> > > > Vettel : dans l'histoire mais pas encore dans la légende

Vettel : dans l'histoire mais pas encore dans la légende

Cette semaine, la chronique Pitstop revient sur le quatrième titre mondial décroché par Sebastian Vettel ce week-end en Inde.

© Getty - Grand champion deviendra-t-il exceptionnel ?© Getty - Grand champion deviendra-t-il exceptionnel ?

Ce n'est pas une grande surprise mais maintenant c'est fait a-t-on envie de dire. Sebastian Vettel est officiellement quadruple champion du monde de Formule 1 et rejoint des pilotes comme Alain Prost , Fangio ou Schumacher au palmarès de la discipline. La victoire n'était pas étonnante mais la célébration était belle. Alors qu'il se jugeait lui-même sans doute trop ennuyeux, Vettel a fait le show au pied de la grande tribune. La FIA l'a réprimandé et a collé une amende à Red Bull mais qu'importe laissons les grincheux dans leur coin. Des grincheux il y en a aussi dans le clan des anti-Vettel, ceux qui se plaignent de sa domination sans partage : 10 succès en 2013 et ce n'est sans doute pas encore terminé.

A 26 ans il bat tous les records de précocité ; plus jeune pilote à marquer un point en Grand Prix, plus jeune à signer une pole, vainqueur d'une course, champion du monde, double champion, triple et désormais quadruple champion du monde.

Sur les 32 champions du monde de l'histoire de la Formule 1 seuls deux ont plus de couronnes que lui : Fangio et Schumacher. Dire qu'il y a 10 ans à peine le record de Fangio semblait imbattable. Aujourd'hui même les sept titres du Baron Rouge ne paraissent plus si lointain. Au même âge, le futur homme fort de la Scuderia n'avait que 10 victoires, 6 poles et un seul titre mondial à son actif. Le compteur de Vettel est, respectivement, à 36, 43 et 4. En partant du principe qu'il a encore au moins 10 ans de carrière, tout est possible pour les années à venir et les records ont le temps tomber les uns après les autres.

Un succès construit à force de travail. Vettel était surnommé Baby Schumi à ses débuts et aujourd'hui l'élève n'a vraiment plus rien à envier au maître, même une popularité qui commence à s’effriter au fil des succès trop nombreux au goût de certains. Avoir la meilleure voiture aide à engranger les victoires et les titres mais faut-il encore savoir s'en servir. Et puis n'est-il pas une source de motivation pour l'équipe et ses ingénieurs qui se donnent à 100% tout au long de l'année ?

Vettel est déjà bien ancré dans l'histoire de la Formule 1 mais pour rester à jamais une figure marquante auprès des fans il lui faudra relever de nouveaux défis. On pense logiquement à Ferrari parce qu'elle fait rêver tous les grands champions. Fangio y est passé, Lauda y a récolté ses premiers lauriers, Prost s'y est cassé les dents, Schumacher a redoré l'écusson du cheval cabré et Alonso essaye tant bien que mal d'y décrocher un titre. Même Senna aurait pu y finir sa carrière. On évoque cette association depuis tellement longtemps qu'il y aurait un goût de trop peu s'il n'y allait pas un jour. Mais peut-être que 2014 lui donnera déjà l'occasion de prendre une autre dimension. Avec le nouveau règlement rien ne garantit que Red Bull sera encore aussi dominatrice l'an prochain. Une lutte serrée avec les Mercedes, Ferrari et autres McLaren pourrait lui permettre, s'il venait à s'imposer une nouvelle fois au bout du compte, de montrer qu'il peut se sublimer même au volant d'une voiture au niveau ou un ton en dessous de la concurrence. La saison 2012 d'Alonso fait indéniablement partie des plus belles de l'Espagnol alors même qu'il n'a pas remporté le titre mondial. Mais au prise avec une monoplace moins aboutie que la Red Bull, il est parvenu à réaliser des performances de champion. C'est une saison comme cela qu'il manque aujourd'hui à Vettel pour définitivement entrer dans la cour des grands.

