> > > > No risk, no fun !

No risk, no fun !

Cette semaine la chronique Pitstop se penche sur l'arrivée du jeune Daniil Kvyat chez Toro Rosso en 2014.

© Getty - Un petit nouveau sur la grille en 2014© Getty - Un petit nouveau sur la grille en 2014

Il y a deux semaines, Red Bull prenait son monde par surprise en annonçant la titularisation de Daniil Kvyat chez Toro Rosso pour la saison 2014. Qui ça ? Daniil Kvyat, un jeune homme de 19 ans issu du GP3 et de la Formule 3 européenne. Titré ce week-end en GP3, il sautera donc l'étape du GP2/Formule Renault 3.5 pour faire son entrée dans la cours des grands dès 2014. Une titularisation qui sonne comme un désaveu pour Antonio Felix da Costa qui paraissait être le mieux placé pour épauler Jean-Eric Vergne ou même un Carlos Sainz Jr jugé encore un peu tendre. Mais comme l'a souligné Helmut Marko « Sans risque, pas de fun » (No risk, no fun). Et on ne va pas se plaindre de voir une équipe prendre le risque de faire monter un jeune espoir. Deuxième en Formule Renault 2.0 derrière le Belge Stoffel Vandoorne en 2012 et champion GP3 en 2013, le jeune Kvyat n'a pas un palmarès ridicule et sa promotion n'est pas uniquement due à sa nationalité contrairement à ce que certaines mauvaises langues pourraient penser.

Etre rapide en Formule Renault 2.0 et en GP3 c'est bien mais entre ces deux catégories et la F1 il a tout de même un certain gouffre, que ce soit dans les performances pures des monoplaces ou dans la gestion d'un week-end de course. On pourrait dire que Valterri Bottas a lui aussi fait l'impasse sur le GP2 et la Formule Renault 3.5 mais le Finlandais a eu du temps de roulage important le vendredi matin des Grands Prix l'an dernier avant d'être promu équipier de Pastor Maldonado en 2013. Daniil Kvyat n'a pour sa part, pas encore sa super licence.

Un jeune sans super licence qui brûle les étapes pour accéder à la Formule 1...ça ne vous rappelle personne ? Un indice : il ne parle pas beaucoup et sera en rouge l'an prochain...Il s'agit bien évidemment de Kimi Räikkönen qui hormis une saison en Formule Renault britannique en 2000 n'avais jamais couru hors de son pays avant de monter dans la Sauber en 2001. Une promotion éclair qui ne l'avait pas empêché de marquer un point pour sa première course à Melbourne et de devenir champion du monde six années plus tard.

Comme tout rookie, Daniil Kvyat devra justifier sa place en F1 et à plus forte raison dans l'environnement impitoyable de la filière Red Bull qui se cherche encore et toujours le nouveau Vettel sachant que l'original ne restera sans doute plus des années à la maison. Bien que lorsqu'on voit encore la maestria avec laquelle le nouveau quadruple champion du monde s'est imposé à Abu Dhabi, on se dit qu'il serait finalement bien sot d'aller voir si l'herbe est plus verte ailleurs tant la réponse semble évidente.

Quoi qu'il en soit l'arrivée du jeune pilote russe a quelque chose de rafraîchissant dans une Formule 1 souvent trop frileuse au moment de donner sa chance à un jeune pilote ; demandez à Kevin Magnussen pourtant titré en Formule Renault 3.5 qui devra, au mieux, se contenter d'une modeste Marussia l'an prochain. Son arrivée sur les grilles de départ fera partie des principaux centres d'intérêt à Melbourne et sa confrontation avec Vergne sera un premier indicateur de son potentiel. Le Français qui devra impérativement dominer son nouvel équipier s'il veut rester sur le radar Red Bull au delà de 2014...


La chronique Pitstop, Kvyat et Exclusivité Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




3 réactions sur cet article Donnez votre avis
Adelin
Adelin :
Il ne faut pas oublier que l'année passée, 4 nouveaux pilotes sont arrivés en F1... Il faut "reconstituer" les stocks... Il faut aussi laisser la chance à ces pilotes : ça ne sert à rien d'être là qu'un an...
Il y a 59 mois
Profx
Profx :
je mle souvient d une equipe qui ne pouvait pas feter ses podiums a l alcool , sponsor musulman oblige ;)
mais si ca continue a rajeunir cote pilote comme ca , ce sera parce qu on ne peut pas donner d alcool au mineur ;)
a quand un podium au lait frais ? j irai pas jusqu au lait maternel mais bon qui sais un jour peutetre ;)
Il y a 59 mois
Giovanni
Giovanni :
Ils peuvent rajeunir les pilotes tant qu'ils veulent, le plus jeune champion du monde qui mérite ses titres sa restera Alonso... Parce qu'Hamilton contre Massa, s'était trop facile et que Vettel a un F1 supersonique....
Il y a 59 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.


+Le SAV de la F1


Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.