l’Allemand subit une avarie puisque son aileron avant semble s’être affaissé : il traine sur la piste et créé de belles étincelles. Il reste pourtant devant Hamilton, mais va devoir évidemment rentrer pour constater les dégats. Hamilton est forcé de rester en piste, ce qui ne lui plait pas du tout. Rosberg peut changer d’aileron et de pneus, mais il a perdu près de 20 secondes. Hamilton rentre enfin : l’arrêt se passe très bien, mais le mal est sans doute déjà fait, puisqu’il ressort derrière Raikkonen. La salve d’arrêt se poursuit avec Webber.

Au 31ème tour, Pérez, alors 4ème, se manque au freinage du premier virage et bloque copieusement sa roue avant droite : il est passé par Raikkonen dans la première ligne droite mais son pneu explose emportant avec lui une partie de l’aileron avant. L’énorme morceau de gomme se fige en milieu de ligne droite, mais personne ne la touche. La safety car est tout de suite déployée, Vettel et Grosjean se jettent donc dans les puits. Webber s’arrête de nouveau, sans doute pour vérifier si des débris l’ont touché. Il perd gros et repart 11ème. Avant la relance, Vettel, Grosjean, Raikkonen, Hamilton, Hulkenberg, Alonso, Button, Rosberg, Maldonado et Ricciardo constituent le top 10.


Au 37ème tour, la course est relancée : Vettel prend de la marge sur Grosjean et Raikkonen. Hulkenberg terrasse la Mercedes d’Hamilton dans la ligne droite et le passe. Derrière, Sutil part à la faute et percute Webber. La Red Bull est en flamme sur le bord de la piste, Webber s’en extrait tranquillement mais le feu perdure, sans intervention rapide des commissaires. Grosjean est sous la menace de Raikkonen et malgré une défense très vigoureuse, le champion du monde 2007 passe. Les pilotes déboulent alors dans la ligne et, image incroyable, un véhicule des commissaires (un 4x4 spécialisé dans l'extinction des feux) est sur la piste ! Le safety car n’a même pas été déployé ! Une désorganisation impensable à tel niveau : la direction de course fait enfin sortir la voiture de sécurité, il était temps.

Au 41ème tour, la course est de nouveau relancée : Raikkonen n’est pas trop surpris par Vettel, mais la Red Bull reste suffisamment tranquille. Derrière, Grosjean est sous la menace d’Hulkenberg mais semble pouvoir le contenir. C’est entre Hamilton et Alonso qu’une passe d’arme se met en place : les pilotes se croisent et se décroisent et le Britannique parvient à conserver sa position. Vettel signe tout de suite un temps énorme et prend 1.4 secondes d’avance sur Raikkonen, lui-même avec 1 seconde sur son équipier. Hulkenberg lâche du terrain, sous la pression de Hamilton. La Sauber résiste encore et toujours aux voitures plus rapides dans les lignes droites. Le pari est payant et Hulkenberg peut parvenir à un très bon résultat.

Après 45 tours, Vettel est en tête devant Raikkonen et Grosjean. Lotus indique au Français qu’il peut courir contre son équipier : fini les consignes depuis l’annonce du départ du Finlandais ! Derrière, Hamilton ne parvient toujours pas à trouver l’ouverture sur Hulkenberg. Derrière, un train composé de Maldonado, Gutierrez, Massa et Pérez se livre une belle bataille à quatre. La Sauber et la Williams se livre une belle bataille, tout comme Pérez qui se manque et laisse passer Massa. Le Brésilien finit par prendre l’avantage sur ce petit monde à l’expérience. Hulkenberg résiste héroïquement à Hamilton avec une voiture très rapide mais clairement en difficulté dans les parties sinueuses. Au 48ème tour, la Mercedes parvient enfin à passer mais avant la première ligne droite. La Sauber retrouve sa position à la ré-accélération mais Hamilton privé de DRS est maintenant sous la menace d’Alonso qui croise et décroise mais ne parvient pas à doubler le Britannique ! Superbe !