Vettel titré, c'est désormais la lutte pour la deuxième place qui va faire tout l'intérêt des trois derniers rendez-vous du championnat. Du côté des pilotes, ce titre honorifique pourrait se jouer entre Alonso, Räikkönen et Hamilton même s'il ne faut pas négliger Webber s'il venait à se débarrasser de son chat noir. L'Australien était en forme lors des 3 derniers Grands Prix mais n'a engrangé des points qu'au Japon.

Chez les constructeurs, Mercedes a pris le meilleur sur Ferrari pour 4 petites unités et Lotus n'est pas très loin de la Scuderia avec 24 points de moins que la Rossa. Quand on voit les performances des uns et des autres, bien malin qui pourra sortir le vainqueur dans cette lutte pour le premier accessit.


La chronique Pitstop, Vettel et Red Bull Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




30 réactions sur cet article Donnez votre avis
Schumi
Schumi :
Et encore une chronique Pit Stop pour descendre Vettel....

Changez de thème c'est pénible.
Il y a 70 mois
Benoit F
Benoit F :
Je ne vois déjà pas où je descends Vettel dans cette chronique et faudra me ressortir la chronique ou je l'ai descendu...
Il y a 70 mois
Wala
Wala :
Pourquoi répondre ? A-t-il seulement lu l'article ?
Il y a 70 mois
jeanbon
jeanbon :
Très bonne analyse je trouve. Je ne vois pas où Vettel est descendu dans l'article, c'est indéniable qu'il mérite ses 4 titres, et qu'il est en passe de faire tomber encore de nombreux records. Aussi il y a de ces défis que l'on ne peut pas quantifier à la manière des victoires, poles... Mais qui de toute évidence force le respect, comme se battre pour le championnat pour une autre équipe, en allant gratter le moindre point. D'un autre côté, comment peut-on reprocher à un pilote un pilotage trop parfait ?
Il y a 70 mois
Kimi R
Kimi R :
"Une lutte serrée avec les Mercedes, Ferrari et autres McLaren pourrait lui permettre, s'il venait à s'imposer une nouvelle fois au bout du compte, de montrer qu'il peut se sublimer même au volant d'une voiture au niveau ou un ton en dessous de la concurrence. La saison 2012 d'Alonso fait indéniablement partie des plus belles de l'Espagnol alors même qu'il n'a pas remporté le titre mondial. Mais au prise avec une monoplace moins aboutie que la Red Bull, il est parvenu à réaliser des performances de champion. C'est une saison comme cela qu'il manque aujourd'hui à Vettel pour définitivement entrer dans la cour des grands."

Entièrement d'accord avec l'article. Voici précisément ce qui manque à Vettel pour être considéré par beaucoup de fans de F1, dont moi-même, comme un des très grands pilotes de l'Histoire. Avec 2014 et son changement important de règlement, tout peut arriver et la situation décrite ici pourrait bien survenir dès l'année prochaine. Néanmoins - comme @pignon je crois l'avait souligné après le GP du Japon - Vettel est souvent maladroit lorsqu'il n'est pas en position de gagner ou qu'il rencontre certaines difficultés. Le meilleur exemple reste le début de l'année 2012. Par conséquent, il serait intéressant d'observer ce que ferait Vettel dans des conditions similaires durant une année entière.
Il y a 70 mois
Profx
Profx :
wai ben j ai une very bad new pour vous , vous ne parlez qu a chaud la ;)
eh oui la vous avez les images en tete , et vous jugez ses titres en rapport avec ses images encore toutes fraiches dans la tete...
dans 5 ou 10 ans qui se souviendra qu alonso a ete second l an dernier ? >>>> personne
ou alors il en sera comme de raymond poulidor ;)
si il ne gagne plus de titre ( ce qui ne m etonnerai pas) on se souviendra de lui comme celui qui n as jamais reussi a battre vettel ... peutetre et encore meme pas sur qu on le citera dans les 5 meuilleurs pilotes de l histoire ...
vettel lui a coup sur , son nom sera citè et il le sera surement en premier d ailleurs
primo parce que ce sera le dernier des "grands" et aussi surement parce qu il aura encore d ici la , pris pas mal de titre
et fait exploser pas mal de record
Il y a 70 mois
Kimi R
Kimi R :
@profx

Même quand vous voulez défendre Vettel, vous employez votre énergie à essayer de discréditer Alonso de quelque manière que ce soit, c'est intéressant.

