> > > > Inde - Essais Libres 2 : Vettel persiste mais Red Bull s'inquiète

Inde - Essais Libres 2 : Vettel persiste mais Red Bull s'inquiète

La seconde session d'essais du Grand Prix d'Inde 2013 a accouché d'une hiérarchie relativement similaire aux dernières courses, les deux Red Bull en tête, devant la Lotus de Romain Grosjean. Cependant, des problèmes de KERS et la dégradation pneumatique des voitures au taureau rouge semblent inquiéter l'équipe championne du monde alors qu'au contraire, la Lotus parait capable de préserver les pneus tendres.

© Getty - Vettel et Rocquelin auront du travail autour des pneus tendres© Getty - Vettel et Rocquelin auront du travail autour des pneus tendres

La seconde séance d'essais libres du Grand Prix d'Inde 2013 se déroulera a priori normalement pour Fernando Alonso dont la voiture est réparée. Paul di Resta, de son côté, est de retour dans le baquet de sa monoplace après l'avoir laissée à James Calado durant les EL1. Côté météo, la brume due à la pollution est toujours présente et les températures ont assez sensiblement augmenté : 30°C dans l'air et 40°C sur la piste.

La séance est ouverte. Après le tour d'installation habituel, Raikkonen est le premier pilote de référence à signer un temps, en 1:28.419. Nico Hulkenberg signale, de son côté, que le freinage est bien meilleur que lors des premiers essais du matin. Pendant que Grosjean s'empare, après 10 minutes dans la séance, du meilleur temps en 1:27.531, bientôt précédé par l'inévitable Vettel en 1:2.36, Raikkonen effectue un tête à queue dans l'épingle.

Après dix minutes, Vettel mène devant Grosjean, Hamilton, Alonso et Massa. Les pilotes enchaînent les tours rapides en pneus mediums pour le moment. Grosjean se rapproche à cinq millièmes de Vettel avant que ce dernier n'améliore son temps de trois dixièmes, malgré la légère gêne de certaines voitures en fin de dernier secteur. A priori, l'Allemand connait toujours des difficultés avec son KERS. Pour Jenson Button, l'arrière de la voiture glisse énormément : ce week-end, le choix pour les réglages de la voiture du Britannique sont clairement tournés vers la saison 2014. Rosberg prend la tête de la séance en 1:27.010, un millième devant Webber et 49 millièmes devant Vettel.

Après vingt minutes, Rosberg sur sa Mercedes devance donc les deux Red Bull de Webber et Vettel, la McLaren de Pérez et la Lotus de Grosjean. La piste est très calme à ce moment de la session, puisque seuls les deux Force India et Gutierrez sont en piste. Les trois hommes sont rejoints par Grosjean. Vettel et Raikkonen sont les premiers pilotes à tester les gommes tendres. Le Finlandais commet une faute dans la grande courbe qui commande la portion rapide ce qui hypothèque son tour et son train de pneus. En revanche, Vettel améliore de 1.2 seconde en 1:25.722. Grosjean toujours sur ses pneus mediums, améliore et prend la seconde position provisoire en 1:26.955 : c'est le meilleur temps de la journée avec ces gommes.

Après une demi-heure, Vettel devance Grosjean, Rosberg, Webber et Pérez. Webber chausse à son tour les tendres alors que Vettel continue d'améliorer ses deux premiers secteurs, avant de rentrer aux puits. L'Australien progresse sensiblement et se place à trois dixièmes de l'autre Red Bull. Raikkonen, lui aussi en tendres, échoue à six dixièmes de Webber et ne devance Grosjean, qui avait signé son temps en mediums, que de trois dixièmes. Même chose pour Rosberg.