Après 49 tours, Vettel est toujours en tête devant Raikkonen et Grosjean. Le Français est en proie à des injonctions étonnantes de la part de son muret des stands. Les trois hommes se tiennent en 5.4 secondes et devance de plus de 13 secondes le « train Hulkenberg ». Vettel signe le record du tour dans la 51ème boucle alors qu’on lui a demandé de ne pas en faire trop. Derrière, Grosjean est bloqué à 1.3 secondes de Raikkonen. Derrière, peu d’animation en piste si ce n’est Rosberg qui prend autoritairement la septième place à Button.

A l’entame des deux derniers tours, Vettel continue d’aller vite et signe un nouveau record. Grosjean revient sur Raikkonen, à 7 dixièmes. Ricciardo est victime d’un abandon et s’est rangé tranquillement sur le bord de piste. Hulkenberg parvient toujours à contenir Hamilton qui est menacé par Alonso mais conserve sa place.

Sebastian Vettel l’emporte en Corée du Sud au terme d’une course animée et, malgré tout, maitrisée ! Il devance les deux Lotus de Kimi Raikkonen et Romain Grosjean mais aussi la Sauber de Nico Hulkenberg qui réalise un exploit sur le tracé de Yeongam, après avoir résisté longuement à Fernando Alonso (6ème) puis à Lewis Hamilton (5ème).

Classement du Grand Prix de Corée du Sud 2013 :

PiloteEquipeTempsEcartTours
1
VettelInfiniti Red Bull Racing1h43:13.701
55
2
RaikkonenLotus F1 Team+4.224
55
3
GrosjeanLotus F1 Team+4.927
55
4
HulkenbergSauber F1 Team+24.114
55
5
HamiltonMercedes AMG Petronas F1 Team+25.255
55
6
AlonsoScuderia Ferrari+26.189
55
7
RosbergMercedes AMG Petronas F1 Team+26.698
55
8
ButtonVodafone McLaren Mercedes+32.262
55
9
MassaScuderia Ferrari+34.390
55
10
PerezVodafone McLaren Mercedes+35.155
55
11
GutierrezSauber F1 Team+35.990
55
12
BottasWilliams F1 Team+47.049
55
13
MaldonadoWilliams F1 Team+50.013
55
14
PicCaterham F1 Team+63.578
55
15
Van der GardeCaterham F1 Team+64.501
55
16
BianchiMarussia F1 Team+67.970
55
17
ChiltonMarussia F1 Team+72.898
55
18
VergneScuderia Toro Rosso+2 tours
53
19
RicciardoScuderia Toro RossoAbandon+3 tours
52
20
SutilSahara Force India F1 TeamAccident+5 tours
50
21
WebberInfiniti Red Bull RacingAccident+19 tours
36
22
di RestaSahara Force India F1 TeamAccident+31 tours
24


Photos Grand Prix de Corée du Sud - Les photos du dimanche

Photo 10127738884_77a04caf38_o-1024.jpg
Photo 10127745514_76898bc694_o-1024.jpg
Photo 10127746654_18607758a3_o-1024.jpg
Photo 10127747634_4fc2479219_o-1024.jpg
Photo 10127748834_baf3879f34_o-1024.jpg
Photo 10127807425_148f83aab7_o-1024.jpg
Photo 10127867846_e94632a83b_o-1024.jpg
Photo jm1306oc575-1024.jpg
 


Course, Grand Prix et Yeongam Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




25 réactions sur cet article Donnez votre avis
milano
milano :
C'est bien pour Hulkenberg mais qu'est ce que ca devenait énervant de le voir tranquillement déposé tout le monde en ligne droite .