D'un autre côté, vous avez peut-être oublié que Vettel est associé inévitablement à sa voiture et à son écurie, qui sont les meilleures depuis quatre ans. Qu'ils soient fans extrémistes de Ferrari ou simples fans neutres de HRT, beaucoup se souviendront sûrement de cette association meurtrière qui comprend, est-il besoin de le préciser, plusieurs éléments : Vettel, sa voiture, son écurie etc. Par conséquent, soyez persuadé que tout le monde ne sera pas le petit amateur de F1 crédule qui ne quantifie le talent des pilotes qu'uniquement en fonction du nombre de titres glanés. Néanmoins, si Vettel, comme le dit l'article, gagnait un titre sans que les autres écuries ne soient larguées derrière, il entrerait sûrement dans la légende... 2014, on se prépare déjà !
Il y a 70 mois
Profx
Profx :
ben c est assez enervant mon cher de voir qu on minimise les qualites et l importance d un pilote qui reussi a faire 4 titres de cdm a la suite , et qui a plusieurs records a son actifs et qu on encense un pilote qui franchement a fait quoi ?
ah oui il a plusieurs titre de cdm aussi , m enfin bon pour un d entre eux ... merci quand meme briatore et le crashgate ;)
de plus je ne connais pas votre age , mais en vous lisant j ai du mal a vous voir avec une tres longue experience de la formule 1

rare sont les pilotes qui finisse second d un cdm et qui marque les esprits .
et franchement alonso il ne me fait pas "rever" ... si il se loupe au depart , ben il disparait dans l anonymat le plus total ...
et bon franchement si lui il n as pas assez capitaliser sur la seule qualite de sa "voiture" c a d tenir les pneus en etat ... qui l as fait ?

alors pour me prouver que vous etes un grand connaisseur en f1 n dites moi le plus petit ecart en point entre un cdm et son dauphin , dite moi aussi qui etait les protagonistes , l annee ou cela est arriver et expliquez moi l ecart en question ;)

Il y a 70 mois
Raphael
Raphael :
Cette petite énigme n'est pas une preuve de connaissance, juste être capable de faire les bonnes recherches ;)
Et que ca plaise ou non, vaincre dans l'adversité donne toujours une côte de sympathie supplémentaire. Remporter 4 tites consécutivement marque bien la domination d'un pilote et de son équipe. Vettel est définitivement rentré dans l'Histoire, mais pour ceux qui la vivent, il y a énormément de choses à retenir ;)
Il y a 70 mois
Raphael
Raphael :
Et le crashgate n'a jamais permis à Alonso de remporter un titre ou c'est ne pas y connaitre grand chose :p
Il y a 70 mois
Profx
Profx :
cfa ne lui a pas donner une victoire ?
et renault n as pas perdu le titre en punition ?
j avoue que cette epoque n est pas celle que je connais le mieux j etait carrement absent de la formule un a cet epoque .

desole si j ai mal compris les explications que l on m as faite sur cette epoque
Il y a 70 mois
Raphael
Raphael :
Une victoire oui, un titre non. C'est ce que vous avez écrit.
Il y a 70 mois
QuentinF1
QuentinF1 :
Profx : même si cette période n'est pas celle que vous connaissez le mieux (alors que vous prétendez être un grand connaisseur) il n'est pas difficile de regarder un classement avant de dire des bêtises pareil ...
Pour votre connaissance : Après Monza (la course avant Singapour, lieu du crashgate) Renault et Alonso était déjà out pour la course au titre.
Il y a 70 mois
Profx
Profx :
bon ben ca va , j ai mal compris les explications qu on m as faite quelques annees apres
j ai arrete de suivre la f1 entre 2005 et 2011
impossible d avoir la moindre info sur la f1 pendant cette periode .
donc j ai comble avec ce que j ai lu sur cette periode , et ce que certaine personnes m ont explique
j ai donc du faire quelques melanges d annees
je m en excuse
Il y a 70 mois
Kimi R
Kimi R :
@profx

Il est amusant de constater que, bien que nous parlions de Vettel, vous vous acharnez toujours sur Alonso. Ça devrait apparaître dans les 30 histoires les plus mystérieuses en tant que "l'effet Alonso", si vous voulez mon avis.