A cinquante minutes du drapeau à damier, Vettel est en haut de la feuille des temps suivi par Webber, Rosberg, Raikkonen et Massa. Leurs temps ont été signés en pneus tendres. A l'inverse, Grosjean et Hamilton n'ont toujours pas signé de temps avec les pneus jaunes de la gamme Pirelli. Chez Red Bull, les mécaniciens s'affairent sur l'arrière de la voiture de Sebastian Vettel : peut-être pour s'intéresser au KERS, qui était défaillant quelques minutes auparavant. Pitlane toujours : Vijay Mallya fait le service d'ordre chez Force India avant de tranquillement regagner le muret des stands. Sur la piste, Grosjean prend la troisième position, échouant à cinq dixièmes de Vettel, en pneus tendres. Alonso, quant à lui, enchaîne les tours : il prend la quatrième place provisoire, à sept dixièmes de la Red Bull n°1 qui est toujours clouée dans le box RBR.

A quarante minutes de la fin de la session, Vettel, Webber, Grosjean, Alonso et Rosberg constituent le top 5 provisoire. La Red Bull du triple-champion du monde repart enfin, visiblement sans avoir réussi à complètement régler le problème qui la minait. Pendant ce temps, Raikkonen semble toujours en difficulté puisqu'il part une nouvelle fois au large. Hamilton chausse enfin les pneus tendres et signe le quatrième temps provisoire, à près de sept dixièmes de Vettel. Hulkenberg, en rentrant aux puits, constate l'état de son pneu tendre avant gauche :«  Mon dieu, ça a l'air moche ». La gomme est effectivement en assez piteux état.

A trente minutes du terme, Vettel est premier, suivi par Webber, Grosjean, Hamilton et Alonso. Les pilotes sont dans des relais plus longs : Vettel constate, lui aussi, la souffrance du pneu avant gauche alors qu'il est dans une série de tours en tendres. Globalement, les pneumatiques tendres vont être soumis à rude épreuve sur le tracé de Buddh, où Pirelli les amène pour la première fois depuis la création de cette course. L'Allemand passe d'ailleurs par les stands pour revenir aux gommes mediums. La dégradation est telle que, dans le stand de la marque au taureau rouge, Adrian Newey est venu constater l'ampleur du problème et discuter avec les ingénieurs du manufacturier italien. Sur la piste, les relais chargés en essence s'enchaînent. Maldonado est au ralenti sur la piste : le Vénézuélien semble sur le point de perdre son pneu avant droit car l'écrou semble s'être détaché et la jante semble être endommagée. Sagement, la Williams s'immobilise dans une zone de dégagement.

Au micro de Canal +, Paul Hembery, directeur de la compétition chez Pirelli se montre relativement optimiste : « Le medium est un choix agressif de notre part. Le soft semble parti pour faire à priori 10 tours, le mediums en fera 25. Il y a beaucoup de cloques sur le pneu car il y a une élévation de la température [notamment dans le virage 10]. »

A une quart d'heure du but, Vettel devance Webber, Grosjean, Hamilton et Alonso. Les pilotes ne sont clairement plus en situation de recherche de performance. Les relais longs s’enchaînent ou continuent. Le stand Lotus ordonne à Raikkonen de continuer à rouler avec les tendres « jusqu'à ce qu'il ne soit plus sûr de rouler avec ». Le Finlandais est sur un impressionnant relais d'une vingtaine de tours avec ces gommes - sans qu'elles paraissent trop abîmées, tout comme Alonso mais sur un rythme moins rapide. Quant à Grosjean, il a réalisé un relais de 18 tours en pneus mediums, tournant logiquement environ deux à trois secondes plus rapidement que les pilotes en pneus tendres en fin de vie. Les relais en mediums s'achèvent autour de la vingtaine de tour, en moyenne, pour les pilotes de pointe, à l'image de celui de Vettel. Mark Webber va même plus loin car le sien aura duré 26 tours. Le tout reste de savoir quelle est la quantité exacte d'essence avec laquelle ces relais sont réalisés.

La séance s'achève donc sur le nouveau meilleur temps de Sebastian Vettel devant Mark Webber et Romain Grosjean. L'impression, malgré tout, est que les Red Bull peinent à maintenir les pneus tendres en condition alors que les Lotus peuvent les faire tenir assez aisément.