Il n'a fait que le bouchon toute la course c'est dommage .
Il y a 72 mois
try
try :
Gros hold up de Raikkonen qui vient chiper la P2 que Grosjean méritait.
Il y a 72 mois
alex
alex :
C'est prie qu'un Hold up !! A chaque courses c'est comme ca ! Kimi revient aux avants postes grâce au safety car alors qu'il était anonymement englouti dans le peloton, j'en ai marre !!!!!
Il y a 72 mois
Raphael
Raphael :
Encore une belle leçon pour Romain, il a tout pour devenir un bon pilote avec tout ce que Kimi lui apporte ! La course se fait jusque l'arrivée !
Il y a 72 mois
Maïa
Maïa :
C'est un très beau WE de Grosjean qui avait carte blanche et l'opportuniste Kimi lui a grillé la politesse malgré ses pneus plus usés... voilà tout, c'est aussi ça qui fait la marque des champions.
Vettel toujours le King, Webber toujours la guigne.
Il y a 72 mois
Adelin
Adelin :
Pourquoi depuis l'année dernière c'est sur les circuits "nuls" qu'on voit les courses les plus palpitantes ?
Bon, c'est vrai que ce ne fut pas la plus belle course de l'année mais on a eu droit à des images exceptionnelles :
Aileron de Rosberg qui part en sucette sans pour autant foutre le camp. Il a quand même eu de la chance car cela aurait pu être un Alonso-Malaisie-Bis...
Pneu de Pérez qui part en lambeaux mais pas vraiment comme à Silverstone. Vraiment étrange...
Magnifique image de la voiture de Webber en feu avec la caméra thermique !
Sans oublier la voiture de je ne sais pas quoi qui entre en piste sans aucune raison sans que personne ne soit au courant

En parlant des choses inattendues, il faut encore une fois dénoncé l'incompétence des commissaires sur ce circuit !! C'est honteux tant de choses aussi mal faite en un temps dépassant tous les records. Un drapeau jaune durait 5 tours alors qu'il n'en faudrait que 2 (// Rosberg dans la ligne droite l'année passée >> désactivation du DRS OU carpette d'Hamilton)... Le temps qu'il a fallu pour qu'ils arrivent pour éteindre la voiture de Webber !!! Il aurait pu mourir 12 fois s'il n'était pas sorti de sa voiture... Et sans oublier cette voiture inattendue qui traverse la piste de façon désinvolte...

Bref, ce divertissement a un peu caché les paroles de nos deux commentateurs belges que j'ai de plus en plus de mal à supporter avec leurs expressions :
"Il tourne plus rapide"
"Il est plus vite"
Ne devrait-on pas dire l'inverse ???
"C'est a cause du "taxi" que Webber a eu sa pénalité"
Mais NOOOON
Ou encore la phrase de JDA :
"Il faut faire attention en dépassant les attardés de ne pas trop aller hors trajectoire" :o
La seule chose avec laquelle j'étais d'accord est :
"Il ramène la voiture de Webber à Séoul ou quoi, vu le temps qu'ils mettent pour la dégager"

Cela étant dit, reconcentrons-nous sur la course :

Le graining a encore cette année était impressionnant, obligeant les pilotes à tourner moins vite, mais heureusement en gardant du spectacle

J'ai été surpris par le nombre de spectateurs qu'il y avait... Mais j'aime pas la sortie des Stands

La RedBull marche bien, mais cela revient à avant Singapour, je ne suis pas les yeux grands ouvert devant ma télé surtout que les Lotus suivaient bien le rythme. Belle course de Vettel, le Champion du Monde 2014, qui a tout mené mais sans écrasé ses adversaires. Tiens, serait-ce la fin des huées ? Webber encore dans les choux, sans que cela ne soit de sa faute. S'il est démotivé, je le comprend

Encore une somptueuse course de la part de Raïkonnen qui s'est arrêté au moment PARFAIT, ce qui lui a permis de passer Hulkenberg et Hamilton. Certes, il a été aidé par les Safety Car par la suite... Grosjean ne démérite pas du tout, il a a géré magnifiquement bien sa course, il a fait un magnifique dépassement sur Rosberg au premier tour avec autorité et sans faire de dégat ^^

En parlant des Mercedes, la voiture est superbe mais il leur manque le "charisme" pour être au top. Les stratégies sont toujours assez mauvaises et c'est à ce moment qu'elles perdent tout. Après Hamilton a fait de somptueuses lutte face à différents pilotes

Mais quelle course d'Hulkenberg ! Wouaw ! Magique ! Je VEUX le voir chez Lotus. Et puis la motricité de la Sauber est juste extraordinaire... C'est en optimisant la voiture qu'on la fait progressé. Gutiérez s'en sort plutôt bien. Il fait sortir son côté agressif sans faire de bavure

Ferrari répète 2012. Une voiture non performante mais des résultats convenables grâce à Alonso qui ne fait pas d'erreur. C'est le contraire du début de saison !! Massa n'a pas eu de chance mais il faut souligner le point qu'il a réussi a arraché

WE moyen pour les McLaren... Pérez qui se fait encore remarqué...

