> > > > Samedi : Pérez passe en Q3 mais pas Button chez McLaren

Samedi : Pérez passe en Q3 mais pas Button chez McLaren

Sergio Pérez est parvenu à se qualifier en Q3 à Abu Dhabi malgré une séance d'essais libres 3 compliquée, le Mexicain pense qu'il aurait peut-être même pu faire mieux que sa 9ème place sur la grille. Jenson Button a de son côté eu du mal lors des qualifications et n'est pas parvenu à entrer en Q3.

© McLaren - Button a souffert en qualifications© McLaren - Button a souffert en qualifications

Sergio Pérez - 18ème et 9ème [8ème sur la grille] :
« La voiture semblait bonne aujourd'hui. Si nous avions trouvé quelques centièmes supplémentaires, nous aurions peut-être pu être 7ème - c'était possible. Il était important de rester calme après des essais libres 3 décevants. Je pense que nous avons fait un pas en avant pour la course, notamment parce que nous savions que la piste allait changer entre cet après-midi et ce soir - nous avons bien réagi. Globalement, cela a été un week-end où nous nous sommes améliorés avec l'équipe, donc j'attends avec impatience demain. »

Jenson Button - 6ème et 13ème [12ème sur la grille] :
« Je pense que nous avons eu du mal à faire fonctionner les gommes à cause des températures plus fraîches - j'ai dû enlever tellement d'aileron arrière pour essayer d'aider l'équilibre de la voiture, mais ce n'était pas assez. Nous étions au maximum sur l'aileron avant également. Il n'y avait rien d'autre à faire avec la voiture pour aider l'avant, parce que nous avions déjà peu d'appuis à l'arrière - comme cela pouvait se voir avec notre vitesse en ligne droite. C'est assez frustrant, parce qu'en essais libres 3 cet après-midi, cela semblait prometteur - 6ème plus rapide - et la voiture semblait vraiment bonne. »


Bilan, Yas Marina et McLaren Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




1 réaction sur cet article Donnez votre avis
Aifaim
Aifaim :
Les explications de Button mettent en avant la difficulté de trouver une bonne stratégie. Cette fois-ci, c'est moins l'usure que l'efficacité des pneus qui va être déterminante à travers leur température. Même la gomme tendre manquait de grip : Il aura une fin de course difficile à moins de solutionner le problème ce qui ne pourra se faire sans pénaliser la vitesse en ligne droite.
Il y a 71 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.