Je vois que vous vous basez sur l'idée selon laquelle la Formule 1 est une compétition monotype. Tout le monde a la même voiture et donc, celui qui a le plus de titres est le meilleur, n'est-ce pas ? Je le répète mais avez-vous remarqué que Red Bull produit la meilleure voiture depuis quatre ans et est la meilleure écurie ? Vous prétendez que l'on "minimise les qualités et l'importance" de Vettel. Ah bon ? Ne pas inclure Vettel dans le cercle des plus grands pilotes de l'Histoire (Senna, Prost, Fangio etc), c'est minimiser ses qualités selon vous ? Et puis, ce n'est pas comme si on ne lui donnait pas encore accès à ce cercle très fermé par pure haine ou quelque chose de similaire. En effet, Vettel n'a pas encore gagné de titre sans bénéficier de la dynamique positive de Red Bull. Pouvez-vous nier cela ? C'est comme ça qu'est motivée cette "minimisation" de Vettel. Et comme je l'ai dit, suite à ses maladresses du début 2012, j'aimerais bien le voir dans cette situation tout au long d'une année.

"Ah oui il a plusieurs titres de cdm, m'enfin bon, pour un d'entre eux... merci quand même Briatore et le Crashgate." [...] "De plus, je ne connais pas votre âge mais en vous lisant j'ai du mal à vous voir avec une très longue expérience de la Formule 1." La prochaine fois, évitez de tenter le diable en vous essayant à l'histoire :) .

Pour revenir à Alonso, vous avez tout à fait raison, qu'a-t-il fait finalement ? Quelques petits échantillons de sa carrière : il a réalisé les temps-records de la Minardi à peine arrivé en F1 tout en se battant pour les points avec, il a mis un terme au règne de Schumacher (on se rappelle la course d'Imola en 2005 durant laquelle l'Espagnol avait résisté pour une bonne partie de la course à la Ferrari du septuple champion du monde collée à ses basques, attentive à la moindre erreur), il a été celui qui s'est battu avec les deux Red Bull pour le titre en 2010, celui qui s'est battu jusqu'à la dernière course contre Vettel avec sa Ferrari qui en début de saison tournait une seconde au tour plus lentement que la Sauber de Perez lors du GP de Malaisie, et est aujourd'hui le deuxième au championnat derrière Vettel. Je peux vous dire que le jour où le désormais quadruple champion du monde réussira une saison telle que la saison 2012 de l'Espagnol, je l'adulerai comme il se doit. Pour finir, vous m'avez demandé le plus petit écart entre le cdm et son dauphin et qui étaient les protagonistes en pensant sans doute qu'il fallait remonter à l'époque de Fangio, de Stirling Moss ou de Clark pour trouver. Eh bien non, nous avons déjà un écart minuscule en 2007 avec Kimi qui est couronné avec un point de plus que Hamilton et Alonso.
Il y a 70 mois
Kimi R
Kimi R :
Et, de grâce, évitez de me sauter à la gorge en criant "84 à cause de Monaco, na !". Je ne l'ai pas compté car l'écart est dû à une "anomalie".
Il y a 70 mois
schumilton
schumilton :
Moi je ne considère absolument pas Vettel comme le meilleur pilote du plateau. Pourquoi ? Le meilleur exemple est la saison 2012. Alonso avait une ferrari nettement inferieure à la red bull de Vettel. Pourtant Alonso a enchainé les miracles courses après course. Vettel était distancé de plus de 40 points à mi-saison alors qu'il faut reconnaitre que sa voiture était superieure à la ferrari. Mais depuis Singapoure, Newey a trouvé la solution miracle et Vettel s'est remis a enchainé les victoires pour au final terminer avec 3 petits points d'écart devant Alonso. Toutes les personnes qui ont vu ça ne peuvent pas juger Vettel comme le plus grand. Ou alors, ils se mentent à eux même. Là, on le voit tout écraser avec plus de 100 points devant Alonso, vous croyez pas qu'il y a un petit problème là ? Il a eu des pouvoirs magiques entre temps ? Faut arrêter les conneries, Newey a encore conçu une fusée les amis. Après Vettel fait le boulot, et vous me direz encore heureux vu la caisse là.
Il y a 70 mois
QuentinF1
QuentinF1 :
Kimi R c'est en effet un petit écart mais ce n'est pas le plus petit : 1984 Lauda champion avec 0.5 pts d'écart sur Prost
Il y a 70 mois
Kimi R
Kimi R :
@QuentinF1 Oui, c'est ce que je voulais dire avec mon dernier commentaire.
Il y a 70 mois
Hakkinen
Hakkinen :
Le commentaire a été désactivé par la rédaction.
Il y a 70 mois
schumilton
schumilton :
@Hakkinen
Je ne m'abaisserai pas à ton niveau petit.
Il y a 70 mois
aifaim
aifaim :
à ceux qui dénient à vettel la valeur de ses quatre titres pour cause de monoplace supérieure, je demande de rayer un certain fangio de la liste car l'argentin a changé d'écurie à chaque fois qu la voiture à côté était meilleure. Question d'honnêtet historique.
Il y a 70 mois
arkansis
arkansis :
J'ai envie de demander QUI a été champion avec une monoplace qui n'était pas la meilleure ou dans les deux meilleures d'une saison ?