Encore un mauvais WE pour Force India, Williams et Toro Rosso
Même avec le double de point, à ce rythme, Sauber risque de reprendre la place à Force India (7 points par course, c'est peut-être possible)

Le Japon, déjà dans une semaine
Il y a 72 mois
Adelin
Adelin :
Ah oui, Caterham a failli rattrapé Marussia au classement grâce à la 14ème place de Pic, mais ce n'est pas suffisant, il faut être 13ème
Il y a 72 mois
Wicoulas
Wicoulas :
En lisant ton poste, Adelin, j'ai le joie de retrouver cette expression : ""Il est plus vite". Moi aussi je suis exaspéré par cette expression qu'on se coltine depuis un moment, et même le passage de TF1 à Canal + ne l'aura pas faite disparaître. :D

Pour Ferrari, je ne suis pas tout à fait d'accord, je dirais même l'inverse sur le début de saison.
Personnellement, je pense qu'ils sont arrivés avec la meilleure voiture (correcte en qualif, infernale en course, économe sur les pneus), qu'ils ont conservé pendant le premier quart de saison. Mais là, beaucoup d'erreurs, des pilotes comme de l'équipe, et ils se sont retrouvés largués au classement. Tandis que l'année précédente, Alonso avait vraiment poussé sa voiture sur le début de saison.

Mais le reste ressemble : une Ferrari pas trop mal, avec des qualités, mais pas au niveau, et Alonso qui se débat.
Il y a 72 mois
Adelin
Adelin :
@Wicoulas
Pour Ferrari, on pense la même chose, en fait, mais je me suis assez mal exprimé dans cette partie de mon message ^^
Il y a 72 mois
QuentinF1
QuentinF1 :
Adelin, le dépassement de Grosjean c'était sur Hamilton ;) sinon ton analyse est très intéressante :D
Il y a 72 mois
Adelin
Adelin :
@QuentinF1
Au temps pour moi, tu as tout à fait raison ^^
Il y a 72 mois
Sid
Sid :
@Adelin

Course palpitante, je ne sais pas où tu l'as vue mais on n'a pas dû regarder la même chose... A moins que tu ne te satisfasses d'incidents de course pour rendre un GP intéressant...

Enfin, d'un point de vue sportif, mis à part les 2 premiers tours, la belle résistance d'hulkenberg (heureusement qu'il était là), la belle course d'hamilton et le dépassement de raikko (merci le safety-car), c'était une course ennuyeuse, avec des pilotes qui ne pouvaient pas rouler afin de préserver ces fichus pneus...
Et Vettel qui, une fois de plus, se balade, met un écart de 2 secondes en 2 tours, sachant qu'il pilote avec le frein à main pour préserver lui aussi ses gommes...

Pfff, ça ne vaut même pas la peine que je mette le réveil dimanche prochain... :-(
Il y a 72 mois
Adelin
Adelin :
@Sid
Parfois, j'arrive à me contenter de peu...
Quand je lis toujours les gens : "A, on s'est fait ****", je me demande pourquoi ils regardent la F1. Certes, cela peut arriver de temps en temps (Inde 2012 par exemple) mais j'apprécie de regarder chaque course et à en garder le positif
Il y a 72 mois
Sid
Sid :
@Adelin

Je comprends ce que tu veux dire et si je regarde la F1, c'est parce que j'aime ce sport et qu'on arrive à voir de belles courses sans avoir besoin d'accidents, de pneus qui éclatent ou de 4x4 malvenu pour passer un bon moment...!!!

