> > > > Dimanche : les Marussia ont dû gérer leurs pneus

Dimanche : les Marussia ont dû gérer leurs pneus

Si Jules Bianchi espérait se battre avec les Caterham après les qualifications, il a été contraint de gérer ses pneumatiques pendant la majeure partie de la course. Il n'a donc battu que son coéquipier, Max Chilton.

© Marussia - La route est encore longue pour Marussia© Marussia - La route est encore longue pour Marussia

Jules Bianchi - 16ème

« J'espérais me battre avec les Caterham aujourd'hui. Malgré ma pénalité, j'étais dans une bonne position après les premiers virages du premier tour. Il n'a pas fallu longtemps avant que nous concentrions nos efforts sur la gestion des pneus et nos deux premiers relais nous ont quasiment empêché d'attaquer. Dans le troisième relais, lorsque nous avions moins à perdre, nous avons pu davantage tenter mais ce n'était suffisant pour leur récupérer une place. Nous avons un travail difficile devant nous pour les cinq prochaines courses et cela va nécessiter toute notre attention et concentration mais nous savons ce que nous avons à faire et tout le monde y travaille dur. Je remercie l'équipe car ce n'est pas seulement difficile dans le cockpit ! »

Max Chilton - 17ème

« De manière générale, c'est un bon résultat d'équipe. Je pense que nous manquions un peu en termes de rythme de course mais nous n'étions pas vraiment en mesure d'attaquer car nous devions faire attention à nos pneus lors de chaque relais. La mêlée du premier tour m'a fait reculé mais j'ai rapidement rattrapé Jules et les deux voitures de sécurité ont signifié que nous n'avons jamais eu à nous soucier des drapeaux bleus. Nous sommes beaucoup plus proches des Caterham. Nous le savons mais nous devons le convertir en course pour nous rendre les choses un peu plus confortables. »


Bilan, Yeongam et Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.