Le coté le plus hypocrite de l'histoire c'est que principalement ceux qui critiquent le plus Vettel pour le fait de gagner avec une monoplace outrageuse sont les fans de la Scuderia et d'Alonso.

Or les seuls titres d'Alonso vivent de monoplaces en 2005 et 2006 qui ont littéralement données une leçon de perfection à la concurrence.

La domination était peut être moins nette avec Ferrari et McLaren ces deux années, mais elle était tout de même là.
Il y a 70 mois
Profx
Profx :
ben oui je pensais a 1984 , et la cause etant cet idiot de jacky qui a fait stopper la course de monaco quelques tours trop tot ... j ai rale a cette epoque parce que cela volait une victoire parfaitement meritee a un certain senna.
a la decharge de jacky : pas sur qu on aurai eu assez de voiture pour remplir le podium si la course avait du continuer encore quelques tours vu l hecatombe en cours
une pilote ne peut etre cdm sans avoir une top voiture

rosberg ( le pere ) pas de victoire avant son titre , mais une regularite parfaite ou presque
donc superiorite question fiabilite
bref si on veut chercher on trouve tjs l explication du titre dans la voiture.
sinon pourquoi chilton n est pas cdm cette annee ?
ah oui il a pas de talent ;)
m enfin je dirai surtout la marusia n est pas a la hauteur des voitures qui sont devant lui .


alors pour info , je suis la formule un depuis avant les annees 80 , j ai vu un ptit canadien debarquer et j en ai fait mon dieu du volant ;)

mais j ai change de lieu de residence et meme aujourd hui , canal chez moi ne me difuse pas la f1 ....
donc depuis mi 2005 j ai un mal fou a suivre les gp .
j ai trouve des solutions de "remplacement" quand j ai vu shumi revenir mais bon n y a un trou qui n est pas evident a remplir
Il y a 70 mois
QuentinF1
QuentinF1 :
Profx : pas compris le rapport avec Senna et Monaco ...

Pas compris aussi pourquoi vous ne pouvez pas voir les GP ... C+ n'a la F1 que depuis 2013
Il y a 70 mois
Profx
Profx :
si en 84 alain Prost ne s est vu attribue que 4.5 point c est parce que jacky a arrete le gp avant la limite de tours minimum pour que la totalite des points soit attribue . senna alors sur une toleman je crois , etait second et remontait sur alain comme un avion, prost alain n aimait pas la pluie l autre l adorait .
parti comme ce l etait il ne manquais pas beaucoup de tour pour que senna depasse prost et gagne donc sa premiere course de f1 au volant de ce que l on pourrai comparer peutetre a une cather ou une marusia cette annee