Tu me diras, j'attends toujours la saison où on verra 3 écuries, 3-4 pilotes batailler ferme, jusqu'à la dernière course, pour l'emporter et où on ne devra pas se "contenter de peu" pour se dire que l'on a passé un bon moment...
Il y a 72 mois
QuentinF1
QuentinF1 :
Je suis d'accord avec toi Adelin, j'arrive à me contenter de "peu" mais je trouve que là on a pas eu que du "peu" ! On a eu des attaques dans le peloton !! C'est sur qu'il ne faut pas regarder ce qui se passe devant (en course et au championnat) pour avoir de l'action. C'est toujours une bonne chose d'avoir une SC pour relancer les stratégies et resserrer les écarts entre les pilotes. Malheureusement ce n'est pas pour les raisons qu'on a vu aujourd?hui qu'il faudrait des SC mais ce sont des incidents de course !
Il y a 72 mois
QuentinF1
QuentinF1 :
Et certes RB est loin devant au championnat mais si on regarde derrière, Ferrari/Mercedes, ToroRosso/Sauber,
Il y a 72 mois
Raphael
Raphael :
On revit vraiment une saison comme 2011, Vettel devant et les places d'honneurs qui varient à chaque course. Quand RedBull n'était pas au top début 2012, ca nous avait valu quelques belles victoires, espérons que ca reviendra en 2014 !
Il y a 72 mois
senac
senac :
C'est vrai qu'il y a eu de la belle bagarre derrière l'intouchable Vettel: merci à Hulkenberg, Hamilton, Grosjean et Raikkonen. Mais dommage pour nous spectateurs -pas pour eux...- que la RBR soit vraiment au-dessus du lot avec un excellent pilote. Et une fois de plus, les pneus: quelle calamité!! Quant à l'incident Rosberg, toujours ces horribles ailerons avant et ce trop plein d'ailettes...
Il y a 72 mois
pignon
pignon :
Triste course ou les rebondissements, n'ont pas été sportifs mais marqués par des incidents et par l'incapacité des organisateurs à assurer correctement la sécurité par un manque de rigueur et de formation des commissaires.
Je pensais naïvement que lorsqu'un circuit et un GP étaient créé dans un pays, c'est parce que ceci correspondait aussi à une demande des autochtones... Quelle tristesse de voire des tribunes remplies aux 2/3 et pour certaines totalement vides .Et un circuit insipide...et sans vie autour...quand je pense que des GP on été supprimés ou ont menacer j'ai des craintes pour l'avenir!
Il y a 72 mois
Grand tout sec
Grand tout sec :
Finalement même un grand prix de Corée peu être intéressant.
Un course pimentée, des rebondissement et des frictions, un français sur le podium et chose beaucoup plus rare (trop rare) un Vettel qui termine pas 20 ou 30 secondes devant le 2ème. Une course comme je les aime.
Il y a 72 mois
Mathugo
Mathugo :
Vettel a encore une fois géré et bien caché son jeu .
Sûr qu'il aurai pu les mettre les 20 secondes.
Il y a 72 mois
ANONYME
ANONYME :
senac;ces horribles f1 tout court,il est grand temps qu'on change tout ça,regarder les f1 de 2006,2007 c'était quand meme autre chose hein,il y a longtemps que je le dit:la f1 régresse!!
Il y a 72 mois
Profx
Profx :
personne n as d info sur le probleme de pneu avant ?
meme si un pneu est super use , il ne doit pas exploser au point de detruire l aileron etc de la voiture .
pirelli n as pas fait de declaration ? pas d enquete ? rien ? ou alors on panique en coulisse et on nous informera ou pas d ici quelques jours ?
Il y a 72 mois
ANONYME 2
ANONYME 2 :
On veut des pneus qui font le spectacle et voila on est servi,jusqu'au jour ou boum,on n'a qu'a demander a Pirelli de faire des pneus normaux point final.
Il y a 72 mois
Till
Till :
@Profx, c'est la combinaison usure importante du pneu + Gros gros plat (un virage avant que ca lache) qui a provoqué l'éclatement de la bande de roulement.
Je suppose que le plat a atteint le point de collage entre la structure et le caoutchouc et que tu coup en roulant le reste du caoutchouc s'est barré 30 m plus loin.
Il y a 72 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.