Classement des Essais Libres 2 du Grand Prix d'Inde 2013 :

PiloteEquipeTempsEcartTours
1
VettelInfiniti Red Bull Racing1:25.722
35
2
WebberInfiniti Red Bull Racing1:26.011+0.289
38
3
GrosjeanLotus F1 Team1:26.220+0.498
36
4
HamiltonMercedes AMG Petronas F1 Team1:26.399+0.677
36
5
AlonsoScuderia Ferrari1:26.430+0.708
39
6
RosbergMercedes AMG Petronas F1 Team1:26.582+0.860
40
7
MassaScuderia Ferrari1:26.601+0.879
41
8
RaikkonenLotus F1 Team1:26.632+0.910
32
9
PerezVodafone McLaren Mercedes1:26.857+1.135
40
10
ButtonVodafone McLaren Mercedes1:26.972+1.250
39
11
RicciardoScuderia Toro Rosso1:27.304+1.582
17
12
SutilSahara Force India F1 Team1:27.375+1.653
36
13
BottasWilliams F1 Team1:27.429+1.707
31
14
HulkenbergSauber F1 Team1:27.491+1.769
40
15
di RestaSahara Force India F1 Team1:27.608+1.886
38
16
MaldonadoWilliams F1 Team1:27.720+1.998
23
17
GutierrezSauber F1 Team1:27.949+2.227
34
18
VergneScuderia Toro Rosso1:28.431+2.709
30
19
Van der GardeCaterham F1 Team1:28.692+2.970
39
20
BianchiMarussia F1 Team1:28.799+3.077
32
21
PicCaterham F1 Team1:29.366+3.644
37
22
ChiltonMarussia F1 Team1:29.164+3.442
27


Photos Grand Prix d'Inde - Les photos du vendredi

Photo 10472056316_6b5a76a140_o-1024.jpg
Photo 10472056884_0f2dbb7f4c_o-1024.jpg
Photo 10472057616_80cfdb83a2_o-1024.jpg
Photo 10472237093_00b3004323_o-1024.jpg
Photo 10472237933_1cbd692880_o-1024.jpg
Photo 10472238233_6bc02b12e2_o-1024.jpg
Photo 10473263235_1e6dfcbe90_o-1024.jpg
Photo jm1325oc96-1024.jpg
 


Essais Libres, Grand Prix et Buddh Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




5 réactions sur cet article Donnez votre avis
Aifaim
Aifaim :
A priori, les plus économes en gomme feront deux arrêts. Les meilleurs partant en pneus tendres, ils passeront ensuite deux trains de Medium.
En comparant les chronos de Grosjean et son surprenant écart de seulement 7/10e, l'éventualité de trois arrêts pour bénéficier de deux trains tendres en course s'éloigne. Par contre, ceux qui ne pourront éviter un 3e stop termineront en "tendres".
Il y a 71 mois
PtitTogo
PtitTogo :
Les temps au tour en durs des RB sont bien meilleurs que tous les autres pilotes, (au minimum 1/2sec, voire 1 seconde pleine sur les meilleurs des autres). Il n'y aura pas de concurrence sur ce GP. Ce sera une course pour la 3ème place du podium, où on verrait bien une nouvelle fois RGrosjean.
Il y a 71 mois
Aifaim
Aifaim :
Ptit Togo@, pourtant il est précisé dans l'article ci-dessus que c'est Grosjean qui a le meilleur chrono en Medium en 1'26"955.
Par ailleurs, on ne connaît pas la quantité de carburant embarquée pour ces "longs" relais. Ces réserves formulées, au vu des grands prix précédents, votre pronostic reste plausible !
Il y a 71 mois
laguna
laguna :
Ouf, si Redbull pouvait ralentir d'une seconde au tour, cela mettrait beaucoup de monde à égalité et cela serait plus intéressant.
Il y a 71 mois
wenge
wenge :
@laguna
Et si ferrari était à la place de Red bull, personne ne trouverait à redire....
je conseille à Ferrari dans ce cas de monter carrement le moteur renault dans la voiture de Fernando
Il y a 71 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.