je ne vit plus depuis 2005 en europe
et dans cette region du monde apparement la f1 n interesse pas grand monde . en tout cas ni tf1 a l epoque ni canal aujourd hui n ont les droits de difusion de la f1 dans cette partie du monde
donc meme avec mon abonnement canal , je l ai dans l os pour regarder la f1 a la tv
les premieres annees de mon instalation dans ce pays , je n avait pas trop le temps de chercher une solution. mais la un petit mieux c est fait au niveau de l internet donc j en profite pour tenter de voir mes gp sur mon ordi . c est hyper saccade , les coupures sont tres frequentes mais bon c est mieux que rien

et comme conseiller ici je regarde depuis toujours f1.com pour les resultats in real cote chrono
mais bon si pas d image , j ai pas la patience de regarder cela
Il y a 70 mois
TonyVBlue5
TonyVBlue5 :
Si on devait refaire les titres depuis 2003 ce serait :
2003 Montoya
2004 MSC
2005 Raikkonen
2006 Alonso
2007 Hamilton
2008 Massa
2009 Button
2010 Vettel
2011 Vettel
2012 Hamilton
2013 Vettel
Dites-le si vous n'êtes pas d'accord.
Je parle en termes de performance pure des pilotes, si la fiabilité était tjs au rdv.
Il y a 70 mois
QuentinF1
QuentinF1 :
Oui mais qui sait ce qui serait arrivé à Prost si la course s'était déroulé dans son intégralité ... on ne refait pas l?histoire avec des "si" mais je comprend mieux votre raisonnement à présent.

En 2008 j'étais encore bien loin de m'imaginer qu'un jour je m?intéresserais à la F1, je n'en fais pas une excuse pour ne pas connaitre l'affaire du Crashgate d'autant que je n'ai eu des infos de la part de personne et je me suis renseigné par moi-même sur cette affaire.
Il y a 70 mois
Kimi R
Kimi R :
@arkansis

Je crains devoir vous contredire. Tout d'abord, vous vous contredites vous-mêmes en qualifiant la Renault de "leçon de perfection" et en admettant après qu'elle n'avait pas cette domination sur les McLaren ou les Ferrari.

En 2005, l'adversaire principal d'Alonso était la McLaren. Cette McLaren aurait d'ailleurs dû offrir le titre à Kimi et ça a été une des plus grandes déceptions que j'ai vécues compte tenu des circonstances. Elle était la meilleure en performance pure mais souffrait des problèmes ordinaires des voitures conçues par Newey. Une voiture très rapide avec des soucis de fiabilité.

L'année suivante, la Renault était légèrement devant mais n'en était pas non plus à écraser la concurrence. Toutefois, elle n'est pas restée la meilleure toute l'année. Les Mass Dumpers sont abolis en Allemagne et changent la donne étant donné que Renault maîtrisait cette technologie. Quoi qu'il en soit, la Renault n'a jamais offert de "leçon de perfection" à quiconque et Alonso ne s'est pas "baladé" en déclarant au passage "qu'on s'éclate" en pleine lutte pour le championnat.

Fisichella, le coéquipier d'Alonso, n'a fini que cinquième et quatrième en 2005 et 2006 alors qu'il avait le même âge qu'Alonso aujourd'hui et était tout à fait capable d'aller chercher au moins la deuxième place si la Renault était si dominatrice. À l'inverse, Webber s'est battu pour le championnat en 2010 avant de mal négocier le virage Pirelli étant donné sa nature de pilote. Il déteste économiser les pneus et, en cela, Vettel est meilleur que lui, ce qui lui a permis de le dominer finalement outrageusement. L'Australien n'a jamais eu la force de remonter la pente, a continué dans sa dynamique négative et se redresser à 37 ans n'est pas chose facile. Tout cela combiné à son manque de motivation.

En conclusion, la Renault d'Alonso faisait partie des meilleures mais ne s'est jamais imposée comme la voiture dominatrice et "écrasante" qu'est la Red Bull.
Il y a 70 mois
Mhymir
Mhymir :
Selon quel barème tu files ses titres "sucette", TonyVBlue5 ?
Soit c'est une course et ceux qui gagnent ont le plus de points, soit c'est le capital sympathie et là, c'est plus un vote du public qui fait foi... enfin...
Il y a 70 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.


+Le SAV de la F1


Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.